16 mars 2012

à Châteauneuf-du-Pape, avec Yannick GASPARRI dans la vigne de la Côte de l’Ange : la vidéo !

by Patrick Maclart

Yannick et Corinne GASPARRI sont d’honnêtes et sympathiques vignerons de Châteauneuf-du-Pape. Ils accueillent de la même façon le petit couple qui viendra chercher quelques bouteilles pour leur cave que les grands connaisseurs avides de flacons d’exception.

Leur sens du partage, leur simplicité sincère, tout ça gravite autour d’eux et j’aime à me sentir entouré de vrais viticulteurs. C’est rassurant, ça réchauffe.

La terre de la Côte de l’Ange est vraiment particulière, faite de terre blanche calcaire et de caillasses, et vous découvrirez ce sol hors norme lors du visionnage de cette vidéo. Elle est pas belle la vie ?

(suite…)

27 février 2012

Crozes-Hermitage : le domaine des Bruyères, David REYNAUD : des vins à l’élégance virile.

by Patrick Maclart

Il y a quelques années, lors d’une dégustation chez Alain VOGE à Cornas, ce dernier m’avait conseillé de suivre de très près ce vigneron. Quel vigneron ? David REYNAUD du domaine des Bruyères, en Crozes-Hermitage. Cet homme de 35 ans, au physique de 3ème ligne, semble toujours calme. Mais quand on le connaît, on sent la volonté qui bout dans ses artères, dans son âme.

Ma première rencontre avec David remonte à 2004. Je ne l’ai jamais connu avec le melon. Il préfère se consacrer à son travail plutôt qu’à son image. Il est vigneron depuis 2003, mais viticulteur depuis 2000. Le domaine est familial et existe depuis 4 générations. Toutefois, les vignes étaient sous contrat avec la cave de Tain l’Hermitage.

David devant ses fameuses cuves ovoïdes en ciment, dans lesquelles il élève notamment sa fameuse cuvée "Entre Ciel et Terre".

David devant ses fameuses cuves ovoïdes en ciment, dans lesquelles il élève notamment sa fameuse cuvée « Entre Ciel et Terre ».

(suite…)

22 février 2012

en Pic Saint-Loup, le domaine de la Vieille : c’est le cirque !

by Patrick Maclart

Quand je dis que chez Guy RATHIER, au domaine de la Vieille, c’est le cirque, ne voyez aucune péjoration dans mon propos. La constante anarchie paperassière (euphémisme) qui règne par strates sur mon bureau ne me permettrait pas de me qualifier comme juge en la matière.

Guy RATHIER, le Monsieur Loyal de sa troupe de vins.

C’est que lorsqu’on déguste les vins du domaine, on n’a pas accès à une gamme, mais à une troupe. Et ce Monsieur Loyal qu’est Guy porte l’histoire et le talent de chacun. Si vous aimez les dégustations ordonnées, avec des vins ordonnés, ne venez pas au domaine. L’imagination est ici au pouvoir.

(suite…)

13 février 2012

à Châteauneuf-du-Pape, Serge GRADASSI au domaine des Pères de l’Eglise : la partie cuve élémentaire.

by Patrick Maclart

Michel BLANC, directeur de l’interprofession des vins de Châteauneuf-du-Pape, m’avait convié lors du dernier Vinexpo à une dégustation à l’aveugle des vins rouges de cette appellation en millésime 2010, qui était en cours d’élevage. Une bouteille m’a plu par son harmonie et sa gourmandise. Un homme à côté, écoutait avec silence et attention les commentaires que je relatais alors. Lorsque je demandais « Qui a donc élaboré ce vin ? », il me répondit par l’affirmative; c’était lui. C’était mon premier contact avec Serge GRADASSI.

Serge GRADASSI, 44 ans et rugbyman à ses heures, est à la tête avec son frère Jean-Paul d’un beau domaine de 20 hectares dont 17 en Châteauneuf-du-Pape (l’essentiel des parcelles sur Coste Froide, le Moulin et Grand Pierre). Ces deux hommes tiennent les rênes depuis l’an 2000.

Serge GRADASSI est non seulement un type bien, mais il élabore avec son frère des vins sincères, gourmands, sapides. Un domaine qu'il faut impérativement connaître si on aime à être rusés dans ses achats de vins...

(suite…)

21 septembre 2011

interview de Yann CHAVE, président de l’appellation Crozes-Hermitage

by Patrick Maclart

Il y a quelques temps, l’ A.O.C. Crozes-Hermitage lançait un chantier titanesque : rédiger une cartographie COMPLETE du terroir de l’appellation, sur près de 3.000 hectares.

Ce travail ne s’est pas fait n’importe comment. Tout d’abord, c’est une décision collective, et ça il faut le féliciter. Ensuite, des carottages importants dans l’ensemble des terres a été opéré, et ce avec des personnes compétentes : agronomes, …

(suite…)

1 septembre 2011

en Languedoc, le clos des Augustins : une belle histoire de famille.

by Patrick Maclart

Les vignes du domaine appartenaient initialement aux arrière-grands-pères respectifs qui s’appelaient tous deux Augustin.

