7 juin 2011

le nez dans le vert : le premier salon des vins bio du Jura : immense réussite !

by Patrick Maclart

J’étais le 28 mars dernier au premier salon des vins bio du Jura appelé « le nez dans le vert« . Ce salon est une IMMENSE réussite, et quand je dis « immense », c’est un doux euphémisme.

Tout d’abord parce que j’y étais le dimanche 28, au lieu d’y être le lundi 29, journée réservée aux professionnels; des raisons de travail évidentes m’en ont empêchées. Et donc, une affluence, quelle foule ! Et que des sourires, de l’enthousiasme, du bonheur bon enfant… Je m’y suis senti comme un poisson dans l’eau. Plus de mille visiteurs sur le week end, vous avez bien lu !!

Cette réussite vigneronne d’un salon qui se définit comme « authentique et décalé« . Bruno CIOFI, maître de chai talentueux du domaine de la Pinte à Poligny, a pris le temps de me communiquer toutes les informations relatives à cette manifestation.

BANDEROLE

 

Pour voir la vidéo réalisée avec Bruno CIOFI, cliquez ici.

C’était pour moi le moment rêvé de (re)découvrir une viticulture jurassienne aussi proche que lointaine de mes terres burgondes. En effet, ce sont désormais 13 % (oui, vous avez bien lu !) qui sont convertis à l’agriculture biologique; à ma connaissance un record en France. La présence aussi de quelques vignerons élaborant leurs vins sans soufre, appelés « nature » (je ne vois rien de surnaturel au soufre), m’ont permis de me faire un peu le palais à des vins qui à mon goût sont plus souvent dédiés à la bonde de l’évier qu’à ma gourmande bouche ! Je les ai dégustés toutefois sans à priori, en ne me disant à aucun moment qu’ils pouvaient être ainsi faits.

Quelques blogueurs étaient présents pour porter la bonne parole de ce vignoble d’exception, travaillé lui aussi exceptionnellement : le truculent Olif, du blog éponyme, David du bicéphale buveur, qui semblait s’éclater autant que moi (pour Olif, il jouait à domicile, donc totale éclate).

J’ai dégusté l’ensemble des domaines présents, à concurrence d’au moins 2 vins par vigneron, sauf deux domaines dont je connais la production, et dont celle-ci ne me convient pas. Mes notes démarrent à « ** » (très moyen) à « ***** » (exceptionnel), avec bien sûr des nuances.

Bonne lecture !

DEGUSTATION

domaine du Pont de Breux – Marnoz

*** Poulsard 2009
robe pâle, nez de griottes, clafoutis. Bouche de cerise, notes jolies de tabac blond, ensemble fluide. Bonne longueur.

**** côtes du Jura 2009
assemblage 50/50 chardonnay-savagnin. Très beau nez, marqué par le savagnin frais. Bouche nette, précise, cerneau de noix, incroyable. Belle finale sur une acidité convaincante.

Cet assemblage savagnin-chardonnay, puissant, profond, terrien, m’a vraiment séduit. Un vin de grande gastronomie.

domaine BERTHET-BONDET – château-Chalon

j’ai été époustouflé (le mot est faible !) par les vins de ce domaine, un reportage s’imposera à l’aise.

Jean BERTHET, souriant, peu affable, n’est que le conducteur de ses vins, à l’entendre. J’adore cette humilité sincère.

***** chardonnay 2010 (brut de fût)
quel grand nez ! chardonnay, pointe de réduction due à l’élevage, noisette, beurre frais, floral, complexe. Belle bouche sincère, superbe, ample, généreuse, petite touche boisée. Très belle finale.

Quand je suis enthousiaste, je suis enthousiaste ! Gourrmands, complets, riches, pleins, telluriques, concentrés… J’arrête là la litanie des adjectifs, pourtant ils sont sincères, justes.

