17 octobre 2013

à Pommard, Thierry VIOLOT-GUILLEMARD : le miracle de la vie et du terroir.

by Patrick Maclart

Cela fait des années que j’apprécie et admire les vins de ce domaine. Toutefois, ces dernières années, j’avais été bridé de leur dégustation. Lors de la dernière édition des Grands Jours de Bourgogne, bonheur me fut donné de tater à nouveau de la production de cet excellent vigneron. Et il fut sans surprise l’un de mes coups de coeur (pour voir l’article, CLIQUEZ ICI). Rendez-vous est donc pris avec l’épouse de Thierry pour une découverte en profondeur de la propriété.

Thierry VIOLOT, 56 ans, le physique de chef de tribu éduen et l’oeil malicieux, est à la tête du domaine depuis 1981; « Je me suis mis à mon compte cette année là avec une partie des vignes de mon grand-père. Ma mère a tenu le domaine après 1986 au décès de mon père. »

ce sont les obstacles de la vie qui ont forgé le caractère de Thierry VIOLOT-GUILLEMARD, et il connaît la richesse de la vie, autant que sa fragilité.

ce sont les obstacles de la vie qui ont forgé le caractère de Thierry VIOLOT-GUILLEMARD, et il connaît la richesse de la vie, autant que sa fragilité.

Tout le monde le sait sur la côte, Thierry est un miraculé. Victime d’un très grave accident de circulation en 1987, il n’y a que Dieu qui a pu lui donner encore vie à ce jour… « Après 2 ans d’hôpital et 73 opérations, ça change la vie. Il faut s’adapter ! ». Son frère revient au domaine en 1992, mais le quittera en 2006, en vendant sa part de vignes.

(suite…)

13 septembre 2013

en Bourgogne, à Pommard, avec Thierry VIOLOT-GUILLEMARD, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Thierry VIOLOT-GUILLEMARD le sait : la vie lui a donné un sursis. Survivant d’un très grave accident de voiture qui lui imposera pas moins de 73 opérations chirurgicales (authentique !), Thierry se posera plein de questions sur les médicaments qu’on lui donne, et qui n’ont pas qu’un impact positif sur sa santé.

Alors ses vignes ? Disposant des plus beaux terroirs de Pommard, Thierry, après mûre réflexion, passera en culture biologique, Il y est depuis 15 ans maintenant mais, paperasse n’y aidant pas, le domaine est en dernière année de conversion. Et pourtant, il ne ménage pas sa tâche, en introduisant dans ses terres des composts liquides avec plein de bactéries, de vers de terre et des éléments qui permettront à la vigne de se défendre elle-même.

(suite…)

18 novembre 2012

aux Hospices de Beaune, l’interview de Roland MASSE, régisseur, sur le millésime 2012

by Patrick Maclart

lors de la dégustation du millésime 2012 des vins des Hospices de Beaune, il était important d’avoir l’avis de Roland MASSE, le régisseur des vignes et vins des Hospices, de révéler sa vision de ce millésime délicat.

Avec toute sa faconde badine et le regard empli de malice, Roland exprime en quelques mots le combat qu’ont dû mener les vignerons pour sortir de cette année un résultat plus qu’intéressant. Un homme authentique et chaleureux.

(suite…)

14 décembre 2011

à Pommard, le domaine PARENT : mo-nu-men-tal !!

by Patrick Maclart

C’est un domaine emblématique de la côte de Beaune, et de toute la Bourgogne. L’histoire a illuminé ce domaine, et vice versa. Au XVIIIème siècle, Etienne PARENT, tonnelier de son état, a été le guide burgonde de Benjamin Franklin, qui deviendra Ambassadeur des USA en France, entre autres. Ce dernier par ailleurs fera connaissance sans le savoir avec le phylloxera. En effet, les pieds de vigne qu’il avait apportés de Burgondie afin de les replanter dans sa propriété de Monticello en Virginie mourraient tous mystérieusement après quelques années…

Ce sont aujourd’hui les deux filles, Catherine et Anne PARENT, qui sont aux commandes de ce patrimoine de 10 hectares, parmi les plus beaux crus de la côte. Repris en 1998, ces deux dames possèdent pour moi la trinité bourguignonne : la volonté, la discrétion et la qualité de l’accueil.

Anne PARENT est un monument de volonté et d’énergie. En plus du talent, elle a compris que parler de son vin était essentiel. Je ne vais pas vous le cacher : je l’adore.

(suite…)

22 novembre 2011

GEVREY-CHAMBERTIN millésime 2010 : humeurs et analyses

by Patrick Maclart

Le syndicat de Gevrey-Chambertin est non seulement courageux ou audacieux, il est aussi intransigeant. Les récents travaux de la maison BOISSET sur le clos Prieur a fait réagir cette autorité. Elle n’y est pas allée par quatre chemins, en menaçant (on va plutôt parler de promesses vu leur détermination) de retirer l’AOC premier cru à la maison de négoce.

