20 mai 2011

dégustation Saumur-Champigny 2008 : hétéroclite.

by Patrick Maclart

Une grande dégustation de cette belle appellation du Val de Loire. Une cinquantaine d’échantillons, tous millésimés 2008, ont été soumis à la sagacité de mon palais. Les notes vont de 0 à 5 étoiles, et uniquement les vins notés à partir de ** sont repris.

Tous les vins étaient ouverts et servis à température identique et idéale. Les notes sont retranscrites dans l’ordre des vins dégustés, prélevés aléatoirement dans les bouteilles présentes. Bien que les vins n’aient été dégustés à l’aveugle, je n’ai pas tenu compte de la réputation du domaine, tentant de respecter au plus juste, comme une dégustation à l’aveugle.

Je remercie encore le syndicat des producteurs de Saumur Champigny pour cette dégustation et pour leur disponibilité face à mes différentes questions.

LE MILLESIME 2008 EN QUELQUES MOTS

Fort ressemblant au 2007, 2008 est une vraie année de vigneron. Une fleur tardive, de fortes pluies au printemps qui se sont fort heureusement estompées à l’arrivée de l’été. La véraison s’est elle aussi bien passée malgré des températures fraîches. C’est la toute fin de saison qui a permis d’obtenir des résultats satisfaisants. Toutefois, la poussée de mildiou a dû obliger certains à rester près de leurs vignes. C’est là que toute la différence s’est faite. Ceux qui ont été attentifs et instinctifs auront mieux réussi que les autres.

C’est toujours agréable de retrouver le cabernet, surtout quand il est bien franc.

ATTENTION : n’oublions jamais qu’une dégustation est un instantané du vin à un moment déterminé. Jamais une note ne doit être considérée comme un jugement définitif mais plutôt comme une impression qui tente à projeter le vin dans un futur.

*** Domaine du Vieux Bourg «vieilles vignes» – Varrains
nez intéressant : framboise, mais encore fermé. Bouche bien faite, agréable et souple. Joli petit terroir en finale.

** clos des Cordeliers – Champigny
nez partant sur le poivron, végétal. Bouche sur le variétal, l’ensemble ne me semble pas très mûr. Finale un peu courte.

**** château de Villeneuve – Souzay-Champigny
très beau nez profond, minéral, terrien, fruits noirs, encore fermé. Bouche très bien construite, belle balance entre puissance et finesse. Très belle longueur, et finit sur des fruits noirs et des notes réglissées.

***(*) Domaine des Champs Fleuris «vieilles vignes» – Turquant
Joli nez de fruits rouges (fraises), petite note végétale. Bonne bouche plaisante, sur des notes poivrées. Finale encore un peu muette, à revoir.

*** Domaine des Clos Maurice «vieilles vignes» – Varrains
nez fermé à double tour. Robe sombre. Bouche tendue, acidité marquée, sur le poivron et le tanin. A revoir, car les éléments sont bien en place.

** Château de Chaintres – Dampierre-sur-Loire
Nez floral, zeste d’orange, petites notes de fruits blets. Bouche souple, facile, sans grande concentration ni caractère. Court.

**** Domaine de Nerleux «les Loups Noirs» – Saint-Cyr en Bourg
robe sombre. Nez profond mais encore discret : terre humide, floral, framboises. Bouche puissante, encore bousculée mais prometteuse, encore sur le tanin et la structure. Attendre. Finale réglissée.

**** Domaine de la Guilloterie – Saint-Cyr en Bourg
nez standard, sans défaut à défaut d’être excitant. Bouche bien construite, sur le petit fruit (framboise). Finale minérale, et du fruit. Beau caractère d’ensemble, bien fait.

Dans la catégorie des poids plume (et encore), j’ai aimé le château de Villeneuve (plutôt dans la catégorie des poids coq !) pour sa profondeur, le domaine de la Guilloterie pour son harmonie, et le domaine Lavigne « les Aïeules » pour la maîtrise de la puissance de ses tanins.

