12 avril 2013

en Chianti Classico, CASTELLO di QUERCETO : la noblesse de ses racines.

by Patrick Maclart

On peut se demander pourquoi une famille vigneronne du coeur de l’Italie porte un patronyme si français. Il faut pour cela remonter dans l’histoire. Alessandro FRANCOIS représente la septième génération transalpine.

Alessandro FRANCOIS est fier d’être de souche française, mais encore plus fier d’être Toscan. Il a conscience de l’importance de ses racines, et aime à montrer avec fierté l’immense travail réalisé par son grand-père, qui avait tout compris à l’importance du climat, dans son altitude et sa nature de sol.

La famille est d’origine savoyarde. Au départ, au XVIème siècle, l’ancêtre d’Alessandro est le banquier et ministre du Duc de Lorraine, qui sera durant quelques temps le seigneur de Toscane. C’est donc naturellement qu’il s’installera dans cette région, et qui continuera d’y vivre après le transfert de domination. Les François en Toscane sont synonymes de respect et d’implication. Le grand-père d’Alessandro sera par ailleurs l’un des 33 vignerons à fonder le Consorzio des Chianti Classico. Voyant le nom de ce beau vignoble galvaudé par une extension de surfaces, et l’adjonction de cépages blancs, il redessine avec ses collègues le contour de la future DOCG.

(suite…)

14 février 2013

en Chianti Classico, à Castello di Querceto, Alessandro François : la vidéo !!

by Patrick Maclart

Un nom aussi français dans le coeur de la Toscane ? Etonnant non ? La famille d’Alessandro FRANCOIS est en effet d’origine française, lorraine plus précisément… Les siècles ont passé et les François sont vraiment Toscans. Pour preuve, le grand-père d’Alessandro est à la base du décret d’appellation du Chianti Classico, et est à la base de sa délimitation…

Aujourd’hui,  c’est un grand domaine de 70 hectares en propriété, et 20 en location, respectable et respecté. La sélection parcellaire se fait en fonction des expositions, de la nature des sols, pour atteindre une vingtaine de parcelles toutes travaillées en fonction de leurs spécificités.

(suite…)

25 septembre 2012

en Toscane, à San Gimignano : PALAGETTO : un bon soldat.

by Patrick Maclart

Sabrina NICCOLAI représente la deuxième génération du domaine PALAGETTO, qui a été acquis et développé par son père qui avait fait fortune dans la vente de camping-cars. Cet homme de crédo nous a quittés récemment, et fort heureusement sa descendance a décidé de continuer son oeuvre créée il y a une trentaine d’années. Toutefois prise par des engagements professionnels, c’est Anna CARLUCCI, responsable commerciale du domaine, qui me recevra et animera avec talent la dégustation.

la visite avec Anna CARLUCCI, responsable du domaine, a été un enchantement. Elle s’est mise en quatre, très professionnelle, et ce fut un grand moment de plaisir. Merci Anna.

Le domaine s’étend sur 44 hectares de vignes en production, et 10 qui viennent d’être plantés. Les cépages sont principalement le sangiovese, le merlot, la syrah, le cabernet sauvignon pour les rouges. Les blancs sont principalement issus de vernaccia, vermentino, sauvignon et chardonnay. Le domaine comprend aussi 20 hectares d’oliviers, et dispose de son propre moulin. L’ensemble se décline en trois entités : « Palagetto » pour San Gimignano, « podere Bellarina » à Montalcino, et « Pian de Cerri » en DOC Montecucco, au nord-est de la Toscane.

(suite…)

1 août 2012

Bourgogne Wineblog en Toscane, à San Gimignano, PALAGETTO : la vidéo !

by Patrick Maclart

La maison PALAGETTO à San Gimignano est une maison bien sage, bien rangée… Point de feu d’artifice, d’esbroufe ou de falbalas, ici on travaille, et bien.

La vernaccia, spécialité locale de San Gimignano, est bien travaillée, avec de la personnalité et de l’identité. Les autres cépages, sangiovese, syrah, cabernet sauvignon et merlot ne sont pas en reste, et entrent dans diverses cuvées du domaine.

Anna CARLUCCI, responsable commerciale du domaine, fut une hôtesse merveilleuse en l'absence de la propriétaire, qui a eu un empêchement de dernière minute.

