11 juin 2012

à Vinsobres, le domaine du Moulin, Denis VINSON : humilité et volonté vinsobraises.

by Patrick Maclart

Le domaine du Moulin tire son nom d’un quartier de Vinsobres où se trouvait le moulin à huile d’olives. C’est un domaine qui existe au moins depuis un siècle. Au départ, la production se vendait essentiellement au niveau local. Puis, petit à petit, le domaine s’est fondé et est dirigé aujourd’hui par Denis VINSON.

Denis VINSON est un homme pragmatique, sensé, volontaire… Et c’est de famille. Tout le monde veut élaborer de bons Vinsobres, et ils y parviennent, mais à la sueur du front.

Cet homme de 55 ans s’en occupe depuis 1984, mais vu la maladie de son père, il y était déjà bien présent par le passé. La descendance est elle aussi bien présente, avec Charles et Joseph. Les deux fils de Denis s’installent eux aussi progressivement. Le premier avec un BTS obtenu à Davayé en poche, « Le second est allé jusqu’à la porte du lycée, mais ne l’a pas traversée ! En tout cas, les deux ont fait l’école de la vigne. » annonce avec malice ce vigneron qui indéniablement aime le contact et l’échange.

Aujourd’hui, le domaine du Moulin s’étend sur 20 hectares dont 8 hectares de Vinsobres en production. Le reste est en côtes-du-Rhône. Un peu de vente au négoce, le reste sera mis en bouteilles, soit 70.000 bouteilles. « Mon objectif est de produire ce que je vends. » Cet homme pragmatique, doué pour le commerce, dispose aussi d’un beau terroir, avec les vignes de Vinsobres situées essentiellement en haut du coteau, qui permettent l’expression de beaux raisins.

Denis possède parmi les plus belles expositions du village, ce qui lui permet d’avoir des vins à la classe optimale.

Le travail à la vigne ? « Il est raisonnablement raisonné (sic). Je ne me fatigue pas à faire n’importe quoi et je suis très sensible à l’environnement. Je suis donc les préceptes de la Chambre d’Agriculture. » confirme le réaliste Denis, qui voulait passer bio il y a deux ans. Les sols sont travaillés, du désherbant « uniquement sur les banquettes » (des vignes qui ne peuvent être travaillées mécaniquement), et seulement quand il y a de l’herbe. Denis est réellement scandalisé par ces sols gris jamais labourés, avec des vignes qui étouffent, qui vivent en apnée. Même s’il y a quelques conventions, on sent le vrai paysan derrière les propos de Denis.

Les vendanges sont manuelles en intégralité, sauf une toute partie qui est mécanique sur les côtes-du-Rhône. Les raisins sont éraflés, foulés selon les cas. Mise en cuve ciment pour les deux fermentations (alcoolique et malolactique). Aucun levurage. Pigeage la première semaine même avant fermentation et ce jusqu’à la moitié des cuvaisons. Le chapeau reste immergé. On ajoute les vins de presse, puis un élevage sur barrique, en foudre ou cuve selon les cuvées, et ce durant 12 mois. Remise en cuve un mois pour stabilisation et mise en bouteilles. Pas de collage mais une filtration de sécurité sur papier.

le travail de cave est précis, net et propre… On ne peut que ressentir cette exigence dans l’ensemble des vins.

Au final, des vins rouges concentrés, corsés, tout en gardant le velours du grenache. Les blancs représentent probablement le meilleur rapport qualité-prix-plaisir de toutes les côtes-du-Rhône sud. Juteux, concentrés, ronds et telluriques, ils ne pourront que ravir les amateurs de bonnes choses et de bonne chère.

Les marchés export sont peu importants, avec quelques clients aux USA, au Japon, en Allemagne et en Belgique.

