23 avril 2012

dans les Maranges, le domaine BACHELET-MONNOT : deux frères volontaires.

by Patrick Maclart

Voilà un domaine dont j’entendais constamment parler, et où le temps, ou bien le fait que la route des Maranges ne soit jamais sur mon chemin, ne m’y avait pas encore conduit. Mon premier contact avec les deux frères, Marc 31 ans et Alexandre 28 ans, fut bon, simple, chaleureux et humble. Sans être manichéen, ce genre de contacts est souvent de bonne augure.

Marc & Alexandre BACHELET, une volonté de fer, mais leurs vins sont en chair et en finesse… Du beau boulot.

(suite…)

3 avril 2012

à Aluze, le domaine les Champs de l’Abbaye, Alain HASARD : la vidéo

by Patrick Maclart

Alain et Isabelle HASARD sont installés depuis une dizaine d’années en côte Chalonnaise, à Aluze, entre Mercurey et Rully.

 

En culture bio depuis le début de leur activité (ils ne sont pas d’origine vigneronne, ni bourguignonne, donc sans le moindre dogme !), ils élaborent de grands vins : Bourgogne côte Chalonnaise, Mercurey, Rully, … Goûteux, savoureux, longs, ils développent une précision de parfums et d’arômes hors du commun. Les prix sont encore sages.

(suite…)

15 mars 2012

à Chablis, Jean-Claude COURTAULT : mouvement perpétuel

by Patrick Maclart

A 62 ans, Jean-Claude COURTAULT déborde d’énergie, d’enthousiasme, de crédo. Pas blasé pour deux sous, pas fatigué de vivre, c’est un vrai représentant de l’optimisme. Il arrive de Touraine en 1974 d’une famille vigneronne, mais d’une exploitation toute petite. N’ayant pas sa place, il va d’abord exercer comme conseiller à la Chambre d’Agriculture du Loir-et-Cher, puis travaillera comme régisseur au domaine DELORME durant 20 ans.

à 62 ans, Jean-Claude COURTAULT est toujours dans la dynamique, le mouvement. Cette énergie est communicative, et sa fille en dispose elle aussi.

A partir de 1984, il commence à faire ses vignes; « ma motivation, c’était de créer mon identité. J’ai eu la possibilité d’acheter une vigne. Elle s’est présentée et j’ai eu 10 minutes pour me décider ! ».

(suite…)

3 février 2012

à Château-Chalon, le domaine BERTHET-BONDET : un type bien, tout simplement.

by Patrick Maclart

Jean BERTHET-BONDET ne se prédisposait pas forcément à un métier de vigneron. Son diplôme d’ingénieur agronome obtenu, il cherche sa voie. Mais certain, ce sera un métier où ça bouge, où ça crée, et où la reconnaissance de la profession pourra se faire.

le physique d’un bonze bouddhiste et le débit de voix calme, un moment passé avec Jean BERTHET-BONDET équivaut à des heures de yoga… Même ses vins de caractère vous poussent à la méditation des grands terroirs du Jura.

C’est curieusement un échec qui l’amènera à la vigne. Essuyant un refus à un poste de chercheur à l’INRA, il décide de devenir son patron, un peu par défi. Et la vigne s’impose. De chercheur agronome, il deviendra trouveur de nectars. « Le Château-Châlon était NOTRE grande bouteille familiale, et si la Bourgogne m’attirait au plus haut point, mon portefeuille lui m’en repoussait ! Le Jura s’est ainsi imposé. » dit Jean avec humilité et sagesse. Il arrive début 1984, après avoir travaillé chez Macle; « Il m’a donné de bonnes bases ! » s’enthousiasme gentiment Jean.

