24 juin 2013

Millésimes en Languedoc 2013 : Bourgogne Wineblog et la dégustation de l’intégrale des Languedoc rouges 2010 !!

by Patrick Maclart

J’étais cette année au château des Carrasses près de Saint-Chinian pour la grande manifestation annuelle « Millésimes en Languedoc ». Cette manifestation permet d’être au plus près de la réalité de la production du sud de France, avec de nombreux échantillons présentés dans des conditions optimales. Je souhaite à cet effet à remercier l’interprofession des vins du Languedoc qui met tout en oeuvre pour installer les dégustateurs dans les meilleures conditions. Bravo, on ne peut faire que du bon boulot dans ces conditions.

PORTRAIT

Cet article est consacré aux Languedoc rouges, y compris crus, millésime 2010. J’avais déjà dégusté ce même millésime l’année passée (voir l’article en CLIQUANT ICI), et il fut amusant de comparer certains vins, et surtout d’en découvrir de nouveaux. Si je suis toujours enthousiaste à l’idée de déguster les vins du Languedoc, il me vient aussi l’esprit critique.

(suite…)

26 juin 2012

« Millésimes en Languedoc » 2012 : Bourgogne Wineblog déguste L’INTEGRALITE des Languedoc rouges !

by Patrick Maclart

Bourgogne Wineblog était il y a quelques semaines au château « les Carrasses » à Quarante, près de Saint-Chinian, afin de participer à un évènement appelé « Millésimes en Languedoc ». Je tiens par la présente à féliciter chaleureusement l’interprofession Languedoc et son directeur l’excellent Jean-Philippe GRANIER, qui est à la pointe de l’évènementiel pro en France.

Affuté pour découvrir les vins du Languedoc !

Cet article est consacré aux « Languedoc » rouges 2010. Des vins dans l’ensemble bien faits, d’un excellent rapport qualité-prix-plaisir.  Fruités, nets, propres, solaires et juteux, plus vifs et frais que 2009, ils combleront les amateurs exigeants par des vinifications impeccables et des parfums riches. Toutefois, certains vins s’avèrent être ternes, fades, plats… Ce sera à vous de creuser.

(suite…)

22 février 2012

en Pic Saint-Loup, le domaine de la Vieille : c’est le cirque !

by Patrick Maclart

Quand je dis que chez Guy RATHIER, au domaine de la Vieille, c’est le cirque, ne voyez aucune péjoration dans mon propos. La constante anarchie paperassière (euphémisme) qui règne par strates sur mon bureau ne me permettrait pas de me qualifier comme juge en la matière.

Guy RATHIER, le Monsieur Loyal de sa troupe de vins.

C’est que lorsqu’on déguste les vins du domaine, on n’a pas accès à une gamme, mais à une troupe. Et ce Monsieur Loyal qu’est Guy porte l’histoire et le talent de chacun. Si vous aimez les dégustations ordonnées, avec des vins ordonnés, ne venez pas au domaine. L’imagination est ici au pouvoir.

(suite…)

16 novembre 2011

à Pommard : Jean-Marc BOILLOT : l’humble sourire.

by Patrick Maclart

Une dégustation au domaine Jean-Marc BOILLOT, c’est avant tout un grand plaisir. Les vins y sont aromatiques, intenses, riches et profonds, mais sont aussi conformes à leur terroir. Ensuite, c’est la personnalité de Jean-Marc, pas bavard pour deux sous, mais tellement habité par son travail, son crédo. Puis sa fille Lydie, tout aussi discrète, tout aussi impliquée. Et on trouve chez ces deux là un même regard, dans la même direction… Cette direction : le meilleur des vignes.

Jean-Marc BOILLOT et sa fille Lydie. Les deux ont appris que le silence était parfois bien plus parlant que les mots.

(suite…)

1 septembre 2011

en Languedoc, le clos des Augustins : une belle histoire de famille.

by Patrick Maclart

Les vignes du domaine appartenaient initialement aux arrière-grands-pères respectifs qui s’appelaient tous deux Augustin.

Le domaine n’avait jamais mis de vin en bouteille et livrait  tout à la cave coopérative. C’est Roger, le père du propriétaire actuel Frédéric MEZY, qui voyant ses vignes délabrées lors d’une partie de chasse, décide de faire du vin pour ses clients. Il possède en effet une société de prothèses médicales.

Il interroge alors ses 2 fils, Damien et Frédéric. Ce dernier, aux études de chimie, saute sur l’occasion. Il ne se voyait de toute façon pas évoluer sous les néons des laboratoires et préférait les rayons du soleil.

(suite…)