14 mai 2018

à Marie-Galante, la rhumerie BIELLE : oh la bielle vie !!

by Patrick Maclart

Aller à Marie-Galante, c’est un rêve pour certains. Tant pour les amateurs de tourisme encore « calme » que pour les amateurs de rhums. Et vous aurez vite compris que le sujet de mon article concerne plus le deuxième aspect de la chose, même si le motif premier était bien sûr les vacances.

Mais il faut aussi se rendre compte que pour aller à Marie-Galante, c’est un périple. Il faut d’abord atteindre l’aéroport, puis le port de Pointe-à-Pitre, où éviter de se faire arnaquer par les taxis locaux, balèzes en matière pour vous pigeonner au possible. Enfin prendre le bateau pour une sublime traversée idyllique sur une mer aux remous turquoise et au ciel étouffant de beauté.

(suite…)

22 mars 2018

en Chianti Classico, Villa Calcinaia, Sebastiano CAPPONI : le Comte du sangiovese

by Patrick Maclart

Ma rencontre avec Sebastiano CAPPONI, noble tant dans le sang que dans l’esprit, date de quelque années. Alors que je dégustais l’intégralité des Chianti classico au stand de Toscane à Vinexpo, je tombais en admiration devant un vin authentique, un vrai sangiovese fougueux mais malgré tout souriant. Un prototype de vrai vin des collines du Chianti. Ce vin était le chianti classico du domaine Villa Calcinaia.

Sebastiano CAPPONI, l’attitude noble, le regard d’un simple vigneron, le regard d’un homme qui veut voir loin. Une grande et belle rencontre.

L’hôtesse du stand me fait alors savoir que le propriétaire est présent. Il arrive. Il s’agit du Comte Sebastiano CAPPONI. L’allure noble, le costume clair, la voix posée, calme, mais qui ne peut cacher une volonté ferme de réussite : c’est lui. Entre nous, le courant passe de suite, et l’échange sur notre vision du sangiovese, de la culture de la vigne, tout cela semble commun, instinctif.

(suite…)

22 février 2018

Bourgogne Wineblog déguste les vins blancs de Ligurie !

by Patrick Maclart

Il est bien une chose que je dois reconnaître : cet article a été l’un des plus difficiles qu’il m’ait été donnés de rédiger. La raison ? L’individualisme et la très forte identité des vins de la région Ligurie fait que chaque région a elle-même une, voire des sous-régions, avec des règles qui lui sont propres. Un peu comme la Bourgogne, ce n’est pas compliqué, c’est juste complexe. Et je me suis mis ainsi dans la peau d’un journaliste se devant d’écrire son premier article sur cette dernière région. D’où souvent des faits communs plan-plan qui se répètent, car le travail pour certains s’apparente à du copié-collé.

LA LIGURIE EN QUELQUES MOTS

La nature des vins de Ligurie est bigarrée, mais il faut reconnaître que cette région gagne en crédibilité, de par la qualité des vins produits et SURTOUT de l’identité qu’ils donnent, point faible qui est aussi son point fort. Pour preuve, le nombre de domaine augmente dans cette toute petite région, mais pas de manière régulière. Là encore on est dans la complexité.

(suite…)

18 décembre 2017

à Barbaresco, Teobaldo RIVELLA, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Une rencontre, une vraie… Celle avec un vigneron, Teobaldo RIVELLA, qui cultive son vignoble comme d’autres leur jardin. On pourrait presque croire que lorsqu’il va voir sa vigne, il lui parle, secrètement, silencieusement. J’ai eu le privilège de cette balade.

2 hectares de vieux nebbiolo dans le secteur de Montestefano, là où on élabore des Barbaresco de finesse et d’expression, sans pour autant enlever le très haut potentiel de garde de ces vins.

(suite…)

10 février 2014

Bourgogne Wineblog déguste les vins de la région des Marche !!

by Patrick Maclart

Lors de la présentation d’un guide lors de la biennale del Gusto à Venise, j’ai eu l’opportunité de déguster l’intégralité des vins de la région de Marche, primés dans ce fameux guide. Inutile de vous dire qu’un haut niveau devait m’attendre, et ça a été le cas. C’était l’occasion unique d’aller tater de la production de cette région très discrète, mais dont les vins m’ont impressionnés.

DSC03788

LES MARCHE EN QUELQUES MOTS

Une région au relief accidenté, jugez plutôt : 69 % de collines pour 31 % de montagnes; Stendhal était par ailleurs séduit par ce pays à l’absence de plaines. La capitale est Ancône. Sise sur la côte Adriatique, entre la Romagne au nord, la Toscane et l’Ombrie à l’ouest et les Abruzzes au sud, elle s’étend sur 9.366 km carrés, sur la dorsale des Appenins.

(suite…)

20 décembre 2013

VINEXPO 2013 : Bourgogne Wineblog déguste les Vino Nobile di Montepulciano !!

by Patrick Maclart

Dans le cadre de Vinexpo 2013, je fus invité par le Consorzio del Vino Nobile di Montepulciano à découvrir la production présente sur ce salon mondial. Je profite par ailleurs pour remercier Thomas FRANCIONI, manager des évènements, pour sa disponibilité, et Franco IGNIESTI du service de promotion pour la région Toscane pour sa présence constamment indispensable.

DSC02860

Cette appellation au centre-est de la Toscane élabore des vins de bonne réputation, mais qu’en a-t-il été lors de la dégustation ? Vous le découvrirez dans mes notes ci-dessous.

