19 avril 2011

en Alsace : Vincent STOEFFLER : vraiment impressionnant.

by Patrick Maclart

 Vincent STOEFFLER, 46 ans, est à la tête de son domaine de 16 hectares et élabore chaque année 130.000 cols environ. J’ai été très fortement impressionné par les vins de Vincent. Riches, profonds, qui terroitent bien, lisibles, de garde, et tout ça à un prix raisonnable. Quelle découverte !

Vincent STOEFFLER, sage et pragmatique, élabore des vins concentrés et de terroir... C'est bon.

Vincent STOEFFLER, sage et pragmatique, élabore des vins concentrés et de terroir… C’est bon.

Depuis 10 ans, Vincent est certifié bio. Cela fait quinze ans qu’il tâtonnait, qu’il cherchait. Avec son BTS viti-oeno obtenu à Beaune et un DNO s’il vous plait reçu à Dijon, il s’est senti rapidement concerné par le respect et la protection de son végétal. Le domaine se divise sur 2 secteurs de qualité : le premier sur Barr, Mittelbergheim et Heiligenstein, et le second Ribeauvillé, Zellenberg et Riquewihr.

La réflexion fut longue. Adhérant à l’association TYFLO, très importante en Alsace, il a trouvé aujourd’hui tant son mode de travail que son style de vin. Par exemple, seulement un kilo et demi de cuivre à l’hectare est utilisé pour la protection de la vigne. « J’essaie d’élaborer des vins de terroir, mais j’aime les vins de fruit. Il faut bien sûr être conforme au sol, déclare Vincent, mais le marché demande aussi des vins de cépage. Et le prix est déterminant pour vivre de sa vigne. ». Ce mélange de volonté et de raison ne pouvaient que me séduire. Le domaine est certifié ECOCERT.

Le travail au chai est lui aussi pointu. Les vendanges sont exclusivement manuelles, le pressurage très doux et lent, sans adjuvant. Les fermentations termineront en foudres. Les vins seront mis en bouteilles en juin et septembre.

Et le marché ne s’est pas trompé. 40 % de la production est acquise par les particuliers. Le reste se divise à parts identiques vers les professionnels Français et à l’export, où le Benelux, l’Allemagne, les USA, le Canada et le Japon se délectent de ses vins.

Aimez-vous les vins de terroir, riches, concentrés, parlants et de bonne garde ? Dans ce cas, un passage par la cave de Vincent devient alors une priorité. Vous me remercierez très certainement.

domaine STOEFFLER
Vincent STOEFFLER

1  rue des Lièvres
F-67140 BARR

tél. +33 (0)3 88 08 52 50
site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ. Merci Vincent de ton accueil sobre et explicite.

Sylvaner 2008
Issu essentiellement de vieilles vignes. Le nez est floral, fin, délicat, agrumes, belle minéralité d’ensemble. Bouche bien construite, belle balance entre rondeur, fruit et acidité. Excellent sylvaner. Top dans sa catégorie.

Le secteur de Barr convient bien au sylvaner. Zesté, délicat et rond, celui-ci fait partie des tops de sa catégorie.

Riesling « Muhlforst » 2008
Ce terroir ne se situe pas dans le coin, mais entre Ribeauvillé et Hunawihr. Nez magnifique, très riesling, minéral marqué, petites notes « carburées ». Fruits jaunes, zeste. Bouche tendue, acidité marquée, stricte, autoritaire. Les arômes en bouche confortent le nez. Immense riesling gastronomique.

un riesling hautement gastronomique pour un prix très doux. A acheter impérativement !

Riesling Grand Cru « Kirchberg » de Barr 2008
Sol marneux. La robe est plus dorée que son prédécesseur. Le nez est profond, arômes moins tranchés, citron confit, un peu réservé. Bouche tendue, autoritaire, gastronomique, avec de la retenue. Une bonne moelle en finale. Très long.

Pinot gris « vieilles vignes » 2008
Nez propre, sur le variétal, miel, viande rôtie, prune jaune, encaustique. Bouche bien faite, mûre, conforme au nez, note de beurre frais. Sur une finale fraîche et longue.

Certaines cuvées ont la gueule de grands Crus, sans en avoir le titre. Le rapport qualité-prix-plaisir est ici de bon aloi.

Pinot gris Grand Cru « Kirchberg » de Barr 2008
Nez sur le variétal, très miel, profond, aubépine. Bouche tendue, bousculée encore. Les arômes doivent se fixer. Beaucoup de promesses en finale, avec un côté « pâte de coing » en finale.

Gewurztraminer Grand Cru « Kirchberg » de Barr 2008
Nez d’une puissance « fine », je n’ai pas d’autres propos pour qualifier ce vin. Bergamote, arômes à la fois opulents (miel, fruits jaunes), que fins (floral, végétal, frais). Bouche bien construite, assez parlant, riche, grasse. Finale opulente.

Pinot noir « Rotenberg » 2008
C’est un terroir de cailloux rouges, de calcaire gréseux et ferrugineux. L’élevage a eu lieu pour 1/3 en fûts de quelques vins, le reste en foudre. Nez convaincant, épicé, notes d’herbes aromatiques fraîches, minéral. Bouche fine et fraîche, agréable. Bonne longueur. Belle rétro fruitée.

Pinot noir « XXC » 2009
Nez plus impressionnant qu’intéressant. Notes boisées, marquées. Bouche « pas mon truc », belle rétro néanmoins sur le pinot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*