10 février 2014

Bourgogne Wineblog déguste les vins de la région des Marche !!

by Patrick Maclart

Lors de la présentation d’un guide lors de la biennale del Gusto à Venise, j’ai eu l’opportunité de déguster l’intégralité des vins de la région de Marche, primés dans ce fameux guide. Inutile de vous dire qu’un haut niveau devait m’attendre, et ça a été le cas. C’était l’occasion unique d’aller tater de la production de cette région très discrète, mais dont les vins m’ont impressionnés.

DSC03788

LES MARCHE EN QUELQUES MOTS

Une région au relief accidenté, jugez plutôt : 69 % de collines pour 31 % de montagnes; Stendhal était par ailleurs séduit par ce pays à l’absence de plaines. La capitale est Ancône. Sise sur la côte Adriatique, entre la Romagne au nord, la Toscane et l’Ombrie à l’ouest et les Abruzzes au sud, elle s’étend sur 9.366 km carrés, sur la dorsale des Appenins.

marche

Les vignobles s’étendent sur presque 25.000 hectares, dont un peu plus de 10.000 en DOC. Il y a 5 DOCG dans les Marche (niveau maximum d’appellations en Italie) : Conero DOCG Vernaccia di Serrapetrona DOCG Castelli di Jesi Verdicchio Riserva DOCG Verdicchio di Matelica Riserva DOCG Offida DOCG. Ici, c’est surtout le pays du verdicchio, cépage blanc emblématique de la botte. « Castelli di Jesi Riserva » est l’un des vins blancs d’Italie dont il faut tenir compte, avec le « verdicchio di Matelica », petite appellation sise au pied des montagnes, dans un style plus corsé. Pour les rouges, deux cépages se partagent la part du lion : le sangiovese venant de la Toscane voisine, et le montepulciano. Ces deux raisins peuvent être assemblés dans la région.

drapeau marche

Pour les rouges, les appellations essentielles sont le rosso Conero et rosso Piceno qui sont souvent les plus intéressantes, peut-être aussi parce que parmi les plus étendues. On retrouve aussi quelques vins de cépages internationaux. La fermeture des caves coopératives et l’installation en nom propre de jeunes vignerons ont fait progresser la viticulture en Marche de manière inouïe. Il faut suivre de près cette région qui bouge, et dans le bon sens.

MON RESSENTI

Un excellent niveau, mais que les coups de coeur d’un guide bien en vue. Ce qui signifie aussi le niveau élevé des dégustateurs. Pour les derniers millésimes, 2012 est une année chaude et sèche, avec une petite récolte équivalant à 90 % d’une année normale, et qui s’inscrit en terme de qualité avec 2011 et 2009.

DEGUSTATION

Elle a eu lieu à Venise, au bâtiment d’embarquement des paquebots. Les conditions étaient excécrables. Un style hésitant entre la fête de la bière d’Augsburg et la distribution de riz au Biafra, l’organisation n’a pas été digne de l’évènement. Bousculades, aucun accès aux bouteilles, même pour des photos (ce qui explique le manque d’images de l’article), l’organisation était stressée. J’ai été éconduit sèchement alors que je demandais simplement de prendre quelques clichés de la salle avant l’invasion des personnes qui avaient quand même payé 40 € le ticket; peuple qui au demeurant s’est jeté sur les Roagna et autres Gaja et Sassicaia… Le bûcher des vanités.

Félicitons le sang froid des sommeliers de la FISAR (fédération des sommeliers d’Italie) qui dans cet overlord vineux a réussi à conserver sourire et sang froid. J’estime toutefois que les notes prises sont de bon niveau, ayant réussi à me mettre dans un coin pour dégustation en toute sérénité. La lumière et la température étaient convenables. Les prix indiqués sont ceux mentionnés sur le guide. Je suppose le prix particulier au domaine.

ATTENTION : vu l’organisation quelque peu « particulière », le crédit photo des bouteilles et étiquettes vient des vignerons. Je les remercie d’avoir réagi à mon mail.

n’oublions jamais qu’une dégustation est un instantané du vin à un moment déterminé. Jamais une note ne doit être considérée comme un jugement définitif mais plutôt comme une impression qui tente à projeter le vin dans un futur.