Le domaine du Moulin est une adresse intelligente de bons vins qui seront de bons soldats de cave, et qui assureront tant dans le temps que dans le plaisir. Alléluia !

domaine du Moulin
Denis VINSON

montée du MoulinF-26110  VINSOBRES

tél. +33 (0)4 75 27 65 59
mail : denis.vinson@wanadoo.fr

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ. Merci Georges VERONNEZ, mon ami belge installé dans ce beau village, de m’avoir servi de guide et d’hôte. Les amitiés simples sont souvent les meilleures. Pour voir la vidéo réalisée avec Denis, cliquez ICI.

côtes-du-Rhône blanc 2010 – 4.90 €
constitué de 90 % de clairette, le solde en viognier. Nez floral, poire, petit fruit exotique. Bouche souple, ronde, mais une belle vinosité s’exprime en milieu de bouche, et encore plus en finale, qui est intense. Belle finale, vraiment, poire, fruité, long avec belle rétro. Rapport qualité-prix imbattable.

côtes-du-Rhône « village » 2010 – 7.90 €
60 % viognier, le solde en clairette blanche. Nez joli, rond, pêche, fleur blanche, riche mais élégant. Bouche fraîche, riche, fruitée; le côté « lie » est bien présent. Ronde, la finale élégante mais d’une bonne concentation vient couronner un vin de haut vol. J’achète (d’ailleurs, j’en ai acheté).

côtes-du-Rhône rosé 2010
grenache, cinsault, syrah, mourvèdre et carignan, pas de jaloux ! Un rosé de saignée « à la poussette ». Jolie vinosité, fraise, fruits rouges, simple mais sincère. Bouche frutiée, ronde, une certaine élégance dans l’ensemble. Aucune lourdeur ni alcool marqué, chapeau.

une gamme homogène, qualitative, sobrement habillée mais efficace au niveau du contenu…

côtes-du-Rhône rouge 2010
joli nez fruité, fraise et cerise, simple mais joli. Bouche qui terroite gentiment, tabac, fruits rouges. Longueur convenable.

Vinsobres « cuvée Jean Vinson – vieilles vignes » 2009
70 % grenache, 30 % syrah. Nez discret, fruit de buisson, grenadine à l’ancienne. Bouche élégante, fine, fruitée et florale. La vinosité arrive encadrer l’ensemble, à défaut de tanins. C’est un style. Finale propre sur le fruit et un tanin de raisin.

Vinsobres « cuvée ++ » 2010
60 % grenache, 40 % syrah. Nez parfumé, boisé, fruit noir, poivre, terrien. Bouche relativement souple, le tanin est présent. L’attaque et le développement sont aromatiques, et rejoignent le nez. La finale est assez tannique et finit un peu sur la banane.

Vinsobres « cuvée Charles Joseph » 2009
grenache et syrah à proportions identiques. Nez discret, profond, un peu minéral, myrtilles, petites notes boisées très bien intégrées. Bouche concentrée, ronde, très beau fruit qui doit encore se centrer. Beau volume. Finale concentrée, ronde, épicée. Persistant. Fabuleuse bouteille.

3 Responses to “à Vinsobres, le domaine du Moulin, Denis VINSON : humilité et volonté vinsobraises.”

  • lenoir bernard

    Bonjour,
    Dommage qu’à partir du CdR rouge 2010 on n’ait plus les prix.
    Pourriez-vous me faire parvenir un tarif complet par mail ?
    Merci d’avance.

  • BASTIE Serge

    J’ai apprécié votre cotes du rhone rosé 2012 à l’Auberge La chaumière de Tournon.
    En auriez-vous quelques bouteilles à la vente et à quel prix ?

    cordialement,
    serge bastie

    • bonjour Serge,

      pour ta gouverne tu n’écris pas au vigneron mais au journaliste qui a écrit l’article sur ce merveilleux domaine.
      Pour le contacter, tu trouveras ses coordonnées sur l’article, téléphone et adresse mail.

      Amitiés, merci de ton regard sur mon blog.
      Patrick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*