24 septembre 2012

à Fitou, le domaine BERTRAND-BERGE, Jérôme BERTRAND : l’altitude d’un terroir et d’un homme.

by Patrick Maclart

Je vous le dis haut et fort : le domaine BERTRAND-BERGE, en appellation Fitou, est un grand domaine. Jérôme BERTRAND est l’un des vinificateurs des plus doués de sa génération. Et pourtant, quand on le voit, timide, réservé,humble, on se rend compte que cet homme fait tout, sauf la star.

pour Jérôme, la famille n’est pas un vain mot… Faire revivre le chai de ses ancêtres, et me recevoir avec son épouse et ses enfants. J’adore cet esprit. Et on le retrouve tellement dans ses vins.

Cette propriété s’étend sur 33 hectares et existe depuis 6 générations. Mais c’est à partir de Jean SIRVEN que le domaine va vraiment se développer. Les deux fils de Jean développent tant la surface des vignes que les affaires. L’un fait le vin, l’autre le vend dans la région amiénoise où ils ont un magasin de tissus. Par la suite, quelques conflits familiaux vont endormir la belle propriété et les raisins seront alors vendus à la coopérative locale.

Jérôme, la génération actuelle, a 43 ans. BTA à Limoux, c’est lui qui décide de sortir de la coopération en 1993, alors qu’il n’a que 24 ans… « C’est une décision de toute la famille. Quand j’entrais dans nos chais vide, ça manquait de vie. Je voulais faire revivre tout ça, refaire le vin de mes anciens. De plus, on ne pouvait pas faire tout ce qu’on voulait » me dit Jérôme avec un calme olympien… Car c’est un introverti, mais un homme de caractère, de décisions.

A la vigne, le travail est en conversion bio. Donc, plus de produits de synthèse, « mais ça fait 8 ans que je n’utilise plus de désherbant. Quand j’ai acheté l’intercep, j’ai aussi arrêté l’engrais chimique, et j’utilise le soufre depuis 4 à 5 ans. J’ai amené tout ça progressivement. » me dit notre vigneron avec justesse. « Je suis passé en bio pour la santé des personnes qui travaillent à la vigne, et pour les résidus qui peuvent se retrouver dans l’eau qui est ici une richesse. ». De la raison dans la passion, j’adore.

Des vignes bien conduites, enherbées, sans intrant de synthèse… Et au fond, la vue magnifique du Mont Tauch… Elle est pas belle la vie ?

Au chai, les rouges sont tous vendangés à la main, les raisins passent sur table de tri après égrappage, foulés. Les fermentations alcooliques se feront en cuves ciment thermorégulées. Les vinifications dureront 2 à 3 semaines, avec soutirages selon l’année. L’élevage se fera essentiellement en cuves ciment pour les cuvées Origines et Mégalithes. Ancestrale et Jean Sirven eux passeront en fûts en tout ou partie. Les blancs eux aussi sont vendangés à la main, ce qui est rare.

Les marchés export correspondent à 40 % de la production : Suisse, Allemagne, Belgique, Québec, Japon, USA…

les routes du Haut Fitou sont d’une beauté à couper le souffle…

La route pour aller dans le Haut-Fitou n’est pas simple, elle est sinueuse, vous découvrirez des paysages époustouflants, silencieux malgré le vent qui a tendance à s’énerver dans ces pays reculés. Mais ces paysages escarpés, sauvages, inaccessibles, cachent souvent des vignerons simples, humbles, humains, car pas pollués par toutes ces choses qui font de l’homme souvent l’ennemi de l’homme. Ceux-là ne sont que vrais. Et s’il ne vous est pas possible d’y aller, la bouteille chez le caviste contiendra toute la sincérité, l’humanité de ces hommes là. Large soif à vous tous.

domaine BERTRAND-BERGE
Jérôme BERTRAND

avenue du Roussillon
F-11530  PAZIOLS

tél. +33 (0)4 68 45 41 73
site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ. Merci Jérôme du temps consacré à ce moment vraiment humain. Merci à ton épouse pour cet accueil hors pair. Pour voir la vidéo réalisée avec Jérôme, cliquez ICI.

