12 juillet 2013

à Maury, au Mas Karolina, avec Caroline BONVILLE : un sourire jocondien…

by Patrick Maclart

Il y a quelques mois, Yves ZIER, responsable de la communication du CIVR (interprofession du Roussillon), acceptait d’être mon cicéron à Vinisud car j’avais une folle envie de découvrir les vins doux naturels dits « grenats », soit élevés en milieu réducteur et non-oxydatifs (plus fruits rouges primaires, sans rancio, voir l’article en CLIQUANT ICI). Dans la cinquantaine de vins dégustés, quelques-uns retinrent mon attention, dont celui de cette petite frêle souris de Maury prénommée Caroline.

Caroline BONVILLE est autant bardée de diplômes que d’expériences, et elle aborde son vignoble avec écoute et douceur. Son sourire jocondien la quitte rarement.

Caroline BONVILLE, 38 ans, est installée ici depuis 2003. Née en Champagne elle a vécu une grande partie de sa vie en Gironde, car ses parents sont vignerons sur la rive droite; « J’ai toujours baigné dans le vin, même mes grands-parents, et je suis la petite cousine d’Erik de Sousa ! » raconte Caroline avec ce sourire jocondien qui ne la quitte jamais, ou rarement.

(suite…)

9 juillet 2013

Bourgogne Wineblog au 30ème concours des Saint-Bacchus des vins du Roussillon : comme si vous y étiez !!

by Patrick Maclart

Il y a quelques semaines, mon excellent ami Yves ZIER de l’interprofession du Roussillon m’envoyait une invitation afin d’être jury à la sélection finale du 30ème concours des Saint-Bacchus, prix qui récompensent les meilleurs vins du Roussillon dans chacune des catégories de cette appellation. Car en effet, le Roussillon a une myriade de vins, allant du blanc sec au vin doux tuilé…

DSC02670

Me voici donc dans l’ancienne capitale des princes de Majorque, plus précisément au restaurant « le clos des Lys » à attendre le début des hostilités. Là, quelques personnes prêtes à la dégustation et dont le palais n’est plus à mettre en doute : Olivier ZAVATTIN, Frédéric GALTIER, Isabelle JOMAIN, Anne SERRES, et j’en oublie. Mon jury est féminin, et de qualité ! Jugez par vous-même : Louise MASSAUX, blogueuse et aussi truculente à ses heures, et Clémence GIRAUD qui, en sus d’être master OIV, est aussi la compagne de l’excellent sommelier Dominique LAPORTE, monstre de gentillesse et d’humilité.

(suite…)

14 juin 2011

dans le Roussillon : Jean-Pierre SEGUELA : l’excellence tout en discrétion.

by Patrick Maclart

Jean-Pierre SEGUELA, 43 ans, est son propre vigneron depuis une dizaine d’années. Situé à Rasiguères, au cœur de la région des Fenouillèdes, il élabore des vins parmi les tous meilleurs de cette magnifique région du Roussillon.

Jean-Pierre & Trinitad SEGUELA travaillent avec sincérité et volonté. La génération suivante se prépare…

Le domaine de 14 hectares, dont 4 hectares de muscat, produit bon an mal an 35.000 bouteilles. Les vignes sont dans la famille depuis 5 générations. Précisons toutefois que la quasi-totalité du muscat est vendu en vin. Le terroir des Fenouillèdes est majoritairement de terroir de schiste noir, et donne aux vins cet air si particulier, avec une trame élégante et une finesse de tanins sans pareil.

(suite…)

5 janvier 2011

Côtes du Roussillon village : trop méconnus.

by Patrick Maclart

Les côtes du Rousillon villages sont vraiment méconnus. Utilisant les mêmes cépages que leurs voisins ibères, ces derniers arrivent avec des appellations telles Priorat à vendre des bouteilles allègrement au dessus des 30 €. La qualité est pourtant souvent identique; la faculté peu commerçante des Français et un état inconscient de nos vraies richesses font la différence.

Il est deux choses dont on ne peut se moquer en Pyrénées Orientales : l’USAP et le Canigou.

Le vignoble du Roussillon se situe à l’extrême sud de la France, dans le département des Pyrénées Orientales. L’appellation « côtes du Roussillon villages » ne concernent que les meilleurs terroirs de la région, située dans la partie septentrionale de la région, sur 32 communes. Quatre communes bénéficient de l’appellation avec le nom du village : Lesquerde, Caramany, Latour-de-France et Tautavel. Au sud de Perpignan, on produit depuis 2003 une appellation particulière : côtes du Roussillon « les Aspres ».

(suite…)