21 septembre 2011

interview de Yann CHAVE, président de l’appellation Crozes-Hermitage

by Patrick Maclart

Il y a quelques temps, l’ A.O.C. Crozes-Hermitage lançait un chantier titanesque : rédiger une cartographie COMPLETE du terroir de l’appellation, sur près de 3.000 hectares.

Ce travail ne s’est pas fait n’importe comment. Tout d’abord, c’est une décision collective, et ça il faut le féliciter. Ensuite, des carottages importants dans l’ensemble des terres a été opéré, et ce avec des personnes compétentes : agronomes, …

(suite…)

1 septembre 2011

en Languedoc, le clos des Augustins : une belle histoire de famille.

by Patrick Maclart

Les vignes du domaine appartenaient initialement aux arrière-grands-pères respectifs qui s’appelaient tous deux Augustin.

Le domaine n’avait jamais mis de vin en bouteille et livrait  tout à la cave coopérative. C’est Roger, le père du propriétaire actuel Frédéric MEZY, qui voyant ses vignes délabrées lors d’une partie de chasse, décide de faire du vin pour ses clients. Il possède en effet une société de prothèses médicales.

Il interroge alors ses 2 fils, Damien et Frédéric. Ce dernier, aux études de chimie, saute sur l’occasion. Il ne se voyait de toute façon pas évoluer sous les néons des laboratoires et préférait les rayons du soleil.

(suite…)

30 août 2011

dans le Roussillon : Mas Cristine, blancs excellents.

by Patrick Maclart

Ce domaine a été repris en 2006 par Philippe GARD, fameux propriétaire du domaine Coume del Mas, et Julien GRILL. Ce dernier, 32 ans, technico-commercial en produits phytos, a pris le temps de me recevoir.

ça a été un sacré challenge pour Julien GRILL de reprendre ce domaine. C’est l’amour de la terre de son pays…

Les vignes étaient en fermage au château de Jau. Dès la reprise, le vieux vignoble a été nettoyé, quelques trop vieilles vignes arrachées, et du grenache blanc replanté. Je dis vieux vignoble car une grande partie a été plantée après-guerre. Le Mas Cristine s’étend aujourd’hui sur 15 hectares, et élabore 2 vins seulement sur 40.000 bouteilles. Il y a toutefois quelques bouteilles de muscat produites.

(suite…)

25 juillet 2011

dans le Languedoc à Saint-Chinian : Yves FALMET au domaine des Terres Falmet : imbattable.

by Patrick Maclart

Yves FALMET est pour moi l’un des tous meilleurs rapports qualité-prix de tout le Languedoc avec son «Ivresse des Cîmes». La quarantaine harmonieuse, il élabore des vins tant fruités que profonds, avec un sens aigu de la personnalité de chacun.

Yves FALMET garde toujours un côté « farouche » qui est l’expression d’une timidité que souvent les artistes possèdent malgré eux.

Les parents d’Yves, originaires de l’Aude, étaient polyculteurs. La terre l’a donc toujours titillé quelque peu. Des études scientifiques à Montpellier, une maîtrise de biochimie en poche, des jobs d’été pour vendre du vin, des postes à l’étranger (USA, Australie, etc…) et un postulat à l’école d’oenologie réussi paufineront ce profil rare. Curieux, pragmatique, bosseur, Yves a un côté sauvage qui séduit, comme un homme lié à sa terre. En fait, quand on le connaît mieux, cet aspect de sa personnalité n’est ni plus ni moins qu’une timidité que les artistes ont souvent.

(suite…)

14 juin 2011

dans le Roussillon : Jean-Pierre SEGUELA : l’excellence tout en discrétion.

by Patrick Maclart

Jean-Pierre SEGUELA, 43 ans, est son propre vigneron depuis une dizaine d’années. Situé à Rasiguères, au cœur de la région des Fenouillèdes, il élabore des vins parmi les tous meilleurs de cette magnifique région du Roussillon.

Jean-Pierre & Trinitad SEGUELA travaillent avec sincérité et volonté. La génération suivante se prépare…

Le domaine de 14 hectares, dont 4 hectares de muscat, produit bon an mal an 35.000 bouteilles. Les vignes sont dans la famille depuis 5 générations. Précisons toutefois que la quasi-totalité du muscat est vendu en vin. Le terroir des Fenouillèdes est majoritairement de terroir de schiste noir, et donne aux vins cet air si particulier, avec une trame élégante et une finesse de tanins sans pareil.

