9 juillet 2013

Bourgogne Wineblog au 30ème concours des Saint-Bacchus des vins du Roussillon : comme si vous y étiez !!

by Patrick Maclart

Il y a quelques semaines, mon excellent ami Yves ZIER de l’interprofession du Roussillon m’envoyait une invitation afin d’être jury à la sélection finale du 30ème concours des Saint-Bacchus, prix qui récompensent les meilleurs vins du Roussillon dans chacune des catégories de cette appellation. Car en effet, le Roussillon a une myriade de vins, allant du blanc sec au vin doux tuilé…

DSC02670

Me voici donc dans l’ancienne capitale des princes de Majorque, plus précisément au restaurant « le clos des Lys » à attendre le début des hostilités. Là, quelques personnes prêtes à la dégustation et dont le palais n’est plus à mettre en doute : Olivier ZAVATTIN, Frédéric GALTIER, Isabelle JOMAIN, Anne SERRES, et j’en oublie. Mon jury est féminin, et de qualité ! Jugez par vous-même : Louise MASSAUX, blogueuse et aussi truculente à ses heures, et Clémence GIRAUD qui, en sus d’être master OIV, est aussi la compagne de l’excellent sommelier Dominique LAPORTE, monstre de gentillesse et d’humilité.

Nous avons à nous prononcer sur des côtes-du-Roussillon, et quelques Rivesaltes, soit environ une petite trentaine d’échantillons. La dégustation va à bon rythme, les filles dégustent très bien, et à nous la lourde tâche de remettre les Bacchus à chacune des catégories dégustées. Le consensus est bon, la discussion vive mais intelligente. Bref, pour voir le résultat de l’ensemble des jurys et donc de la remise de ces fameux Bacchus, CLIQUEZ ICI.

Yves ZIER de l'interprofession des vins du Roussillon comme maître de cérémonie, c'est l'assurance d'une bonne organisation et de l'élégance catalane !

Yves ZIER de l’interprofession des vins du Roussillon comme maître de cérémonie, c’est l’assurance d’une bonne organisation et de l’élégance catalane !

Après une bien jolie collation accompagnée de vins sublimes, la soirée de remise des prix aura lieu au parc des Expositions de Perpignan… Sans moi ! Atteint d’un virus aussi foudroyant qu’implacable, ce sera au lit de la chambre d’hôtel que je penserai à mes amis et confrères s’amuser gentiment avec des vins et mets bien raffinés.

"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" disait l'autre... La grippe ne m'aura eu qu'une soirée, mais hélas celle de gala. Ce sera pour la prochaine fois ?

« ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » disait l’autre… La grippe ne m’aura eu qu’une soirée, mais hélas celle de gala. Ce sera pour la prochaine fois ?

Toutefois, j’ai eu le temps d’interviewer Fabrice RIEU, vice-président du CIVR (Comité Interprofessionnel des Vins du Roussillon) et aussi attaché à la communication. Il donne toutes les subtilités et caractéristiques de ce concours. Pour voir la vidéo réalisée avec Fabrice, CLIQUEZ CI-DESSOUS.

Car, alors que sur les réseaux sociaux je mentionnai ma présence à ce concours, quelques « vignerons » sont venus me signaler par « message privé » la tricherie de ce concours. Personnellement, je n’ai rien constaté si ce n’est que tous les vins étaient à l’aveugle en chaussette noire, que l’ensemble des notes et remises des prix ont bien été respectés, et qu’enfin un huissier de justice vérifiait le bon déroulement du concours, alors quid ? Ce qui est sûr, c’est que lorsque j’ai demandé précisions à ces « vignerons » (je n’ai pas pu vérifier leur identité), je n’ai obtenu aucune nouvelle.

les bouteilles sont cachées par des chaussettes noires, qui à aucun moment ne seront découvertes. En tout cas, c'est ce que j'ai pu constater.

les bouteilles sont cachées par des chaussettes noires, qui à aucun moment ne seront découvertes. En tout cas, c’est ce que j’ai pu constater.

En général, lorsqu’une profession se juge elle-même, elle n’est pas tendre, elle est dure. Car elle veut être le meilleur de ce qui se fait. En plus, elle a envie de communiquer, de s’ouvrir. Les vins du Roussillon sont tout aussi bons que ceux de Catalogne espagnole, mais avec des prix bien souvent 2 à 3 fois moins cher !! Mais qu’attendez-vous pour en mettre dans votre cave boudiou ?! Elle a créé une fanpage sur Facebook, soyez fan, CLIQUEZ ICI pour y parvenir, puis sur « j’aime », car vous découvrirez une région aussi authentique que ses vins.

C’est donc avec une certaine satisfaction que je quittais la Catalogne française, avec l’espoir, l’envie irrépressible de revenir encore et toujours dans cette région authentique où les vins à la qualité incroyable se vend à si bas prix…

Alors, à l’année prochaine, et elle est pas belle la vie ?

2 Responses to “Bourgogne Wineblog au 30ème concours des Saint-Bacchus des vins du Roussillon : comme si vous y étiez !!”

  • Fabrice Rieu, quel sacré personnage, qui insuffle une dynamique assez remarquable à toute la région. Gentil, intelligent, dévoué et aussi pêchu, il ira loin notre bougre ! ,-)

    A bientôt amigo!

    • mon Manu,

      Comment vas-tu cher complice ? Heureux de te voir ici sur mon blog. Fabrice RIEU est un type bien péchu en effet, il me semble qu’il a dû jouer à l’ouverture, la seule chose pour laquelle je le détesterai ! 😉
      Pour le reste, il faut bien se rendre compte que le Roussillon est une IMMENSE région, avec des vins d’une variété inouïe, et des prix… Juge plutôt : en Catalogne espagnole, le prix moyen d’une bouteille est de 32 €, avec des notes Parker moyenne à 91 ou 92 (chiffres officiels de l’interprofession). Tu passes la frontière, et tu te retrouves avec des vins d’une qualité identique, voire meilleure, avec un prix que tu connais aussi bien que moi. Et je mise sur un retour en force des rancios secs dans les années à venir, ce seront des vins à la mode, j’en suis persuadé.

      Une balade à deux là-bas, ça te botte ? Allez, réponds vieille sacoche !
      Amitiés, et au plaisir de nous revoir.

      Pat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*