30 novembre 2012

GEVREY-CHAMBERTIN millésime 2011 : dégustation de l’intégrale des villages !!

by Patrick Maclart

Ce vendredi 16 novembre dernier, le syndicat de Gevrey-Chambertin proposait de découvrir en primeur les vins de son finage, millésime 2011. En effet, le syndicat refuse la pantalonnade des dégustations primeur de printemps, estimant (à raison) que les vins, soit en malos, soit en prise de bois, ne sont pas aptes à donner toute la lisibilité de leur terroir et de leur facture (voir article concernant cette décision en CLIQUANT ICI).

Il va désormais être de tradition que Gevrey-Chambertin présentera son millésime « prêt à la mise » le vendredi précédant la vente des Hospices de Beaune, dans cette même ville. La côte de Nuits à Beaune, ce n’est pas tous les jours, et cette présence me réjouit. En effet, la Bourgogne est unie et fait fi de certains clivages ancestraux.

Je soutiens toujours Gevrey dans sa démarche. D’autres villages devraient suivre, mais ce mois de novembre rend décidément tout le monde bien frileux. Toujours aussi frileux la presse traditionnelle qui ne se bousculait pas à cet évènement que j’estime CAPITAL. En effet, quoi de mieux que de déguster COMPARATIVEMENT TOUS LES CRUS DE GEVREY à pied d’égalité, avec des vins en fin d’élevage et quasiment prêts à la mise en bouteilles ? Donc, une fois de plus, on apprécie la présence de Bill NANSON (Burgundy Report), Jean-François GUYARD du site Vinifera-Mundi (sa première participation apparemment), et votre serviteur. Saluons aussi la présence de Christophe TUPINIER du magazine Bourgogne Aujourd’hui qui, même s’il était opposé à cette présentation à cette date (on peut le comprendre), a dégusté une très grande partie des vins proposés. Chapeau, c’est sport.

(suite…)

22 novembre 2012

GEVREY-CHAMBERTIN millésime 2011 : dégustation de l’intégrale des premiers crus !!

by Patrick Maclart

Ce vendredi 16 novembre dernier, le syndicat de Gevrey-Chambertin proposait de découvrir en primeur les vins de son finage, millésime 2011. En effet, le syndicat refuse la pantalonnade des dégustations primeur de printemps, estimant (à raison) que les vins, soit en malos, soit en prise de bois, ne sont pas aptes à donner toute la lisibilité de leur terroir et de leur facture (voir article concernant cette décision en CLIQUANT ICI).

Il va désormais être de tradition que Gevrey-Chambertin présentera son millésime « prêt à la mise » le vendredi précédant la vente des Hospices de Beaune, dans cette même ville. La côte de Nuits à Beaune, ce n’est pas tous les jours, et cette présence me réjouit. En effet, la Bourgogne est unie et fait fi de certains clivages ancestraux.

Je soutiens toujours Gevrey dans sa démarche. D’autres villages devraient suivre, mais ce mois de novembre rend décidément tout le monde bien frileux. Toujours aussi frileux la presse traditionnelle qui ne se bousculait pas à cet évènement que j’estime CAPITAL. En effet, quoi de mieux que de déguster COMPARATIVEMENT TOUS LES CRUS DE GEVREY à pied d’égalité, avec des vins en fin d’élevage et quasiment prêts à la mise en bouteilles ? Donc, une fois de plus, on apprécie la présence de Bill NANSON (Burgundy Report), Jean-François GUYARD du site Vinifera-Mundi (sa première participation apparemment), de Christophe TUPINIER du magazine Bourgogne Aujourd’hui qui, même s’il était opposé à cette présentation à cette date (on peut le comprendre), a dégusté une très grande partie des vins proposés. Chapeau, c’est sport.

(suite…)

20 novembre 2012

à Flagey-Echezeaux, avec André LANAUD, pour son livre « de Chambolle en Musigny »

by Patrick Maclart

André LANAUD est un homme simple, gentil. Professeur d’économie et de gestion, il gère aussi avec son épouse Sandrine des magnifiques chambres d’hôtes à Gilly-les-Citeaux, l’un des plus jolis villages, mais aussi l’un des plus méconnus.

Avec son ami Michel FAGET, il a réalisé un livre sur le finage de Chambolle-Musigny. Ce livre, « de Chambolle en Musigny », hyper-complet vu qu’il reprend même les commerçants de la commune. Bref, André n’a pas compté ses heures pour conter ce fantastique village, écrin des plus grands pinots noirs du monde.

(suite…)

18 novembre 2012

aux Hospices de Beaune, l’interview de Roland MASSE, régisseur, sur le millésime 2012

by Patrick Maclart

lors de la dégustation du millésime 2012 des vins des Hospices de Beaune, il était important d’avoir l’avis de Roland MASSE, le régisseur des vignes et vins des Hospices, de révéler sa vision de ce millésime délicat.

Avec toute sa faconde badine et le regard empli de malice, Roland exprime en quelques mots le combat qu’ont dû mener les vignerons pour sortir de cette année un résultat plus qu’intéressant. Un homme authentique et chaleureux.

