5 février 2011

La 40ème édition de la cave de prestige de Bourgogne : un vrai succès !

by Patrick Maclart

Dernièrement avait lieu à Beaune, à la porte Sainte-Marie, la remise des diplômes de la cave de prestige, qui récompensent les 187 vins retenus sur 1.350 présentés. Le jury, pointu, a considéré l’excellence de ces vins en ne prenant que ceux qui avaient obtenu une note supérieure à 16/20.

12.000 de ces bouteilles seront achetées et serviront de vitrine au BIVB. Désormais, le portrait des vignerons primés trônera à côté de leurs bouteilles, dans la cave car, comme le dit Michel BALDASSINI, président du BIVB, rien n’est possible sans les hommes ou les femmes qui font le vin. Bourgogne Wineblog ne peut que lui donner raison.

Les diplômés de l’année, fiers d’un travail irréprochable.

Bien que ce soit la 40ème édition de cette remise de diplômes (et de la dégustation qui va avec, on est en Bourgogne, que diable !), il s’agissait en effet d’une première. Les blogueurs du vin étaient invités. On doit ici féliciter l’ouverture du BIVB à un média qui compte désormais dans la communication du vin. On aura remarqué la présence de Bourgogne Live, avec François et Aurélien qui, arrivés sur le tard de Paris, ont quand même assisté à la remise des diplômes.

De mon côté, je félicite Cécile MATHIAUD, l’attachée de presse du BIVB, d’avoir pris l’initiative de cette invitation. De surcroît, les documents de presse ont été bien transmis, bon boulot.

Mais après le bla-bla des officiels, M. BALDASSINI le président et les autres, de la remise des diplômes, qu’en était-il du vin ? Voilà un sujet qui m’intéresse plus.

Etant donné qu’il y avait 187 échantillons et deux heures pour déguster, j’ai dû sélectionner. Je me suis donc attardé sur les rouges, hors appellations régionales (sauf une exception) et hors vins de l’Yonne, et à un échantillon par domaine (sauf une exception).

J’ai donc dégusté 80 échantillons à peu près, j’en ai rejeté une dizaine. Belle performance. Quelques superbes bouteilles que je vous relate ci-après. Pour la plupart, il s’agit bien de l’excellence de la Bourgogne.

La première table de la dégustation…

Cet excellent moment s’est terminé par un déjeuner au caveau des Arches, à un jet de pierre du BIVB. Merci du moment vécu.

DEGUSTATION

Les vins sont annoncés dans l’ordre de la dégustation. Les photos signalent les vins remarquables. N’oublions jamais qu’une dégustation est un instantané, et que certains vins qui n’ont pas été appréciés ce jour peuvent se révéler demain.

Pierre GUILLEMOT – Savigny-les-Beaune

***** Savigny-les-Beaune 1er cru « aux Serpentières » 2008
On commence fort ! Superbe nez de pinot, intense, fumé, cerise, superbe, vraiment. Bouche à l’attaque souple et fruitée, la trame acide arrive juste après avec le fruit, des arômes complexes et des tanins soyeux. Très long, superbe.

Nez magnifique, bouche complexe et fine, voilà un grand Savigny.

domaine CHEVALIER père & fils – Ladoix-Serrigny

*** Aloxe-Corton 1er cru « Valozières » 2008
Nez de pinot, terre, fruits noirs, noyau, un peu épicé. Bouche à l’attaque souple, la structure est tendue et fine, typique de ce climat. Finale tendue, sur des notes de griotte et florales.

**** Corton-Rognet grand Cru 2008
Nez discret, fermé, notes fumées. Bouche tendue, bien structurée, finale et rétro de caractère. Grand vin en devenir. A suivre.

François LEGROS – Nuits st-Georges

**** Nuits st-Georges 1er cru « la Roncière » 2007
Nez classique, cerise rouge, joli fruit juteux. Bouche fluide, classique, bien construite. Finale fraîche, définition de tanins superbe. Très 2007.

Antonin GUYON – Savigny-les-Beaune

****(*) Gevrey-Chambertin « la Justice » 2008
Nez intense, profond, fumé, réglisse, charmeur, typique des climats du bas de Gevrey. