14 mai 2013

salon des Vins de Loire 2013 : dégustation des vins rouges bio !!

by Patrick Maclart

Durant le Salon des Vins de Loire à Angers, les vignerons bio de cette belle région eurent l’idée d’un rassemblement en stand commun. En voilà une idée qu’elle est bonne. Les 94 vignerons certifiés de cette grande et belle contrée faire front commun pour présenter leur production, l’idée ne pouvait que me séduire.

PORTRAIT

Ce n’est pas tous les jours que j’ai la possibilité de tâter de ces dives bouteilles. En effet, une année comprend 365 jours et elles sont déjà bien meublées. D’autre part, la Loire a été longtemps un vignoble difficile à atteindre par la route de Burgondie. Le vignoble du Centre demande la traversée du Morvan, entre des virages à faire pâlir le rallye de Monte-Carlo, et ses camions chargés d’arbres. Quant aux autres, la traversée de la forêt avant l’arrivée à Orléans était la route de tous les périls, entre ces curieuses camionnettes éclairées même de nuit (!) et les radars à foison. Malgré le contournement, le réflexe d’y aller n’est pas toujours spontané.

Là, par contre, durant le salon des Vins de Loire, c’est justement l’occasion d’aller à la rencontre de la production ligérienne, véritable kaléidoscope de terroirs et de cépages. Ces rouges friands, souriants, de grandes buvabilité et digestibilité, ne peuvent que plaire aux palais actuels. Alors qu’ils auraient pu miser sur le modernisme, les vignerons ligériens pour la plupart ont évité le piège des thermo-vinifications à outrance pour travailler somme toute de la manière la plus naturelle qui soit. Applaudissons car l’ensemble de la dégustation a été de haut niveau, surtout de plaisir. Des vins propres, nets, et tellement personnels. Des vrais vins de table, avec des amis, et de bonnes choses pour les accompagner.

levée

la « levée de la Loire » est à part une digue une manifestation annuelle des vignerons bio de Loire en marge du salon des vins de cette même région. Un incontournable.

Sur le stands des vignerons bio du Val de Loire, l’ensemble des vins rouges fut dégusté. Je remercie par ailleurs les vignerons présents sur le stand, toujours prêts à donner informations avec sourires et une décontraction tellement rare. Je remercie aussi l’interprofession des vins de Loire, et l’agence Clair de Lune qui une fois de plus s’est surpassé pour me permettre de rentrer un travail digne.

DEGUSTATION

Les vins ont été dégustés de manière aléatoire, les températures et la lumière idéales. Les notes sont retranscrites dans l’ordre du livret remis par l’organisation, pour mon confort. Les prix retranscrits sont ceux repris sur les fiches d’information. Bonne lecture.

N’oublions jamais qu’une dégustation est un instantané du vin à un instant déterminé, et que l’on tente de projeter dans un avenir.

ils sont venus, ils sont tous là ! Et pour beaucoup, ils ont fait le bonheur de mes papilles !

ils sont venus, ils sont tous là ! Et pour beaucoup, ils ont fait le bonheur de mes papilles !

domaine de la Paonnerie – Anetz

**(*) Anjou coteaux de la Loire 2011
nez très cabernet, pointe végétale en fond de nez. La bouche est assez verte, d’amplitude moyenne et finit assez court. Environ 10 €

domaine du Fresche – la Pommeraie

*** Anjou villages rouge 2011
nez assez mûr, fruits rouges, notes de beurre frais. La bouche est ronde, quelques notes végétales, un peu d’astringence, mais ça finit bien. 7 €

domaine du Clos de l’Elu – Saint-Aubin de Luigné

**** VDP « Indigène » non millésimé
nez sur la cerise au noyau, épine noire, buisson, petite pointe cendrée. La bouche est florale et fruitée, complexe, arbouse, joli végétal. C’est intense, vibrant, long. Très belle bouteille, petite structure en finale. Top. PNC

un vin personnel, étonnant, qui nous change de l'ordinaire.

