17 janvier 2014

dégustation express : en Avignon, le domaine de la Soumade, avec Kelly Mc AULIFFE !

by Patrick Maclart

J’étais invité il y a quelques mois chez mon ami Kelly Mc AULIFFE, premier sommelier américain dans un étoilé français (il a fait ses débuts chez Ducasse), mais aussi le plus grand (il fait 1 mètre 88 !) afin de passer quelques jours dans le Rhône, sous l’impulsion d’un autre vrai ami : Michel BLANC, directeur talentueux de l’interprofession de Châteauneuf-du-Pape. Alors que je rangeais mes affaires, je vis un alignement de bouteilles dont les étiquettes m’étaient familières : le domaine de la Soumade.

Avignon est l'endroit idéal où on peut rayonner à la découverte des grands terroirs des côtes-du-Rhône sud. De nombreuses chambres d'hôtes sont à louer, pour un prix intéressant.

Avignon est l’endroit idéal où on peut rayonner à la découverte des grands terroirs des côtes-du-Rhône sud. De nombreuses chambres d’hôtes sont à louer, pour un prix intéressant.

Je dispose en effet quelques bouteilles de cette propriété fiable, élaborant de vrais vins de garde. Toutefois, ne m’étant pas encore rendu in situ, j’avais l’occasion de découvrir rapidement les nectars de la Soumade. Les bouteilles étant ouvertes de la veille, cela me permettait d’avoir une lisibilité encore améliorée. Dès le feu vert obtenu de mon ami d’Outre-Atlantique, je m’attelais à Merci Kelly pour cette dégustation express. Pour découvrir qui est Kelly, CLIQUEZ ICI pour lire l’article paru sur le site « vins-Rhône ». Merci à vous deux mes amis.

DEGUSTATION

Dans d’excellentes conditions de lumière et de température, avec des bouteilles ouvertes de la veille. Les vins étaient sous leur meilleur jour.

une gamme superbe, où tout est bon.

une gamme superbe, où tout est bon.

côtes-du-Rhône « les Violettes » 2010
nez assez fin, floral, chair de prunes, petites épices. Jolie vinosité élégante. L’attaque est discrète mais ça ne dure qu’un instant. Aussitôt de superbes notes de prune, d’épices, un côté tellurique viennent s’exprimer en longueur mais sans violence. Ca finit intense et vibrant sur des notes telluriques.

Rasteau « cuvée Prestige » 2010
superbe nez charnu, fruité, complexe, notes évoquant l’orange. La bouche est sublime, parfumée, souple, corsée là où il faut mais l’ensemble est déjà bon aujourd’hui à condition d’aimer les vins de tempérament. Superbe longueur.

une bouteille qui tiendra sans souci, mais capable de se livrer dès aujourd'hui. Des angles exactement là où il faut.

une bouteille qui tiendra sans souci, mais capable de se livrer dès aujourd’hui. Des angles exactement là où il faut.

Gigondas 2010
nez fin, floral, complexe, très profond, un peu réservé ce jour. La bouche est complète, fine et puissante à la fois, compacte en milieu de bouche. Ca finit intense sur des notes florales et épicées, et c’est long. La structure tannique parfaitement dosée persiste sur le plat de la langue.

Rasteau « cuvée Confiance » 2010
nez intense, fruits noirs, impression lactée, belle expression d’ensemble. La bouche est bien faite, avec de beaux éléments aujourd’hui réservés, mais la finale est incroyable, intense, avec une expression de tanins sublime et des notes de chocolat amer. C’est très long. A attendre impérativement.

Rasteau « Fleur de Confiance » 2010
nez profond, intense, réservé dans son expression mais ça pressent le grand vin. L’attaque est intense, compacte, dotée de beaux amers, c’est hyper-concentré, superbe vinosité et ça ne casse pas les dents. C’est sur la prune, le vrai grenache. Ca reste intense jusque une finale monumentale. Persistance inouïe.

un immense vin de grenache, intense, concentré, profond, très grand.

un immense vin de grenache, intense, concentré, profond, très grand.

Rasteau vin doux naturel 2011
robe noire. Nez de cerise noire, certaine complexité : cèpe, épices. La bouche est ronde à l’attaque, mais c’est incroyablement concentré avec une extraction des tanins intelligente, juste. Ca reste sur le raisin en milieu et en finale, avec une rétro sur les épices.

4 Responses to “dégustation express : en Avignon, le domaine de la Soumade, avec Kelly Mc AULIFFE !”

  • Annie MARTIN-Stefanatto

    Beau choix et belle dégustation ! merci Patrick.
    Effectivement, Messieurs Romero Père et fils représentent magistralement l’AOC Rasteau. J’avais fait visite au Domaine il y a nombreuses années alors que Frédéric était fraichement diplômé. J’y avais fait l’acquisition de quelques bouteilles de confiance dans le but de les mettre en sommeil quelques années tant le potentiel de garde est impressionnant. Quand viens-tu déboucher quelques flacons que l’on se fasse belle la vie ?

    • Annie ma chère Annie,

      Merci de ton commentaire. Je suis tout comme toi époustouflé par le potentiel de garde du domaine de la Soumade. J’ai en cave des 1999 et des 2000 qui me donnent presque l’impression d’être éternels. Certes pas toujours simples de les déguster dans leur tendre jeunesse, mais tellement beaux dès qu’ils se patinent.

      Quand reviens-je ? Dès que mon planning le permettra ! Mais je crains que selon notre convention c’est toi qui viens en Bourgogne non ?
      Je t’embrasse, oui elle est belle la vie.

      Pat

  • j’ y ai déjà gouté ! la Soumade n’est plus dans la catégorie des nectars pour moi, c’est un breuvage divin ! je te comprend très bien Patrick.

    • Salut Excellence de Loire (sic !),

      N’oublie pas que dans la mythologie le nectar est la boisson qui nourrit les dieux… 😉
      Très joli site et qui semble honnête, c’est donc pour ça que je laisse le nom du site sur le commentaire.

      Bien à toi, merci de ta fidélité au blog, gourmandes salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*