VINS ROUGES

De Angelis – Castel di Lama

****  montepulciano « Anghelos » 2011 – 17 €
joli nez vineux, un peu de réduction dû à un bel élevage, parfums d’olive noire et de fumée. La bouche est fraîche, bien faite, très belle acidité, fraîcheur, équilibre, longueur. Très beau.

Moroder – Ancona

****  Conero Dorico riserva 2009 – 23 €
couleur foncée. Nez réservé, raisin de Corinthe, mûre. La bouche est bien mature, ronde, bien faite, dotée d’une belle fraîcheur acide. C’est très long et très beau.

certes un fruit bien mûr, mais contrebalancé par une trame acide bien en place et qui donne fraîcheur. Beau.

certes un fruit bien mûr, mais contrebalancé par une trame acide bien en place et qui donne fraîcheur. Beau.

***(*) rosso Conero 2010 – 10 €
couleur claire. Nez agréable, fruits des bois, simple mais bien, assez profond somme toute. La bouche est équilibrée, de bonne concentration. La finale est intéressante pour son tanin et sa belle acidité. Prometteur.

Le vigne di Franca – Fermo

**** « Crismon » 2011 – 15 €
couleur violacée sombre. Nez très profond, pointe minérale, fruit noir. La bouche est un peu rugueuse, sur le tanin qui déséquilibre un peu l’ensemble ce jour mais la finale promet un grand vin. C’est très long.

un ensemble bien fougueux et tonique, mais ça va se fondre pour donner quelque chose de vraiment beau. Prix intéressant.

un ensemble bien fougueux et tonique, mais ça va se fondre pour donner quelque chose de vraiment beau. Prix intéressant.

Clara MARCELLI – Castorano

*** « K’un » 2011 – 14 €
couleur sombre. Nez discret, élégant, mais un peu trop discret. La bouche est dans les clous, dotée d’un boisé un peu trop présent et d’un tanin bien bavard. A revoir, style rustique.

Oasi degli Angeli – Cupra Maritima

*** « Kurni » 2011 – 75 €
robe très sombre. Nez très mûr, prune, minéral, graphite, mûre de platane. La bouche est ronde, un peu sucrée, curieuse, mais ça finit bien mieux que ça n’avait commencé, sur un tanin rugueux mais bien en place. Finale un peu asséchante. Plus spectaculaire qu’intéressant.

Tenuta San Marcello – San Marcello

**** Lacrima di Morro d’Alba Bastaro 2011 – 9 €
joli nez floral, framboise fraîche, agrume, très séduisant. La bouche est une vraie gourmandise, même si les tanins un poil amers marquent. Finale en fanfare, rondeur et fruit. Top.

Fattoria Villa Ligi – Pergola

**** Pergola aleatico sup. Grifoglietto 2011 – 10 €
couleur claire. Nez floral, fruits rouges, très plaisant. La bouche est tout en fruit, soyeuse, pleine de joie. C’est fin, élégant, juteux et doté d’une petite trame acide bienvenue. Belle longueur.

un ensemble soyeux, juteux, élégant, et à prix tout doux.

un ensemble soyeux, juteux, élégant, et à prix tout doux.

le Caniette – Ripatransone

**(*) Piceno rosso Bello 2010 – 8 €
nez discret, pointe minérale, petite cerise. La bouche est minérale elle aussi, ça pétrole un peu. Tanin un peu asséchant. Longueur moyenne.

VELENOSI – Ascoli Piceno

***(*) rosso Piceno sup. Brecciarolo 2010 – 9 €
nez bien fait, très axé sur le tabac, les épices, et ça part aussi sur les fruits noirs. La bouche est bien faite à l’attaque, parfumée, notes florales, framboises. La finale très serrée déçoit un peu, bien que la rétro soit impressionnante par la qualité de ses tanins.

FIORANO – Cossignano

***(*) sangiovese 2012 – 8 €
nez discret mais profond, fruits noirs, notes de fougère. La bouche est bien équilibrée, sapide; les amers sont aujourd’hui un peu marqués mais ça donne un joli caractère à l’ensemble. Finale longue où on retrouve une rondeur bienvenue.

fattoria DEZI – Servigliano

XX « Solo » 2011 – 34 €
nez fortement marqué par une réduction de fût qui ne se supprime pas même après forte aération. La bouche ne renie pas le nez. A revoir.

