27 août 2013

Millésimes en Languedoc 2013 : dégustation des Minervois rosés 2012 et Minervois rouges 2011 !!

by Patrick Maclart

  J’étais cette année au château des Carrasses près de Saint-Chinian pour la grande manifestation annuelle « Millésimes en Languedoc ». Cette manifestation permet d’être au plus près de la réalité de la production du sud de France, avec de nombreux échantillons présentés dans des conditions optimales. Je souhaite à cet effet à remercier l’interprofession des vins du Languedoc qui met tout en oeuvre pour installer les dégustateurs dans les meilleures conditions. Bravo, on ne peut faire que du bon boulot dans ces conditions.

PORTRAIT

Cet article est consacré aux Minervois rosés 2012 et rouges 2011. J’étais franchement curieux de déguster une appellation que je connais somme toute pas très bien. J’ai certes dans ma cave quelques bouteilles dont certaines de l’excellent Clos du Marbrier d’Irène PRIOTON, mais ça s’arrêtait là. Aller tâter des vins d’un terroir qui m’avait impressionné lors de mes visites in situ m’excitait par avance, mais las…

En effet, une multitude de vins sans intérêt, sans âme, élaborés pour remplir le verre, sans plus. Une déception certaine. Si en effet quelques bouteilles se sont révélées excellentes, voire exceptionnelles, la masse des vins est restée dans l’ombre de mon palais. Il faut aussi reconnaître la jeunesse du millésime, et de certains domaines comme le sérieux « clos des Suds » dont les vins sont restés hélas muets ou très discrets.

Les rosés se sont avérés plus intéressants. Juteux, vineux, de belle constitution tout en restant élégants, ils peuvent tenir la dragée haute aux rosés de Provence, lancés dans une compétition de pâleur où d’ici quelques temps la bouteille dans le blanc du frigo s’en trouvera invisible. Le rosé est quand même fait pour la cuisine épicée de l’été, et se doit donc d’avoir un peu de corps boudiou ! Et de couleur ! Quoi de plus joli qu’un pétale de corail sur le blanc de la nappe de la table estivale ? S’il te plait lecteur, abandonne ces rosés anémiques dont la couleur ne fait que rappeler à l’amnésique qu’il a tout oublié, et reviens vers les vrais rosés ! Certes on ne doit pas aller dans l’autre sens non plus. C’est justement le bon sens qui doit l’emporter.

DEGUSTATION

Elle a été effectuée dans la salle du château des Carrasses, à l’aveugle. Si des notes surprennent, c’est justement la qualité et l’objectivité de la dégustation sans connaissance de l’étiquette. Les notes sont retranscrites sans retouche ni modification, et dans l’ordre de dégustation établi. Les conditions étaient optimales (lumière, température de l’air et des échantillons).

DSC01201

N’oublions jamais qu’une dégustation est un instantané du vin à un moment défini et dont les notes tentent de projeter le vin dans un avenir. Il ne faut donc jamais considérer une dégustation comme un jugement définitif mais comme une impression sur un instant déterminé.

Les prix mentionnés sont ceux repris sur la brochure remise par l’interprofession.

ROSES 2012

DSC02514

**** domaine la Tour Boisée « une Histoire de Famille » 2012 – 7 €
robe pâle. Nez élégant, floral, petite pointe de fruits secs. Bouche ronde, fraîche, les arômes sont superbes et apportent un joli corps à l’ensemble. Finale longue, intense et propre.

un duo de grande réussite. Ces deux domaines ont décidément bien des choses à dire en Minervois.

un duo de grande réussite. Ces deux domaines ont décidément bien des choses à dire en Minervois.

***** château Sainte-Eulalie « Printemps d’Eulalie » 2012 – 5,20 €
nez intense, très beau, framboise, net et sain. La bouche est fine, sapide, bien faite, joli fruit propre et net. C’est long, très beau, j’achète. Superbe rosé.

***(*) château Cabezac « la Tradition » 2012 – 6,95 €
nez acidulé, simple mais joli. La bouche est simple dans son expression, des notes de fruits et des fleurs blanches. Bonne finale. Pas complexe mais bien fait.

*(*) château la Grave « Expression » 2012 – 6,20 €
nez de buis, fruit sec, terrible cette mode de nez de sauvignon un peu partout ! La bouche est tendre et un peu maigre. Longueur moyenne.

