10 janvier 2011

MILLESIME 2009 : au domaine BOYER-MARTENOT à Meursault

by Patrick Maclart

Vincent BOYER s’occupe désormais des vinifications du domaine BOYER-MARTENOT, reprenant la suite de son père Yves. La petite trentaine, il élabore des vins équilibrés et structurés, bien que la finesse soit indéniable dans les vins. Les terroirs sont bien marqués.

BOYER

Nous allons ici nous attarder au millésime 2009, avant la rédaction d’un article plus pointu sur l’ensemble du domaine. Vincent fait évoluer le domaine vers le haut, et les vins s’installent tranquillement comme une révélation. 2009 comme 2008 donnent une bonne idée des possibilités de ce jeune vigneron tranquille à l’humour fin et structuré, comme ses vins.

Il faudra suivre de très près la production de ce domaine dès aujourd’hui, et dans les années à venir.

BOYER1

Domaine BOYER-MARTENOT
Vincent BOYER

17 place de l’Europe
F-21190 MEURSAULT

 tél. +33 (0)3 80 21 26 25
site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

elle a eu lieu «in situ», en présence de Jeanne-Lucie, qui depuis est partie vers le grand Sud.

Bourgogne blanc
plein, riche, joliment citronné, fruits jaunes. Belle longueur.

Meursault «en l’Ormeau»
ce climat sur sol argileux donne souvent des vins faciles. C’est aussi ici le cas avec un nez sympa de mirabelle, de poire juteuse, certaine richesse. En bouche, de la gourmandise, de l’accessibilité. Plein, bien.

Meursault «les Narvaux»
j’ai toujours eu un faible pour cette parcelle située en haut du village, et presque toujours réussie en ce domaine. Le nez est citronné, tendu, notes de noisette. La bouche est vraiment bien faite, grasse mais tendue par une acidité de bon aloi. Touche exotique en arômes, long, mais encore marqué ce jour par l’élevage. Très beau, très prometteur, bonne affaire en vue.

Les vins blancs s’installent doucement comme des références. Les rouges suivront j’espère ce même chemin.

Meursault 1er cru «Charmes»
la parcelle du domaine est située très au sud, presque à la limite de Puligny. Je n’ai pas été souvent ébahi par ce cru chez BOYER-MARTENOT. Ici, on a un nez encore marqué par l’élevage, une toute petite réduction tout à fait normale à ce stade. Un peu sur la réserve, mais l’ensemble en bouche paraît souple et agréable. A revoir.

Meursault 1er cru «Genévrières»
nez délicat, certaine profondeur, noisette, un peu bousculé mais prometteur. Bouche sur un bel équilibre, mûr. Si les arômes ne sont pas encore totalement en place, une harmonie s’en ressent. Jolie bouteille en devenir. Finale bien tendue.

Meursault 1er cru «Perrières»
ce terroir pierreux donne souvent de grands vins. C’est ici le cas. Nez tendu, austère en ce moment, mais ce climat est souvent revêche en cours d’élevage. Les arômes doivent encore se fixer. Belle rétro sur un fruit et des notes minérales. Même si le vin n’est pas sous son meilleur jour, je suis très tranquille car c’est pour moi la cuvée-phare du domaine.

CROIX DE MEURSAULT

Puligny-Montrachet 1er cru «le Cailleret»
jouxtant les grands crus, cette parcelle mérite toute attention. Toutefois, je pense que la marge de manœuvre existe et le vin progressera dans les années à venir. Le nez est fin, prune jaune, assez discret. La bouche est tendue, un peu minérale, fruits secs. Bonne finale.

Dans l’ensemble des vins proposés en millésimes plus anciens, une bouteille a retenu toute mon attention : le Puligny-Montrachet «les Reuchaux» 2007. Avouant mon ignorance sur la situation de la parcelle, je peux dire que le vin m’a totalement emballé. Sous un nez minéral et citronné, mâtiné de raisin blanc, la bouche est juste tendue comme il faut, dotée d’une belle acidité, mais sur un ensemble gentiment gourmand. La finale est généreuse mais fine. Une bouteille qui pour une petite vingtaine d’euro vous enchantera durant 75 centilitres. A saisir d’urgence !

En voici une bouteille qu’elle est belle ! Ce Puligny « les Reuchaux » m’a séduit par sa tension, son accessibilité et son côté « gastronomique ». Pour un peu plus de 20 €, une très belle bouteille sur votre table.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*