(suite…)

26 janvier 2011

en vallée du Rhône : Franck FAUGIER – domaine des Hauts-Châssis en Crozes-Hermitage : essai réussi !

by Patrick Maclart

Je piste Franck FAUGIER depuis ses débuts. Sorti de la cave coopérative en 2003, il décide non sans mal de se lancer. Sa genèse coïncidera avec un millésime de surcroît difficile. Il le paiera cher, mais c’est un autre débat.

Franck FAUGIER, croqueur de vie, élabore des vins comme lui.

Franck paraît au premier abord bourru et apparent, mais il faut gratter ce vernis, et après quelques minutes, on découvre un homme jusqu’au-boutiste, avec une âme de vrai artiste. Avec Franck, notre relation est franche, parfois passionnée, car il est toujours ouvert aux débats, et n’hésite pas à écouter et respecter ses détracteurs, tout en défendant ses positions. C’est à mes yeux un signe d’intelligence. Ce croqueur de vie a le sens de l’amitié.

(suite…)

5 janvier 2011

Côtes du Roussillon village : trop méconnus.

by Patrick Maclart

Les côtes du Rousillon villages sont vraiment méconnus. Utilisant les mêmes cépages que leurs voisins ibères, ces derniers arrivent avec des appellations telles Priorat à vendre des bouteilles allègrement au dessus des 30 €. La qualité est pourtant souvent identique; la faculté peu commerçante des Français et un état inconscient de nos vraies richesses font la différence.

Il est deux choses dont on ne peut se moquer en Pyrénées Orientales : l’USAP et le Canigou.

Le vignoble du Roussillon se situe à l’extrême sud de la France, dans le département des Pyrénées Orientales. L’appellation « côtes du Roussillon villages » ne concernent que les meilleurs terroirs de la région, située dans la partie septentrionale de la région, sur 32 communes. Quatre communes bénéficient de l’appellation avec le nom du village : Lesquerde, Caramany, Latour-de-France et Tautavel. Au sud de Perpignan, on produit depuis 2003 une appellation particulière : côtes du Roussillon « les Aspres ».

(suite…)

18 décembre 2010

Sud-ouest : Gaillac, le vin au féminin

by Patrick Maclart

Gaillac est une appellation étonnante du sud-ouest. Authentique, attachée à ses racines, elle est l’une des seules à pouvoir proposer un vin différent pour chacun des jours de la semaine : blanc perlé, blanc sec, effervescent, blanc doux, rosé, rouge souple et rouge tannique. Bien que l’expression des tanins ne soit pas le point fort et des terroirs, et des cépages existants, la quasi-totalité des vignerons a su raison garder dans la course à l’extraction, ce qui vaut à Gaillac d’être qualifié d’AOC féminine. Les prix permettent de trouver de véritables perles noires.

La ville d’Albi, proche du vignoble de Gaillac et récemment promue au patrimoine mondial de l’UNESCO, assure de bien jolies balades…

(suite…)

8 décembre 2010

Comment prendre son pied avec 5 € en poche ?

by Patrick Maclart

Question pertinente, pour nous qui, dans notre société, cherchons le maximum de plaisir pour un prix le plus modique qui soit. Tout d’abord, parce que c’est la crise et qu’on nous le serine tous les jours, ensuite parce que notre société devient décadente, et que l’hédonisme du type XIXème siècle en est un signe avant-coureur.

(suite…)

22 novembre 2010

Bourgogne Wineblog : un regard français sur… les vins rouges d’Espagne

by Patrick Maclart

La série « un regard français sur… » reprendra des dégustations effectuées durant Vinexpo à Bordeaux, et axées sur les vins étrangers. En effet, il faut faire preuve d’une grande humilité : ne faut-il pas être imprégné de la culture d’un pays pour en apprécier objectivement et à leur juste valeur les vins qui y sont produits ? Je suis certain que si. On peut cependant ne donner qu’un avis, et il est important que les producteurs fassent eux aussi preuve d’humilité d’en accepter ces critiques.

(suite…)

Pages :«12345678»