*** domaine Piccinini 2012 – 6 €
couleur pâle. Nez discret, floral, ceratine complexité, mais ça reste peu bavard. La bouche est plus discrète, impression un peu levurée, amylacée, acidité un peu à côté. Long malgré tout.

**(*) domaine Bruno 2012 – 6,50 €
nez effacé, indéfinissable. La bouche est vineuse (rosé de saignée ?), moyenne, ça finit mieux avec plus d’ampleur.

**(*) château Tourril « Havana » 2012 – 5,60 €
robe quasi-blanche ! nez peu bavard, mie de pain. La bouche est fine, quelconque, un peu fade, sauf en finale où les amers s’expriment. Finale moyenne.

**** château d’Oupia « Tradition » rosé 2012 – 5,50 €
nez classique, discret, pointe de fraise. Petit perlé à l’attaque pas gênant du tout, la bouche est vineuse, de belle expression; de beaux amers présents mais surtout une finale tonique et de caractère. C’est long.

un bien beau rosé qui n'est pas tombé dans la mode des rosés anémiques. Belle bouteille.

un bien beau rosé qui n’est pas tombé dans la mode des rosés anémiques. Belle bouteille.

** SCAV Alliance Minervois « Jacques de la Jugie » NM – 3,50 €
nez discret, effacé. La bouche est quelconque, évoquant la pomme. Finale plus convaincante.

** château Saint-Jacques d’Albas « petit Saint-Jacques » 2012 – 5 €
nez élégant, qui présente aussi bien que la robe malgré des parfums un peu discrets. La bouche dispose d’un beau volume, mais c’est bousculé, ça manque de netteté. Finale un peu brutale.

** domaine la Combe Blanche « Calamiac Terroir » 2012 – 5 €
couleur rose flamant. Nez discret, pêche, petit fruit rouge. La bouche est acidulée, ça fait bonbon. Non pas que les arômes soient mauvais, c’est le volume en bouche qui surprend et déplait. Finale convenable.

*(*) château Borie Neuve « les Terrasses » 2012 – 6 €
robe pâle. Nez effacé, absent. La bouche est neutre, petite vinosité en finale.

*(*) les Vignerons de Pouzols Mailhac « Florilège » 2012 – 4,20 €
nez évoquant la levure, la pâte à pain, l’amidon. La bouche est amère, aux dépends d’un fruit pas trop vilain mais masqué par des amers importants. Finale plus convaincante.

** domaine Sainte-Léocadie « Léocadios » 2012 – 4,50 €
robe orange pâle. Nez discret, peu évident. La bouche est plus convaincante, mais l’ensemble reste bousculé. Longueur moyenne.

***(*) château du Donjon 2012 – 6 €
nez sympa, fraise, un peu discret mais joli. La bouche n’est pas trop mal, l’alcool marque un peu mais ça reste joli et gastronomique. Jolie longueur. Ensemble typique d’un rosé de saignée.

** domaine des Maels 2012 – 6 €
nez effacé, pâte à pain. La bouche est quelconque, sans relief particulier, et finissant dans les clous.

**(*) domaine Villerambert-Julien 2012 – 6 €
robe pâle. Nez élégant, floral, mais peu intense. La bouche est plus convaincante, évoquant la chair de pomme, le buisson; le volume est fin mais en place. Finale plus souriante.

ROUGES 2011

****(*) domaine la Tour Boisée « Marielle & Frédérique » – 8,60 €
beau nez vineux, généreux, épicé. La bouche est vineuse, sincère, spontanée, marquée par le raisin et un côté « garrigue ». Ca finit ferme mais pas  lourd. Repas indispensable.

dans un style généreux, opulent mais sans lourdeur. Une belle épaule d'agneau devrait accompagner cette bouteille avec harmonie et gourmandise.

dans un style généreux, opulent mais sans lourdeur. Une belle épaule d’agneau devrait accompagner cette bouteille avec harmonie et gourmandise.

* château de Millegrand « fût » 2011 – 8 €
nez réduit ?? (pétrole, essence). La bouche est nerveuse, acide, dérangeante et courte.

** château de Millegrand « Aurore » 2011 – 12 €
bon nez, mais notes curieuses (camphre ?). La bouche est souple, moyenne. Finale convenable.

