6 septembre 2019

à Condrieu, Christophe PICHON du domaine PICHON : l’évolution

by Patrick Maclart

Christophe PICHON, 52 ans, est à la tête du domaine depuis 1993… « j’ai commencé comme aide familial chez mes parents, et en 1993, mon père a cédé une partie de ses vignes et quelques locations. On a démarré avec mon épouse Isabelle (qui s’occupe de la paperasse avec sérieux et lucidité) avec 2 hectares de Condrieu et mille mètres carrés de Saint-Joseph ! » me dit Christophe en rigolant… « et en plus, on ne vivait pas trop mal ».

le regard admiratif d’Isabelle pour son époux Christophe PICHON n’est pas vain. Cet homme de raison a toujours su mener son domaine avec intelligence, et dans l’évolution. Et son épouse toujours là pour l’épauler, et faire de ce couple une vraie force.

Christophe part directement avec l’idée d’élever son Condrieu sur fûts, ça se faisait peu, ou alors avec de vieux demi-muids; « j’ai été formé à Davayé en Bourgogne, ça a probablement influencé. Et mes vins pouvaient de toute façon l’encaisser ». Par la suite, Christophe reprend le travail du sol sur un tiers de l’exploitation, car ailleurs ce n’est hélas pas possible, soit par la petitesse des parcelles, soit à cause de la pente. Mais de toute façon l’intention y est. Il va aussi augmenter la taille du domaine avec 3 hectares supplémentaires en Condrieu, 2 de Saint-Joseph rouge, 1 de blanc et 3,5 hectares de Côte-Rôtie, mais essentiellement en location, sauf les Condrieu.

(suite…)

17 mai 2019

à Condrieu, le domaine PICHON, Christophe PICHON : la vidéo !!

by Patrick Maclart

Depuis que je connais Christophe PICHON, je n’ai constaté qu’une chose en son domaine : l’évolution. Chaque fois les vins évoluaient vers le haut. Lors d’une dégustation à l’aveugle de Condrieu, seul « la Doriane » de chez GUIGAL supplantait le sien, et d’un poil; sachant que cette bouteille vaut à peu près le triple du prix du vin de Christophe…

En plus de beaux vins, le bonhomme est franc du collier, juste dans ses paroles, intelligent, réfléchi. Elu président de l’AOC Condrieu, je suis certain de sa réussite. Son bon sens fera avancer cette belle appellation dans la bonne direction.

Quoi d’autre ? Que l’accueil est toujours au top, que sa charmante épouse s’évertue toujours à recevoir ses visiteurs avec son sourire qui la quitte rarement. Bref, des gens qui ont la gueule de leurs vins : sincérité, sympathie et franchise.

(suite…)

3 janvier 2011

DEGUSTATION EXPRESS : Condrieu millésime 2007

by Patrick Maclart

Inutile de vous dire que je suis fana de cette région et de ses hommes. Il m’a fallu du temps, de l’esprit et de la maturité pour comprendre ces vins. Cérébraux et pourtant si spontanés, leur profondeur ne se livre qu’à ceux qui la comprennent.

Il y a une trentaine d’années, ce vignoble faillit disparaître, faute de… vignerons ! Incroyable mais vrai. Les hommes en place méritent tout notre respect. Ils ont revu il y a quelques années le tracé de leur AOC afin de supprimer les vignobles trop élevés en altitude. Un exemple pour bien des appellations, surtout qu’à la révision, Condrieu n’avait alors pas le succès que l’on connaît aujourd’hui.

Ce succès n’est pas dû au hasard. Ce sont les hommes qui l’ont façonné, avec l’aide de leur terroir. Une poignée de jeunes loups ont eu l’humilité d’écouter leurs anciens. La mayonnaise a pris. Le résultat est détonnant.

(suite…)