1 mars 2019

en Alsace, à Wolxheim, Nicolas SCHARSCH du domaine Joseph SCHARSCH : plus penser à léguer qu’être légataire

by Patrick Maclart

Nicolas SCHARSCH, 39 ans, est à la tête du domaine depuis 2011, suite au décès de son père… « on était associés, il était la 8ème génération du domaine. Mais la famille est installée depuis 1755 » dit Nicolas avec cette pudeur qui le caractérise. Car notre homme n’est pas un orateur, quelqu’un qui va se faire mousser. Il reste en retrait, et préfère laisser ses vins parler à sa place. Son père avait repris le domaine en 1972 avec presque rien, 2 hectares et quelques vaches, on peut le considérer comme le fondateur moderne du domaine.

Nicolas SCHARSCH, un pudique, pas un orateur, pas un type qui vous en mettra plein la vue. Mais dégustez donc ses vins, et vous comprendrez toute la richesse intérieure de cet homme.

« Etre vigneron, c’était une évidence pour moi, me raconte Nicolas, j’ai obtenu mon BTA et BTS à Rouffach, et le domaine est désormais à moi ». Aucune possessivité chez notre homme, juste le sens des responsabilités. De nombreux stages en Bourgogne à Saint-Aubin auprès de la belle famille Thomas, mais aussi en Australie, vont compléter le cursus de notre vigneron.

Mais pourquoi passer en culture biologique ? « Pendant des années, on a passé plein de temps à ébourgeonner, on bossait et le résultat final n’y était pas pour notre volonté de qualité. On était déjà en culture hyper-raisonnée, et mon père m’a poussé à passer le cap. On a avant tout réduit les rendements, les raisins étaient plus beaux, plus sains. La qualité a immédiatement progressé et était au rendez-vous. Mon père n’a hélas pas vu la concrétisation de sa volonté, c’est vraiment dommage ». L’homme est altéré par la perte de son père, mais c’est justement ce combat de la qualité qui est l’hommage qu’il lui rend.

on peut parfois faire de bien belles rencontres dans des vignes bio… Ici des fraises sauvages.

A la vigne, le travail est désormais labellisé AB depuis 2012, et à la cave aussi grâce aux nouvelles normes. Le labour est systématique et l’enherbement aussi un rang sur deux, surtout pour le confort du travail.

Au chai, les vendanges sont manuelles à 60 %, mécaniques pour les entrées de gamme, mais jamais le pinot noir et une grande partie des muscats. Le pressurage est pneumatique, entre 4 et 8 heures, voire plus pour les gewurztraminer entre autres. Pas d’enzymage, levures indigènes, élevage sur lies fines sur foudres et cuves inox, entre 8 et 10 mois, seulement quand les vins sont clarifiés.

L’élevage est classique, sur foudres, et lies fines.

Aujourd’hui, le domaine s’étend sur 12 hectares pour produire 80.000 bouteilles par an. L’export représente 12 % de la production totale avec quasiment un marché unique : la finlande.

Le style SCHARSCH ? Des vins qui lui ressemblent : droits, francs, sans entourloupe ni poudre aux yeux, qui vont à l’essentiel. On peut dire sans se tromper que les vins de Nicolas sont moins pudiques que lui. Nicolas, ce n’est pas un orateur. Il sait qu’il n’est que de passage sur terre, et son objectif est plus de léguer qu’être légataire, même si chaque jour qui passe il remercie son père d’avoir fait ce qu’il est : un bon vigneron.

domaine Joseph SCHARSCH
Nicolas SCHARSCH

12  rue de l’Eglise
F-67120  WOLXHEIM

tél. +33 (0)3 88 38 30 61
site internet : cliquez ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ. Merci Nicolas de ce moment authentique passé ensemble. Pour voir la vidéo réalisée avec Nicolas, CLIQUEZ ICI.

crémant d’Alsace NM
100 % chardonnay sur terroir marno-calcaire, sur le lieu-dit « Oberthal ».
Nez fin, délicat, notes de pommes fraîches, floral. La bouche est bien faite, fine, très beau fruit en milieu de bouche avec une finale fine mais tonique.

pas conventionnel ce crémant d’Alsace 100 % chardonnay. Mais le résultat est là, et c’est le principal… Tout en finesse, avec une bulle au top.

riesling « Wolxheim » 2011
sur calcaires et jeunes vignes du Grand Cru Altenberg, qui lui est sur marnes
. Nez variétal, floral, minéral, franc, net et droit. La bouche est franche, droite, ça trace, ça a de beaux amers, notes de pierre fraîche. Grande longueur.

Nicolas a un sacré coup de patte pour ses rieslings. Certes le grand Cru, mais réussir ça en cuvée « classique », chapeau. C’est long, traçant et intense.

muscat 2013
nez droit, terpénique, très réservé. La bouche est droite, belle nervosité en milieu de bouche, je m’attendais à du riche et on est dans le frais ! Bonne longueur.

gewurztraminer 2012
nez délicat, floral, bergamote, belle présence en finesse. Jolie bouche délicate, sur un côté épicé et des petites notes agrumées complexes.

riesling Grand Cru « Altenberg de Wolxheim » – cuvée Joseph 2011
nez droit, intense, terrien, fruit jaune, caillouteux. La bouche est intense, mûre, ça part sur le coing frais, le riesling est toujours là. Longueur monumentale, j’achète. Cette légère surmaturité donne un riesling certes un poil riche mais ô combien intense, ô combien long, gastronomique au possible.

une maturité de 3 jours supplémentaires a donné au profil de ce vin amplitude, envergure. On peut imaginer le plus beau turbot pour accompagner cette bouteille à la longueur inouïe !

gewurztraminer « cuvée Manon » 2012
nez délicat, tout mignon, frais, rose fraîche. La bouche est dans le même esprit, c’est mignon, délicat, presque féminin. La rétro domine la finale, sur de beaux amers.

pinot gris « clos Saint-Materne » 2011
très beau nez de fruits jaunes, poire, une certaine complexité. La bouche est fine, élégante, traçante. Cette parcelle sur les hauteurs de Wolxheim donne un pinot gris tout en fraîcheur. Chapeau l’artiste, superbe acidité.

ce fameux clos Saint-Materne est une merveille. Sa situation en altitude donne des vins de fraîcheur, et son sol calcaire de bien grands vins.

gewurztraminer « vendange tardive » 2011
très beau nez variétal, floral, toujours un petit côté bergamote. La bouche est fine, élégante, les sucres sont sages tout comme les amers. Bel équilibre d’ensemble, plus harmonieux qu’impressionnant.

Facebook Comments

Default Comments (0)

Comments are closed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.