13 juin 2014

en Alsace, à Ammerschwihr, Katia et Etienne SIMONIS : la biodynamie évidente.

by Patrick Maclart

Etienne SIMONIS, 39 ans, est à la tête du domaine depuis 1996… « le 1 janvier, ça ne s’oublie pas ! Ma mère était fonctionnaire et mon père prenait sa retraite anticipée. Et la même année, comme on n’avait pas assez de vigne, je commence aussi à travailler à mi-temps dans un autre domaine ». Il démarre seulement avec un BEPA agricole et n’avait jamais vinifié… « mon père était derrière moi mais ne me disait rien, il regardait, c’est tout. Et quand il disait quelque chose, je ne le faisais pas forcément, je voulais mettre mon empreinte. C’est une expérience aussi terrible que riche. Seul l’oenologue mettait mes vins dans les clous, et encore ! En plus, avec mon boulot à mi-temps, ça n’a pas été tous les jours simple ».

Katia et Etienne SIMONIS, complices en diable, avec la même énergie qui les anime : faire le meilleur vin possible pour apporter le meilleur plaisir possible. Vraiment un beau couple.

Katia et Etienne SIMONIS, complices en diable, avec la même énergie qui les anime : faire le meilleur vin possible pour apporter le meilleur plaisir possible. Vraiment un beau couple.

Curieusement, c’est par candeur et un peu par paresse qu’Etienne va devenir non-interventionniste. Le soir en rentrant de son boulot, il n’avait pas envie de mettre les petits sachets de l’oenologue dans la cuve, trop fatigué. Et pourtant le vin se dégustait très bien. La candeur de ses vingt ans n’imaginait même pas ce que cela pourrait ne pas produire dans le pire des cas !

(suite…)

28 avril 2014

à Chablis, le domaine SEGUINOT-BORDET, Jean-François BORDET : comme un parfum d’idéal

by Patrick Maclart

Jean-François BORDET, 38 ans, est à la tête du domaine depuis 1998. Il a repris l’affaire de son grand-père; « ça a sauté une génération. Le domaine provient du côté maternel de mon père qui était maçon pour le compte de l’armée. Il aidait certes mon grand-père mais ce n’était pas sa vocation d’être vigneron. Il adore le boulot mais son destin n’était pas d’être vigneron ». Le grand-père amenait déjà Jean-François à la vigne alors qu’il était tout petit, et qui était heureux de vivre ces moments là, partage de la terre et de la plante.

Jean-François BORDET est sur le bon chemin de vie. Son travail est autant sa vie que sa famille. Un mec bien.

Jean-François BORDET est sur le bon chemin de vie. Son travail est autant sa vie que sa famille. Un mec bien.

Ces moments là sont imprimés dans le destin de Jean-François, il sera vigneron. Diplômé d’un BTA à Beaune, Jean-François obtient un BTS viti-oeno dans la même ville. Un stage de 6 mois dans le Michigan; « il faut savoir ouvrir son esprit aux autres cultures, et voir autre chose, être curieux » me dit notre vigneron dans son flot de paroles tellement naturel, sincère. Son patrimoine viticole est très beau, et Jean-François va pouvoir travailler. Il va apporter d’avantage de finesse aux vins, son style, son coup de patte, et va ensuite adapter la cuverie aux élevages sur lies, un autre de ses crédos. Tout est passé en cuves basses et horizontales dont certaines sont équipées d’un système de pigeage. Ces cuves permettent un contact de 75 % des jus avec les lies, autant dire de l’efficacité.

(suite…)

23 janvier 2012

à Chablis, le 26ème concours des vins : tout, tout, tout, vous saurez tout !

by Patrick Maclart

Le syndicat de Chablis s’est réuni pour la 26ème fois, ce samedi 21 janvier, afin de procéder à leur fameux concours. 26 éditions, c’est déjà beau gage de maturité et, il faut le dire, ce concours est non seulement bien organisé, mais il permet de voir tout le chemin accompli par les Chablisiens.

Comme à son habitude, c’est à l’Abbaye du Petit Pontigny, siège du BIVB local, qu’auront lieu les joutes dégustatoires…

l’abbaye du Petit Pontigny date du XVIIème siècle, et a été reconstruite sur les ruines de l’ancienne qui date du XIIème. Un bâtiment bien adapté à l’organisation de manifestations professionnelles, ou autres…

(suite…)

22 novembre 2011

GEVREY-CHAMBERTIN 2010, dégustation des Grands Crus : l’intégrale

by Patrick Maclart

L’ensemble des vins présents a été dégusté. Comme à mon habitude, j’ai dégusté d’abord le vin, puis j’ai regardé l’étiquette. Ma cotation part de « ** » (très moyen) à « ***** » (exceptionnel). Les vins sous la note de deux étoiles ne sont pas repris.

