24 janvier 2014

Bourgogne Wineblog sur les routes de l’Armagnac, épisode 3

by Patrick Maclart

(voir le premier épisode des routes de l’Armagnac EN CLIQUANT ICI)
(voir le deuxième épisode des routes de l’Armagnac EN CLIQUANT ICI)

Un réveil impeccable, comme d’habitude, un petit déjeuner de circonstance, comme d’habitude, mais juste un peu plus tôt… « on a de la route », me dit notre pilote du jour, mon Cicéron de ce périple gascon; « on part dans le Haut-Armagnac ! »… De suite mon imaginaire se prend à rêver d’alpinisme, de pics à franchir, de montagnes de pierre et de routes très sinueuses… Mon imaginaire n’avait raison que sur ce dernier point.

DSC01543

le Haut-Armagnac est en fait la partie sud et est de l’appellation. C’est une région censée produire des Armagnacs de moindre finesse, de moindre expression. Mon expérience me l’a souvent appris : un peu comme la fameuse phrase que j’aime à répéter : « sans maîtrise la puissance n’est rien », je glose du coup en pensant que sans homme, le terroir n’est rien. Et parfois l’abnégation, la volonté, le travail et l’empathie de sa terre peuvent donner des résultats sans pareil. Une fois de plus, sur la route, mon cerveau ronronne de pensées, et cette ambiance cérébrale convient bien aux mamelons telluriques qui se succèdent, que nous contournons habilement par l’astuce de ceux qui auparavant bâtirent ces routes.

carte armagnac

(suite…)

20 janvier 2014

Bourgogne Wineblog sur les routes de l’Armagnac, épisode 1

by Patrick Maclart

Lors de Vinexpo 2011 à Bordeaux, je fus invité à passer une soirée sympathique avec l’interprofession de l’Armagnac, appelée BNIA (à ne pas confondre avec un petit déjeuner chocolaté aujourd’hui désuet). Les responsables vinrent à ma rencontre, et forcément nous parlâmes Armagnac, et de mon amour pour cet esprit-de-vin, et de sa parfaite combinaison avec quelques modules havanais judicieusement sélectionnés par myself. Défi fut lancé par la sémillante personne pour aller à la découverte de ce pays aussi près que lointain pour le résident burgonde que je suis, et défi fut relevé d’aller à la découverte du pays des mousquetaires.

PORTRAIT ARMAGNAC

Après avoir fixé les dates au planning, je pris la route pour la Gascogne, pays pour lequel je n’avais en tête que des cartes postales, avec des hommes costauds et rugueux parlant avec fort accent, portant béret et ne discutant que rugby et confits…

(suite…)

18 février 2013

bulletin d’humeur : « où sont les hommes ? » ou l’audace de Madiran…

by Patrick Maclart

« où sont les hommes ? » Ainsi eût pu chanter notre ami Patrick Juvet aujourd’hui tellement la question se pose… Sachant que si nous eussions connu ses goûts plus tôt, cette mélopée dans la bouche de notre trouvère (oups…) helvète ne nous aurait pas surpris non plus.

Cette société d’aujourd’hui me crée autant des exaspérations que des interrogations. Elle s’hyper-féminise, et cela en devient agaçant. Que ce soit dans le domaine des chiffons, des bagnoles, de la mode, de la coiffure, de la politique, de la réintégration du loup dans les Cévennes, cela m’atteindrait peu. Mais dans les vins…

(suite…)

18 décembre 2010

Sud-ouest : Gaillac, le vin au féminin

by Patrick Maclart

Gaillac est une appellation étonnante du sud-ouest. Authentique, attachée à ses racines, elle est l’une des seules à pouvoir proposer un vin différent pour chacun des jours de la semaine : blanc perlé, blanc sec, effervescent, blanc doux, rosé, rouge souple et rouge tannique. Bien que l’expression des tanins ne soit pas le point fort et des terroirs, et des cépages existants, la quasi-totalité des vignerons a su raison garder dans la course à l’extraction, ce qui vaut à Gaillac d’être qualifié d’AOC féminine. Les prix permettent de trouver de véritables perles noires.

La ville d’Albi, proche du vignoble de Gaillac et récemment promue au patrimoine mondial de l’UNESCO, assure de bien jolies balades…

(suite…)

25 novembre 2010

LE CABERNET SAUVIGNON – THEORIE ET TRAVAUX PRATIQUES

by Patrick Maclart

Le cabernet sauvignon est le cépage médocain par excellence. Donnant aux grands crus girondins de la rive gauche tout leur caractère, il est aussi très répandu en Espagne, en Italie et dans les vignobles du nouveau monde. Ce cépage est l’un des meilleurs représentants des variétés nobles françaises, et il a voyagé dans les deux hémisphères avec le même succès.

(suite…)