IGP vallée du Torgan « le Méconnu » 2011
100 % muscat à petits grains, vinifié en sec. Les rendements sont faibles. C’est une première récolte d’une vigne destinée en vin doux naturel. Elevé 3 mois en cuves, sur lies fines, avec malos bloquées. Nez de raisin, fleur, iris, joli. Bouche fine, florale, fruité croquant en milieu de bouche. Finale tonique, c’est mignon.

Fitou « Origines » 2009
assemblage 60 % carignan, 40 % grenache, élevé en cuve entre 12 et 18 mois, selon les années. Très beau nez précis, frais, propre : framboises, poivre, épices, c’est friand et frais. Bouche fine, fruitée, jolie rondeur presque butyreuse, c’est croquant et épicé, ça accompagne à merveille un beau steak tartare.

Fitou « les Mégalithes » 2009
95 % de carignan de vignes centenaires, 5 % de grenache noir. Ca vient essentiellement d’un terroir vraiment adapté au carignan. Il y a dans ces vignes des complantations de grenache. Elevé sur cuves durant 18 mois. Nez de prune noire, très épicé, sauge, cassis, fond minéral. Bouche à l’attaque souple, mais ça développe sur des herbes de garrique, du cassis, de la structure tannique et un minéral fortement marqué. L’impression de vieilles vignes est palpable. Ca reste fin malgré tout, car l’extraction est de haute intelligence. C’est un vin de grand caractère, c’est long.

Fitou « Ancestrale » 2009
carignan, grenache et syrah à parts égales; la syrah sera élevée sur fûts de plusieurs vins un bon 12 mois. Nez très opulent, cerise fruits rouges, épices orientales, c’est baroque et superbe. Attque fruitée, vineuse, très fruitée et florale en milieu de bouch, avec de la fraîcheur et des arômes sans fard. C’est gai, ample, j’adore !

Fitou « Jean Sirven » 2009
45 % carignan, 45 % syrah, le solde en grenache. Elevage 18 mois en fûts. Nez profond, magnifique : fruits noirs, moka, extrêmement complexe, joli petit boisé, c’est concentré et immense. Bouche elle aussi magnifique : myrte, poivre, prune, notes de moka et chocolat, genièvre. Vin immense, c’est long, intense, vibrant. Grande, grande bouteille, qui n’a rien à voir avec des cuvées de même prix mais qui elles ont tous les défauts des vins d’épate.

Voilà un tout grand vin du sud de la France. Complexe au nez, racinaire et profond en bouche, évitant tous les pièges des vins d’épate du Languedoc, il s’agit ici d’un vin de personnalité, non de silhouette.

vin de table « Proposition Tardive n°8 »
vendange tardive de muscat passerillé, vendangé entre mi et fin octobre. Vinifié et élevé en barriques pendant 12 mois. Nez de miel, muscat, résine. Bouche ronde, fraîche, vineuse, un côté biscotte en fond de bouche. Coing, poire, belle finale concentrée.

résiné, biscotte, miel au nez, une bouche voluptueuse… Un OVNI passe…

muscat de Rivesaltes 2011
100 % muscat à petits grains. Nez de muscat, iris, pêche blanche. Bouche fine, fraîche, végétal frais marqué. Fort heureusement, pas trop de volume. C’est frais et fin, bonne longueur.

2 Responses to “à Fitou, le domaine BERTRAND-BERGE, Jérôme BERTRAND : l’altitude d’un terroir et d’un homme.”

  • Michel Schurrer

    Moi aussi , j’aimerai goûter à votre proposition tardive ???

    Cdlt

    MS

    • Salut Michel,

      Je comprends que tu aies envie de déguster la « proposition tardive » de Jérôme BERTRAND, un vin sublime comme quasiment toute sa gamme. Un conseil ? Tu retournes sur l’article qui lui est consacré, et convenez d’un rendez-vous. Même si Jérôme est un peu timide, il se fera une joie de te recevoir. En attendant, je te remercie pour ta fidélité au blog et espère t’y retrouver bientôt.

      Gourmandes salutations.

      Patrick MACLART.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*