20 décembre 2013

VINEXPO 2013 : Bourgogne Wineblog déguste les Vino Nobile di Montepulciano !!

by Patrick Maclart

Dans le cadre de Vinexpo 2013, je fus invité par le Consorzio del Vino Nobile di Montepulciano à découvrir la production présente sur ce salon mondial. Je profite par ailleurs pour remercier Thomas FRANCIONI, manager des évènements, pour sa disponibilité, et Franco IGNIESTI du service de promotion pour la région Toscane pour sa présence constamment indispensable.

DSC02860

Cette appellation au centre-est de la Toscane élabore des vins de bonne réputation, mais qu’en a-t-il été lors de la dégustation ? Vous le découvrirez dans mes notes ci-dessous.

MONTEPULCIANO EN QUELQUES MOTS

Cette DOCG (niveau ultime des classements italiens obtenu le 5 août 1980) se situe donc dans le centre-est de la Toscane, sur des collines dont l’altitude varie entre 250 et 600 mètres. La nature des sols est plutôt argilo-sablonneuse, voire sableuse, dont la formation géologique remonte au pliocène. On retrouve encore ça et là des fossiles d’huîtres et autres coquillages.

Le cépage dominant de l’appellation est le prugnolo gentile, une variante du sangiovese qui s’est bien adapté au terroir et à l’altitude de l’endroit. Planté à 3.300 pieds à l’hectare minimum, les rendements maximaux autorisés sont de 8.000 tonnes à l’hectare. Le décret d’appellation impose 70 % minimum dans l’assemblage, le reste peut se faire uniquement en cépages rouges acceptés dans l’aire de production de Toscane. La maturation obligatoire pour les Nobile est de deux ans suivant la récolte à compter du premier janvier, et de trois ans pour les Riserva.

L’appellation s’étend sur 1.300 hectares, et où s’ajoutent sur l’aire de production globale 490 hectares de Chianti Colli Senesi, et 389 hectares de Rosso di Montalcino.

MON RESSENTI

Souvent plus fins que les Brunello di Montalcino, leurs prestigieux voisins, les Montepulciano donnent souvent une impression de grande fraîcheur et de précision d’arômes. Ca semble être ici le cas, malgré un manque de génie, de grandeur, d’exaltation qui se fait sentir sur quelques bouteilles. On retient des vins de très belle facture, souvent bien faits sur eux, mais je n’ai pas trouvé d’envolée. J’ai trouvé toutefois une cohésion entre les vins, un bel esprit d’équipe. Quelques flacons exceptionnels sont plus que dignes d’intérêt. Les « Riserva » m’ont plus convaincus.

Les millésimes sont il va de soi très différents de la France. Selon Thomas, 2010 est une année très mûre, avec des merlots parfaits. 2009 est plus frais, où on retrouve ça et là quelques notes mentholées dans les vins.

DEGUSTATION

Elle a eu lieu étiquettes découvertes, mais comme à mon habitude, je déguste dans des conditions « à l’aveugle », et comme je le dis tout le temps « en dégustation, pas d’ami, pas d’ennemi ». Les vins ont donc été notés en mon âme et conscience au moment où je les ai dégustés. La lumière et la température étaient parfaites.

une trentaine d'échantillons, soumis à la sagacité de mes papilles.

une trentaine d’échantillons, soumis à la sagacité de mes papilles.

ATTENTION : n’oublions jamais qu’une dégustation est un instantané du vin à un moment déterminé. Jamais une note ne doit être considérée comme un jugement définitif mais plutôt comme une impression qui tente à projeter le vin dans un futur.

*** Boscarelli 2010
couleur claire. Nez fin, élégant, petite pointe mûre, impression de pâte d’amandes. La bouche est fine, élégante, la définition des arômes est très belle mais c’est un peu léger. Belle finale précise toutefois.

*** Barbanera 2010
nez discret, fermé, petite impression minérale. La bouche est fine, classique de l’appellation, de beaux tanins et une finale plus convaincante. Très axé sur le raisin.

***(*) Cavalierino Organic Winery 2010
nez amusant, curieux, dont des notes évoquent la tomate, notes florales. Très belle bouche sapide, belle concentration, le boisé domine un peu hélas et il faudra être attentif à son fondu. Finale longue sur les tanins, une trame acide vive et un boisé qui devra se fondre.

**** Dei 2010
très beau nez net et droit, léger mais agréable. La bouche est fine, légère, fluide, équilibrée. La finale est plus ferme sur des tanins un tantinet asséchants qui vont sans aucun doute se mettre en place. C’est très long.

une bouteille d'élégance, de classe, de finesse et d'expression. J'adore.

une bouteille d’élégance, de classe, de finesse et d’expression. J’adore.

***(*) Fanetti 2010
couleur sombre. Nez discret, pointe fumée et minérale. La bouche est réservée, très axée sur des tanins jeunes et autoritaires. Il y a néanmoins du vin, et c’est aussi intense que long. Finale un peu asséchante, mais ça devrait se mettre en place.

***(*) Gattavecchi 2010
couleur claire. Très beau nez variétal, droit, prune sauvage, c’est fin et complexe. La bouche est fine mais vineuse, très classique, élégante, avec des notes florales d’églantier séchée. La finale est fine et élégante; la trame acide me rappelle au cépage en vinification traditionnelle.