(suite…)

31 janvier 2012

à Châteauneuf-du-Pape, le domaine DURIEU, Vincent DURIEU : décontraction exigeante.

by Patrick Maclart

Ma première rencontre avec Vincent DURIEU a eu lieu quelques jours avant la dégustation en son domaine. Sa longue silhouette décontractée, son anarchie capillaire, sa barbe de quelques jours, donnaient à cet homme à la fois un côté distingué et dégingandé. De suite, j’ai perçu chez lui un naturel à fleur de peau, un travail volontaire et acharné, tout en se donnant des airs de musicien de reggae… J’ai adoré et j’adore toujours sa personnalité. A 30 ans, il est aux manettes d’un grand domaine qui s’étend sur 115 hectares dont 37 en Châteauneuf-du-Pape. Le reste est sur Plan de Dieu (40 hectares), en Ventoux, en Côtes-du-Rhône et en vin de table.

Vincent DURIEU, la trentaine décontractée, semble mener son domaine et sa carrière avec nonchalance. Nenni, cette décontraction n’est qu’apparence. Derrière ce vernis, que vous arriverez à gratter, se cache un homme exigeant, volontaire et sans concession. Une vraie amitié d’hommes nait entre nous.

(suite…)

26 octobre 2011

en Pessac-Léognan, au Domaine de Chevalier, avec Rémi EDANGE

by Patrick Maclart

Rémi EDANGE est le directeur adjoint du domaine de Chevalier, grand cru classé en Pessac-Léognan, propriété de la famille Bernard dont Olivier est le meilleur représentant. Ce grand cru de 45 hectares élabore environ 250.000 cols par an qui se répartissent de la façon suivante : 45 % de grand vin, 40 % d’Esprit (le second vin). Les 15 % restants iront sous une étiquette « Pessac Léognan ».

Elegant, intelligent et plein de crédo, la rencontre avec Rémi EDANGE laisse indubitablement un parfum de compétences.

Le domaine est aussi le fermier du domaine de la Solitude, dans la même appellation, et qui appartient à un ordre religieux.

(suite…)

20 avril 2011

en Alsace : domaine André RIEFFEL, l’écoute du vin.

by Patrick Maclart

Je connaissais déjà le domaine du temps de Julien, le père de Lucas. Le beau domaine André Rieffel de 10 hectares, élaborant 70.000 bouteilles par an (toujours une partie vendue au négoce) a toujours élaboré des vins intéressants, qui interpellent le palais.

C’est désormais Lucas RIEFFEL, 35 ans, qui a pris les rênes du domaine. Sa formation ? L’école de la vigne, comme il aime à le dire. Il représente la troisième génération présente d’un domaine constitué en 1946, et lui depuis 1997 a changé beaucoup de choses… « j’ai commencé par baisser les rendements, je fais des pressurages lents, avec des élevages plus longs, plus suivis. Ensuite, j’ai décidé de passer en bio. Nous en sommes à la deuxième année de conversion, et je fais des essais en biodynamie ». dit tranquillement Lucas.

Lucas RIEFFEL, un gars bien, à l’écoute des autres et de son vin.

(suite…)

10 janvier 2011

MILLESIME 2009 : au domaine BOYER-MARTENOT à Meursault

by Patrick Maclart

Vincent BOYER s’occupe désormais des vinifications du domaine BOYER-MARTENOT, reprenant la suite de son père Yves. La petite trentaine, il élabore des vins équilibrés et structurés, bien que la finesse soit indéniable dans les vins. Les terroirs sont bien marqués.

BOYER

(suite…)

28 novembre 2010

Bourgogne Wineblog et les merlots du Tessin suisse – millésime 2009

by Patrick Maclart

Le 14 novembre 2010, j’ai été convié par mes amis Stefano GHISLETTA et Giorgio BULONCELLI, maîtres du fameux blog suisse nonsolodivino, en langue italienne, à la fameuse dégustation des merlots du Tessin « millésime 2009 ».

une grande partie de la production tessinoise était présente à la dégustation.

(suite…)

6 novembre 2010

En exclusivité mondiale : le résultat du grand concours des vins de l’Auxerrois

by Patrick Maclart

J’ai assisté ce jour en tant que jury au Grand Concours des vins de l’Auxerrois. Cette année, le cadre idyllique de l’abbaye Saint-Germain d’Auxerre servait d’écrin pour ce moment de grande concentration certes, mais empreint d’une simplicité terrienne toute bourguignonne…

(suite…)

Pages :«1234»