15 novembre 2012

« Millésimes en Languedoc » 2012 : Bourgogne Wineblog déguste l’INTEGRALITE des Faugères rouges !

by Patrick Maclart

Bourgogne Wineblog était il y a quelques mois au château « les Carrasses » à Quarante, près de Saint-Chinian, afin de participer à un évènement appelé « Millésimes en Languedoc ». Je tiens par la présente à féliciter chaleureusement l’interprofession Languedoc et son directeur l’excellent Jean-Philippe GRANIER, qui est à la pointe de l’évènementiel pro en France, ainsi que l’agence Clair de Lune à Lyon qui a fait un boulot fantastique.

Affuté pour découvrir les vins du Languedoc !

Cet article est consacré aux Faugères rouges 2009 et 2010. Plus fins et plus frais que leurs voisins de Saint-Chinian, on retrouve probablement moins de coups de coeurs (et aussi moins de coups de gueule !) que chez sa voisine. J’y trouve en tout cas à défaut de cette excitation plus d’homogénéité, d’équilibre, de fraîcheur et ce d’une année sur l’autre.  L’impression minérale est souvent présente, accompagnée de fruits frais et quelques notes telluriques. L’alcool est plus en retrait, et c’est tant mieux.

le cadre magnifique du château des Carrasses à Quarante m’a permis de faire un excellent travail, de par la présence des syndicats des appellations, mais aussi grâce à l’agence « Clair de Lune ». Du bon boulot, merci à tous.

J’ai dégusté deux millésimes, 2009 et 2010. Très différents. Le premier apporte chair et plaisir, et fort heureusement moins d’alcool, de matières ou de tanins grossiers que bien d’autres appellations. J’ai trouvé un plaisir certain à cette dégustation. 2010 par contre présentait bien de la fraîcheur, mais ça et là des difficultés de lisibilités d’arômes et de parfums, des manques de netteté. Il faudra maintenant constater dans le temps s’il s’agit d’une phase du vin ou d’un paramètre du millésime.

Pour tout connaître de cette appellation, visitez donc le site de l’AOC en CLIQUANT ICI.  L’appellation met à l’honneur son terroir unique de schistes et fait participer à ses 30 ans. Un âge de maturité…

DEGUSTATION

La dégustation a eu lieu à l’aveugle. Donc si certaines notes surprennent, eh bien c’est le jeu ma pov’ Lucette. J’ai repris mes notes intégralement, sans correction ni retouche. Même si certains professionnels présents dégustaient à l’aveugle « borgne » (en découvrant les chaussettes de ce qu’ils voulaient déguster), pas de ça chez moi. Les petits ont autant de chance que les grands. Seul le verdict de la dégustation compte. CONTRAITEMENT à mes habitudes, j’ai mentionné le prix des bouteilles INDICATIF DEPART CAVEAU, ce qui permet de se faire une idée plus précise du commentaire. Comme la dégustation a eu lieu à l’aveugle, le prix n’interfère pas du tout dans les notes.

Les vins étaient à température idéale, la salle de dégustation était bien éclairée et sans odeur. ATTENTION : n’oublions jamais qu’une dégustation est un instantané du vin à un moment donné. Jamais une note ne doit être considérée comme un jugement définitif mais plutôt comme une impression qui peut (parfois) être projetée.

quand je vous dis « à l’aveugle », vous pouvez me faire confiance.

2009

château de Ciffre – Terroirs d’Altitude *** – 9.90 €
nez simple, léger, vineux. Bouche fine, légère, vineuse, pointe minérale marquée.

domaine de Cébène « cuvée les Bancels » *** – 14.50 €
nez de fruits rouges, minéral, certaine complexité olfactive. Bouche fine, fruitée, assez profonde, de belles notes fruitées.

domaine de Cébène « cuvée Felgaria » ***(*) – 29 €
nez intense, fruité : fraises, plus terrien. Bouche propre, nette, bien constituée, élégante et profonde. Belle longueur.

EARL Cottebrune « Transhumance » **(*) – 13.50 €
nez mûr, garrigue, prune, un peu fermée. Bouche mûre elle aussi, tanin anguleux, étonnant vu les parfums, qui crée un creux en milieu de bouche. Finale ronde, un peu amère (maturité des raisins ?)

château des Peyregrandes *** – 6.80 €
nez un peu bousculé, fruits, myrte. Bouche plus nette, mais qui retombe en milieu pour repartir sur de stains toniques. Bonne longueur.

Ollier-Taillefer « Castel Fossibus » **** – 13.50 €
joli nez net, fort complexe, belle expression, pointe de noyau, herbes aromatiques. Bouche fine, vineuse, élégante, de bonne facture. Belle longueur, style personnel.