** domaine des Bonneveaux «vieilles vignes» – Varrains
nez classique, pointe de fruit très mûr en fond de nez, fumée. Bouche fine, sur la finesse et la légèreté, framboises et poivron. Longueur correcte.

** Antoine Sanzay – Varrains
robe très sombre. Nez médicamenteux, foin. Bouche curieuse, sur une acidité difficile à définir. Longueur moyenne.

**** Domaine des Varinelles – Varrains
nez encore fermé, mais semble disposer d’une certaine profondeur. Bouche fine, agréable, légère, dans un style gouleyant réussi. Finale sur le fruit. Bien dans son style.

*** Domaine du Val Brun «Bay rouge» – Parnay
joli nez : framboises, floral, agréable. Bouche fine, gouleyante, agréable. A boire dès maintenant.

**** Domaine Lavigne «les. Aïeules» – Varrains
joli nez floral, petits fruits rouges. Bouche bien faite, avec une jolie balance entre puissance et finesse. Tanin fin mais présent. Jolie finale.

Dans la catégorie des poids lourds (tout relatif), j’ai préféré le domaine de Nerleux « les Loups Noirs » pour sa structure profonde en devenir. Le domaine des Varinelles est lui dans la catégorie poids plume aussi, avec son côté gouleyant et parfumé très agréable.

** Domaine des Sanzay «les Poyeux» – Varrains
robe sombre. Nez épicé, girofle, terre. Bouche très marquée par le côté épicé, qui avec son tanin un peu grossier lui donne quasiment une gueule de vin du Douro. Pour amateurs de blockbusters.

** Château de Targé – Parnay
nez fin, délicat et discret. Bouche capiteuse, qui brouille les arômes. Finit court.

? Dominique Joseph «le Petit Saint-Vincent» – Champigny
nez discret, floral, fin et élégant. Bouche bousculée, fruits noirs, acidité et tanin en contradiction. Je me réserve, de bons éléments mais très bousculé.

*** domaine de la Cune «Charl’Anne» – Dampierre-sur-Loire
nez amusant, floral, beaucoup de fraîcheur. Bouche tout autant dans la finesse, très féminin, style personnel.

** Hospices de Saumur «clos Cristal» – Saumur
nez discret, fond de fruit blet. Bouche concentrée, boisée, mais peu aromatique. Longueur moyenne.

*** Domaine des Roches Neuves «Franc de Pied» – Varrains
nez bien boisé, avec toutefois du fruit rouge, vanille et épices en fond de nez. Bouche concentrée, corsée, au boisé mieux exprimé qu’au nez. Très belle longueur. Style international.

**(*) Domaine des Menais «Arpège des Menais» – Varrains
nez un peu marqué par le bois., notes curieuses de pomme. Bouche sur le bois, le chocolat, plus dans l’épate que dans l’authentique.

***(*) Domaine. Joulin «vieilles vignes» – Chacé
Joli nez, dans le classique, avec des petites notes viandées. Bouche bien faite, beaux tanins, du caractère. Belle expression, long, mais pas d’une grande complexité.

*** Domaine du Ruault «la Source du Ruault» – Varrains
robe sombre, nez discret mais prometteur : framboise, minéral, petites notes de beurre. Bonne bouche souple, hélas trop légère dans son évolution. Finale moyenne. Dommage, le nez promettait beaucoup. A boire vite.

***(*) Château du Hureau «Tuffe» – Dampierre-sur-Loire
nez encore discret, mais profond : violette, minéral, fruits noirs. Bouche coulante, équilibrée, plaisante, et de bonne longueur.

*** Domaine Filliatreau – Dampierre-sur-Loire
nez léger, sur le fruit et la fleur de printemps. Bouche agréable, souple, gouleyante. Belle longueur néanmoins.

Facebook Comments

Default Comments (8)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.