***** savagnin « naturé » 2010 (brut de fût)
nez d’ortie, d’eucalyptus, floral, pointe de buis, fruit jaune. Très complexe. Bouche concentrée, tendue, superbe végétal, belle tension acide magnifique. Finale longue.

domaine de la Tournelle – Arbois

beaucoup de dégustateurs semblent avoir apprécié les vins de Pascal Clairet, je ne les suis pas.

** « fleur de savagnin » 2008
nez de compote de pommes, curieux. Bouche pas convaincante, asséchante. Pourtant il y a construction et belle structure. Je n’apprécie pas les arômes de ce vin.

**(*) trousseau « des Corvées » 2009
nez sur le fruit blet, confiture cuite. Bouche plus convaincante, structure élancée, vive. Bonne longueur.

domaine de la Cybelline – Mesnay

*** Arbois blanc « les Orchis » 2010
85/15 chardonnay-savagnin. Nez discret, due à mon avis à une mise récente. Bouche pas mal, complexe, belle expression au développement. Jolie finale salivante. Bon, très beau sur la fin.

domaine PIGNIER – Montaigu

En biodynamie depuis 2002, ce domaine m’a époustouflé avec ses vins…

****(*) trousseau 2009
nez très fruité, framboise, groseille, arbouse, très joli. Bouche souple, fruitée, quel beau fruit net. Finale sur un fruité complexe, bien fait, gourmand.

retrouver des notes d’arbouse fraîche dans un vin, quel bonheur, quelle gourmandise !

**** chardonnay « typé » 2007
3 ans d’élevage sur fûts. Très beau nez « typé » : noisette, florale. Bouche puissante, des notes très particulières en milieu de bouche, difficiles à définir. La finale est superbe, ample, axée sur la noisette et la noix. Long, long…

domaine des CAVARODES – Cramans

*** Arbois blanc « Guille-Bouton » 2009
joli nez très chardonnay, un sur la réserve sur la précision des arômes. Bouche souple, fruitée, bien faite. Se rattrape sur la longueur.

Peggy & Jean-Pascal BURONFOSSE – Rotalier

***(*) côtes du Jura « Varron » 2008
nez discret, élégant, confiture de tomates vertes, très agréable. Bouche à l’attaque acide, tonique, au beau développement. Nervosité en finale qui fait saliver. Joli.

***(*) côtes du Jura « les Bélemonites » 2008
70/30 savagnin-chardonnay. 18 mois d’élevage sur lies, et ouillé. Nez élégant, fruité, le savagnin domine pour l’instant l’ensemble. Bouche ronde, élégante, belle tension. Bonne longueur, salivant. Les arômes vont encore se développer.

Didier GRAPPE – Saint-Lothain

** chardonnay « Longelin » 2009
nez discret, simple, pomme, note dérangeante (viscères ?). Bouche simple, discrète, l’évolution est sympa. Finale comme la bouche simple.

*** trousseau 2009
joli nez de cerise, églantier, très floral. Bouche très ronde, gourmande, souple. Gourmandise à boire vite.

Le cadre de la dégustation : les jolies et impressionnantes caves du domaine de la Pinte, à Poligny.

maison Pierre OVERNOY – Pupillin

Amusant l’histoire de ce domaine où un employé a repris l’exploitation en 1990. Travaille naturellement et sans soufre.

*** chardonnay 2008
nez frais, pomme à cidre, noisette fraîche. Bouche tendue, riche, concentrée. Superbe trame acide. Finale longue et ample, sera encore mieux quand l’acidité sera fondue.

*** chardonnay 2009
nez très élégant, gariguette (eh oui !), pomme, curieux mais joli. Bouche ronde, sur la pomme, fruitée et longue.

caves Jean BOURDY – Arlay

** côtes du Jura rouge 2006
constitué des 3 cépages rouges du Jura (pinot noir, trousseau et poulsard) à parts égales. Nez étonnant, complexe, fumée, terre fraîche, bonbon de coquelicot. Bouche assez marquée par les tanins et un fruité curieux. Austère, personnel, mais antipathique.

