28 juin 2014

en Provence, le château BARBANAU, Sophie CERCIELLO, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Le départ est on ne peut plus candide… Le papa de Sophie CERCIELLO, l’actuelle propriétaire, achète le château BARBANAU, dont le vignoble a besoin d’une sacrée métamorphose. Sophie, toute contente de ce nouveau challenge (elle en a besoin pour vivre), s’intègre dans la vie des vignerons et découvre leur joie de vivre, leur gaité, mais découvre aussi leurs peurs, bref la vraie vie de la terre.

Son époux Didier SIMONINI, pur Stéphanois comme son nom le laisse bien supposer et stakhanoviste du travail de la vigne, la rejoint courant des années 90. Ils vont faire de nombreux voyages ensemble, et prendre conscience de la beauté, de la richesse et de l’intensité de notre planète. La volonté de préserver cela devient alors une évidence, et notre couple se convertira à la culture biologique.

Aujourd’hui, le domaine s’étend sur quasiment 20 hectares d’un seul tenant, et 6 hectares à Cassis, où on élabore une cuvée stratosphérique appelée « Kalahari ».

Le style BARBANAU ? Avant tout la droiture, puis la fraîcheur, car malgré les températures élevées en Provence, il y a toujours un vent qui vient du haut des coteaux et qui rafraîchit autant les vignes que les corps qui y travaillent.

BARBANAU, c’est pour moi l’une des plus belles adresses de toute la Provence, car un couple insuffle toute son énergie avec la volonté d’élaborer un grand vin qui plaira.

Bon visionnage, elle est pas belle la vie ?

4 Responses to “en Provence, le château BARBANAU, Sophie CERCIELLO, la vidéo !!”

  • Stef

    Bsr Patrick,
    J’ai déjà bu leur instant blanc/rosé 2012 et c’était très agréable l’été, j’ai aussi du Et Cae Terra 2010 rouge qui attend, donc un domaine qui m’a plu.
    Cdt
    Stef

  • Superbe interview au beau milieu des vignes, une très belle image de la Provence véhiculée par ce domaine. Bravo !

    • Bonjour David,

      Merci de ton immense compliment qui me va droit au cœur. Sache que si je filme et que je fais le reportage, c’est le sujet qui est bon, non le blogueur. En l’occurrence Sophie qui est naturelle, et passionnée par plein de choses. Il y a de très bons vignerons en Provence, d’autres qui se font du pognon avant tout. Il faut faire le tri. Je creuse. Et je n’ai pas fini, je reviendrai en Provence, promis ! Et puis j’ai habité Saint-Roch, à l’ouest de Toulon, où j’ai passé des années inoubliables.

      Qui sait, un jour nos routes se croiseront peut-être un jour. En tout cas, merci de ta fidélité au blog et au plaisir de te rencontrer.

      Gourmandes salutations.

      Patrick MACLART.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*