un vin personnel, étonnant, qui nous change de l’ordinaire.

domaine Pierre CHAUVIN – Rablay-sur-Layon

** Anjou villages « les Gonordes » 2010
nez discret, réservé, fruits très mûrs en fond de nez. La bouche dispose de tanins bien marqués, et qui assèchent comme des châtaignes pas mûres; le fruité figué dérange. C’est un style, mais pas le mien. Entre 10 & 15 €

domaine de Bablut – Brissac-Quincé

*** Anjou villages Brissac « Petra Alba » 2011
nez discret, effacé, sur la myrtille et le sureau, très fruit noir. La bouche est plus intéressante, sur les fruits noirs, le sucre roux avec un tanin vif mais assez poli malgré tout. Persistant. 11,30 €

domaine HAURET-BALEINE – Martigné-Briand

***(*) Anjou gamay « clos du Grand Riou » 2012
nez de fruits rouges et noirs, poivre, notes florales. La bouche est fluide, coulante, de bonne buvabilité, sur la finesse. Jolie finale droite, propre, nette et bien fruitée. Beau. 6 €

château de la Genaiserie – Saint-Aubin de Luigné

***(*) Anjou villages « château » 2011
nez de framboises, avec de la fraîcheur qui évoque la forêt (fougère ?). Fin, harmonieux et coulant en bouche, il dispose d’un joli tanin. Bonne longueur. Jolie bouteille. Entre 7 & 10 €

domaine les Grandes Vignes – Thouarcé

***(*) vin de France « Cabernet Breton » 2011
nez délicat, floral, poivre blanc, framboise, charmeur. La bouche est fluide, ronde, acidulée, avec de curieuses notes fumées. Mais ça s’imbrique bien dans l’ensemble doté d’une belle finale très longue pour sa catégorie. 9 €

domaine Bruno DUBOIS – Saint-Cyr en Bourg

**** Saumur-Champigny « cuvée B.D. » 2011
très beau nez fin, fraise, framboise, distingué. La bouche est aujourd’hui un peu en retrait, sur la structure, ses tanins et son acidité, mais ça va péter sûr dans 2 ans. Très belle finale tonique et prometteuse. Belle quille pour 11 €

une bien jolie bouteille qui fait honneur à son appellation, où il faut parfois creuser pour trouver bon.

une bien jolie bouteille qui fait honneur à son appellation, où il faut parfois creuser pour trouver bon.

domaine de la Fuye – Vaudelnay

**** Saumur Puy-notre-Dame « les 30 Boisselées » 2011
nez de fruits rouges, végétal frais, très framboise et buisson, expressif. La bouche est souple certes, mais ça dispose d’une belle vinosité, avec un fruit de belle expression sur la langue. Belle longueur, harmonieux, fin et distingué en finale. Entre 9 et 12 €

de la finesse et de la fraîcheur dans un ensemble très digeste.

de la finesse et de la fraîcheur dans un ensemble très digeste.

domaine la source du Ruault – Varrains

****(*) Saumur-Champigny 2010
très beau nez de belle maturité, de fruits frais de buisson, très agréable. La bouche est fine, soyeuse, délicate, avec un tanin fin qui accompagne le vin jusqu’une finale convaincante. Jolie longueur. J’achète sans hésiter. 9 €

fin, délicat, mais doté d'une structure qui assoit bien le vin, et des saveurs fermes. J'achète sans sourciller.

fin, délicat, mais doté d’une structure qui assoit bien le vin, et des saveurs fermes. J’achète sans sourciller.