*** Palazzo Vecchio « Maestro » 2010
nez amusant évoquant la noisette grillée, joli fond de nez. La bouche est fine et ronde, acidulée et politiquement correcte. C’est en finale que le vin s’exprime avec du tonus et de beaux tanins. Vin de garde à attendre un peu.

comme à mon habitude, en dégustation : pas d'ami, pas d'ennemi. Toutes mes notes ont été scrupuleusement retranscrites dans cet article.

comme à mon habitude, en dégustation : pas d’ami, pas d’ennemi. Toutes mes notes ont été scrupuleusement retranscrites dans cet article.

*** Tenuta di Gracciano della Seta 2010
couleur claire. Nez fin, complexe, parfumé, petite pointe minérale dans un ensemble dominé par la prune et la rose sauvage. La bouche est ronde, facile, de belle vinosité et finit bien. Belle harmonie.

**(*) Vecchia Cantina di Montepulciano 2010
nez parfumé, expressif, ça semble assez facile et lisible. La bouche confirme le nez, mais la finale est stricte avec un petit côté asséchant, avec des amers un poil trop marqués. C’est long, à revoir.

*** Salcheto 2009
nez rond, opulent, charnu, cerise et prune, c’est peu complexe mais c’est joli. La bouche est tonique, avec de la chair, car le millésime est là. La générosité s’impose mais ça se resserre en finale sur des tanins mûrs et généreux. Long.

**(*) Contucci 2009
couleur claire. Nez discret peu présent. La bouche est facile, ronde, gouleyante et finit dans les clous. A boire pour le plaisir.

**(*) Fattoria la Braccesca 2009
nez intéressant, charnu, assez simple. La bouche est ronde, fruitée, un joli petit tanin boisé est lui aussi charnu. Dans un style « bébé potelé ». Bonne finale gourmande.

* Luteraia 2009
robe un peu brunâtre. Nez peu convaincant, fruit aigre, noix. Le deuxième échantillon était quand même plus convaincant. La bouche était par contre quelconque, neutre et assez plate.

***(*) Montemercurio « Messaggero » 2007
très beau nez complexe, fruits de buisson, très épicé. Ensemble complexe et agréable. La bouche est fine et ample, élégante avec de jolies notes minérales. Finale fine et un peu tendue. Joli style, à boire.

SELEZIONE & RISERVA

**** Boscarelli « Nocio dei Boscarelli » 2009
joli nez élégant, floral, fin, expressif tout en ayant du fond. La bouche est sapide, élégante, expressive, très classieuse, un vin de dentelle qui a du fond. C’est long et élégant. Des tanins et une trame acide parfaits pour le millésime.

Joli tir groupé pour Boscarelli, avec un 2009 plus que convaincant, de caractère tout en restant fin.

Joli tir groupé pour Boscarelli, avec un 2009 plus que convaincant, de caractère tout en restant fin.

***?? Tenuta di Gracciano della Seta 2009
nez fin mais discret, retenu, petite pointe de réduction mais rien de grave apparemment car c’est souvent positif. La bouche est biern faite, harmonieuse, complexe, mais quelques tanins asséchants viennent un peu gâcher la fête. A revoir car la finale est par contre très nette.

LA BOUTEILLE DE LA DEGUSTATION
****(*) Boscarelli 2008
très beau nez élégant axé sur le cépage, complexe, myrtilles, petites notes mentholées. La bouche est fine, expressive, complexe, tellement sur la beauté du cépage et sa typicité de terroir. Ca finit Mozart, long, et ça impose un certain temps de garde. Rétro fine et complexe. J’achète.

une bouteille d'une finesse d'expression, et d'une longueur inouïe...

une bouteille d’une finesse d’expression, et d’une longueur inouïe…

**** Carpineto 2008
nez intense et expressif sur le fruit noir de buisson, fond de nez épicé, un peu muscade. La bouche est bien faite, expressive, belle trame acide et des tanins expressifs bien en place. Ca déroule vers une finale un peu tonique et dotée d’une bonne fraîcheur. Long, plutôt de garde.

Carpineto est l'autre beau domaine de la dégustation avec un 2008 séveux et apparemment de garde.

Carpineto est l’autre beau domaine de la dégustation avec un 2008 séveux et apparemment de garde.

*** Palazzo Vecchio 2008
nez élégant et frais, sans grande complexité mais intéressant quand même. La bouche est fine, élégante, convenable, avec une finale de bonne tenue. Bon standard.

*** Poggio alla Sala « Parceto » 2008
couleur sombre. Nez fermé, impression boisée. Bouche ronde, fruitée, juteuse en milieu avec quelques notes boisées pas trop aromatiques. Finale plus intéressante. En phase de développement, à revoir et à suivre.

* Fattoria la Braccesca 2006
couleur sombre et un peu brunâtre. Notes viandées peu convaincantes. Bouche apparemment oxydée.

****(*) Carpineto « Vigneto Poggio Sant’Enrico » 2004
couleur sombre. Nez profond, complexe, prune, notes végétales fraîches, épices douces. La bouche est veloutée, charnue, épicée, tellement présente, c’est vibrant, notes de chair de pomme fraîche et de fruits frais en finale. Très grande longueur. Rétro complexe. Très belle bouteille.

la fraîcheur de la jeunesse et la complexité d'une bouteille de près de 10 ans, voici le tour de force réussi par cette bouteille. Bravo !

la fraîcheur de la jeunesse et la complexité d’une bouteille de près de 10 ans, voici le tour de force réussi par cette bouteille. Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*