31 janvier 2020

à Bordeaux, St-André de Caplong, Chapelle-Bérard, Jean-Christophe MAURO : les fondamentaux

by Patrick Maclart

Jean-Christophe MAURO, 48 ans, a créé le domaine depuis 2015… « il faut préciser que ce domaine est la fusion de la propriété familiale, reprise en 1989 et qui s’étend sur 35 hectares, et mon vignoble personnel que j’avais acquis en 2001 de 12 hectares et déjà travaillé en bio. J’ai ensuite racheté des vignes pour arriver à la superficie actuelle. Tout est bio depuis 2009 » raconte Jean-Christophe, un homme qui aime à réfléchir, à trouver les meilleures solutions aux problèmes, et à appliquer.

Jean-Christophe MAURO est un homme d’une grande sensibilité, d’une grande pudeur. Pourtant, il aime autant les vins que la vie, et que ses proches. Quelqu’un à découvrir.

Étant jeune, il voulait déjà travailler dans l’agricole, mais dans la recherche. Il obtient son BTA à Montagne, mais doit rentrer au domaine. Son frère parti prématurément, c’est son père rendu aveugle par un accident qui lui donne la raison de revenir au domaine. Il sera les yeux de son père jusqu’à son décès 5 ans plus tard. Sa carrière démarre prématurément, mais l’homme s’adapte, écoute son père, apprend et applique toujours… « l’accident de mon père m’a fait réfléchir sur mon boulot. Mon père m’a appris beaucoup de choses en réfléchissant à toutes les solutions possibles face à un problème, quitte à en inventer de nouvelles, ou les imaginer, faire intervenir l’émotif s’il le faut » me dit Jean-Christophe. Pudique, il évoque ces moments en conservant ses émotions pour lui, mais elles sont palpables si on s’en donne la peine.

(suite…)

17 janvier 2020

au Portugal, en Algarve, Quinta da Rosa, Jaap HONEKAMP : the dreaming Dutchman !

by Patrick Maclart

Jaap HONEKAMP, 63 ans, est à la tête du domaine depuis 20 ans… « la première fois que je suis venu en Algarve, c’était en 1984 avec mon père. Il avait acheté une maison. J’en ai ensuite acheté une à mon tour dans la même région en 1997. C’était une vraie histoire d’amour je pense ». Il était chef d’entreprise à la tête d’une agence immobilière et il a tout vendu en 2000… « durant ce temps, j’étais entre les deux entreprises, le vignoble et l’agence. Je faisais 5.000 kilomètres par semaine ! ». Tout ça sans aucun dopant, juste l’amour du vin.

Jaap HONEKAMP est un peu devenu vigneron par bravade, par défi. Il l’a relevé, avec justesse et pragmatisme. Cela ne l’empêche pas de vivre son rêve.

Car le vignoble est un peu né par hasard ou bravade. Un jour, il achète un beau terrain. Il passe une soirée chez un caviste qui lui demande ce qu’il va faire de son acquisition. Il répond un peu par candeur : « je vais y faire du vin ». Il achète donc des plants de vignes en France via une société aux Pays-Bas, son pays d’origine. « les deux premières années n’ont pas donné grand’chose. J’avais acheté un alambic. On a distillé des vins et on a élaboré des liqueurs avec les fruits des arbres fruitiers présents sur le terrain. Il y avait des orangers, des framboisiers, des figuiers. La production de liqueurs continue encore. »

(suite…)

27 septembre 2019

à Bordeaux, Chapelle-Bérard, Jean-Christophe MAURO : la vidéo !!

by Patrick Maclart

Timide ? Pas vrament. Pudique ? Un tantinet, notre homme aime à avoir sa zone de confort. Sensible ? Sans aucun doute. Jean-Christophe MAURO, Chapelle-Bérard, vigneron à Saint-André de Caplong, cultive cette sensibilité tant dans sa vie d’homme que dans sa vie de vigneron.

Les circonstances de la vie ont fait qu’il est devenu plus vite vigneron qu’il ne l’aurait souhaité, lui le chercheur qui aime autant à chercher qu’à trouver. Le décès de son père le mettra sur la selle du travail plus vite que prévu.

