27 juillet 2011

VINEXPO 2011 : dégustation express de pinot grigio du Frioul-Vénétie-Julienne

by Patrick Maclart

Comme vous le savez peut-être, je suis fan des vins blancs de cette région italienne, au nord-est du pays. Une vraie notion de terroir, des cépages autochtones et importés, une volonté de fer pour élaborer des vins de qualité. Notons aussi des efforts mis à l’accessibilité des vins pour ceux qui en parlent.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que je me suis rendu au stand de cette belle région italienne. Cette année, j’ai eu envie de mettre le focus sur le pinot grigio, semblable et pourtant tellement différent de son frère alsacien. Moins capiteux, moins riche, plus tendu et minéral, parfois plus simple et plus abordable, c’est une tout autre expression de ce cépage que donne ce pays.

C’est Julianna COSSARO, sommelière et membre de l’A.I.S. (association italienne de sommellerie) qui assure le service. Très pro et très sympa, elle a pris le temps de m’expliquer en détail les particularités des vins. J’en ai retenu 5, mais il n’y en avait pas 200 à la dégustation.

Comme à mon habitude, j’ai noté les vins de manière suivante : de **(*) : moyen, à ***** : exceptionnel. Des parenthèses vont ça et là moduler la note.

Bonne lecture.

Julianna COSSARO, sommelière de la région Frioul-Vénétie-Julienne, est non seulement très pro, mais ses explications précises ont été de bon secours pour la compréhension des vins présentés.

Comte d’Attimis « Maniago » 2010 – Colli Orientali del Friulli
**** nez délicat, net, pointe minérale, encore réservé à ce jour. Bonne bouche fruitée, fraîche, jolie moelle en milieu de bouche. Le fruité et le floral sont d’une élégance rare. Long et persistant, malgré une simplicité d’ensemble, mais c’est son style moderne. A boire jeune.

Zaglia 2010 – Latisana
**** nez expressif, mais moins net, moins variétal que le précédent. On y retrouve comme des notes iodées; la proximité de l’Adriatique y serait pour quelque chose ? Bouche ronde, équilibrée, harmonieuse, un caractère certain en milieu. Belle finale, sur un côté mirabelle.

Vôs da Vigne 2010 – Collio
*** nez fruité, souriant, discret, mais bien. Bouche plus simple d’expression, plus linéaire, mais il y a une tension en finale, qui souligjne bien le vin. Belle longueur.

Mongris 2010 – Collio
**(*) nez un peu fermentaire, compote de coing, quelques amers perceptibles au nez. Bouche bousculée, les arômes ne sont pas fixés à l’attaque. Mais il s’écarte bien en finale sur des notes de coing frais. Bonne longueur.

Villa RUSSIZ 2010 – Collio
****(*) beau nez, du caractère, prune jaune, un peu épicé, une petite fraîcheur mentholée en fond de nez. Bonne bouche fraîche, élégante malgré 14 chevaux sous le capot ! Corsé sans excèx, finit avec une belle puissance, long et savoureux. Superbe.

6 Responses to “VINEXPO 2011 : dégustation express de pinot grigio du Frioul-Vénétie-Julienne”

  • Mon Pat, tu as le droit de sourire! Tu fais peur sur la photo, ça ne te ressemble pas.

    • ça sent le match retour de ta photo à la c… No problemo, j’assume ! C’est que simplement sourire durant 20 secondes que le photographe trouve le bon angle, et c’est parti. Je suis comme Pierre DESPROGES, je souris à l’intérieur. A bon entendeur mon petit poulet !

    • Ma foi, tu te trompes. Non, je ne suis pas en train de bouillir, juste pressé, concentré. Tu te trompes, et comme quoi une photo peut être trompeuse, et constater que chez nos concitoyens, 90 % basent leur ressenti sur la vue… Quel sens primaire !

  • Mais c’est mal me connaitre, pas rancunier pour un sesterce ! Mais je te connais un poil pour savoir que cette photo…bah c’est pas toi ! Surtout quand je suis là à faire le guignol (car ça m’arrive!)
    A l’intérieur, là tu sembles bouillir ! Ca me rappelle une vidéo avec ton maillot du Bayern des années 70…;-)

  • annie martin-stefanatto

    Je t’attends de pied ferme… pour te faire découvrir des merveilles atypiques et te donner de grands frissons !

    • Salut Annie,

      Décidément toi aussi la passion du vin t’anime, et pas qu’un peu ! Oui, je crois énormément aux vins de cette région que je ne connais pas encore de visite, mais ça devrait se faire. J’attends toujours des nouvelles de Manlio pour me faire découvrir les Colli Orientali… On verra ça peut-être fin octobre, ou alors au printemps…
      Merci de ta fidélité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*