(suite…)

3 juillet 2012

à Santenay, Antoine OLIVIER au domaine OLIVIER : des vins qui lui ressemblent.

by Patrick Maclart

Antoine OLIVIER représente la deuxième génération d’un domaine donc récent à Santenay. Il a été membré par le père, avec les parcelles de la grand-mère d’Antoine. Un domaine qui s’étend sur 11,5 hectares, et qui produit 55.000 bouteilles.

Ingénieur chimiste, on ne badine pas avec la scolarité dans la famille… « Ma grand-mère était institutrice, ma mère professeur d’espagnol, les études sont importantes dans la famille. Je suis décidément le vilain petit canard ! » raconte Antoine avec cet humour santantoniesque qui le caractérise. Souhaitant donc continuer le chemin tracé par le père, il suivra et obtiendra un BTAO obtenu à Beaune il y a une dizaine d’années. Cependant, le plus beau diplôme obtenu par Antoine est son BPBDN, mais ça, il vous le racontera lors de votre visite au domaine. Rachel son épouse est un peu la travailleuse de l’ombre. Moins expansive que notre belmondesque Antoine, elle assure plein de choses. On y retrouve donc une belle harmonie.

sacré personnage cet Antoine OLIVIER. Un peu de Belmondo, un nuage de San Antonio, quelques pincées d’Audiard, un soupçon de Desprogres… Sûr qu’on ne s’ennuie pas avec lui. Le contraste avec la discrète mais tonique Rachel est saissisant.

(suite…)

13 juin 2012

« l’Apocalypse, c’est maintenant !! », première super-production de Bourgogne Wineblog !

by Patrick Maclart

la première super-production de Bourgogne-Wineblog, le blog sur le terrain !

Avec des têtes d’affiche, des effets spaciaux, des courses-poursuites et surtout un sujet qui me gonfle déjà depuis pas mal de temps…

Regardez et partagez, et votre avis m’importe énormément. Laissez-moi vos avis, commentaires, et sautes d’humeur, j’aime bien quand ça remue…

Malgré tout, elle est très belle la vie !

8 juin 2012

à Santenay, au domaine OLIVIER, avec Antoine OLIVIER, la vidéo !!

by Patrick Maclart

J’aime Antoine OLIVIER, du domaine éponyme, parce qu’il fait des vins qui ont sa gueule… Gourmands, personnels, séduisants, ils ont des arguments pour faire partie du gotha des vins de plaisir burgondes…

Antoine est réputé pour ses blancs très bien élevés, avec une intelligence instinctive. Mais j’ai aussi aimé ses rouges, gourmands, amples, généreux… Bref, du Toine tout craché.

(suite…)

14 mai 2012

Grands Jours de Bourgogne 2012 : focus sur Marsannay & Fixin

by Patrick Maclart

La deuxième journée des Grands Jours de Bourgogne, grande manifestation ayant lieu tous les deux ans, et réunissant toute la Bourgogne et durant 5 jours, est consacrée à la Côte de Nuits, nos Champs-Elysées à nous.

Ce focus est consacré à deux appellations qu’il faut suivre si on est un amateur rusé et avide de bonnes affaires : Fixin et Marsannay. Depuis quelques années, cette dégustation a lieu dans la salle des fêtes de Marsannay, spacieuse et bien éclairée, et disposant de places de parking.

(suite…)

23 avril 2012

dans les Maranges, le domaine BACHELET-MONNOT : deux frères volontaires.

by Patrick Maclart

Voilà un domaine dont j’entendais constamment parler, et où le temps, ou bien le fait que la route des Maranges ne soit jamais sur mon chemin, ne m’y avait pas encore conduit. Mon premier contact avec les deux frères, Marc 31 ans et Alexandre 28 ans, fut bon, simple, chaleureux et humble. Sans être manichéen, ce genre de contacts est souvent de bonne augure.

Marc & Alexandre BACHELET, une volonté de fer, mais leurs vins sont en chair et en finesse… Du beau boulot.

(suite…)

20 avril 2012

en côte chalonnaise, au domaine des Champs de l’Abbaye, Alain HASARD : c’est divinement bon !

by Patrick Maclart

Alain HASARD, la cinquantaine glorieuse, est vigneron depuis 1997. Avec son épouse Isabelle, ils ont décidé de poser leurs valises en côte chalonnaise.

Alain, Ardennais de naissance, était sommelier et caviste; Isa elle venait du Haut-Beaujolais. « J’en avais marre d’être enfermé entre quatre murs, et j’aime le travail physique; notre passion commune à Isa et moi. Le reste s’est fait tout seul. On a pris nos petites affaires, nos trois enfants et on est arrivés ici. » me dit avec conviction Alain.

Sous des dehors « zen », Alain est un gros bosseur, et plein de volonté. Ses vins s’imposent déjà comme des valeurs absolues en côte chalonnaise.

(suite…)

Pages :«12345678»