(suite…)

7 juin 2019

Bourgogne Wineblog déguste à Florence les Chianti Classico Gran Selezione 2010 !!

by Patrick Maclart

C’est lors de la présentation des vins aux primeurs de Toscane, appelés ici « Anteprima » que j’ai dégusté une sélection du premier millésime des DOCG Chianti Classico Gran Selezione 2010. Contrairement à nos amis bordelais, les primeurs en Toscane ne sont pas que les vins en cours d’élevage. Très souvent les appellations présentent des vins ayant plusieurs années de bouteille. C’est une tradition bien italienne.

du bonheur !

du bonheur !

La Toscane est au cœur de l’Italie, et ici je prends le pouls de la production de vins de ce pays. Région emblématique, pleine de raisons et de bon sens, la Toscane est un modèle de discernement et d’intelligence en matière de production de vins, à défaut parfois d’humanité. De belles appellations, de bons vignerons, bref tout ce qu’il faut pour passer un bon moment. Je tiens à remercier Franco IGNESTI, directeur de l’interprofession des vins de Toscane, pour son soutien et ses diverses interventions auprès de l’organisation, ainsi que Karin MERIOT de la société ARGOS pour ses actions bénéfiques.

(suite…)

12 juillet 2018

dans le Bordelais, à Fronsac, le château de la Rivière : la vidéo avec Pierre REBAUD !!

by Patrick Maclart

Heureux homme que Pierre REBAUD, la quarantaine rayonnante, directeur commercial du château la Rivière en Fronsac. Cette belle et grande propriété qu’il dirige commercialement en a connu des péripéties et des rebondissements. Et là, c’est une belle période de stabilité, de conquêtes commerciales et de relèvement qualitatif du vignoble et des vinifications.

Les vins du domaine sont francs, directs, charnus et d’une belle buvabilité. Il y a même un blanc convaincant, bien fait, contenant pas mal de sauvignon gris et qui du coup évite le piège du fameux « sauvignon burdigalais »; je ne m’étendrai pas sur les arômes dominants.

(suite…)

23 mai 2017

en Saumur-Champigny, Bruno DUBOIS : les voyages forment les cultures…

by Patrick Maclart

Bruno DUBOIS, 46 ans, a repris le domaine en 2002… « c’était un domaine familial de 25 hectares qui appartenait à mon père et mon oncle. Ils travaillaient déjà le sol en partie avec un enherbement et cavaillonnages. Mais les cavaillons étaient désherbés. » Bruno bossait déjà au domaine, mais profite de ce moment pour parfaire son écolage et sa curiosité. Il partira donc à gauche à droite, où il va apprendre plein de choses, que ce soit à la Tour du Bon à Bandol ou dans le Beaujolais.

Bruno DUBOIS est un homme, avec ses doutes, ses interrogations, ses envies, ses volontés. Tout, sauf un être bouffi de certitudes.

Bruno DUBOIS est un homme, avec ses doutes, ses interrogations, ses envies, ses volontés. Tout, sauf un être bouffi de certitudes.

Dès qu’il avait la possibilité, il partait, rencontrer notamment Marcel LAPIERRE en Beaujolais ; la famille le laissant faire… « c’est une grande chance qu’ils m’ont laissée » affirme-t-il reconnaissant.

(suite…)

13 mai 2014

Bourgogne Wineblog déguste les vins de l’état de New York !!

by Patrick Maclart

Lors du dernier salon MEGAVINO à Bruxelles, il m’a été donné la possibilité très rare de déguster et apprécier la production de l’état de New York. Cet état où l’on trouve la ville emblématique des Etats-Unis est, on l’ignore souvent, grand comme deux tiers de la France. Fortement influencé par l’océan, son climat frais en fait un endroit intéressant pour la culture de la vigne.

portrait article

L’ETAT DE NEW YORK EN QUELQUES MOTS

Il y a environ 400 ans, les premiers colons, essentiellement des Hollandais, découvrirent cet endroit boisé et jalonné de collines (qui au départ s’appelait Nouvelle-Amsterdam) et virent que la vigne poussait naturellement. Ils en plantèrent et commencèrent à élaborer le vin. Il y a presque 200 ans, la première « winery » s’installe dans l’état, et d’autres suivront plus à l’ouest, là où on retrouve les collines et les Finger Lakes, dont je vous parlerai ci-après. Le développement est considérable, après la prohibition, la seconde guerre mondiale, l’état comptait 19 wineries il y a 35 ans. Elles sont désormais 335.

