11 avril 2017

dans le Roussillon, le domaine DEPEYRE, 3 règles : le travail, le travail et le travail.

by Patrick Maclart

Serge DEPEYRE, 42 ans, et Brigitte sa compagne sont à la tête du domaine depuis 2002 créé ex nihilo. Serge n’est pas natif des Pyrénées Orientales (Brigitte oui, c’est un produit local !); il vient de l’enclave des Papes vers Orange. Il a rencontré Brigitte lors de ses études au lycée viticole à Avignon, où Serge obtiendra son BTS viti-oeno.

Brigitte & Serge DEPEYRE l'ont vite compris, être deux est une force. Et il leur en a fallu pour être là où ils sont. Du bonheur.

Brigitte & Serge DEPEYRE l’ont vite compris, être deux est une force. Et il leur en a fallu pour être là où ils sont. Du bonheur.

Ce sont suite à des avatars familiaux qu’il serait ici fastidieux et ennuyeux d’évoquer que Serge se retrouve en Roussillon en novembre 1997… « L’acclimatation s’est faite par le travail. C’est ainsi que je me suis fait respecter. Ca n’a rien à voir avec les Catalans, le milieu agricole est fait ainsi. Lors de l’achat de notre deuxième parcelle, le vigneron ne voulait pas me la vendre car je n’étais pas du pays. Mon beau-père est intervenu, heureusement »… On peut comprendre que le milieu viticole soit parfois très dur et qu’il faille s’accrocher.

(suite…)

16 janvier 2017

dans le Roussillon, le domaine DEPEYRE, avec Serge DEPEYRE, la vidéo !!

by Patrick Maclart

il n’est pas simple de se faire respecter en Catalogne française (je sais, diront les Catalans, il n’y a qu’une Catalogne, mais là c’est pour expliquer). Surtout quand on est un produit importé.

Serge DEPEYRE vient du Vaucluse, sa femme Brigitte elle est du cru. Et quand je parle d’eux aux collègues du coin, je n’obtiens que des remarques de respect et d’admiration. Pour beaucoup de vignerons, Serge est l’un des meilleurs cultivateurs de vignes de la région. Et au vu de ce que j’ai constaté dans la vigne, je ne peux que le confirmer. C’est d’une tenue, d’un travail hors norme.

(suite…)

6 décembre 2013

dans le Roussillon, à Saint-Arnac, le domaine de la Préceptorie, avec Joseph PARCE, la vidéo !!

by Patrick Maclart

On pourrait croire que s’appeler Parcé en Roussillon, ça facilite les choses. Ce n’est pas simple du tout au contraire, et ce n’est pas Joseph PARCE à la Préceptorie dans les Fenouillèdes qui va me contredire.

Marin militaire au départ, il décide de revenir au domaine familial, la Préceptorie de Centernach qui appartient à la famille. Suite à des avatars dont seules les familles ont le secret, Joseph devient le seul propriétaire de la propriété.

(suite…)

4 novembre 2013

à Maury, le Mas Mudigliza, Dimitri GLIPA, la précision et le partage

by Patrick Maclart

Dimitri GLIPA, 30 ans, est à la tête du domaine depuis 7 ans, créé ex nihilo. Girondin de naissance, il s’est toujours dit qu’il serait vigneron au sortir de l’adolescence; « mon père est cuisinier, il y a toujours eu l’art de vivre, la bonne table et de bonnes bouteilles à la maison ! » me raconte Dimitri avec toute la gentillesse sincère qui le caractérise. Le père est passionné de chevaux, Dimitri et son frère Donald sont des cavaliers émérites; ce dernier étant même dans l’équipe de France d’équitation.

d'une gentillesse légendaire, son sens du partage est chez lui inné. Dimitri GLIPA est un homme bien, qui a choisi sa vie.

d’une gentillesse légendaire, son sens du partage est chez lui inné. Dimitri GLIPA est un homme bien, qui a choisi sa vie.

