18 novembre 2012

aux Hospices de Beaune, l’interview de Roland MASSE, régisseur, sur le millésime 2012

by Patrick Maclart

lors de la dégustation du millésime 2012 des vins des Hospices de Beaune, il était important d’avoir l’avis de Roland MASSE, le régisseur des vignes et vins des Hospices, de révéler sa vision de ce millésime délicat.

Avec toute sa faconde badine et le regard empli de malice, Roland exprime en quelques mots le combat qu’ont dû mener les vignerons pour sortir de cette année un résultat plus qu’intéressant. Un homme authentique et chaleureux.

(suite…)

14 décembre 2011

à Pommard, le domaine PARENT : mo-nu-men-tal !!

by Patrick Maclart

C’est un domaine emblématique de la côte de Beaune, et de toute la Bourgogne. L’histoire a illuminé ce domaine, et vice versa. Au XVIIIème siècle, Etienne PARENT, tonnelier de son état, a été le guide burgonde de Benjamin Franklin, qui deviendra Ambassadeur des USA en France, entre autres. Ce dernier par ailleurs fera connaissance sans le savoir avec le phylloxera. En effet, les pieds de vigne qu’il avait apportés de Burgondie afin de les replanter dans sa propriété de Monticello en Virginie mourraient tous mystérieusement après quelques années…

Ce sont aujourd’hui les deux filles, Catherine et Anne PARENT, qui sont aux commandes de ce patrimoine de 10 hectares, parmi les plus beaux crus de la côte. Repris en 1998, ces deux dames possèdent pour moi la trinité bourguignonne : la volonté, la discrétion et la qualité de l’accueil.

Anne PARENT est un monument de volonté et d’énergie. En plus du talent, elle a compris que parler de son vin était essentiel. Je ne vais pas vous le cacher : je l’adore.

(suite…)

15 février 2011

en Bourgogne, à Nuits St-Georges : Thibault LIGER-BELAIR : une volonté de fer pour des vins de velours.

by Patrick Maclart

Ne nous fions pas aux apparences. Thibault LIGER-BELAIR, 35 ans et un physique de pilier biterrois, est certainement l’un des vignerons les plus fins et les plus intelligents que je connaisse.

Notre rencontre date d’il y a quelques années, au repas de la nuit des Nuits, précédant la vente des Hospices de Nuits Saint-Georges. Nous étions à même table, et je m’étonnais de la finesse d’esprit, et de l’humour tout rabelaisien de ce jeune homme.

les pieds sur terre, mais sans ignorer le ciel, Thibault LIGER-BELAIR applique dans ses vignes la biodynamie.

(suite…)