26 avril 2013

à Châteauneuf-du-Pape, au domaine Pierre ANDRE, Jacqueline ANDRE : good vibrations !

by Patrick Maclart

« ce n’est pas une question de courage mais de conscience. En effet, faut du courage pour être vigneron, il faut être constamment présent dans sa vigne, sans tenir compte du jour ou de l’heure. Mais à la base, il faut être courageux pour être vigneron ». C’est en ces termes tant paradoxaux dans la forme que si justes dans le fond que Jacqueline ANDRE du domaine éponyme à Châteauneuf-du-Pape entame la discussion. Sa famille a toujours été ici, mais c’est son père qui a été celui qui aura développé le domaine.

Jacqueline ANDRE a la gentillesse génétique, inscrite en elle. Elle l’est avec sa vigne, et ses vins ont une vibration qui n’appartient qu’à eux.

Son arrière grand-père était maréchal-ferrant, et avait quelques lopins de vignes ; à cette époque bien des vignerons avaient une activité principale plus rémunératrice. Mais chez les André, on transmet toujours son savoir, si bien que chaque génération s’en trouve toujours plus forte. « Mon père a réussi à faire croître le domaine en respectant le patrimoine, sans arracher de vieilles vignes, même celles qui étaient mal plantées. Elles n’ont jamais été désherbées chimiquement, et j’ai aujourd’hui un patrimoine hors du commun. Je le remercie au quotidien » me dit Jacqueline avec une telle sincérité. A 55 ans, elle n’a pratiqué que l’école de la vigne, et des apprentissages, plus quelques stages en biodynamie.

(suite…)

26 juin 2012

« Millésimes en Languedoc » 2012 : Bourgogne Wineblog déguste L’INTEGRALITE des Languedoc rouges !

by Patrick Maclart

Bourgogne Wineblog était il y a quelques semaines au château « les Carrasses » à Quarante, près de Saint-Chinian, afin de participer à un évènement appelé « Millésimes en Languedoc ». Je tiens par la présente à féliciter chaleureusement l’interprofession Languedoc et son directeur l’excellent Jean-Philippe GRANIER, qui est à la pointe de l’évènementiel pro en France.

Affuté pour découvrir les vins du Languedoc !

Cet article est consacré aux « Languedoc » rouges 2010. Des vins dans l’ensemble bien faits, d’un excellent rapport qualité-prix-plaisir.  Fruités, nets, propres, solaires et juteux, plus vifs et frais que 2009, ils combleront les amateurs exigeants par des vinifications impeccables et des parfums riches. Toutefois, certains vins s’avèrent être ternes, fades, plats… Ce sera à vous de creuser.

(suite…)

2 mai 2012

VINISUD 2012 : Bourgogne Wineblog déguste l’intégralité des Tavel !!

by Patrick Maclart

VINISUD, le salon des vins de l’Europe du Sud et du bassin méditerranéen, se tient tous les deux ans à Montpellier, en alternance avec Vinexpo à Bordeaux. Les vins du sud ont bien des mots à nous dire : fruités, expansifs, épicés, riches, ils égaient nos tables printanières et estivales. Les vins plus vieux peuvent eux venir aux autres saisons.

J’aime beaucoup les vrais rosés, tels Bandol ou Tavel. Ces derniers, expressifs, riches, opulents, parfumés, de belle couleur, ont tout pour aller sur une grande table. Leur caractère nous change de ces rosés anémiques, d’une couleur absente (ma grand-mère aurait galopé chez le pharmacien pour leur donner des pilules de fer !), et d’une saveur qui rappelle à l’amnésique qu’il a tout oublié. Oui, Tavel a du corps, et n’oublions jamais que la destination d’un vin, c’est la table. Et surtout pas pour flatter le nuancier de couleur du carrossier ou du peintre.

(suite…)

27 avril 2012

à Châteauneuf-du-Pape : le domaine de la Côte de l’Ange : du partage, du plaisir, du bonheur simple.

by Patrick Maclart

Yannick GASPARRI et son épouse Corinne, 43 ans tous les deux, sont installés au domaine depuis 1988. Le domaine s’appelait auparavant Jean-Claude MESTRE, qui est le père de Corinne. Au départ, Yannick ne se destinait pas à la vigne. Il était mécanicien, maçon… Et la rencontre avec la charmante Corinne changera désormais tout.

Yannick et Corinne GASPARRI donnent l’impression d’être exactement à leur place, leur bonheur est simple. Leur sens du partage de leurs vins en dit long sur leur état d’esprit, simple, joyeux et heureux. Votre visite ne sera qu’un bon moment.

Il s’est lancé dans la reprise du domaine, anticipant le départ de Jean-Claude. Il a donc suivi un BEPA agricole, et pour le reste, il a fait l’école de la vigne ! « J’ai toujours voulu m’occuper du domaine, j’allais aux vendanges, je mettais en bouteilles avec mon père. » me déclare Corinne avec tant de sincérité. « Ma mère me poussait aux études, et moi je poussais pour aller aux vignes ! ». Forcément, entre Corinne et Yannick, ce fut la rencontre qu’il fallait. Pour éviter toute confusion dans les noms avec l’arrivée de Yannick, c’est la marque du grand-père qui va donc renaître de ses cendres : le domaine de la Côte de l’Ange.

(suite…)

25 juillet 2011

dans le Languedoc à Saint-Chinian : Yves FALMET au domaine des Terres Falmet : imbattable.

by Patrick Maclart

Yves FALMET est pour moi l’un des tous meilleurs rapports qualité-prix de tout le Languedoc avec son «Ivresse des Cîmes». La quarantaine harmonieuse, il élabore des vins tant fruités que profonds, avec un sens aigu de la personnalité de chacun.

Yves FALMET garde toujours un côté « farouche » qui est l’expression d’une timidité que souvent les artistes possèdent malgré eux.

Les parents d’Yves, originaires de l’Aude, étaient polyculteurs. La terre l’a donc toujours titillé quelque peu. Des études scientifiques à Montpellier, une maîtrise de biochimie en poche, des jobs d’été pour vendre du vin, des postes à l’étranger (USA, Australie, etc…) et un postulat à l’école d’oenologie réussi paufineront ce profil rare. Curieux, pragmatique, bosseur, Yves a un côté sauvage qui séduit, comme un homme lié à sa terre. En fait, quand on le connaît mieux, cet aspect de sa personnalité n’est ni plus ni moins qu’une timidité que les artistes ont souvent.

(suite…)

5 janvier 2011

Côtes du Roussillon village : trop méconnus.

by Patrick Maclart

Les côtes du Rousillon villages sont vraiment méconnus. Utilisant les mêmes cépages que leurs voisins ibères, ces derniers arrivent avec des appellations telles Priorat à vendre des bouteilles allègrement au dessus des 30 €. La qualité est pourtant souvent identique; la faculté peu commerçante des Français et un état inconscient de nos vraies richesses font la différence.

Il est deux choses dont on ne peut se moquer en Pyrénées Orientales : l’USAP et le Canigou.

Le vignoble du Roussillon se situe à l’extrême sud de la France, dans le département des Pyrénées Orientales. L’appellation « côtes du Roussillon villages » ne concernent que les meilleurs terroirs de la région, située dans la partie septentrionale de la région, sur 32 communes. Quatre communes bénéficient de l’appellation avec le nom du village : Lesquerde, Caramany, Latour-de-France et Tautavel. Au sud de Perpignan, on produit depuis 2003 une appellation particulière : côtes du Roussillon « les Aspres ».

(suite…)

Pages :«12