VINS BLANCS

Roberto LUCARELLI – Cartoceto

*** bianchello del Metauro Rocho 2011 – 8 €
nez discret, nougat, aubépine. La bouche est correcte, sapide, de belle expression, mais ça doit un peu s’ouvrir. Long.

Andrea FELICI – Apiro

**(*) ?? castelli di Jesi riserva classico « il Cantico della Figura » 2010 – 18 €
nez de foin, amandes, discret. La bouche est bien axée sur l’acidité et l’amertume, au dépend d’un bouquet peu expressif. Bonne longueur.

****(*) verdicchio dei Castelli di Jesi classico sup. 2012 – 10 €
très beau nez frais, jolie expression sur la finesse, notes salines, citron confit à la marocaine. Belle bouche, élevage sur lies indéniablement. C’est harmonieux, sapide, vibrant. Belle acidité riche en milieu de bouche. C’est long et sincère. Beau.

une bouteille de grande intensité, vu le prix.

une bouteille de grande intensité, vu le prix.

Marotti CAMPI – Morro d’Alba

*** castelli di Jesi riserva classico « Salmariano » 2010 – 11 €
nez discret, effacé, fruits secs. La bouche est plus intéressante, concentrée, une petite impression de fruits. Finale confortable et consensuelle.

PIEVALTA – Maiolati Spontini

**** castelli di Jesi riserva classico « San Paolo » 2010 – 13 €
nez intéressant, complexe, friandises, herbe, abricot. La bouche est bien faite, tendue, végétale, expressive et équilibrée, j’adore ce style. Belle longueur.

à la fois aromatique et de belle vinosité, un vin bien séduisant.

à la fois aromatique et de belle vinosité, un vin bien séduisant.

**(*) verdicchio dei Castelli di Jesi classico sup. 2012 – 8 €
nez fin, élégant, discret dans son expression olfactive. L’attaque est mordante, nerveuse, coulante, crispante. Finale dans le même esprit. Puor Parisiens en mal de minéralité.

Santa Barbara – Barbara

***(*) castelli di Jesi riserva classico « Stefano Antonucci » 2011 – 15 €
nez discret, effacé, pointe herbacée, amers perceptibles. La bouche est plus convaincante, de belle trame; les amers sont beaux et encadrent bien. Belle finale tonique sur une belle acidité fraîche.

AURORA – Offida

***?? Offida pecorino Fiobbo 2011 – 10 €
couleur assez soutenue. Nez de bonne intensité, concentré, mais la définition étonne, ou manque de fraîcheur à cause d’une réduction mal placée. Le vin est peut-être très jeune. La bouche est bouscule, tout semble mal en place, à revoir.

BUCCI – Ostra Vetere

**** castelli di Jesi verdicchio riserva classico « villa Bucci » 2011 – 30 €
nez fin, élégant, floral, peu définissable mais joli. La bouche est belle, complexe, élégante, avec de beaux amers, et l’expression continue jusque une finale intense, plus axée sur la noisette et des notes florales. Très belle longueur.

Fazi BATTAGLIA – Caselplanio

***(*) castelli di Jesi verdicchio riserva classico « San Sisto » 2010 – 17 €
nez léger, diffus, expression difficile. La bouche est légère, élégante, malgré des amers bien en place. Finale plus convaincante, où on retrouve des notes de beurre citronné. Long.

VELENOSI – Ascoli Piceno

****(*) Offida pecorino « Villa Angela » 2012 – 12 €
très beau nez, intense, complexe, noisette, notes citronnées, pointe d’ortie. La bouche est riche, ronde, un côté exotique, probablement un élevage très bien mené en fûts. Très long, intense, j’achète.

quelle maîtrise sur l'élevage ! des notes exotiques juteuses et sapides, de la longueur et du volume, c'est clair : j'achète !

quelle maîtrise sur l’élevage ! des notes exotiques juteuses et sapides, de la longueur et du volume, c’est clair : j’achète !