**** château Sainte-Eulalie « Plaisir d’Eulalie » 2011 – 5,50 €
joli nez profond, vineux, prune, certaine complexité. La bouche est souple, fraîche, fruitée, expressive avec un tanin distingué sur la langue. Ca finit sur une jolie fraîcheur. Très long, rétro sur des herbes aromatiques.

dans un style très différent du précédent, avec finesse, distinction, et surtout une qualité d'expression des tanins qui devrait servir à bien des bouteilles de l'appellation.

dans un style très différent du précédent, avec finesse, distinction, et surtout une qualité d’expression des tanins qui devrait servir à bien des bouteilles de l’appellation.

***(*) château Cabezac « la Garrigue » 2011 – 5,90 €
beau nez profond, buisson, fruits noirs. La bouche est bien constituée, de belle vinosité et finit bien. Bouteille fiable.

**(*) domaines Paul Mas « cuvée Jean-Claude Mas » 2011 – 8,50 €
nez fermé, inexpressif. La bouche est convenable, complète, vineuse. Bonne finale.

*** domaine de l’Herbe Sainte « Prestige » 2011 – 8 €
bon nez épicé, poivré, d’intensité moyenne. La bouche est fine, fraîche, le tanin est un peu volumineux mais ça va se fondre. Finit long.

**(*) domaine de l’Herbe Sainte « Tradition » 2011 – 7 €
nez réservé, manquant un peu de netteté, impression minérale. La bouche est fine, aromatique et finit un peu ferme.

DSC02501

*** le Clos des Suds « Nocturne » 2011 – 8,50 €
nez discret, petites touches florales et poivrées. La bouche est fine, simple, correcte et finit bien. Dans la moyenne.

*** le Clos des Suds « Bagatelle » 2011 – 6,50 €
nez fermé, retenu. La bouche est souple, coulante, épicée, et finit bien.

* domaine de Clarron « cuvée Clara » 2011 – 8,50 €
nez fermé, un peu poussiéreux (le premier échantillon fut rejeté avec quelque chose qui évoquait le bouchon). La bouche est vineuse, sèche, triste. Une finale genre « gros rouge qui tâche ».

***(*) domaine du Petit Causse « Combe des Cigales » 2011 – 5,50 €
très beau nez expressif, vineux, doucement épicé, c’est fin, distingué et intense. La bouche est tout en velours, souple, charnue et finit bien, un peu court, mais tellement rond. Pour gourmands impénitents.

***(*) domaine des Homs « Gravières de Sancastel » 2011 – 12,75 €
très beau nez de petite cerise, sauge. La bouche est fine, élégante, un peu tendue et finit tonique.

****(*) domaine Piccinini « aux XIII Vents » 2011 – 6 €
nez fin, distingué, de belle expression. La bouche est belle, distinguée elle aussi, juteuse, avec une moelle encadrée de beaux tanins toniques. Finale longue, juteuse et élégante malgré tout. Top.

doit-on forcément être cher pour faire bon ? La preuve que non, avec cette magnifique bouteille humble, bien habillée, et dotée de tous les atours d'un bon vin. Précipitez-vous, et buvez à ma santé !

doit-on forcément être cher pour faire bon ? La preuve que non, avec cette magnifique bouteille humble, bien habillée, et dotée de tous les atours d’un bon vin. Précipitez-vous, et buvez à ma santé !

** domaine du Loup Blanc « le Régal » 2011 – 11 €
nez discret, notes surmûries, chair de pomme. La bouche est ronde, mature, souple et de longueur moyenne.

*(*) domaine Bruno « cuvée Axel » 2011 – 7,50 €
nez intense et vineux, camphre, menthe, cyste. La bouche est bousculée, les arômes sont curieux, la finale un peu asséchante.

***(*) domaine Cavailles « Coralie » 2011 – 4,10 €
nez léger de pruneau, épices, complexe. La bouche est souple, très épicée, notes complexes de buisson de maquis. Ca finit dans une belle harmonie. Long, vin personnel.

** Alliance Minervois « Naturalis » 2011 – 9,90 €
nez discret, léger fruité. La bouche est simple et quelconque.

*(*) clos du Gravillas 2011 – 12 €
nez fermé, pointe poussiéreuse. Bouche quelconque, rapeuse et peu agréable.

