9 septembre 2013

Bourgogne Wineblog déguste les vins des Abruzzes au Slow Wine de Turin !!

by Patrick Maclart

 

Il y a quelques mois, grâce à l’intervention de la FISAR, je réussis  à décrocher une invitation pour la grande dégustation annuelle du guide SLOW WINE à Turin. Ce guide, un peu l’équivalent du guide Hachette, mais avec une certaine philosophie pas toujours évidente, peut être considéré aujourd’hui comme l’un des guides d’achat majeurs de la production transalpine. Je profite aussi pour remercier mon ami journaliste Roberto RABACHINO pour son intervention aussi efficace que rusée…

le guide Slow Wine a été développé sur la base de la philosophie de Slow Food, qui se veut respectueux du respect des traditions. Soyons attentifs au respect de cette philosophie.

le guide Slow Wine a été développé sur la base de la philosophie de Slow Food, qui se veut respectueux du respect des traditions. Soyons attentifs au respect de cette philosophie.

Ma culture du vin des Abruzzes se limitait à quelques trebbiano, mais surtout quelques Montepulciano qui m’avaient agréablement surpris.  C’était l’occasion rêvée d’aller tater de la production de cette petite province discrète du centre-est de l’Italie.

(suite…)

14 mars 2013

Bourgogne Wineblog et le 2ème voyage dans le Piémont : le teaser !!

by Patrick Maclart

Le Piémont, au nord de l’Italie, est une région où le climat est rude, où le cépage emblématique, le nebbiolo, est rude lui aussi; complexe, réservé, intemporel… Mais les hommes du Piémont ont des âmes, des coeurs, et une humilité qui peuvent donner bien des leçons à certains. Leurs terres uniques au monde donnent elles aussi des vins uniques et intenses, peu évidents à comprendre pour le béotien.

Mon deuxième voyage a été fantastique, et un petit teaser pour vous faire saliver des semaines à venir, et une fois de plus partager avec vous mes passions, mes pulsions et mes vrais coups de coeur.

(suite…)

18 mai 2012

en Toscane, à San Gimignano : STROZZI : une famille riche de vies.

by Patrick Maclart

On ne peut évoquer la Toscane sans évoquer la famille STROZZI. Présente depuis plus d’un millénaire, élaborant des vins depuis le XIIème siècle, cette famille a été durant des siècles la grande rivale des Médicis dont ils étaient les ennemis jurés. Aujourd’hui, fort heureusement, les choses se sont apaisées et c’est la très jolie et souriante Natalia qui représente les vins du domaine.

Natalia STROZZI dispose de bien des qualités pour séduire son auditoire : finesse d’esprit, élégance, noblesse, humour et beauté. Les dieux ont été bien généreux… Ce sont les Médicis qui doivent grommeler…

(suite…)

9 mars 2012

en Asti, le domaine LA GHERSA, Massimo PASTURA : bien sous tous rapports.

by Patrick Maclart

Ma rencontre avec Massimo PASTURA restera un excellent moment. J’ai aimé chez cet homme sa fierté mesurée, sa bonne conscience et son grand professionnalisme. Il représente à 41 ans la 4ème génération de vignerons au domaine. Il a commencé à travailler dès 1989 « à l’école de la famille ! » aime à dire Massimo. En effet, son père Giulio, suite à des problèmes de santé, était en train de perdre la vue.

Massimo PASTURA fait partie des hommes que j’aime sincèrement. Une fierté justement placée, une conscience du travail bien fait, une volonté énergique… On a tout pour être de bons copains.

En Italie, on est fier de sa famille, et c’est ainsi que Massimo m’apprend que c’est son arrière-grand-père, qui maîtrisait à perfection la greffe, a été l’un des artisans de la reconstruction de la région d’Asti suite au phylloxera, en greffant la barbera sur pied américain, au sortir de la première guerre mondiale.

(suite…)

14 février 2012

dans le Piémont, Massimo PASTURA – la Ghersa : la vidéo !

by Patrick Maclart

Massimo PASTURA est le propriétaire de « la Ghersa », son beau domaine en province d’Asti. En plus des moscato et barbera produits dans cette appellation, il élabore des Monferrato, et surtout des blancs originaux, sapides et concentrés, à base de cépages tel l’excellent timorasso.

C’est un domaine historique. Et c’est par ailleurs le grand-père de Massimo, expert dans l’art du greffage, qui va reconstituer le vignoble d’Asti après la crise phylloxérique, en greffant les cépages sur pieds américains.

(suite…)