31 octobre 2010

DEGUSTATION MUSCAT DE RIVESALTES MILLESIME 2009

by Patrick Maclart

Quoi de meilleur, lorsqu’il fait beau et chaud, de se servir à l’apéritif, au dessert, quand ça vous plait, un beau verre de muscat comme un rayon de soleil tombé dans votre verre ? Frais, parfumés, certains muscats sont parfaits en gastronomie, sur des fromages bleus notamment.

en voilà une jolie parade d’or liquide… Sous le ciel magnifique, le muscat rayonne comme notre soleil.

L’ensemble de la production du muscat de Rivesaltes peut provenir des territoires de Rivesaltes, Maury et Banyuls, soit sur 90 communes des Pyrénées-Orientales et 9 de l’Aude. 300 vignerons ou caves coopératives) se partagent la production.

HISTOIRE

L’appellation d’origine contrôlée a été obtenue par décret le 19 mai 1972. Au départ sur 4.500 hectares, l’aire s’est un peu étendue atteignant aujourd’hui 5.221 hectares.

GEOLOGIE

Le Roussillon dispose de l’une géologie vinicole les plus complexes au monde. Au nord sur schistes noirs, mêlés à des argiles rouges sur le secteur de Thuir ou des Corbières, les terres fines du secteur des Aspres, des terres plus sablonneuses du secteur d’Argelès ou les granits et sols blancs des Albères, il est difficile d’avoir une typicité de terroir d’une appellation aussi vaste.

On adaptera néanmoins l’encépagement qui permet la culture de deux cépages:

le muscat à petits grains, appelé ici «Muscat de Rivesaltes» ou «Muscat blanc» d’arôme fin, précoce, s’épanouira sur des terres calcaires et fraîches.

– le muscat d’Alexandrie, appelé ici «Muscat Romain» est quant à lui plus tardif et résiste mieux à la sécheresse. Ses arômes sont réputés être plus lourds.

CLIMAT

Le climat est de type méditerranéen. Les hivers sont doux (en général, pas plus de 4 jours de gel). Les étés sont chauds et secs. Le Roussillon est la région la plus sèche de France.
La tramontane souffle fréquemment et amène de la fraîcheur en période estivale. Les températures en été dépassent allègrement 30 °.
C’est aussi une des régions les plus chaudes de France. Le soleil y brille près de 300 jours par an, en partie à cause (ou grâce!) aux vents.

CULTURE & VINIFICATIONS

Comme vu ci-dessus, le choix du cépage se fait en fonction de la nature du sol.

Le rendement maximum autorisé est de 30 hectolitres à l’hectare. Les raisins arrivés au chai sont égrappés, puis subissent un pressurage direct. Ils sont vinifiés obligatoirement en milieu réducteur, afin d’éviter toute oxydation qui serait préjudiciable aux arômes terpéniques du muscat.
Le mutage, soit ajout d’alcool à 96 ° sur le jus, est effectué afin que les vins obtiennent un degré à l’entour des 18 °.
De plus en plus, les jus subissent une macération pelliculaire, qui consiste à laisser le jus sur ses peaux, afin d’augmenter l’intensité aromatique.

DEGUSTATION

elle a eu lieu à Chalon-sur-Saône. Les vins sont cités dans l’ordre de la dégustation, à l’aveugle. L’ordre de passage a été aléatoire, et tiré au sort.

Les vins ont été achetés en partie en grande surface, et en commerce traditionnel. La représentativité est donc la bonne.

Dom Brial – 6.50 € ***(*)
nez net, propre, très muscat, poire. Bouche bien faite, ronde, simple mais bonne. Bel équilibre d’ensemble. Longueur convenable. Bon standard.

TERRASSOUS – 7.15 € **
nez pas très net, difficile à exprimer. Bouche à l’alcool marqué, gros amers sur des notes aigres. Bouche pâteuse sur la fin, façon pâte de fruits. Longueur moyenne.

«cuvée Anaïs» – domaine SEGUELA – 10 € ***(*)
robe plus soutenue, nez miellé, discret, mais semble élégant. Bouche très belle, avec une jolie balance entre puissance et élégance, sur des petites notes de lavande. Beau caractère, belle impression.

domaine BOUDAU – 9 € ****
nez très muscat croquant, propre, petites notes miellées et florales. Bouche bien construite, beau fruit en milieu de bouche. Joli punch, belle moelle. Très belle longueur et rétro sur le fruit (poire, muscat).

domaine VAQUER – 9 € ***(*)
robe plus soutenue que la moyenne des vins présents. Petites notes médicamenteuses, derrière une impression de muscat lourd. Bouche très différente, riche, grasse, personnelle. Splendide par son côté complet, ample et très long. La rétro est par contre assez simple. Dommage ce nez… Style oxydatif.

«flor de Romani» – domaine LHERITIER – 8.50 € ***(*)
nez discret, un peu lourd. Muscat d’Alexandrie marqué et bien présent. Bouche terrienne, paysanne, mais bonne à boire. Bonne longueur. Ici encore, bien meilleur en bouche, mais sur une réduction.

les Vignerons de Lesquerde – 7.50 € **
robe assez soutenue. Nez pas très net, lourd, un peu sale, le muscat arrive en arrière du nez. Bouche pas très réussie, impression de carton, châtaigne. Finale imprécise.

Mas Cristine – 10 € *
nez pas très net, évoquant l’emballage du jambon, manquant cruellement de centre. Bouche un peu vulgaire et pas très longue. Je suis persuadé qu’il s’agit d’un incident, car c’est un domaine trop sérieux, trop pointilleux, trop perfectionniste.

«dame d’Elne» – les Vignerons d’Elne – 7.15 € **(*)
nez un peu lourd, muscat, miel, impression capiteuse mais notes florales qui viennent affiner les parfums. Bouche classique, un peu lourde. Finale terrienne. Rétro sur un petit côté capiteux. Notes amères en finale.

MON COUP DE COEUR !!
«flor» – domaine GARDIES – 13.50 € *****
robe un peu plus dorée. Nez très net, tranchant, floral, muguet, assez complexe. Vin à l’attaque fraîche, développant sur un fruit propre, charnu, avec des notes florales. Finale fine et puissante, complexité certaine. Superbe, car grande vinosité.

Le grand gagnant, sans discussion possible : Flor de Jean GARDIES. Sa grande vinosité, évoquant les grands vins blancs, ses arômes aussi précis que complexes, et chics, font de ce muscat un immense vin de gastronomie.

«les larmes d’Hélios» – domaine PIQUEMAL – 9.50 € ***
nez classique, un peu bousculé, très muscat. Bouche au sucre marqué, pas complexe mais pas mauvais. Impression un peu acide en milieu de bouche. Bonne finale sur le raisin, un tantinet lourde et sucrée. Simple mais sans défaut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*