(suite…)

4 novembre 2013

à Maury, le Mas Mudigliza, Dimitri GLIPA, la précision et le partage

by Patrick Maclart

Dimitri GLIPA, 30 ans, est à la tête du domaine depuis 7 ans, créé ex nihilo. Girondin de naissance, il s’est toujours dit qu’il serait vigneron au sortir de l’adolescence; « mon père est cuisinier, il y a toujours eu l’art de vivre, la bonne table et de bonnes bouteilles à la maison ! » me raconte Dimitri avec toute la gentillesse sincère qui le caractérise. Le père est passionné de chevaux, Dimitri et son frère Donald sont des cavaliers émérites; ce dernier étant même dans l’équipe de France d’équitation.

d'une gentillesse légendaire, son sens du partage est chez lui inné. Dimitri GLIPA est un homme bien, qui a choisi sa vie.

d’une gentillesse légendaire, son sens du partage est chez lui inné. Dimitri GLIPA est un homme bien, qui a choisi sa vie.

Etre architecte-paysagiste, ça l’intéresse, mais il intègre par raison le lycée de Montagne Saint-Emilion. La vigne le passionne, le captive, le mordille, et il obtient son BTS viti-oeno. Il rencontre Christian VEYRY, oenologue, qui lui propose de travailler chez lui pendant 6 mois. Il reste et la collaboration durera 4 ans, avec de sacrées responsabilités à gérer sur 10 hectares ! Il veut toutefois vivre son ambition, faire du vin en Fronsac par exemple. Ses parents sont amis avec Ugo ARGUTI, maître de chai du château Fombrauge à Saint-Emilion, mais aussi vigneron dans le Roussillon; et les parents de Caroline BONVILLE, vignerons en Bordelais. Mais leur fille est elle vigneronne en Roussillon, tout comme Ugo… L’hypothèse d’avoir des vignes là-bas se profile de plus en plus… Et en plus ce n’est pas cher, contrairement au Fronsadais (« il faut dire ce qu’il faut dire » ajoute Dimitri avec sincérité).

(suite…)

14 juin 2013

à Florence, Chianti Classico Collection : dégustation des Riserva 2008 et 2007

by Patrick Maclart

Il y a quelque temps, j’étais à Florence pour la grande dégustation annuelle appelée « Chianti Classico Collection 2013 ». Cette manifestation en est à sa dixième édition. Amoureux de l’Italie et du sangiovese, il me semblait important de vous relater de manière totalement objective l’ensemble des vins dégustés.

Je tiens par la présente à remercier Claudia MARINELLI, secrétaire nationale de la FISAR, pour son intervention auprès des autorités du Consorzio. En effet, malgré des demandes répétées, une confirmation écrite par mail, mon badge n’avait pas été officialisé. Encore un bel exemple d’organisation qui ne va pas changer la réputation de nos amis Transalpins. Toutefois, tout est entré dans l’ordre et la dégustation a pu avoir lieu.

(suite…)

29 avril 2013

à Barolo, Claudio FENOCCHIO : un sourire de la nature.

by Patrick Maclart

Claudio FENOCCHIO représente la cinquième génération d’un domaine purement familial, « Je suis né dans cette maison blanche, là-bas, ma mère et mon frère y vivent encore, la famille c’est important » me dit dit Claudio avec cette simplicité qui qualifie tant les Piémontais. Le domaine se situe dans le quartier de Bussia, à Monforte d’Alba. D’ici, on voit clairement la limite entre Barolo et ses argiles sablonneuses, et Castiglione. Car le terroir de la DOCG est complexe, et on trouvera des marnes bleues dans le cône en bas de Monforte, et des grès décomposés en allant vers Barolo.

Claudio FENOCCHIO est un homme simple, qui ne fait que du vin. Voilà la vision qu’il a de lui, mais ces nectars de nebbiolo mettent un feu mesuré mais ô combien vibrant dans nos palais…

Notre vigneron comme bien des vignerons a commencé à l’école, et a fini à l’école… de la vigne ! Dès 14 ans, il travaille au domaine, et à 18, il y sera à temps plein. Son père décédant prématurément en 1989, il assurera seul son premier millésime. Et depuis, il continue son travail avec passion et cette logique terrienne qu’on ressent partout chez les bons vignerons d’ici. Il a désormais un domaine de 20 hectares dont 14 plantés, en tenant aussi compte de la vigne qui provient de son épouse, le Villero. La production s’élève à 90.000 bouteilles par an.

(suite…)

20 décembre 2012

à Corbières, le domaine des Deux Anes, Dominique TERRIER : des coups de foudre.

by Patrick Maclart

Dominique TERRIER est un vigneron qui a tourné, a voyagé. A 45 ans, il se pose dans les Corbières après avoir été victime de nombreux coups de foudre. Avec son BTA viti-oeno obtenu à Beaune, il arrive à Peyriac-de-Mer en 2000.

Dominique TERRIER est dans sa vie, sur le bon parcours. Au milieu de ses vignes et ses équidés favoris, il se peut qu’on l’entende chantonner « auprès des mes ânes, je vivais heureux… »

Mais il a commencé à travailler dans le Jura, installé avec son père sur l’exploitation familiale « On était bio depuis 1968. J’avais un peu honte à l’école de cela, car j’étais le fils du bio ! Je n’en parlais pas, on allait à contre-courant. Mon père travaillait au cheval et il a acheté un chenillard à la mort de la bête. On avait de tout petits rendements, ce n’était absolument pas rentable… » raconte Dominique avec une nostalgie toute mesurée. Mais la vigne, le vin, voilà son premier coup de foudre.

(suite…)

Pages :123»