20 décembre 2012

à Corbières, le domaine des Deux Anes, Dominique TERRIER : des coups de foudre.

by Patrick Maclart

Dominique TERRIER est un vigneron qui a tourné, a voyagé. A 45 ans, il se pose dans les Corbières après avoir été victime de nombreux coups de foudre. Avec son BTA viti-oeno obtenu à Beaune, il arrive à Peyriac-de-Mer en 2000.

Dominique TERRIER est dans sa vie, sur le bon parcours. Au milieu de ses vignes et ses équidés favoris, il se peut qu’on l’entende chantonner « auprès des mes ânes, je vivais heureux… »

Mais il a commencé à travailler dans le Jura, installé avec son père sur l’exploitation familiale « On était bio depuis 1968. J’avais un peu honte à l’école de cela, car j’étais le fils du bio ! Je n’en parlais pas, on allait à contre-courant. Mon père travaillait au cheval et il a acheté un chenillard à la mort de la bête. On avait de tout petits rendements, ce n’était absolument pas rentable… » raconte Dominique avec une nostalgie toute mesurée. Mais la vigne, le vin, voilà son premier coup de foudre.

(suite…)

31 octobre 2012

à Fitou, le domaine des Enfants Sauvages : « I’m the Lizzard King ! »

by Patrick Maclart

… and I can do anything ! Cette phrase surréaliste prononcée par Jim Morrison peut introduire un couple extraordinaire : Nikolaus et Carolin BANTLIN. Ils sont vraiment hors norme. Originaires de Stuttgart, ils ont une trajectoire que seuls ceux qui croient en leur parcours de vie peuvent comprendre. Elle architecte, lui dirigeant d’une petite entreprise de cuirs industriels, c’est tout un cheminement qui les amènera à plus de mille kilomètres de leur ancienne vie.

Nikolaus et Carolin BANTLIN sont vraiment sur leur trajectoire de vie… Dans leur ancienne vie, elle architecte, lui chef d’entreprise… Et aujourd’hui au plus vrai de la nature. Hors norme vous dis-je…

Ils sont tous les deux fanas de varappe, « je n’avais que la montagne en tête, grimper l’Himalaya, le Pérou… Mon rêve était de travailler dehors, m’aérer, ne plus être en face de cet ordinateur, dans ce bureau ! » me lance Nikolaus comme une évidence. Ils passent leurs vacances en France, tout le temps. Le projet de quitter l’Allemagne et cette ville hyper-industrialisée les démange de plus en plus, le projet de s’installer en France s’étoffe : acheter une petite maison au soleil, et pourquoi pas amener la production de l’entreprise… « La vie à Stuttgart nous ennuyait, c’est très industrialisé, les gens ne vivent pas, la compétitivité est le maître-mot » me dit Nikolaus avec conviction.

(suite…)

25 octobre 2012

sur l’île d’Oléron, avec Pascal Favre du domaine FAVRE : la vidéo !!

by Patrick Maclart

Il est des hommes capables de prendre des risques certains pour le bien des autres. Pascal Favre du domaine éponyme fait partie de ces hommes, ces vrais.

Basé sur l’île d’Oléron, il élabore vins de pays fort savoureux, et des pineaux des Charentes fruités, propres, nets, et d’une liqueur hédoniste. Toutefois, la proximité de l’océan peut contrarier le travail des vignerons. Le mildiou vient au printemps, même plus tard, pour nuire à cette fragile plante qu’est la vigne. Et il faut la protéger.

S’il existe des produits chimiques pour le faire, la culture bio relève d’un vrai défi dans ces endroits pour la pression de la maladie est la plus forte. Pascal a relevé le défi de la culture bio. Et pourquoi ? Parce qu’il trouverait insupportable qu’un membre de sa famille ou de son personnel tombe malade à cause d’un produit de traitement; traitements qu’il a par ailleurs fortement réduits, voire supprimés ces dernières années.

(suite…)

18 octobre 2012

à Fitou, le Mas des Caprices, Pierre & Mireille MANN : du grand est au far west…

by Patrick Maclart

Pierre MANN, 43 ans, et son épouse Mireille 41 ans, étaient au départ restaurateurs. Diplômés de l’école hôtelière de Strasbourg, ils tiendront plusieurs établissements dont le fameux « l’Agneau » à Katzenthal durant 10 ans.

Pierre & Mireille MANN, un beau couple, complice, parlant d’une seule voix. Les yeux dans les yeux, pourtant ils regardent dans la même direction. Leur progéniture assure elle aussi !