(suite…)

18 mai 2012

en Toscane, à San Gimignano : STROZZI : une famille riche de vies.

by Patrick Maclart

On ne peut évoquer la Toscane sans évoquer la famille STROZZI. Présente depuis plus d’un millénaire, élaborant des vins depuis le XIIème siècle, cette famille a été durant des siècles la grande rivale des Médicis dont ils étaient les ennemis jurés. Aujourd’hui, fort heureusement, les choses se sont apaisées et c’est la très jolie et souriante Natalia qui représente les vins du domaine.

Natalia STROZZI dispose de bien des qualités pour séduire son auditoire : finesse d’esprit, élégance, noblesse, humour et beauté. Les dieux ont été bien généreux… Ce sont les Médicis qui doivent grommeler…

(suite…)

17 avril 2012

en Toscane, à San Gimignano, au domaine STROZZI : la vidéo !

by Patrick Maclart

Ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre une vraie princesse. Et belle comme le jour de surcroît ! Mais attention, chez STROZZI, le vin est une affaire de famille, et qui dure depuis le XIIème siècle !

Tout est superlatif, élégant, raffiné. Natalia STROZZI, danseuse et comédienne,  se met vraiment en quatre pour faire d’une dégustation un instant de magie, où le temps est une histoire…

(suite…)

27 mars 2012

à San Gimignano : Montenidoli, Elisabetta FAGIUOLI : ceci est mon terroir.

by Patrick Maclart

Aller chez Montenidoli, c’est une aventure, que dis-je, une épopée… Le domaine se situe à près de 4 kilomètres de piste de la célèbre ville de San Gimignano, et je n’exagère pas ! Une fois trouvée la petite route avant le commissariat de police, il vous faudra rouler deux kilomètres sur un chemin escarpé et doté de nids d’autruches. Là, une petite flèche verte vous montrant la direction à gauche, et sobrement peinte en blanc « Montenidoli ». Vous n’êtes qu’à la moitié du périple. Continuent encore des chemins qui là grimpent… Vous allez atteindre les nuages, nenni ! Vous êtes qu’à une certaine hauteur, là où se trouve le domaine. Et si vous souhaitez aller voir le terroir unique du trias, il vous faudra affronter alors un chemin que la bataille de Verdun jalouserait, avec ses nids de ptérodactyles, et où vos vertèbres seront mises à rude épreuve. Mais c’est alors que vous toucherez avec grâce et vérité à un terroir d’exception et une vigneronne du même tonneau.

derrière ce sourire qu’elle a toujours, car elle trouve que la vie est belle, il ronronne un caractère volontaire et trempé… Ne vous y fiez pas, Elisabetta EST Montenidoli.

(suite…)

13 mars 2012

à Barbaresco, chez Angelo GAJA : visite d’un monument.

by Patrick Maclart

Aller chez GAJA en Piémont, c’est comme aller à Lourdes quand on est catholique, ou aller sur le mont Athos quand on est orthodoxe. Quoique la visite dans cette prestigieuse propriété n’a rien de reposant. Je vous explique ci-après le pourquoi.

Bouillonnant, communiquant, talentueux, Angelo GAJA est attachant et charismatique. Après, c’est une question de goût. Son discours empreint d’un pragmatisme paysan m’a séduit.

(suite…)

5 mars 2012

à San Gimignano : Montenidoli, Elisabetta FAGIUOLI : la vidéo !

by Patrick Maclart

Première vidéo de mon périple toscan de 2011. Elisabetta FAIGIUOLI au domaine MONTENIDOLI est dynamique, volontaire, et d’un caractère bien trempé. Ses vins se hissent au summum des vins de la région, obtenant régulièrement les meilleures notes de la presse spécialisée italienne.

Et pourtant, la prétention n’est pas son vêtement. Elle vous recevra avec le coeur sur la main et les olives sur la table. Des fosses de compost, pas une molécule de produit chimique dans le vignoble, serait-ce là en dehors d’un terroir exceptionnel la recette du miracle du vernaccia ?

(suite…)

23 novembre 2011

Bourgogne Wineblog : campagne 2011 en Toscane, le clip !

by Patrick Maclart

Et encore un voyage sur place, au coeur de la viticulture et la culture italiennes, en Toscane. Cette magnifique région, riche d’un passé prestigieux et mouvementé est d’un accueil hors pair.

Je suis encore parti à la rencontre de fabuleux vignerons, qui ont des choses à dire, et à faire. De belles rencontres, et des notes de de dégustation qui suivront.

Vous savez ce que je vais ajouter : Non è bella la vita ?

Pages :«123»