château de Fosse-Sèche – Brossay

*** Saumur « Eolithe » 2009
nez réservé, un peu strict, fond de myrtille, impression minérale. La bouche est aujourd’hui sur sa trame acide, avec un creux de fruit en milieu de bouche. Il n’est pas sous son meilleur jour, mais je ressens un bon potentiel. Bonne longueur, mais à revoir. 13 €

le Manoir de la Tête Rouge – le Puy-notre-Dame

***(*) Saumur Puy-notre-Dame « Tête de Lard » 2010
nez curieux, difficile à relater, notes fumées. La bouche est plus convaincante, bien constituée, chair et structure bien mêlées. Belle finale de caractère. 11,50 €

domaine des Noades – les Verchers sur Layon

***(*) Saumur Puy-notre-Dame « clos Défilles » 2011
nez discret, fin, petits fruits, notes étonnantes de noisette fraîche (fûts ?). La bouche est fine, élégante, de très belle vinosité. La finale est bien constituée. Vin terrien. 8,50 €

la Folie Luce – Saumur

****(*) Saumur-Champigny 2011
très beau nez droit, propre, intense, fruits rouges et noirs, petite pointe beurrée. Très bel ensemble, il y a du vin ! Tanins présents mais encore dociles, superbe trame acide, fruité net. La bouche est confortable mais de caractère. Un beau diplomate, c’est long et c’est bon ! 10 €

une bouteille swingante, entre muscles et finesse, qui sautille bien. Dans le peloton de tête de la dégustation.

une bouteille swingante, entre muscles et finesse, qui sautille bien. Dans le peloton de tête de la dégustation.

domaine de la Paleine – le Puy-notre-Dame

*** Saumur Puy-notre-Dame « Moulin des Quints » 2010
nez frais, fin, groseille, l’acidité semble marquée. La bouche est tendue, nerveuse, mais dispose d’un bon fond. Longueur honnête. 16,50 €

le clos des Quarterons – Saint-Nicolas de Bourgueil

****(*) Saint-Nicolas de Bourgueil « Gravilices » 2012
nez fin, délicat, subtil, sur le cépage, c’est très net. La bouche est très belle, expressive, suave, sur le cabernet et un tanin de velours. C’est vibrant, personnel, ample, et ça finit sur un très beau fruit. Long, vin très digeste. Entre 9 & 11 €

un vin de belle vibration, aux tanins de velours. Une extraction intelligente.

un vin de belle vibration, aux tanins de velours. Une extraction intelligente.

domaine du Mortier – Saint-Nicolas de Bourgueil

***?? Saint-Nicolas de Bourgueil « Dionysos » 2010
nez de cabernet, fruits rouges, poivron. Bouche à l’attaque souple, à l’expression sucrée. Le développement se fait sur la structure, avec une impression boisée (impression seulement). La finale est tanique. A revoir, l’ensemble est aujourd’hui fougueux. Dyonisos est quand même né deux fois… Entre 11 & 13 €

Sébastien DAVID – Saint-Nicolas de Bourgueil

**(*) Saint-Nicolas de Bourgueil « l’Hurluberlu » 2012
nez sur le raisin, fruits rouges, cuberdon. La bouche est ronde, souple, fruitée et digeste. Bonne longueur, mais un ensemble quand même dissocié et un tantinet curieux. 10 €

Frédéric MABILEAU – Saint-Nicolas de Bourgueil

**(*) Saint-Nicolas de Bourgueil « Rouillères » 2012
nez de cabernet, un manque de netteté en fond de nez mais c’est très léger. La bouche est droite, un peu raide, axée sur le cépage et un côté un peu « mordant ». Finale convenable. Entre 8 & 10 €

Jean-Marie AMIRAULT – Benais

****(*) Bourgueil 2011
nez réservé, sur le cabernet et des notes florales. La bouche est elle superbe, avec une expression droite, une belle structure, un fruit sur le plat de la langue en finale, et qui dure ! C’est long, et c’est d’une propreté impeccable. Entre 6 & 7 €

un rapport qualité-prix-plaisir IMBATTABLE !! Précipitez-vous !

un rapport qualité-prix-plaisir IMBATTABLE !! Précipitez-vous !