LA BOUTEILLE DE LA DEGUSTATION
domaine de l’Ancienne Mercerie « Couture » ****(*) – 14.80 €
jolie couleur. Nez de petite cerise, belle vinosité. c’est harmonieux et équilibré au niveau des parfums. Bouche agréable, savoureuse, charnue, avec un beau tanin, bien assis et qui encadre le vin. Long, belle intensité, j’aime beaucoup.

sans nul doute « LA » bouteille de la dégustation. Vineux, au tanin présent mais bien intégré, aux parfums et saveurs de petite cerise juteuse, cette bouteille est une perfection de vinosité et d’équilibre. Magnifique.

domaine de Fenouillet « Combe Rouge » ***(*)?? – 5.50 €
joli nez, mais retenu, fruit charnu, pointe de vanille. Bouche fine, élégante, mais le milieu de bouche manque pour moi de moelle et de chair de fruit. A revoir, la longueur est belle.

domaine de Fenouillet « Grande Réserve » ***(*) – 7.25 €
nez très parfumé, framboise, violette, beurre. Bouche aromatique, très fruitée, agréable. Dans un style estival. Belle longueur.

château de la Liquière « Cistus » **** – 15.50 €
couleur intense. Très beau nez concentré, poivré, floral, framboise, pas très complexe mais net. Bouche fine à l’attaque, mais développe sur de beaux tanins, un corps plutôt fin et une finale marquée par des tanins fermes mais élégants. Beau potentiel.

mon podium des 2009. Après l’incroyable « Ancienne Mercerie », deux jolies bouteilles. Ollier-Taillefer pour sa finesse et son expression aromatique, la Liquière pour son potentiel et la superbe fermeté de ses tanins. Un bien joli portrait de famille.

2010

vignobles VALLAT « l’Ort des Schistes » **** – 8 €
joli nez intense, vineux, épicé. Bouche bien faite, beaux moelleux de milieu de bouche. Finale fruitée, honnête et serrée. Long et beau. Jolie bouteille où la qualité est partout.

les Crus Faugères « l’Ort Amorel » ***(*) – 6.80 €
très joli nez, fruits rouges et noirs, café. Belle bouche, mais un peu serrée aujourd’hui, rétrécie par des tanins un peu trop bavards. Ca va s’affiner, et ce sera très joli.

les Crus Faugères « Parfum de Schistes » ***?? – 6.50 €
nez profond, terrien, épicé et fruité, belle harmonie. Bouche vineuse, assez compacte, mais asséchante en finale. C’est dommage, la rétro est jolie, sur la framboise et les fleurs de fruitiers. A revoir, mon avis est plus que réservé.

château des Estanilles « Inverso » ** – 12 €
nez pas net, goudron, chaud, curieux. Bouche serrée, acide et tannique à la fois. Finale compacte.

château des Estanilles « l’Impertinent » *** – 8 €
nez corsé, mûres, buisson, complexe. Bouche ronde, souple, facile. La finale est plus intéressante, avec un tanin soigné et qui encadre bien. Bonne longueur.

domaine de l’Ancienne Mercerie « les Petites Mains » **(*) – 8.70 €
nez discret, effacé, peu de parfums lisibles. Bouche ronde mais courte, facile. Le tanin est asséchant et vert. La longueur plus que convenable ne rattrape pas les carences constatées.

mas Gabinele « Rarissime » ****(*) – 30 €
très beau nez, c’est superbe : fruits rouges, grenadine à l’ancienne, arbouse, c’est mûr mais sans excès. La bouche est un beau pétard, mais bien jeune, avec du fruit, du tanin (encore trop présent, mais ça va se fondre), une rondeur bien encadrée et une longueur hors pair. La finale est un peu trop mûre, c’était presque parfait !

le podium des 2010. Si « l’Ort des Schistes » de Vallat est une bien jolie bouteille, j’ai préféré d’un poil la cuvée « Rarissime » de la Gabinèle. A part un poil de surmaturité en toute fin de bouche, c’était parfait. De bien jolies bouteilles à des prix fort raisonnables.

domaine de Cébène « cuvée Felgaria » ** – 29 €
très beau nez : fruits rouges et noirs, cuir brut, herbes de garrigue. La bouche part un peu sur la volatile, et ça gâche vraiment le plaisir que le nez supposait. Longueur discutable.

abbaye de Sylva Plana « le Songe de l’Abbé » ***(*) – 16 €
robe sombre. Joli nez floral (lavande, chèvrefeuille), complexe, fruits rouges frais. Jolie bouche bien constituée, fraîche et moelleuse, un peu discrète en finale, mais ça revient bien. Belle fraîcheur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*