Etre architecte-paysagiste, ça l’intéresse, mais il intègre par raison le lycée de Montagne Saint-Emilion. La vigne le passionne, le captive, le mordille, et il obtient son BTS viti-oeno. Il rencontre Christian VEYRY, oenologue, qui lui propose de travailler chez lui pendant 6 mois. Il reste et la collaboration durera 4 ans, avec de sacrées responsabilités à gérer sur 10 hectares ! Il veut toutefois vivre son ambition, faire du vin en Fronsac par exemple. Ses parents sont amis avec Ugo ARGUTI, maître de chai du château Fombrauge à Saint-Emilion, mais aussi vigneron dans le Roussillon; et les parents de Caroline BONVILLE, vignerons en Bordelais. Mais leur fille est elle vigneronne en Roussillon, tout comme Ugo… L’hypothèse d’avoir des vignes là-bas se profile de plus en plus… Et en plus ce n’est pas cher, contrairement au Fronsadais (« il faut dire ce qu’il faut dire » ajoute Dimitri avec sincérité).

(suite…)

4 juin 2013

en Roussillon à Maury, mas Karolina, avec Caroline BONVILLE, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Comment une Champenoise de naissance, Bordelaise d’adoption peut se retrouver vigneronne en Roussillon ? En voilà une question intéressante !

Caroline BONVILLE a toujours baigné dans le vin. Son père certes Champenois, possède un château dans le bordelais, et notre petite souris adore le vin et tout ce qui lui ressemble. C’est donc naturellement qu’elle suivra un DNO qu’elle obtiendra haut la main.

Une expérience riche dans l’état de Washington, et une rencontre avec un ami de son père : Serge ROUSSE. Cet homme est un peu un précurseur d’une vague burgundo-bordelaise d’installations en Roussillon : Ugo Arguti, Dimitri Glipa, etc… Et comme tout y est possible vu le prix de la terre, Caroline s’y installe et crée son domaine : MAS KAROLINA.

(suite…)

13 décembre 2012

Bourgogne Wineblog à Maury, au domaine POUDEROUX, la vidéo !!

by Patrick Maclart

le domaine POUDEROUX fait partie des valeurs sûres de l’appellation Maury, une belle locomotive d’or et de rubis.

Les vins sont irréprochables, qualitatifs, d’un excellent rapport qualité-prix. Mais une bouteille survole toujours la dégustation tant au domaine qu’aux dégustations comparatives ou syndicales : le Maury hors d’Age. Cette bouteille dispose d’arômes, de parfums et de caractère, tout comme leurs concepteurs, Robert et Catherine (que tout le monde appelle Cathy).

(suite…)

23 mai 2012

VINISUD 2012 : Bourgogne Wineblog déguste les Banyuls « rimage » et les Rivesaltes & Maury « grenats » !

by Patrick Maclart

VINISUD, le salon des vins de l’Europe du Sud et du bassin méditerranéen, se tient tous les deux ans à Montpellier, en alternance avec Vinexpo à Bordeaux. Les vins du sud ont bien des mots à nous dire : fruités, expansifs, épicés, riches, ils égaient nos tables printanières et estivales. Les vins plus vieux peuvent eux venir aux autres saisons.

La rencontre avec les vins doux naturels du Roussillon est toujours un moment d’intense gourmandise, de plaisir pur, d’hédonisme certain. Dans leur catégorie, ils sont parmi les meilleurs du monde, et nous les boudons souvent. C’est injuste. Bien des Porto peuvent aller se rhabiller face à ces Maury, Banyuls ou Rivesaltes tellement marqués par leur terroir, et élaborés par des vignerons sincères et consciencieux. Vous êtes amateur de cigares et pas une bouteille dans votre cave ? Malheureux… C’est un mariage d’amour et de passion.

(suite…)

14 juin 2011

dans le Roussillon : Jean-Pierre SEGUELA : l’excellence tout en discrétion.

by Patrick Maclart

Jean-Pierre SEGUELA, 43 ans, est son propre vigneron depuis une dizaine d’années. Situé à Rasiguères, au cœur de la région des Fenouillèdes, il élabore des vins parmi les tous meilleurs de cette magnifique région du Roussillon.

Jean-Pierre & Trinitad SEGUELA travaillent avec sincérité et volonté. La génération suivante se prépare…

Le domaine de 14 hectares, dont 4 hectares de muscat, produit bon an mal an 35.000 bouteilles. Les vignes sont dans la famille depuis 5 générations. Précisons toutefois que la quasi-totalité du muscat est vendu en vin. Le terroir des Fenouillèdes est majoritairement de terroir de schiste noir, et donne aux vins cet air si particulier, avec une trame élégante et une finesse de tanins sans pareil.

(suite…)