(suite…)

15 avril 2014

Anteprima Toscane 2014 : Bourgogne Wineblog déguste l’intégralité des Bolgheri !!

by Patrick Maclart

C’est lors de la présentation des vins aux primeurs de Toscane, appelés ici « Anteprima » que j’ai dégusté les vins de la DOC Bolgheri. Contrairement à nos amis bordelais, les primeurs en Toscane ne sont pas que les vins en cours d’élevage. Très souvent les appellations présentent des vins ayant plusieurs années de bouteille. C’est une tradition bien italienne.

PORTRAIT ANTEPRIMA 2014

J’aime bien aller en Toscane. Ici, j’ai l’impression de prendre le pouls de la production de vins en Italie. Région emblématique, pleine de raisons et de bon sens, la Toscane est un modèle de discernement et d’intelligence en matière de production de vins. De belles appellations, de bons vignerons, bref tout ce qu’il faut pour passer un bon moment. Je tiens à remercier Franco IGNESTI, directeur de l’interprofession des vins de Toscane, pour son soutien et ses diverses interventions auprès de l’organisation, ainsi que Karin MERIOT de la société ARGOS pour ses actions bénéfiques.

(suite…)

14 février 2014

en Campanie, à MONTEVETRANO, Silvia IMPARATO : savoir s’entourer, savoir écouter…

by Patrick Maclart

Il y a quelques mois, alors que je participais à une dégustation des vins de Campanie suite à l’invitation d’un grand guide italien (voir copie de l’article en CLIQUANT ICI), je tombais sous le charme du vin de Montevetrano. Du vin seulement, car sa charmante propriétaire était absente. Même si en effet le vin ne me semblait pas « traditionnel », j’étais séduit par sa profondeur et la suavité de ce jus. Certes on ressentait la présence de cépages bordelais, mais c’est justement la personnalité dégagée d’un vin qui aurait pu être banal qui m’a captivé.

esthète, cultivée et sensible, Silvia IMPARATO a l'inteligence de savoir autant écouter que s'entourer. Des qualités qui naviguent entre empathie et humilité.

esthète, cultivée et sensible, Silvia IMPARATO a l’inteligence de savoir autant écouter que s’entourer. Des qualités qui naviguent entre empathie et humilité.

C’est donc en me rendant « in situ » que j’allais faire connaissance autant du terroir, des vignes, que de sa propriétaire Silvia IMPARATO. L’élégance aérienne à la Claudia Cardinale, elle est d’un âge qu’il serait inconvenant de demander. Son histoire avec Montevetrano démarre alors qu’elle est enfant. C’est en effet une propriété familiale à la campagne où elle s’y amusait à venir aux vendanges, à cueillir les fruits qui sont aujourd’hui la multiplicité végétale  du domaine, qu’on parle de figues, de tomates, de raisins, de mûres ou de quoi que ce soit. Des fermiers vivaient alors sur place et géraient la propriété.

(suite…)

6 janvier 2014

Bourgogne Wineblog en Campanie, chez MONTEVETRANO : Silvia IMPARATO : la vidéo !!

by Patrick Maclart

Silvia IMPARATO avec MONTEVETRANO en Campanie, c’est la locomotive qualitative de cette région du sud de l’Italie. Et sa vie est faite de rencontres aussi vraies que fructueuses.

MONTEVETRANO, c’est une propriété familiale, où Silvia passait ses vacances alors qu’elle était petite. Elle cueillait les fruits, les raisins, les légumes, et n’imaginait pas qu’un jour cette propriété serait le phare de sa région.

(suite…)

Pages :123»