** château de Fauzan 2011 – 6 €
petit nez frais, distingué. La bouche est souple, coulante et vraiment trop simple.

*(*) château Saint-Jacques d’Albas 2011 – 6,10 €
nez fermé, illisible. La bouche est quelconque, un peu âpre. Un fruit plus convaincant qui n’arrive qu’en finale.

* domaine d’Escapat « För Fansen » 2011 – 8 €
nez de fruits très mûrs, pour ne pas dire blets. La bouche est dans le même esprit. Ca sent et goûte le vin de compétition. Manque total de sincérité.

*(*) domaine d’Escapat « le Capitaine » 2011 – 6 €
nez discret, fruit noir, brûlé. La bouche est fluide, plate, courte, sans intérêt.

** château de Gourgazaud « cuvée Mathilde » 2011 – 7 €
nez fermé, discret. La bouche est quelconque, plus intéressante en finale.

*** château Cesseras 2011 – 7 €
joli nez parfumé, violette, frambnoise, petite pointe camphrée. La bouche est vive, aromatique, parfumée, finit sur un tanin hélas un peu asséchant, mais qui devrait se fondre. A revoir.

**(*) château Borie neuve « cuvée Benjamin » 2011 – 8,50 €
joli nez mûr, intéressant, évocation de vin d’oranges. La bouche est fine, fluide, coulante, de grande buvabilité mais ce n’est pas très long.

*(*) domaine la Prade Mari « Parfums de Garrigue » 2011 – 7 €
nez de fruits très mûrs, très boisé, confiture. La bouche est du même tonneau (si je puis dire…). Pour amateurs de confitures et autres gelées vanillées.

** les Vignerons de Pouzolz Mailhac « Albert de Saint-Phar » 2011 – 5,80 €
nez discret, frais, impression de syrah, épices. La bouche est vineuse, chair de pomme, camphre. Finale un peu boisée.

*** château du Donjon « la Pujade » 2011 – 9 €
nez de zeste d’oranges, curieux mais sympa. La bouche est fraîche, simple, agréable. Les tanins sont toniques en finale.

*(*) château du Donjon « Grande Tradition » 2011 – 6,50 €
nez fermé, fond d’orange. La bouche est simple, un peu acide. Ca finit vineux.

**** domaine de Barroubio « Classique » 2011 – 5,75 €
nez aromatique, frais, agréable, simple mais sincère. La bouche est bien faite, bien parfumée, une très belle trame acide qui apporte fraîcheur et harmonie. Finale fraîche, tonique et intense.

dans un style direct et sans fioriture. On en a pour son argent.

dans un style direct et sans fioriture. On en a pour son argent.

**** Anne Gros & Jean-Paul Tollot « les Fontanilles » 2011 – PNC
nez intense, profond, boisé bien intégré. La bouche est bien faite, entière, de beau volume malgré un léger creux en milieu de bouche. Finale plus convaincante, de qualité.

on sent qu'on a mis les moyens pour élaborer un grand vin, mais le résultat est là et c'est ça qui compte. Selon mes infos, le prix oscille entre 15 et 20 € la bouteille.

on sent qu’on a mis les moyens pour élaborer un grand vin, mais le résultat est là et c’est ça qui compte. Selon mes infos, le prix oscille entre 15 et 20 € la bouteille.

* Tour Trencavel « clos du Paternel » 2011 – 8 €
nez curieux, myrte, goudron. La bouche est quelconque, et finit sur des amers dérangeants.

6 Responses to “Millésimes en Languedoc 2013 : dégustation des Minervois rosés 2012 et Minervois rouges 2011 !!”

  • Charles Brodeur

    Bonjour Patrick,

    Heureux de ton retour. J’espère que tu as profité de l’été pour aller à la rencontre des vignorons, en nous faisant quelques entrevues. Parlant Languedoc, j’aimerais un jour t’entendre sur le domaine Daumas Gassac. C’est un vin et un domaine que j’aime bien (par contre, j’ai goûté du 2010 dernièrement en phase de fermeture totale. Faut être patient).

    Sinon, pour le Languedoc-Roussillon, j’ai pas fait ma niche encore. Je ne crois pas qu’on puisse le saisir dans son ensemble. Alors je tâtonne. Parfois, je suis épaté, souvent indifférent. Mais y’a quelques perles dans ce tas de cailloux.

    Je termine avec une demande spéciale d’outre atlantique: des reportages près de chez toi durant les vendanges! 😉

    À bientôt cousin.