domaine de la Cabernelle – Benais

***(*) Bourgueil « Secret d’Automne » 2012
très beau nez de fruits juste mûrs, de la rondeur perceptible. La bouche est facile, gouleyante, tout en rondeur. C’est un style, un bon vin à boire entre amis. Entre 5 & 7 €

LA BOUTEILLE DE LA DEGUSTATION
domaine de la Chevalerie – Restigné

ce domaine fait partie des tous meilleurs de l’ensemble de la Loire. De nombreuses dégustations in situ m’ont conforté dans mon propos. Un Bourgueil de 1914 plein de fraîcheur et d’intensité, en sus de l’émotion, ça mérite respect et admiration. Je suis fan, et là où il faut être admiratif, c’est que ça perdure dans le temps.

***** Bourgueil « Peu Meuleau » 2011 : nez magnifique de fraises et de framboises, c’est intense, de la complexité, et le tout reste compréhensible, lisible. La bouche est fruitée, soyeuse, tous les éléments sont à leur place, et ces arômes fruités et floraux qui bercent la bouche. Ca cajole, ça bichonne. C’est long, vibrant, superbe, j’achète. 9 €

t'aimes les vins rouges de Loire et tu n'as pas de Caslot dans ta cave ? Non mais allo quoi !

t’aimes les vins rouges de Loire et tu n’as pas de Caslot dans ta cave ? Non mais allo quoi !

domaine du Chêne Arrault – Benais

*** Bourgueil « cuvée du Chêne Arrault » 2012
nez réservé, framboise, groseille, notes acidulées. La bouche est raide aujourd’hui, la trame acide domaine et les tanins sont assez autoritaires en finale. Tout ça dans un ensemble fluide qui se mettra en place, un peu de patience. Entre 6 & 8 €

la Fontaine aux Fougères – Benais

*** Bourgueil « Myosotis » 2011
nez agréable, fruité, floral, délicat. La bouche est fine, fluide, coulante, délicate et agréable, sur des notes de pivoine. Pour amateurs de vins de dentelle. Entre 8 & 10 €

Bertrand GALBRUN – Benais

**** Bourgueil « Chatrois » 2010
très beau nez de fruits rouges et noirs, tellurique, intense et sincère. La bouche est bien constituée, assez corsée, du caractère, mais ça se réserve tant à l’attaque qu’au développement. Ca finit sur une belle palette franche, directe, sincère aussi. C’est très long. Un bon vin de gueule. 9 €

une gueule à la Lino Ventura, plein de sincérité dans la bouteille, un bon vin très probablement élaboré par un mec du même acabit.

une gueule à la Lino Ventura, plein de sincérité dans la bouteille, un bon vin très probablement élaboré par un mec du même acabit.

domaine de Bel Air – Benais

*** Bourgueil « Jour de Soif » 2011
joli nez gourmand, cerise rouge, rondeur. La bouche est ronde, gourmande, complète. Les tanins fermes nous rappellent à l’appellation. Bonne longueur. Entre 8 & 10 €

Stéphane GUION – Benais

**(*) Bourgueil « cuvée Prestige » 2011
nez un peu délicat, amer, cabernet en fond d’olfactif. La bouche est stricte et réservée, dotée d’un tanin discutable. Longueur convenable. 7,60 €

Laurent HERLIN – Chouze-sur-Loire

** Bourgueil « Illuminations » 2011
nez très réservé, cerise, impression d’acétate. La bouche présente une attaque qui paraît sucrée, avec un développement qui part dans tous les sens, avec toujours cette impression clinique. La finale est plus heureuse. Entre 10 & 12 €

domaine du Petit Bondieu – Restigné

*** Bourgueil « le Petit Mont » 2012
beau nez classique de framboise, pointe de poivron, simple et correct. La bouche est elle aussi simple, coulante, ronde, standard, qui finit bien. Assez sincère dans sont style. 8,50 €

