26 juin 2011

Bourgogne Wineblog rencontre Mathilda MAY !

by Patrick Maclart

en marge de l’édition 2011 d’une splendide manifestation à Volnay, appelée « élégance des Volnay » qui promeut l’appellation et ses vignerons pleins de talents, une personnalité féminine est choisie chaque année afin de porter la bonne parole volnaysienne partout dans le monde, et de représenter dignement la finesse des terroirs de ce très beau village.

Cette année, Volnay a fait fort, en la présence de Mathilda MAY. Elégante, elle parle du vin avec justesse et plaisir. Ca a été un bonheur de l’écouter.

Je profite de la présente pour remercier l’ensemble de l’organisation, les vignerons de Volnay, aussi simples que sympas.

Alors là, je vous le redemande en cent comme en mille : elle est pas belle la vie ?

Bon visionnage.

8 juin 2011

Dégustation de grands domaines d’Alsace à Strasbourg, avec Vinblog.

by Patrick Maclart

Il y a quelques mois, j’étais invité par l’inventif Christian PENNEAU, ludion blogueur et voyageur à une dégustation de grands domaines alsaciens, qu’il avait lui-même réunis dans un cadre somptueux à Strasbourg. Si cette concentration d’immenses talents n’a pas été un succès populaire, il a eu le mérite de constater que les Alsaciens étaient toujours prêts à partager leur travail, leurs émotions, leur savoir-faire, avec des visiteurs quelqu’ils soient.

De mon côté, j’ai comme à mon habitude dégusté l’ensemble des participants à concurrence d’au moins deux vins, sauf un vigneron dont les vins se dégustaient très mal. Par décence, je tais son nom.

On pouvait aussi remarquer la présence du très remarqué justement Emmanuel DELMAS, qui, avec son blog du Sommelier, qui a lui aussi mis les mains dans le charbon pour déguster le maximum de vins. Il était tout aussi enthousiaste que moi, et la fin de soirée entre nous trois blogueurs était drôle, joyeuse, rieuse… Bref tout ce que le vin doit apporter.

d’accord : la finale a peut-être été « joyeuse », « rieuse »… Mais bon sang, ça fait partie du vin tout ça ! De gauche à droite : Emmanuel DELMAS (le blog du sommelier), Christian PENNEAU (vinblog.fr), et moi-même.

(suite…)

5 juin 2011

(réédition) ELEGANCE DES VOLNAY 2010 : encore une réussite !

by Patrick Maclart

« réédition de l’article paru l’année passée sur ma page FACEBOOK ». Cette année, l’édition 2011 s’annonce intense, avec comme invitée vedette : la sublime MATHILDA MAY. On ne fait pas les choses à moitié à Volnay !

Cela fait quelques années que je me rends religieusement à la manifestation annuelle à Volnay appelée « Elégance des Volnay ».

L’église de Volnay veille tous les ans au bon déroulement de sa manifestation, en y faisant venir des amateurs avisés, ainsi que le soleil toujours au rendez-vous !

Cette dégustation permet de découvrir les vins de ce village, en organisant d’abord le matin une dégustation dont le jury est exclusivement féminin, et l’après-midi les vins sont soumis à la sagacité des papilles des visiteurs.

Cette année encore, le beau temps, la cordialité et le bonheur simple étaient au rendez-vous. Tout le monde se met en quatre pour faire vivre ce petit évènement, et curieusement, je peux parfois être blasé de ces moments, là il y a toujours de la joie sincère.

(suite…)

21 avril 2011

en Alsace, Véronique et Christian HEBINGER : une montre en or !

by Patrick Maclart

La famille HEBINGER élabore du vin en Alsace depuis bien des générations. Ils sont installés dans le cœur de la jolie ville d’Eguisheim, dont l’organisation circulaire des remparts peut en dérouter plus d’un. Je ne connaissais pas cette famille ; notre première rencontre fut amicale, simple et chaleureuse.

Christian, Véronique HEBINGER et leur fils Denis. Une famille honnête et travailleuse. Tout cela se ressent dans leurs vins.

Christian et Véronique HEBINGER sont dévoués à leur domaine de 11 hectares produisant bon an mal an 60.000 cols. Denis, leur jeune fils de 20 ans, les rejoint progressivement au domaine. Bouillonnant d’énergie et d’idées, il apporte du sang neuf et la fougue de sa jeunesse.

(suite…)

20 avril 2011

en Alsace : domaine André RIEFFEL, l’écoute du vin.

by Patrick Maclart

Je connaissais déjà le domaine du temps de Julien, le père de Lucas. Le beau domaine André Rieffel de 10 hectares, élaborant 70.000 bouteilles par an (toujours une partie vendue au négoce) a toujours élaboré des vins intéressants, qui interpellent le palais.

C’est désormais Lucas RIEFFEL, 35 ans, qui a pris les rênes du domaine. Sa formation ? L’école de la vigne, comme il aime à le dire. Il représente la troisième génération présente d’un domaine constitué en 1946, et lui depuis 1997 a changé beaucoup de choses… « j’ai commencé par baisser les rendements, je fais des pressurages lents, avec des élevages plus longs, plus suivis. Ensuite, j’ai décidé de passer en bio. Nous en sommes à la deuxième année de conversion, et je fais des essais en biodynamie ». dit tranquillement Lucas.

Lucas RIEFFEL, un gars bien, à l’écoute des autres et de son vin.

(suite…)

19 avril 2011

en Alsace : Vincent STOEFFLER : vraiment impressionnant.

by Patrick Maclart

 Vincent STOEFFLER, 46 ans, est à la tête de son domaine de 16 hectares et élabore chaque année 130.000 cols environ. J’ai été très fortement impressionné par les vins de Vincent. Riches, profonds, qui terroitent bien, lisibles, de garde, et tout ça à un prix raisonnable. Quelle découverte !