Ensuite, notre couple a un projet en Provence, avec des chambres d’hôtes, un vignoble… Bien que cette dernière option n’était pas forcément la définitive, nos tourtereaux sont quand même de famille vigneronne, diable ! Formation au lycée viticole de Hyères pour Mireille, puis un stage à l’excellent domaine de la Tour des Vidaux (un bon copain...). Pas forcément bio à cette époque là, notre couple trouve une bastide avec 7 hectares de vignes. En 2003, la première vinification de Pierre et Mireille se fera en Provence.

(suite…)

15 octobre 2012

Bourgogne Wineblog à Chablis, chez Denis & Isabelle POMMIER : la vidéo !!

by Patrick Maclart

voilà un couple que j’aime beaucoup. Denis POMMIER, la quarantaine glorieuse, est à la tête de ce beau domaine qui élabore des Chablis sapides et de caractère. Isabelle, sa pétillante épouse, veille elle à que tout se passe bien dans le bureau.

Il y a déjà quelques années, Denis a pris une décision importante : convertir son domaine à la culture biologique. Nombre de maladies autour de lui, respecter son patrimoine végétal, en quelques mots ses motivations.

(suite…)

17 septembre 2012

Bourgogne à Fitou, au Mas des Caprices, chez Pierre et Mireille MANN, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Mas des Caprices, voilà un domaine que j’aime beaucoup. Pierre et Mireille MANN, Alsaciens d’origine (leur patronyme ne peut mentir !) se sont intégrés à merveille dans ce terroir magnifique de Fitou.

Je devrai même utiliser le pluriel, tant la palette géologique à Fitou est importante, et qu’on retrouve en variété chez notre sympathique couple. D’abord hôteliers à Katzenthal, ils bourlingueront ça et là, avec même une expérience presque aboutie en Provence, pour poser leurs bagages dans cette belle région de Fitounie.

(suite…)

13 juin 2012

« l’Apocalypse, c’est maintenant !! », première super-production de Bourgogne Wineblog !

by Patrick Maclart

la première super-production de Bourgogne-Wineblog, le blog sur le terrain !

Avec des têtes d’affiche, des effets spaciaux, des courses-poursuites et surtout un sujet qui me gonfle déjà depuis pas mal de temps…

Regardez et partagez, et votre avis m’importe énormément. Laissez-moi vos avis, commentaires, et sautes d’humeur, j’aime bien quand ça remue…

Malgré tout, elle est très belle la vie !

25 avril 2012

découverte en Saint-Chinian : Marion PLA : de la gourmandise et de la volonté !

by Patrick Maclart

Alors que je terminais une série interminable de Saint-Chinian 2009 lors de la dégustation « Millésimes en Languedoc » (organisée par l’interprofession des vins du Languedoc que je salue et remercie ici pour son professionnalisme et son accueil hors pair), je me mets à table afin de restaurer ce corps et cette tête qui viennent de donner beaucoup à la cause sudiste. Une petite brune pétillante me propose alors de déguster son rosé. Et là je tombe sous le charme de cette bouteille fruitée, gourmande, nette, spontanée… Bref, le portrait de sa conceptrice.

drôle, gourmande de vie et de bonnes choses, Marion PLA met toute sa volonté, tout son crédo au service de son domaine viticole. C’est réussi, on sent la vie dans ses vins.

(suite…)

20 avril 2012

en côte chalonnaise, au domaine des Champs de l’Abbaye, Alain HASARD : c’est divinement bon !

by Patrick Maclart

Alain HASARD, la cinquantaine glorieuse, est vigneron depuis 1997. Avec son épouse Isabelle, ils ont décidé de poser leurs valises en côte chalonnaise.

Alain, Ardennais de naissance, était sommelier et caviste; Isa elle venait du Haut-Beaujolais. « J’en avais marre d’être enfermé entre quatre murs, et j’aime le travail physique; notre passion commune à Isa et moi. Le reste s’est fait tout seul. On a pris nos petites affaires, nos trois enfants et on est arrivés ici. » me dit avec conviction Alain.

Sous des dehors « zen », Alain est un gros bosseur, et plein de volonté. Ses vins s’imposent déjà comme des valeurs absolues en côte chalonnaise.

(suite…)

10 avril 2012

en Alsace : Jean-Marc BERNHARD à Katzenthal : puissance et concentration.

by Patrick Maclart

Jean-Marc BERNHARD, sous des dehors faussement bourrus, faisait déjà du bio bien avant qu’on en parlait. En effet, c’est un domaine que je suis depuis fin des années 80. Déjà, les labours, la limitation des désherbants, voire leur éradication, les levures indigènes, tout cela était déjà dans son discours.

Bon vin peut avoir enseigne. La preuve !

Frédéric, le fils, s’implique de plus en plus dans le domaine. Il souhaite carrément obtenir la labellisation en bio et le domaine de presque 10 hectares est en conversion. Frédéric pense même pousser une partie des parcelles en biodynamie.

(suite…)

Pages :«123456789»