château de Minière – Ingrandes de Touraine

*** Bourgueil « 2012
joli nez axé sur la fraîcheur, framboises, pointe de confiserie, c’est agréable. La bouche est fine, assez tendue, toujours sur le fruit mais avec une trame acide présente. Dans un style actuel, longueur acceptable. Entre 8 & 10 €

domaine GROSBOIS – Panzoult

*** Chinon « la Cuisine de ma Mère » 2012
nez friand, frais, droit et propre. La bouche est fine, soyeuse, dotée d’une belle trame acide, avec un fruité acidulé en finale. Toutefois, cette acidité est bien vive ce jour, ça a tendance à déséquilibrer un tantinet l’ensemble. Dommage. Environ 10 €

domaine les Chesnaies – Cravant-les-Coteaux

**** Chinon « les Perruches » 2010
très beau nez de fruits rouges et noirs, impression de terroir, excellente première impression. La bouche présente une belle vinosité, de la gourmandise rabelaisienne alliée à une structure intelligemment extraite. Belle finale fine et tonique. 13 €

un vin de bonne gourmandise qui aurait très probablement rassasié Gargantua... Mais ça reste distingué quand même.

un vin de bonne gourmandise qui aurait très probablement rassasié Gargantua… Mais ça reste distingué quand même.

domaine des Closeaux – Chinon

***(*) Chinon rouge 2011
nez réservé, notes de framboises. La bouche est ronde et fruitée, coulante, soyeuse, dotée d’un bon fruit et d’une belle buvabilité. Bonne longueur. Dans une moyenne haute. Excellent rapport qualité-prix-plaisir. 5 €

Wilfrid ROUSSE – Savigny-en-Véron

***(*) Chinon « cuvée des Bas de Beaumont » 2011
nez végétal, fougère, groseille, impression acidulée. La bouche et plus convaincante, harmonieuse, souple, d’un joli fruit plus intéressant que le nez. Belle finale tonique et de belle vivacité. 9 €

Pierre SOURDAIS – Cravant-les-Coteaux

****(*) Chinon « Stanislas » 2010
très beau nez de fruit mûr sans excès qui conserve de la fraîcheur. C’est expressif et doté d’une belle profondeur olfactive. Très belle bouche expressive, concentrée sans excès toujours, très équilibrée, harmonieuse, d’une vinosité propre, intense mais raffinée. Long et intense en finale, j’adore. 9 €

la médaille d'argent de la dégustation. Distingué, fin, tout en ayant du vin dans sa bouteille, ce Chinon est une pure merveille.

la médaille d’argent de la dégustation. Distingué, fin, tout en ayant du vin dans sa bouteille, ce Chinon est une pure merveille.

domaine les Maisons Rouges – Ruillé-sur-le-Loir

****(*) coteaux-du-Loir « Garance » 2011
nez exact de noyau, poivre blanc, fruit, c’est plein de sourires ! La bouche est un petit feu de Bengale, partant sur le poivre, la canneberge et les épices. Ca finit intense et joyeux. C’est long. Très beau. PNC

un extraordinaire vin d'un domaine qui mériterait d'être mieux connu.

un extraordinaire vin d’un domaine qui mériterait d’être mieux connu.

domaine la Piffaudière – Monthou-sur-Cher

***(*) Touraine « les Dents Rouges » 2011
très beau nez de cerises rouges, un peu discret mais pas dénué de profondeur. La bouche dispose d’un beau fruit de cerise, mais la structure est encore fougueuse. Belle finale fruitée. Très prometteur. 8,80 €