**** côtes du Jura « savagnin » 2006
nez très savagnin, riche, noix fraîche, petit côté zesté. Bouche riche, ample, très noix fraîche, concentrée, salivante. Belle rétro. Un beau vin traditionnel.

La spécialité du domaine semble être le savagnin « traditionnel ». Le reste de la gamme ne m’a pas envoyé au plafond.

Champ d’Etoiles – Gevinvey

un couple de jeunes Belges venus tenter vraiment une aventure. Ils arrivent avec un regard novateur, et très peu de barrières. Leurs vins sont de qualité, et leur sourire, leur regard, eh bien c’est plein d’étoiles ! A suivre de très près !

Regardez leur sourire, leur regard, on sent l’envie, le plaisir… Un vrai champ d’étoiles !

pinot noir 2008
***(*) joli nez de petits fruits rouges, charmant. Bouche un peu sèche à l’attaque, mais développe bien. Jolie finale croquante et craquante !

***(*) « Castor » 2009
50/50 chardonnay-savagnin. Nez frais, fin, délicat, joli style. Bouche bien faite, malgré un petit côté « noix de cola ». Développement, finale et rétro très jolis, charmeur… Domaine à suivre.

domaine OVERNOY-CRINQUAND – Pupillin

**** Arbois Ploussard 2009
joli nez, petite cerise, poivre. Bouche souple, fruitée, grenade et fraise en bouche. Du plaisir jurassien pur beurre 100 % !!

Quand le Jura « fabrique » des bombes « F », F pour fruit !! Quel bonheur, entre la petite fraise et la grenade… Miam miam !

**** savagnin 2007
joli nez intense, noix fraiche, net, propre. Bouche bien faite, axée sur le terroir, intense, riche. Très belle longueur. Très persistant.

Gérard VILLET – Arbois

Un grognard du bio !

***(*) chardonnay 2008
nez étonnant : tilleul, ortie, pomme. Bouche ronde, sympa, poire et noisette. Bonne longueur, finale grillée.

***(*) poulsard 2009
nez fruité, petite cerise, simple mais joli. Bouche fruitée, sympa, souple, vin friand et gourmand. Bonne longueur, jolie rétro sur le fruit.

domaine de la Pinte – Pupillin

ce domaine en biodynamie fait partie des phares du Jura. Continuez !

***(*) Arbois trousseau 2007
joli nez, petite réduction, minéral, fruit rouge et noir, notes poivrées. Bonne bouche vineuse, poivrée, équilibrée, intense. Belle longueur et rétro sur un joli fruit propre.

**(*) Arbois Pupillin « melon à queue rouge » 2007
cette cuvée n’a jamais été ma favorite dans cet excellent domaine. Nez amusant, bien fait, mais discret : floral, fruit sec. Bouche fine, personnelle, amusante. Belle finale équilibrée.

****(*) Arbois savagnin « ouillé » 2005
nez profond, intense, élégant, les parfums sont axés essentiellement sur le cépage.Bonne bouche intense, concentrée, sans être excessive. Il ya de la finesse dans l’ensemble qui finit long, très long. Rétro magnifique, pas d’autres mots. Grand vin.

Concentré sans être lourd, musclé sans être pataud, riche sans être excessif… Voici quelques caractéristiques qui correspondent pour moi à un grand savagnin. Le voilà. Alléluia !

Philippe BORNARD – Pupillin

*** ploussard « point barre » 2010 (brut de fût)
nez fruité, framboise, mûre, poivre. Bouche amusante, part sur le fruit et un côté fumé. Bonne finale.

** trousseau « le Ginglet » 2010 (brut de fût)
petite réduction, notes animales. Bouche fruitée, un peu astringeante; pas convaincu, à suivre.

Patrice HUGHES BEGUET – Mesnay

Patrice BEGUET a un enthousiasme comme j’ai rarement vu dans le milieu du vin. Un crédo en béton, des vins oenologiquement parfaits, il y manque parfois un petit truc qui s’appelle « l’âme »… Mais Paris ne s’est pas construit en un jour, et je suis absolument certain et convaincu de la réussite de ce domaine.