Le domaine n’avait jamais mis de vin en bouteille et livrait  tout à la cave coopérative. C’est Roger, le père du propriétaire actuel Frédéric MEZY, qui voyant ses vignes délabrées lors d’une partie de chasse, décide de faire du vin pour ses clients. Il possède en effet une société de prothèses médicales.

Il interroge alors ses 2 fils, Damien et Frédéric. Ce dernier, aux études de chimie, saute sur l’occasion. Il ne se voyait de toute façon pas évoluer sous les néons des laboratoires et préférait les rayons du soleil.

(suite…)

30 août 2011

dans le Roussillon : Mas Cristine, blancs excellents.

by Patrick Maclart

Ce domaine a été repris en 2006 par Philippe GARD, fameux propriétaire du domaine Coume del Mas, et Julien GRILL. Ce dernier, 32 ans, technico-commercial en produits phytos, a pris le temps de me recevoir.

ça a été un sacré challenge pour Julien GRILL de reprendre ce domaine. C’est l’amour de la terre de son pays…

Les vignes étaient en fermage au château de Jau. Dès la reprise, le vieux vignoble a été nettoyé, quelques trop vieilles vignes arrachées, et du grenache blanc replanté. Je dis vieux vignoble car une grande partie a été plantée après-guerre. Le Mas Cristine s’étend aujourd’hui sur 15 hectares, et élabore 2 vins seulement sur 40.000 bouteilles. Il y a toutefois quelques bouteilles de muscat produites.

(suite…)

25 juillet 2011

dans le Languedoc à Saint-Chinian : Yves FALMET au domaine des Terres Falmet : imbattable.

by Patrick Maclart

Yves FALMET est pour moi l’un des tous meilleurs rapports qualité-prix de tout le Languedoc avec son «Ivresse des Cîmes». La quarantaine harmonieuse, il élabore des vins tant fruités que profonds, avec un sens aigu de la personnalité de chacun.

Yves FALMET garde toujours un côté « farouche » qui est l’expression d’une timidité que souvent les artistes possèdent malgré eux.

Les parents d’Yves, originaires de l’Aude, étaient polyculteurs. La terre l’a donc toujours titillé quelque peu. Des études scientifiques à Montpellier, une maîtrise de biochimie en poche, des jobs d’été pour vendre du vin, des postes à l’étranger (USA, Australie, etc…) et un postulat à l’école d’oenologie réussi paufineront ce profil rare. Curieux, pragmatique, bosseur, Yves a un côté sauvage qui séduit, comme un homme lié à sa terre. En fait, quand on le connaît mieux, cet aspect de sa personnalité n’est ni plus ni moins qu’une timidité que les artistes ont souvent.

(suite…)

14 juin 2011

dans le Roussillon : Jean-Pierre SEGUELA : l’excellence tout en discrétion.

by Patrick Maclart

Jean-Pierre SEGUELA, 43 ans, est son propre vigneron depuis une dizaine d’années. Situé à Rasiguères, au cœur de la région des Fenouillèdes, il élabore des vins parmi les tous meilleurs de cette magnifique région du Roussillon.

Jean-Pierre & Trinitad SEGUELA travaillent avec sincérité et volonté. La génération suivante se prépare…

Le domaine de 14 hectares, dont 4 hectares de muscat, produit bon an mal an 35.000 bouteilles. Les vignes sont dans la famille depuis 5 générations. Précisons toutefois que la quasi-totalité du muscat est vendu en vin. Le terroir des Fenouillèdes est majoritairement de terroir de schiste noir, et donne aux vins cet air si particulier, avec une trame élégante et une finesse de tanins sans pareil.

(suite…)

26 janvier 2011

en vallée du Rhône : Franck FAUGIER – domaine des Hauts-Châssis en Crozes-Hermitage : essai réussi !

by Patrick Maclart

Je piste Franck FAUGIER depuis ses débuts. Sorti de la cave coopérative en 2003, il décide non sans mal de se lancer. Sa genèse coïncidera avec un millésime de surcroît difficile. Il le paiera cher, mais c’est un autre débat.

Franck FAUGIER, croqueur de vie, élabore des vins comme lui.

Franck paraît au premier abord bourru et apparent, mais il faut gratter ce vernis, et après quelques minutes, on découvre un homme jusqu’au-boutiste, avec une âme de vrai artiste. Avec Franck, notre relation est franche, parfois passionnée, car il est toujours ouvert aux débats, et n’hésite pas à écouter et respecter ses détracteurs, tout en défendant ses positions. C’est à mes yeux un signe d’intelligence. Ce croqueur de vie a le sens de l’amitié.

(suite…)

Pages :«12345678»