8 juin 2011

Dégustation de grands domaines d’Alsace à Strasbourg, avec Vinblog.

by Patrick Maclart

Il y a quelques mois, j’étais invité par l’inventif Christian PENNEAU, ludion blogueur et voyageur à une dégustation de grands domaines alsaciens, qu’il avait lui-même réunis dans un cadre somptueux à Strasbourg. Si cette concentration d’immenses talents n’a pas été un succès populaire, il a eu le mérite de constater que les Alsaciens étaient toujours prêts à partager leur travail, leurs émotions, leur savoir-faire, avec des visiteurs quelqu’ils soient.

De mon côté, j’ai comme à mon habitude dégusté l’ensemble des participants à concurrence d’au moins deux vins, sauf un vigneron dont les vins se dégustaient très mal. Par décence, je tais son nom.

On pouvait aussi remarquer la présence du très remarqué justement Emmanuel DELMAS, qui, avec son blog du Sommelier, qui a lui aussi mis les mains dans le charbon pour déguster le maximum de vins. Il était tout aussi enthousiaste que moi, et la fin de soirée entre nous trois blogueurs était drôle, joyeuse, rieuse… Bref tout ce que le vin doit apporter.

d’accord : la finale a peut-être été « joyeuse », « rieuse »… Mais bon sang, ça fait partie du vin tout ça ! De gauche à droite : Emmanuel DELMAS (le blog du sommelier), Christian PENNEAU (vinblog.fr), et moi-même.

(suite…)

18 avril 2011

en Alsace : domaine Charles MULLER à Traenheim : sincérité, finesse et harmonie

by Patrick Maclart

Le domaine Charles MULLER est situé à Traenheim, dans la partie septentrionale de l’Alsace, à laquelle on donne souvent le nom de « couronne d’Or », car elle ceint la région de Strasbourg. Cette entreprise familiale est désormais dirigée depuis 1985 par le fils de Charles, Jean-Jacques. S’étendant sur 11 hectares, une grande partie du vignoble est certifiée ECOCERT depuis 2001. Mais la volonté du respect du végétal était déjà dans les gênes du père. Déjà, il y a des décennies, les labours remplaçaient les désherbants. Il est vrai que le relief, moins accidenté qu’au sud, se prête mieux à ce type de travail. Quoi que…

Jean-Jacques MULLER, modeste, à la recherche du mieux… Qui dans la bouteille ne semble pas être l’ennemi du bien.

Le rendement moyen est d’environ 70 hectolitres à l’hectare. Le domaine produit 100.000 cols par an. Les vins sont axés sur la finesse, la sincérité, l’authenticité.

(suite…)

14 mars 2011

en Alsace, à Katzenthal, Clément KLUR le vigneron biodynamiste : la vidéo

by Patrick Maclart

Une rencontre pleine d’émotions. Clément et moi nous sommes rencontrés début des années 90 car c’est chez lui que j’allais chercher mon vin; tout jeune éphèbe en la matière que j’étais.

Après des années, nous nous retrouvons en Alsace à Katzenthal (Haut-Rhin) où il a changé plein de choses et s’est attelé (je déteste parler de conversion, ça fait trop religieux) à la biodynamie. Ses cuvées « Gentil » et « Voyou » sont plus que convaincantes.

Encore un très bon moment passé en cave, avec un vigneron qui a la biodynamie tout sourire ! Bon visionnage.

18 novembre 2010

en Alsace, à Westhalten : Agathe BURSIN, une jolie fleur dans une peau de vigneronne.

by Patrick Maclart

Agathe BURSIN fait partie des rencontres qu’on n’oublie pas. La dégustation richement commentée restera longtemps gravée dans ma mémoire, et ce pour deux raisons.

Agathe BURSIN, joli brin de femme qui élabore des vins profondément émouvants. Quand je vous dis que la femme est le sexe fort !

(suite…)

10 novembre 2010

DEGUSTATION EXPRESS – VINS AUTRICHIENS

by Patrick Maclart

J’ai organisé il y a quelques temps une dégustation de vins autrichiens. L’Autriche est un pays bien mystérieux pour les dégustateurs Français, et il n’est vraiment pas simple de dégotter les vins de ce beau pays.

Je m’étendrai éventuellement un jour sur la production de ce joli pays. Ce qui est sûr, c’est que je ne me suis pas éclaté avec cette dégustation. Des vins moyens, ne justifiant ABSOLUMENT pas leur prix élevé, avec en comparaison des productions helvètes ou hongroises bien plus convaincantes. La particularité organoleptique de certains cépages ne m’a pas surpris, vu que j’ai déjà l’occasion de déguster des variétés folkloriques dans d’autres réunions.

(suite…)

Pages :«12