23 avril 2013

à Barolo, chez Ferdinando PRINCIPIANO, la vidéo !!

by Patrick Maclart

La différence entre l’homme et Dieu, c’est que l’homme est faillible… Ferdinando PRINCIPIANO est un homme, un vrai.

Parti de ses certitudes scientifiques et chimiques acquises lors de sa scolarité, un jour un choc se produit : une dégustation d’une centaine de Barolo communs, semblables, même si leur qualité était indiscutable, mais des vins sans émotion. Sauf quelques-uns, les vrais, les puristes : Vaira, Mascarello, Rinaldi… Et en rentrant chez lui, le soir, il se dit qu’il se trompe.

Une grande discussion avec son épouse, puis avec son père, et le changement radical s’opère. Finie la chimie dans la vigne, un retour au naturel, au vrai, et vendues les machines barbares, tout se fait à la main, avec du raisin.

Aujourd’hui, les 13 hectares du domaine sont tous travaillés en bio, sans concession. Et le chai ne comprend que des vieux foudres, et des barriques lorsqu’il y a un manque de contenants, car ces dernières ne sont que ça. De longues macérations, jusque 50 jours pour la Barbera, et des vins d’une expression qui m’en donne la chair de poule rien qu’à retranscrire ici maintenant mes émotions.

Ferdinando est de surcroît devenu un ami, tout comme Aldo Vaira, Beppe Rinaldi ou Maria Teresa Mascarello. Le Piémont est décidément une région magnifique, et magnifiée des hommes et femmes qu’il porte.

Bon visionnage, elle est pas belle la vie ?

2 Responses to “à Barolo, chez Ferdinando PRINCIPIANO, la vidéo !!”

  • Davy

    Un grand merci pour cette belle vidéo. Je ne connais pas du tout ce terroir, mais le discours et les méthodes de ce vigneron me parlent. Avec un homme pareil aux manettes, le vin ne peut qu’être bon ! Sais-tu si on peut trouver les vins de Ferdinando en France ?

    Et oui, la vie a l’air d’être belle dans le Piémont. 🙂

    au plaisir,
    Davy.

    • salut mon Davy,

      Comme tu le sais, aucune démarche mercantile dans mon blog. Je suis donc incapable de te répondre quant à la présence des vins de Ferdinando en France. Google sera ton maître… 😉

      Cet homme m’a parlé aussi, au point que je m’identifiais totalement à lui, je m’imaginais vigneron et j’adaptais naturellement ses principes qui sont aussi les miens. C’était un moment inoubliable.

      Pour le solde, on reste en contact ?

      Amitiés, gourmandes salutations.
      Pat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*