**** Arbois Pupillin « côte de Feule » 2009
100 % poulsard. Robe claire. nez fumé, toasté, magnifique élevage parfaitement maîtrisé, cerise à noyau, joli style. Bouche fruitée, poivrée, ample, fruit frais. Le côté « toasté » ne domine fort heureusement pas la bouche. Très bel exercice de style, belle longueur.

une qualité d’élevage rare… Un vigneron plus qu’enthousiaste… Un domaine à suivre de près.

*** Arbois « très Ordinaire » 2009
100 % savagnin ouillé. Joli nez de pomme au four, mirabelle. Bouche bien construite, savoureuse, agréable. Bonne longueur.

***(*) trousseau « so True » 2009
robe pâle, nez poivré, mûre, framboise. Bouche fluide, joli fruit en milieu de bouche. Finale franche.

André & Mireille TISSOT – Montigny-les-Arsures

*** Arbois chardonnay « les Graviers » 2008
sol calcaire. Très beau nez parfumé, pomme mûre, souple mais joli. Bouche bien faite, très noisette grillée en milieu de bouche. Bonne finale.

**** Arbois chardonnay « en Barberon » 2008
sur sol argileux. Joli nez de pomme mûre, sésame grillé. Bouche bien faite, plus structurée, tendue. Belle finale profonde.

***(*) Arbois trousseau « singulier » 2009
joli nez de fruit rouge, épice douce. Bouche tannique à l’attaque, développe bien. Finale nette.

Jean-François GANEVAT – Rotalier

Rien à redire, si ce n’est qu’un côté « star » qu’il faudrait revoir…

***(*) Côtes du Jura « cuvée Marguerite » 2008
100 % chardonnay. Nez discret, un côté grillé. Bouche bien faite, mûre et salivante. Jolie trame acide. Très belle finale.

****(*) Côtes du Jura « cuvée de Garde » 2009
50/50 chardonnay-savagnin. Très beau nez intense, fin et puissant à la fois : noisette, prune jaune. Bouche fine, élégante, concentrée, ça souffle au développement ! Superbe, finale très longue.

***(*) Côtes du Jura « Pleindont » trousseau 2010 (brut de fûts)
nez en cours d’élevage, un peu de réduction (bon signe), notes végétales et parfums bousculés. Attaque sur une pointe de gaz (autre bonne nouvelle), très aromatique, fruit rouge, un côté racine, aubépine. Bonne finale.

**** Côtes du Jura « cuvée Julien » pinot noir 2010 (brut de fûts)
très beau nez, pointe de réduction, cerise noire, épices, prometteur. Attaque sur une pointe de gaz, beau développement sur la chair de cerises, des notes terriennes. Belle finale fruitée et ample.

Claude BUCHOT – Maynal

**(*) Côtes du Jura pinot noir 2009
nez discret, pointe minérale, fruit en retrait. Bouche simple, fraîche, végétale et tendue.

**(*) Côtes du Jura « poulsard » 2009
nez convaincant, personnel, poivré, framboise. Bouche bien faite, malgré un côté « acétate » qui marque bien. Bonne finale. Dommage ce côté « chimique ».

*** Côtes du Jura savagnin 2006
joli nez de noix, simple mais joli. Jolie bouche rafraîchie grâce à la très belle trame acide. Long et intense.

Les Dolomies – Passenant

**** Côtes du Jura chardonnay « les Combes » 2008
très beau nez fin, minéral, granny smith. Bouche fine, tendue, belle minéralité. Belle finale en tension, très longue, à défaut d’ampleur ou de largeur; c’est l’effet millésime. Très belle bouteille.

appréciable, et apprécié !

***(*) Côtes du Jura savagnin ouillé « en Rolion » 2009
nez discret, réservé, les parfums se retiennent. Bouche bien faite, ronde, fruitée, charmeuse, pas d’excès ni de lourdeur. Belle finale.