Vincent STOEFFLER, sage et pragmatique, élabore des vins concentrés et de terroir... C'est bon.

Vincent STOEFFLER, sage et pragmatique, élabore des vins concentrés et de terroir… C’est bon.

Depuis 10 ans, Vincent est certifié bio. Cela fait quinze ans qu’il tâtonnait, qu’il cherchait. Avec son BTS viti-oeno obtenu à Beaune et un DNO s’il vous plait reçu à Dijon, il s’est senti rapidement concerné par le respect et la protection de son végétal. Le domaine se divise sur 2 secteurs de qualité : le premier sur Barr, Mittelbergheim et Heiligenstein, et le second Ribeauvillé, Zellenberg et Riquewihr.

(suite…)

25 mars 2011

Trilogie en côte de Nuits 2011 à… Morey saint-Denis

by Patrick Maclart

Cela fait des années que Morey saint-Denis organise une dégustation annuelle appellée « carrefour de Dionysos ». Celle-ci a été l’une des premières dans la renaissance des vins de Bourgogne. D’une organisation sans faille, cette année encore elle a donné lieu à un excellent moment professionnel.

De surcroît, cette manifestation s’est alliée à deux autres : « Vosne Millésime« , qui existait déjà, et « de Chambolle en Musigny « , qui à ma connaissance est à sa première édition, en dehors des Grands Jours de Bourgogne.  Désormais cet ensemble de magnifiques appellations s’appelle « Trilogie en côte de Nuits« .

les vins de Morey saint-Denis ont toujours fait partie de mes favoris… Et c’est dans ce village que j’ai eu mes tous premiers cours de dégustation de pinot noir…

L’inconvénient est qu’il me semble diffiicile de tout goûter en une journée. Cette année, ce seront Morey saint-Denis et Chambolle-Musigny qui seront mis à l’honneur. L’année prochaine, je me consacrerai uniquement à Vosne-Romanée.

(suite…)

9 mars 2011

En Bourgogne, à Fixin : Philippe NADDEF, une fougue bien élevée.

by Patrick Maclart

Philippe NADDEF fait partie de ces vignerons qui marquent. D’un abord qui pourrait paraître rugueux, Philippe est un vigneron franc, qui se livre tel quel, brut de décoffrage, avec son travail, ses vins et sa sincérité. Une dégustation est presque une manière de le comprendre, d’entrer dans son intimité, car sous ses dehors abrupts, Philippe n’est qu’un timide.

D’un naturel réservé et authentique, Philippe NADDEF se livre complètement en dégustation. Ce grand timide n’a qu’une envie malgré tout : vous combler de ses vins.

Le domaine s’étend sur 6 hectares, essentiellement constitué de vieilles vignes. «60 % du domaine possède des vignes âgées de plus de 40 ans. Les nouvelles plantations sont conduites en cordon de Royat. Je maîtrise ainsi le rendement, et ça change la qualité » précise Philippe. Le travail à la vigne est raisonné et traditionnel. Philippe et son épouse s’y trouvent très souvent.

(suite…)

7 mars 2011

à Morey-Saint-Denis : Alain JEANNIARD : comme dans le cochon, tout y est bon !

by Patrick Maclart

Cela fait quelques années que j’ai rencontré Alain JEANNIARD. Rapidement, j’ai senti chez ce vigneron une volonté de perfection, d’abnégation, de recherche et de courage. Depuis, Il est devenu un ami. J’ai trouvé chez ce vigneron une intelligence naturelle; un instinct qui guide son travail.

Alain vendait des alarmes. Un métier de commercial au costume trop étriqué pour ce créateur. L’envie de travailler la vigne le mordille. Une double opportunité se présentera alors. Tout d’abord, les Hospices de Beaune recherchent un vigneron pour entretenir et cultiver la vigne sur les parcelles de Charmes-Chambertin et du clos de la Roche. Contre toute attente, il obtient le poste. Des vignes familiales qui étaient vacantes viendront ébaucher l’armature du domaine naissant. Plus tard, des vignes en location et une activité de négoce complèteront l’activité actuelle.

fin, drôle, élégant, j’aime à me retrouver avec Alain JEANNIARD, qui s’installe doucement comme un copain de vie. Ses vins sanguins et séveux m’enchantent à chaque dégustation.

(suite…)

23 février 2011

en Bourgogne, à Volnay – Thomas BOULEY – domaine Jean-Marc BOULEY : l’inné et l’acquis

by Patrick Maclart

Je connais ce domaine depuis les années 90. Le domaine Jean-Marc BOULEY était pour moi une halte incontournable. Les vins présentaient toujours une harmonie, une parfaite balance entre finesse et puissance. De plus, ils avaient un potentiel de garde indéniable; les 1999 que je déguste aujourd’hui me donnent un sourire des plaisirs futurs et à venir pour les vins de ce domaine.

Depuis 2002, c’est Thomas qui est aux manettes de ce domaine d’un peu plus de 7hectares, et produisant en moyenne 40.000 cols par an.

Dès notre première rencontre, tant avec lui qu’avec ses vins, j’ai été stupéfait de ce don inné pour sa compréhension du pinot. Comme Mozart qui n’a jamais eu une leçon de solfège, Thomas a commencé ses vinifications comme si cela faisait partie de sa nature.

Fin, élégant, intelligent et drôle, j’apprécie beaucoup Thomas. De bonnes fées ont dû se pencher sur son berceau…

(suite…)

Pages :«12345678»