18 décembre 2017

à Barbaresco, Teobaldo RIVELLA, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Une rencontre, une vraie… Celle avec un vigneron, Teobaldo RIVELLA, qui cultive son vignoble comme d’autres leur jardin. On pourrait presque croire que lorsqu’il va voir sa vigne, il lui parle, secrètement, silencieusement. J’ai eu le privilège de cette balade.

2 hectares de vieux nebbiolo dans le secteur de Montestefano, là où on élabore des Barbaresco de finesse et d’expression, sans pour autant enlever le très haut potentiel de garde de ces vins.

Venez à la rencontre d’un vigneron aussi naturel que ses vins, spontané, généreux, humain. Des rencontres comme on aime tant à faire. Un grand merci à Laura SPINI de Milano pour son aide précieuse à la traduction.

Bon visionnage, la vie est belle.

 

4 Responses to “à Barbaresco, Teobaldo RIVELLA, la vidéo !!”

  • Rudy

    Excellent report mr.Patrick. Si jamais vous passez par le Val d’Aoste en rentrant je serai ravi de vous faire connaitre nos vignerons. Cordialement, Rudy

    • bonjour Rudy,
      merci de ton message. Les deux fois où j’ai rencontré le val d’Aoste, c’était en allant dans le Piémont. Pleine de brumes et ses coteaux mystérieux, cette région m’a immédiatement attiré. J’avais envie de m’y arrêter, mais le planning lui m’en empêchait.
      J’ai bien noté tout ça, et je prends bonne note lors de mon prochain passage. Les hommes de montagne et de piémonts sont incroyablement gentils.
      Large soif à toi,
      Patrick

  • Rudy

    Bonsoir Patrick,
    Ca sera un plaisir de te faire connaitre, en tant que ingenieur agronome et passionné de vin, nos petits vignerons de montagne. Cordialement, Rudy

    • salut Rudy,

      quel plaisir de te relire ! Bien sûr que ça me dirait de venir faire un reportage en Val d’Aoste ! Le problème est toujours le même : le temps, l’argent… Bref il faut savoir qu’un blogueur n’est pas un journaliste payé pour faire des articles (en grande majorité « sponsorisés » par les interprofessions), mais fait un peu ce qu’il veut, et SURTOUT comme il peut.

      J’y viendrai probablement un jour, espérons que celui-ci n’arrive pas trop tard…

      Merci de ta fidélité au blog, gourmandes salutations.
      Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*