Gioacchino GAROFOLI – Castelfidardo

**(*) verdicchio dei Castelli di Jesi classico « la sel. G. Garofoli » riserva 2008 – 34 €
nez discret, peu bavard. La bouche est intéressante, capiteuse en finale et marquée par des amers. Finale meilleure, mais marquée par l’alcool.

**(*) verdicchio dei Castelli di Jesi classico sup. « Macrima » 2012 – 8 €
nez discret, fruits secs, simple. La bouche est bonne, simple, finit bien. Dans la petite moyenne.

Umani RONCHI – Osimo

****(*) verdicchio dei Castelli di Jesi classico sup. « Casal di Serra » 2012 – 10 €
nez très discret, fermé. La bouche est bien plus intéressante, très sapide sur la noisette, de belles notes florales et de superbes amers qui amènent l’ensemble vers une finale bourgeoise. Très long, top.

un ensemble confortable et bourgeois, de belle sapidité.

un ensemble confortable et bourgeois, de belle sapidité.

COLONNARA – Cupramontana

*** verdicchio dei Castelli di Jesi classico sup. « Cuprese » 2012 – 9 €
nez frais, tendu, fond de nez floral. La bouche est dans les clous, de bonne saveur, avec des amers qui marquent un peu. Bonne longueur.

Frati BIANCHI – Cupramontana

**(*) verdicchio dei Castelli di Jesi classico sup. « Il Priore » 2011 – 10 €
nez délicat, effacé, axé sur l’amande. La bouche présente des saveurs d’ananas marqués. Ca finit moyen.

LA STAFFA – Staffolo

***(*) verdicchio dei Castelli di Jesi classico sup. « Rincrocca » 2011 – 14 €
nez discret, pointe d’ananas, acide, végétal. La bouche est bien faite, belle liaison entre l’acidité et l’amertume. Belle finale de belle expression tonique. Belle longueur.

Vallerosa BONCI – Cupramontana

*** verdicchio dei Castelli di Jesi classico sup. « San Michele » 2011 – 14 €
nez discret, agrumes, impression de céréales. La bouche est concentrée, tonique, dotée d’une grande amertume qui déconcerte, mais qui curieusement ne gêne pas. Finale intense, sur ces fameux amers.

Poderi MATTIOLI – Serra de’ Conti

**** verdicchio dei Castelli di Jesi classico sup. « Ylice » 2012 – 11 €
nez élégant, floral, aubépine, fleurs blanches. La bouche est bien faite, sapide, fine, même si c’est léger en bouche, la finale et la rétro sont goûteuses, axées sur du floral. Du vin en finale par contre, c’est beau.

LA BOUTEILLE DE LA DEGUSTATION
COLLESTEFANO – Castelraimondo

***** verdicchio di Matelica 2012 – 8 €
très beau nez intense, fruits jaunes, pomelo, minéral. La bouche est sapide, intense, entière, tout est en place, l’acidité et le fruit de belle expression. Ca finit avec tambour et trompettes, il ya du vin là-dedans ! Rétro vineuse sur de beaux amers. Superbe.

cantine BELISARIO – Matelica

*** verdicchio di Matelica « del Cerro » 2012 – 8 €
nez discret, effacé, le fond ne semble pas très net. La bouche efface le doute, elle est axée sur l’acidité, les amers, une vinosité bien dosée même si l’expression reste simple. Bonne finale.

fattoria la Monacesca – Matelica

****(*) verdicchio di Matelica « Mirum Riserva » 2011 – 18 €
nez délicat, acacia, pointe de pêche. La bouche est fine et sapide, de belle harmonie, c’est expressif avec un beau fruit au milieu de la bouche. Belle finale tendue, ensemble superbe de maîtrise. Très long.

superbe de maîtrise, goûteux et long, à boire sur un beau poisson de caractère.

superbe de maîtrise, goûteux et long, à boire sur un beau poisson de caractère.

BISCI – Matelica

**** verdicchio di Matelica 2010 – 9 €
nez délicat, aubépine, zeste, bien fait. La bouche est ronde, bien faite, belle chair pour ce cépage. Bone finale intense avec de beaux amers. Rétro florale.