Mikaël BOUGES – Faverolles-sur-cher

***(*) Touraine « les Côts Hauts » 2011
robe sombre. Nez fin, délicat, notes de violettes, élégant. Jolie bouche bien constituée, parfumée, c’est un peu nerveux vers la fin de bouche mais ça va se fondre indéniablement. Bonne longueur. 9 €

domaine de la Brossette – Pouillé

*** Touraine « la Brossette » 2010
joli nez honnête et franc, de belle expression, assez simple mais bien foutu. La bouche est fine, fluide, de belle constitution, avec finesse et fraîcheur. Bien long, frais, ça manque juste un poil de muscle. 8,50 €

domaine des Roy – Pontlevoy

*** Touraine « les Linottes » 2011
nez fin et délicat, typique des cépages (pinot et gamay). La bouche est fine, droite, axée ce jour sur la trame acide, mais ça va se mettre en place dans les mois à venir. Belle longueur. 7 €

Cyrille SEVIN – Mont-près-Chambord

*** Cheverny « la Quadrature du Rouge » 2010
nez réservé, cerises, épices, pointe d’épine noire. La bouche est simple, de bonne vinosité, ça finit droit et un peu austère. Bonne longueur. Entre 7 & 9 €

domaine COSTE – Saint-Père

**(*) coteaux du Giennois « les Têtes de Chats » 2010
nez vineux sur le pinot noir, griottes, buisson. Léger perlé à l’attaque, le vin part sur l’austérité, un fruit asséchant, tout comme la structure qui conduit l’ensemble ainsi jusqu’en finale. Longueur moyenne. 10 €

domaine des Pothiers – Villemontais

côte Roannaise « n° 6 » 2011
superbe nez parfumé, violette, cerise rouge, c’est expressif, net et d’une droiture impeccable. La bouche très belle est fluide mais pas fuyante, parfumée, nette, cerise rouge, poivre blanc. C’est intense, juteux, gourmand, avec la structure qu’il faut. Finale persistante et juteuse. Entre 8 & 10 €

non ce n'est pas un numéro, c'est un gamay libre ! Des vins comme ça, j'en redemande, je hurle ! Pur, droit, propre et tellement juteux, oui, je veux bien être prisonnier avec cette cuvée n°6 !

non ce n’est pas un numéro, c’est un gamay libre ! Des vins comme ça, j’en redemande, je hurle ! Pur, droit, propre et tellement juteux, oui, je veux bien être prisonnier avec cette cuvée n°6 !

4 Responses to “salon des Vins de Loire 2013 : dégustation des vins rouges bio !!”

  • 100 % d’accord avec toi pour la cuvée Stanislas de Pierre Sourdais. Un domaine que je suis depuis maintenant quelques années, et toujours de haut niveau.

    Cordialement

    Bruno

    • Salut mon Bruno,

      Heureux de te retrouver ici. Tu vois, lorsque tu lis des reportages sur Chinon, tu vois toujours les mêmes noms, sempiternellement rangés dans le même ordre, et présentant les mêmes vins…
      Ici, j’étais heureux de faire la découverte de ce domaine que je t’avoue ne pas connaître du tout. J’ai une cops qui s’appelle Anne Graindorge, qui habite Chinon, et qui m’a déjà proposé de venir faire un reportage par chez elle. Nul doute que Pierre Sourdais sera dans mes petits papiers. En tout cas, je te félicite pour ton nez creux ! 😎

      Amitiés et gourmandes salutations.
      Pat.

  • Patrick,

    comme ces commentaires sont utiles ! Merci beaucoup. Tu as raison, la Levée de la Loire est une excellente initiative, surtout qu’elle est initiée par l’interpro me semble-t-il. Coup de coeur perso pour la Source du Ruault en Saumur Champigny 2010, que j’ai immédiatement envoyé aux abonnés Trois Fois Vin en Avril. C’est un délice, tu l’as trouvé !

    • Salut toi mon alter égo de déguste !

      Merci pour ton commentaire qui me touche, comme d’hab. J’ai bien sûr dégusté en mon âme et conscience, et comme j’aime à le répéter, en dégustation pas d’ami ni ennemi.

      Source du Ruault a dû être pour tes abonnés une… source de plaisir !
      Au plaisir de nous revoir, en fait ce sera quand ? 😉
      Je t’embrasse.

      Pat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*