18 octobre 2018

en Veneto, MOSOLE, Lucio Mosole : un chemin de lucidité et de bon sens.

by Patrick Maclart

Lucio MOSOLE, 53 ans, est à la tête du domaine depuis… lui-même ! « mon père a acheté le domaine pour ses enfants. Ca m’est tombé dessus parce que je suis l’ainé. Le domaine existait depuis 40 ans et mon père m’a mis en place. Ca m’a immédiatement fasciné, ça m’a plu, j’ai démarré, pas plus simple que ça » me dit cet homme à la fierté mesurée, et qui a conscience du chemin parcouru.

Lucio MOSOLE, un homme sans chichi ni entournures. Lucide, plein de bon sens, il sait qu’il dirige autant un vignoble qu’une entreprise, et c’est à son honneur.

Lucio n’a pas fait des études particulières pour devenir vigneron. Comme beaucoup dans le Veneto, c’est l’école de la vigne et de la terre qu’il fréquentera. Mais il fera des études supérieures en la matière, en pratiquant la passion et la curiosité. Bien entouré de bons oenologues, de techniciens avisés, cette forme de candeur en sera renforcée.

(suite…)

18 février 2013

bulletin d’humeur : « où sont les hommes ? » ou l’audace de Madiran…

by Patrick Maclart

« où sont les hommes ? » Ainsi eût pu chanter notre ami Patrick Juvet aujourd’hui tellement la question se pose… Sachant que si nous eussions connu ses goûts plus tôt, cette mélopée dans la bouche de notre trouvère (oups…) helvète ne nous aurait pas surpris non plus.

Cette société d’aujourd’hui me crée autant des exaspérations que des interrogations. Elle s’hyper-féminise, et cela en devient agaçant. Que ce soit dans le domaine des chiffons, des bagnoles, de la mode, de la coiffure, de la politique, de la réintégration du loup dans les Cévennes, cela m’atteindrait peu. Mais dans les vins…

(suite…)