San Lorenzo – Montecarotto

?? verdicchio « Campo delle Oche » Castelli di Jesi Riserva DOCG 2010 – 18 €
on appréciera déjà la dénomination dont la simple mention doit faire le tour de l’étiquette. Au nez, tout semble bousculé, étonnant, mûr avec une oxydo-réduction possible. La bouche est ronde, riche, pesonnelle, avec des notes beurrées, des amers présents, notes de foin spécifiques au cépage. La finale est intense. Tout est curieux et bousculé, je réserve mon avis.

12 Responses to “Bourgogne Wineblog déguste les vins de la région des Marche !!”

  • « Un style hésitant entre la fête de la bière d’Augsburg et la distribution de riz au Biafra » …
    T’as vraiment une vie difficile toi ;o)
    PS : capricieux ton captcha …

    • Salut mon Sylvain,

      Si tu avais été avec moi ce jour, je me demande si tu aurais eu la patience de rester… Rien n’était vraiment organisé, ça se bousculait dans tous les sens, les bouteilles de Roagna, Gaja ou Sassicaia vides en 10 minutes; les vins n’étaient même pas ouverts, alors que se pressaient plus de 500 personnes ! Et je me répète : les sommeliers de la FISAR n’y sont pour rien, vu qu’ils avaient juste suivi les instructions.

      Merci pour l’info du chapka, je vois mon ami webmaster tout à l’heure, je lui en fais part. Tu viens me voir à Vinisud ?

      Biz ma poule, à bientôt !

      Pat

  • Gianni Formizzi Opitz

    ce n’est pas vrai qu’il n’y a pas de DOCG dans les Marches : il y en a au moin 3 :

    Conero DOCG
    Vernaccia di Serrapetrona DOCG
    Castelli di Jesi Verdicchio Riserva DOCG
    Verdicchio di Matelica Riserva DOCG
    Offida DOCG

    Je reste a Votre disposition pour toute information.

    Gianni

    • salut Gianni,

      Merci de ton intervention. Tu verras que les livres dont nous disposons en France sont vraiment très mauvais en terme de vins italiens, même s’ils sont récents ! L’article a été modifié en conséquence. Google qui est mon ami confirme tes propos.

      A bientôt, gourmandes salutations.
      Patrick

  • Gianni Formizzi Opitz

    Il n’y a pas seulement le sangiovese (les clones de ce cépage dans la région proviennent de la voisine Romagna et non de la Toscane…) et le Montepulciano dans les Marches, mais aussi :
    Lacrima di Morro d’Alba
    Vernaccia di Serrapetrona
    Vernaccia di Pergola (clone de l’Aleatico)
    Neretto
    et autres en quantitée très réduite…

    • salut Gianni,

      Je n’ai pas écrit qu’il n’y avait que 2 variétés de cépage, mais j’écris bien « qu’ils se partagent la part du lion », donc les plus importants. En plus je parlais des cépages rouges. Le neretto est certes cultivé dans les Marche, mais en quelle superficie ? Par rapport aux autres, tu conviendras que le neretto en devient presque une anecdote…

      Bien à toi, au plaisir de te lire, merci de suivre mon blog.

      Patrick.

  • Matelica ? pourquoi le nommer ainsi ?

  • Je n’avais jamais entendu parlé de cette région de la Marche, pourtant je connaissais l’un des vins que vous avez cités, j’en ai bu il y a quelques années au détour d’un voyage en Italie.

    • salut Mathieu,

      Merci de ton intérêt au blog. Les Marche sont une région administrative d’Italie, plutôt discrète en effet, ou ce sont les autres qui sont plus tapageuses. En tout cas, de belles choses à y découvrir.

      Petite chose amusante : il semble que tu utilises comme thème de ton site celui que j’utilisais avant pour le mien… 😉
      Gourmandes salutations.

      Pat

  • BastienDK

    Super article.
    Envisageant d’y passer une semaine de vacances prochainement, il tombe à pic.
    Et merci à Gianni Formizzi Opitz pour les compléments !

    • Merci Bastien,

      Tu me raconteras ton séjour, car j’ai l’intention d’y aller bientôt.
      Merci de ta fidélité au blog, gourmandes salutations. Elle est pas belle la vie ?

      Patrick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*