Domaine de Saint-Pierre – Mathenay

***(*) Arbois chardonnay 2009
très joli nez toasté, noisette grillée, joliment marqué par l’élevage précis. Bouche bien faite, ronde, gourmande, joliment boisée. Belle finale.

*** Arbois rouge 2009 « F »
assemblage pinot et vieilles vignes de ploussard. Nez épicé, poivré, mûr. Bouche souple, fruitée, agréable, ronde, longueur convenable.

8 Responses to “le nez dans le vert : le premier salon des vins bio du Jura : immense réussite !”

  • Bravo pour ce parcours quasi exhaustif! Juste une ou deux remarques: Manu Houillon, « l’employé » de Pierre Overnoy est en fait un neveu, devenu « fils spirituel », et qui a fait tout son apprentissage au domaine. C’est tout à fait naturellement qu’il a donc pris sa succession. La « curiosité » du Chardonnay 2009 présenté à la dégustation vient essentiellement du fait qu’il s’agit d’un blanc macéré, d’où son « atypicité ».
    Fanfan Ganevat est devenu une « star » un peu malgré lui et ce statut ne lui plait pas trop, je pense. C’est surtout un électron libre et enjoué, qui n’en fait parfois qu’à sa tête. Mais ce n’est pas parce qu’il se la pète.

    • Mon cher Olivier,
      Après t’avoir répondu sur FB, je le fais via mon blog.
      Merci pour la remarque concernant Overnoy. La légende est plus forte que la réalité ! Par contre, des infos sur le « blanc macéré », d’un point de vue technique, bien sûr…
      Pour Ganevat, j’ai été mollo car je ne connais pas le personnage et son vécu. Par contre, se barrer quand 6 ou 7 personnes attendent à être servis, pas ma vision des choses. Mais ça ne l’empêche pas d’être un être comme nous tous, et avoir ses erreurs.
      Merci de ta réaction, et continue, forza !

      Pat.

  • merci, ca me rappelle de bon souvenirs 😉
    et me permettra de ne pas louper certains domaines l’année prochaine

    • Merci de ta réaction Cyril, on aurait dû en profiter pour s’envoyer quelques canons ensemble ! Merci de ta fidélité de lecture, et je vais m’intéresser de plus en plus au Jura; de grandes choses s’y passent…

  • merci « Poulet » 😉 je fais le lien et on trinquera la prochaine fois.
    j’etais un peu speed au salon, j’avais bien profité la veille …
    J’ai juste croisé le fameux Christian et en plus il se tenait bien!

    • pour une fois ! Il faut dire que je l’avais bien dressé… Un coup de peigne dans les cheveux, les oreilles nettoyées, « dis bonjour à la dame »… Ca n’a pas été simple mais il s’est bien tenu. Il n’avait même pas de tache sur lui quand nous sommes rentrés…

  • alice

    ALORS alors Patrick,
    en effet une tres jolie réussite, de la convivalité et du plaisir
    tu n’es pas venu me voir à lire tes commentaires, alors alors
    je suis pourtant toute souriante et toute mignonne!! snas parler de nos vins sans cochonnerie exceptée la certification vin demeter!!
    j espere ne pas faire partie des 2 domaines maudits; il faut bien plaisanter
    en attendant de te faire decouvrir nos vins, au plaisir de te lire

    • bonjour Mademoiselle,

      Pas du tout, il n’y a aucune malédiction dans mes propos ! Juste des déceptions déjà dégustées, et j’ai préféré aller à l’essentiel.
      Ce n’est pas faute d’avoir essayé de déguster à Octavin, mais le stand était pris d’assaut. Je ne disposais que d’une journée. Je suis arrivé vers 11 heures et parti vers 18, donc pas chômé !
      J’ai essayé, dans le but d’apporter le maximum d’informations aux lecteurs, de déguster le maximum de choses.
      C’est avec plaisir que nous nous rencontrerons lors de la deuxième édition. Celle-ci fût un tel succès.
      Au plaisir de te rencontrer !

      Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*