3 décembre 2013

à Cornas, au domaine LIONNET : perpétuité du patrimoine.

by Patrick Maclart

Ludovic IZERABLE, 39 ans, est à la tête du vignoble avec son épouse Corinne, fille LIONNET. En 2001, elle suit des études de psychologie pendant que Ludo se fait licencier de son poste de vendeur de meubles. Elle va alors abandonner ses études car la santé de son père Pierre est précaire. Ludovic la rejoint pour terminer la taille à la vigne. C’est en 2003 que le domaine changera officiellement de tête.

rien ne destinait cet homme aussi passionné que timide au monde de la vigne et du vin. Challenge relevé, avec une vision des choses qui n’appartient qu’à ceux qui ont un regard extérieur. Ludovic IZERABLE est celui-là.

Immédiatement, nos jeunes vignerons remettent le vignoble sur pied, les manquants seront plantés, car il y avait du laisser-aller… « En plus, on n’avait pas de compétences, aucun avis. On a vinifié 2001 et 2002 avec ce qu’on nous disait. Au début, on n’a apporté que nos bras, on n’avait aucune prétention. » complète Ludovic. La prétention n’a toujours pas envahi l’esprit de nos viticulteurs…

La conversin en bio ? C’est la maladie du père Pierre, qui ne fume pas, qui n’avait qu’une vie de travail, et ces produits où il faut se protéger à fond… « Lorsque le commercial est passé, on lui a dit qu’on ne voulait plus de ces produits à tête de mort. On a des croix noires. Il a dit qu’il y avait la bouillie bordelaise, on a pris. On a arrêté les désherbants, on a mis du fumier et j’ai retapé un vieux motoculteur qui tombe toujours en panne un jour sur deux ! » me dit Ludovic avec ce pragmatisme qui anime les gens de la terre. Le domaine est certifié AB depuis 2012 avec une demande de certification en 2009. Plus de produit d’intrant dans la vigne, le désherbage se fait au rotofil. La traction animale fait son apparition.

un magnifique terroir tout en haut de Cornas, qui vient d’être planté. Cette vigne entrera en production dans quelques années.

Au chai, les vendanges sont exclusivement manuelles, comme l’exige le décret d’appellation. Les raisins sont mis en caisses de 80 kg et seront un peu foulés à la vigne. Ils seront ensuite encuvés entiers, avec le jus dans les cuves ciment traités epoxy… « On va à l’inverse de ce qui se fait, mais on n’a aucun problème d’oxydation. Alors pourquoi changer ? » me demande Ludovic. Macération de 3 semaines à 25/28 ° en raisins entiers. Quelques remontages, les premiers jours, puis pigeage au corps pour des extractions douces et mesurées. Les marcs seront pressés grâce à un pressoir à cliquet, les fermentations malolactiques se feront en cuve. Entonnage en pièces bourguignonnes et en demi-muids pour moitié. Pas de bois neuf, le vin (il n’y a qu’une cuvée) sera élevé 18 mois. Ni collage ni filtration à la mise en bouteille.

le domaine anti-technologique dans sa totale expression. Ici, le pressoir à cliquet pour les marcs, et qui suffit largement pour la tâche à exécuter.

Le domaine s’étend aujourd’hui sur 3 hectares dont 2,5 hectares en production, et produit 8.000 bouteilles par an. Les marchés export correspondent à 70 % de la production avec pour principaux marchés les USA, la Grande-Bretagne, le Danemark.

Le domaine LIONNET, c’est une fois de plus une tragédie familiale qui a fait prendre conscience de la fragilité de l’homme lorsque sa nature est perturbée. Travailler comme hier pour aller de l’avant, voilà le paradoxe, ou simplement le pied-de-nez de la nature…

DSC01985

domaine LIONNET
Ludovic & Corinne IZERABLE

160  route Nationale 86
F-07130  CORNAS

tél. +33 (0)4 75 40 21 41
site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ. Merci Ludovic pour cet instant passé ensemble. Pour voir la vidéo réalisée avec Ludovic, CLIQUEZ ICI. Précisons que le domaine n’élabore qu’une seule et unique cuvée : le Cornas du domaine.

Cornas 2010
nez net, intense, profond, très profond, tellurique, prune, fraise en fond de nez, jus de cerise. Bouche concentrée, le tanin arrive juste après l’attaque pour encadrer un ensemble de belle vinosité, mais qui reste toujours fin, avec une forme d’élégance malgré tout. Notes d’olives, chair de fruit. C’est long, immense, persistant et taillé pour une belle course de fond dans votre cave.

un vrai Cornas en diable ! Coureur de fond, avec des techniques que la technique d’aujourd’hui réprouve, le vin de terroir anti-techno ! A garder au fond de la cave.

Cornas 2011
brut de cuve. Nez assez élégant pour un Cornas, fruit noir, épicé, minéral présent. Bouche plus intéressante, très bean tanin fin mais présent, qui encadre bien, impression soignée. Belle longueur, persistant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*