Pareil pour la dégustation « primeur » du millésime 2010. Il y a quelques mois, à l’unanimité des voix, les défenseurs de l’appellation pronaient la dégustation primeur en novembre au lieu de l’habituel mois de mars; une fois les malos finies et la prise de bois digérée. Non seulement Bourgogne Wineblog et votre serviteur étaient le premier média mondial à vous le relater, mais prenaient aussi clairement position dans ce sens.

C’est donc tout naturellement que je me rendais à la dégustation des Gevrey 2010. Le syndicat ne nous avait pas pris pour des saucisses, et avait choisi le cadre prestigieux de l’Hôtel de la Poste à Beaune. Organiser cette manifestation dans la « capitale » des vins de Bourgogne (fortement contestée par Dijon et Nuits saint-Georges), et voir des Nuitons à Beaune, ce n’est pas courant, en tout cas pour une dégustation.

(suite…)

16 septembre 2011

à Beaune, le domaine Albert MOROT : Geoffroy CHOPPIN : Beaune aventure.

by Patrick Maclart

Geoffroy CHOPPIN de JANVRY est à la tête de ce beau domaine de 8 hectares. 44 ans bien sonnés, il travaillait tranquillement dans le secteur alimentaire comme acheteur.

Toutefois, étant revenu au domaine pour des vendanges chez sa tante Françoise CHOPPIN (un sacré personnage !), il s’intéresse un peu au vignoble, puis un peu plus… Sa tante a décidé : c’est Geoffroy qui reprendra le vignoble.

Sous des dehors réservés, Geoffroy tente de cacher l’immense passion des vignes qu’il travaille, et de la joie de vivre qui l’anime.

(suite…)

23 février 2011

en Bourgogne, à Volnay – Thomas BOULEY – domaine Jean-Marc BOULEY : l’inné et l’acquis

by Patrick Maclart

Je connais ce domaine depuis les années 90. Le domaine Jean-Marc BOULEY était pour moi une halte incontournable. Les vins présentaient toujours une harmonie, une parfaite balance entre finesse et puissance. De plus, ils avaient un potentiel de garde indéniable; les 1999 que je déguste aujourd’hui me donnent un sourire des plaisirs futurs et à venir pour les vins de ce domaine.

Depuis 2002, c’est Thomas qui est aux manettes de ce domaine d’un peu plus de 7hectares, et produisant en moyenne 40.000 cols par an.

Dès notre première rencontre, tant avec lui qu’avec ses vins, j’ai été stupéfait de ce don inné pour sa compréhension du pinot. Comme Mozart qui n’a jamais eu une leçon de solfège, Thomas a commencé ses vinifications comme si cela faisait partie de sa nature.

Fin, élégant, intelligent et drôle, j’apprécie beaucoup Thomas. De bonnes fées ont dû se pencher sur son berceau…

(suite…)

5 février 2011

La 40ème édition de la cave de prestige de Bourgogne : un vrai succès !

by Patrick Maclart

Dernièrement avait lieu à Beaune, à la porte Sainte-Marie, la remise des diplômes de la cave de prestige, qui récompensent les 187 vins retenus sur 1.350 présentés. Le jury, pointu, a considéré l’excellence de ces vins en ne prenant que ceux qui avaient obtenu une note supérieure à 16/20.

12.000 de ces bouteilles seront achetées et serviront de vitrine au BIVB. Désormais, le portrait des vignerons primés trônera à côté de leurs bouteilles, dans la cave car, comme le dit Michel BALDASSINI, président du BIVB, rien n’est possible sans les hommes ou les femmes qui font le vin. Bourgogne Wineblog ne peut que lui donner raison.

Les diplômés de l’année, fiers d’un travail irréprochable.

(suite…)

19 janvier 2011

à Meursault : domaine BOISSON-VADOT : à découvrir d’urgence !

by Patrick Maclart

J’ai rencontré le domaine BOISSON-VADOT par le choix d’un ami sommelier émérite, Emmanuel Delmas. La dégustation de l’aligoté du domaine l’avait complètement enthousiasmé.

Ce domaine se situe dans le haut de Meursault. Discret, il élabore des vins riches et structurés, bien dans leur terroir. Leur sapidité fait plaisir à déguster.

(suite…)

3 janvier 2011

en Bourgogne : domaine DUBLERE à Savigny-les-Beaune : an American in Burgundy

by Patrick Maclart

Blair PETHEL, créateur du domaine DUBLERE, est très certainement le plus bourguignon des Américains. Son épouse Britannique n’est pas en reste et s’est elle aussi rapidement acclimatée au pays burgonde. Depuis toujours, cet élégant épicurien est titillé par la cuisine et le vin. Journaliste politique pour une chaîne de journaux américains et travaillant à Londres, il va découvrir lentement mais sûrement le vin. D’abord avec le caviste du quartier. Puis une rencontre : Patrice RION, vigneron bourguignon à Premeaux. C’est lui qui lui donnera envie de venir en Bourgogne, découvrir les vins, la gastronomie.

Elegant, souriant et intelligent. Chaque moment passé avec Blair PETHEL est forcément teinté d’optimisme et de joie de vivre.

(suite…)

Pages :12»