    • salut Charles,

      Merci de ton petit message. Hélas mon été se passe dans une cave où je travaille, afin notamment de financer mes déplacements et autres reportages ! En effet, n’étant financé par personne, il faut bien se débrouiller. C’est d’ailleurs pour cela que je risque de ne pas être présent pour les vendanges en Bourgogne, étant occupé sur une autre mission… Mais si je devais être libre, il va de soi que je le ferai. 2013 avant même d’avoir été produit est démoli par une certaine presse dont je tiendrai pour moi ce que j’en pense…

      Pour Daumas-Gassac, bien sûr que j’aimerai en parler, mais je pense que déjà bien des revues en parlent. Je préfère me focaliser sur des petits producteurs qui ont besoin d’un bon éclairage genre Marion Pla ou Yves Falmet à Saint-Chinian, ou le domaine Saint-Sylvestre en Terrasses du Larzac. Sans aucun doute ce dernier domaine sera la super-star du Languedoc dans les années à venir, mes deux mains à couper ! Réservez déjà des bouteilles car c’est grand, et ça grandira encore !!

      Merci de ton soutien, de tes messages et de ta fidélité au blog.
      Gourmandes salutations.

      Pat

  • Olivier

    Bonjour Patrick,

    Encore une fois, une très belle série de vins dégustés.
    Comme tu l’expliques fort à propos dans le préambule, Minervois est une appellation capable de produire de jolies quilles mais aussi une manne de bouteilles insignifiantes indignes de leurs origines.

    A l’exception des quelques vins mis en évidence (Château Sainte Eulalie, Château Tour Boisée, Château d’Oupia, …) je n’ai jamais eu de grandes émotions.
    Ces quelques domaines démontrent que l’on peut produire de beaux vins, à l’instar de l’Oustal Blanc (Philippe Cambie m’en a déjà fait déguster quelques exemplaires), du domaine du Loup Blanc (je pense à la cuvée les Trois P’tits C) ou encore de le domaine du Gravillas.

    J’ai justement tasté hier leur cuvée Lo Vièlh 2005 (100% vieux Carignan, en appellation Vin de Pays des Côtes de Brian). Un vin très épicé (thym, laurier, muscade), pointe de truffe.
    Bouche certes équilibrée, avec une acidité bien calée, plutôt construit sur la finesse. Beau vin.

    Comme d’habitude, chacun se fera sa propre opinion mais au moins, on sait qu’on peut dénicher de belles pépites à des prix très corrects.
    Il y a des exemples à suivre ! 😉

    Amitiés,

    Olivier

    • Salut Olivier,

      Merci de corroborer mes propos. En effet, vu le terroir dont dispose Minervois, je m’étonne de l’allure « plan plan » des vins dégustés. Rien de bien grave, mais que de banalités, on dirait des discussions entre voisins ! A part les domaines cités, aucune excitation.

      Curieusement, je n’ai jamais non plus eu d’émotions avec le domaine du Loup Blanc, malgré une bonne presse, à un point tel que j’ai vu des journalistes s’exclamer de bonheur sur ce vin (à la dégustation dont article joint) avant même de l’avoir dégusté !! Tout le côté pervers de la dégustation que je déteste.

      Enfin, je prends bonne note du domaine de Gravillas dont je me dois de découvrir un peu plus les cuvées.

      Merci de ta fidélité au blog, gourmandes salutations.

      Pat

  • Pierre COTTEREAU

    bonjour,
    j’aimerais avoir des informations sur les Minervois 2013 – vous savez que ce millésime a été très « pauvre » en Bordelais ; avant de décider de choisir des Minervois 2013 pour la prochaine dégustation de mon association « les P’Tits Futés du Vin »… j’aimerais avoir votre avis – grâce à vous, je voudrais éviter de me « planter »… !
    D’avance, je vous en remercie – Bien cordialement – Pierre COTTEREAU

    • salut Pierre,

      en ce qui concerne 2013 en Minervois, je trouve que c’est plutôt un bon millésime, correct, sapide, avec certains vins qui m’ont étonnés par leur fraîcheur. Toutefois, je suis circonspect sur leur potentiel de garde. Je miserai sur une semi-garde, voire commencer à les attaquer dès maintenant, pour les boire sur leur suavité. Voici mon avis.

      Merci de ta fidélité au blog, gourmandes salutations.

      Patrick MACLART.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*