26 mai 2020

en Saumur-Champigny, la Folie Lucé, Loïc TERQUEM : aiguilleur de sa vie

by Patrick Maclart

Loïc TERQUEM, 55 ans, a un parcours étonnant, mais un vrai parcours de vie. Responsable informatique chez le leader de l’objet promotionnel, il s’ennuie, a fait le tour de son boulot. Il demande alors à son employeur d’effectuer un bilan de compétence… « toute ma vie tournait autour de la bouffe, du vin, de la terre » se rappelle-t-il. Il va faire son bilan, et une dame lui fait confiance, le met en rapport avec des vignerons du Beaujolais. Mais ce n’est pas le projet que souhaite notre futur vigneron.

Loïc TERQUEM n’est pas un doux rêveur. Il applique ce qu’il veut faire, le tout dans une logique bien « naturelle ».

« on avait une carte de France des vignobles. Raphaëlle mon épouse est très organisée. On a cherché ce qui était jouable financièrement, mais aussi viable pour la scolarité de nos enfants, et c’est ainsi qu’on a trouvé ici, en Loire ». Loïc part à Montreuil entamer un B.P.R.E.A. (brevet professionnel de responsable exploitant agricole)… « un cursus théorique, pas vraiment ce que je voulais faire. Le coup de chance, c’est aussi avoir trouvé cette maison. La malchance est de se retrouver avec un chai immense qu’on avait loué, et dont le bail a été résilié suite à l’arrêt de l’activité des locataires, donc une rentrée d’argent en moins. L’autre malchance, c’est qu’il y avait un hectare de vignes à vendanger, vinifier, alors que je ne l’avais jamais fait. Avec cerise sur le gâteau la grippe A durant cette période ! » Fort heureusement, Dionysos, dans sa grande mansuétude, s’est arrangé que tout cela se passe sur le millésime 2009, on trouve plus dégueulasse à vinifier.

(suite…)

28 mars 2017

en Saumur-Champigny, avec Bruno DUBOIS, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Bruno DUBOIS est un vigneron qui a appris de ses voyages. Certes, ils forment la jeunesse. Mais avec l’écoute, il forme la culture, quelle qu’elle soit. Les rencontres sont toujours une force, et Bruno saura la saisir.

Il reprend le domaine familial, prendra le temps de convertir celui-ci à la culture biologique, et aussi en biodynamie, non-labellisé de par le ridicule des normes. Je l’appuie.

(suite…)

7 mars 2013

le salon des vins de Loire 2013 : humeurs, bonheurs, coups de coeur…

by Patrick Maclart

Chaque année à Angers a lieu le salon des vins de Loire. Une occasion unique pour moi Bourguignon de tâter de la production ligérienne. Nous partageons ici beaucoup de qualités communes avec nos amis de la Loire : truculence, partage, sens du terroir, respect du végétal… Mais aussi plein de choses nous séparent, comme justement cette myriade de terroirs, de cépages. Auparavant, ce vignoble était difficilement accessible de Bourgogne, mais le nouveau contournement autoroutier permet désormais de s’y rendre plus facilement.

J’ai toujours des vins de Loire une image de vins gaillards et digestes, mais aussi de vins de terroir d’exception. En effet, qui pourrait oser dire que Savennières, Sancerre, Chinon, n’élaborent que des vins de cépages ? Il y a en Loire des vins remarquables, et à des prix d’une douceur qui n’est pas sans évoquer le fil du cours de la Loire…

(suite…)

22 octobre 2012

Dégustation express : Vouvray dans tous ses états

by Patrick Maclart

J’ai organisé il y a quelque peu une dégustation de quelques bouteilles de Vouvray, achetées à la maison des vins de Loire à Tours.

Afin que la dégustation se passe sous les meilleurs auspices, les vins ont dans un premier temps reposé dans ma cave.

5 heures avant la dégustation, ils ont subi la technique du « out and in », soit que les vins ont été carafés afin de les aérer, puis remis dans leurs bouteilles.

Tous les participants, avant la dégustation.

(suite…)