10 avril 2012

en Alsace : Jean-Marc BERNHARD à Katzenthal : puissance et concentration.

by Patrick Maclart

Jean-Marc BERNHARD, sous des dehors faussement bourrus, faisait déjà du bio bien avant qu’on en parlait. En effet, c’est un domaine que je suis depuis fin des années 80. Déjà, les labours, la limitation des désherbants, voire leur éradication, les levures indigènes, tout cela était déjà dans son discours.

Bon vin peut avoir enseigne. La preuve !

Frédéric, le fils, s’implique de plus en plus dans le domaine. Il souhaite carrément obtenir la labellisation en bio et le domaine de presque 10 hectares est en conversion. Frédéric pense même pousser une partie des parcelles en biodynamie.

En tout cas, depuis 4 ans, les vignes sont conduites sans le moindre traitement chimique.

Le style du domaine tend vers la puissance et la concentration, comme souvent dans ce secteur où les grands terroirs se côtoient. Ils ne sont pourtant pas les plus prestigieux mais donnent en général des vins de haute personnalité. Les 60.000 bouteilles sont vendues tant en France qu’à l’export, auprès des amateurs rusés qui auront débusqué là une adresse sympathique au tarif très doux.

La famille BERNHARD loue aussi des gîtes bon marché et bien aménagés. Avis aux amateurs. La région est de surcroît superbe.

La coquetterie des façades est un secret jalousement gardé par les Alsaciens. Toutes les maisons sont quasiment photogéniques.

domaine Jean-Marc BERNHARD

21 Grand’rue
F-68230 KATZENTHAL

tél. +33 (0)3 89 27 05 34
Site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ, dans la cave de la famille BERNHARD.

**** Riesling « vieilles vignes » 2007 – 6 €
Nez minéral, notes de fruits, poire. Bouche à l’attaque acide, beau développement. Jolie finale persistante.

***** Riesling grand cru « Schlossberg » 2008 – 12 €
Le nez est fermé à double tour, comme un coffre-fort suisse ! Mais on ressent déjà des impressions prometteuses malgré tout, de la complexité, des notes d’amandes. La bouche est elle superbe, axée sur la puissance, avec des fruits jaunes à profusion, quelques notes de fruits secs. Longueur phénoménale.

*** Muscat 2008 – 6 €
Nez très axé sur le variétal, impression amère en fond de nez. La bouche est souple, ronde, avec une pointe d’alcool marquée. Bonne longueur.

****(*) Pinot gris grand cru « Kaefferkopf » 2008 – 13 €
Nez parfumé, excitant : épices, miel, prunes mûres. Puissant à l’attaque, développe toujours sur la puissance, en reprenant les notes du nez, avec une impression de viande rôtie. Finit très long.

pinot gris grand cru « Kaefferkopf » et riesling grand cru « Schlossberg », deux bouteilles magnifiques

*** Riesling « sélection de grains nobles » 2007 – 28 €
Nez de citron confit à la marocaine. Bouche bousculée au moment de la dégustation entre sucre, acidité et alcool. A revoir, mais il y a un creux en fin de bouche qui à mon avis persistera.

*** Gewurztraminer grand cru « Kaefferkopf » 2007 – 10 €
Nez sur la rose, le lychee, mais avec une impression d’austérité, typique de ce cru. La bouche est par contre plaisante, le rétro est intéressant. L’ensemble devient bavard en toute fin de bouche. A revoir. Très (trop) jeune.

**** Gewurztraminer « vendanges tardives » 2004 – 20 €
Nez sur la rose, miel, zeste de citron, impression de thé vert. La bouche présente de jolis amers à l’attaque, et développe sur une impression de terroir, de chair. Style intéressant et excitant. A point.

***** Pinot gris « sélection de grains nobles » 2005 – 28 €
Notes de poires au sirop, pâte de coing, miel de forêt. Bouche sur le coing, extra, partant après quelques instants sur des notes d’abricot mûr. Longue finale, jolie puissance. A encaver !

****(*) Gewurztraminer « sélection de grains nobles » 2005 – 28 €
Notes de rose, jasmin, floral. Le nez est axé sur la finesse, ce qui est inhabituel du style de la maison. La bouche est bien construite, complexe, multidimensionnelle. Très belle longueur, persistant et fin. Sucres distingués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*