La dégustation avait lieu dans le cadre prestigieux de l’hôtel de la Poste à Beaune. Les conditions étaient parfaites, avec les vins à bonne température, et des verres (de qualité) et crachoirs à profusion. Bravo à l’organisation.

(suite…)

28 septembre 2011

à Gamay Saint-Aubin : domaine Jean-Claude BACHELET : sorciers du chardonnay

by Patrick Maclart

J’ai découvert ce domaine, dont l’origine remonte au XVIIIème siècle, au milieu des années 90; il n’est jamais trop tard pour bien faire. Jean-Claude, le père, recevait toujours avec gentillesse et surtout énormément d’humilité. Je trouvais chez cet homme des paroles sobres et justes, et lorsque je lui demandais : « alors, Monsieur Bachelet, c’est quoi votre truc pour faire ces vins aussi intenses ? », il répondait vaguement, ou par des évidences, comme si tout cela somme toute était normal.

Jean-Baptiste et Benoît sont aujourd’hui à la tête du domaine. Et bon sang ne saurait mentir, ils ressemblent tous les deux à leurs parents, car n’oublions pas la maman qui a aussi son rôle.

gentils, humbles, sensés, les frères Bachelet (Jean-Baptiste à gauche, Benoît à droite) ont bien des qualités humaines.

(suite…)

11 juillet 2011

à Chassagne-Montrachet : Philippe DUVERNAY du domaine COFFINET-DUVERNAY : et tout ça sans se prendre au sérieux !

by Patrick Maclart

Philippe DUVERNAY est le gendre de Fernand COFFINET qui est à la retraite depuis un temps certain. Ayant deux filles, Fernand leur a donc partagé le domaine qui existe depuis 1860. Philippe s’occupe désormais du domaine qui s’appelle COFFINET-DUVERNAY. La quarantaine décontractée, il a maintenant plus de 20 ans d’expérience dans la la vigne. Son premier millésime date de 1989.

Philippe DUVERNAY est un talent pur beurre, humble et drôle… Toujours un bon moment quand on déguste chez lui.

J’aime beaucoup cet homme humble et plein d’humour, d’esprit, de bon sens. Quand j’écoute Philippe, j’ai l’impression qu’il est très facile de créer de grands vins. A l’entendre, le vin se fait tout seul, il se considère presque comme le pilote de ses cuvées. En plus, avec sa gouaille souriante, on est enclin à le croire. Las…

(suite…)

8 juin 2011

Dégustation de grands domaines d’Alsace à Strasbourg, avec Vinblog.

by Patrick Maclart

Il y a quelques mois, j’étais invité par l’inventif Christian PENNEAU, ludion blogueur et voyageur à une dégustation de grands domaines alsaciens, qu’il avait lui-même réunis dans un cadre somptueux à Strasbourg. Si cette concentration d’immenses talents n’a pas été un succès populaire, il a eu le mérite de constater que les Alsaciens étaient toujours prêts à partager leur travail, leurs émotions, leur savoir-faire, avec des visiteurs quelqu’ils soient.

De mon côté, j’ai comme à mon habitude dégusté l’ensemble des participants à concurrence d’au moins deux vins, sauf un vigneron dont les vins se dégustaient très mal. Par décence, je tais son nom.

On pouvait aussi remarquer la présence du très remarqué justement Emmanuel DELMAS, qui, avec son blog du Sommelier, qui a lui aussi mis les mains dans le charbon pour déguster le maximum de vins. Il était tout aussi enthousiaste que moi, et la fin de soirée entre nous trois blogueurs était drôle, joyeuse, rieuse… Bref tout ce que le vin doit apporter.

d’accord : la finale a peut-être été « joyeuse », « rieuse »… Mais bon sang, ça fait partie du vin tout ça ! De gauche à droite : Emmanuel DELMAS (le blog du sommelier), Christian PENNEAU (vinblog.fr), et moi-même.

(suite…)

8 novembre 2010

GRANDS JOURS DE BOURGOGNE 2010 – FOCUS SUR : GRANDS CRUS DE CHABLIS

by Patrick Maclart

Dans le cadre des Grands Jours de Bourgogne 2010, la dégustation des Chablis avait lieu ce lundi 22 mars dernier à la maison des vins de Chablis. En marge de celle-ci, l’union des Grands Crus de Chablis présentait 12 Grands Crus du millésime 2008, mettant ainsi tout le monde à pied d’égalité.

Dans le silence secret des grandes caves…

Bien que bien des vins soient encore de tous petits enfants, dont certains en cours d’élevage il est difficile de les projeter avec perfection dans le temps. Je vous livre ci-après mes impressions de dégustation qu’on suivra dans le temps.

(suite…)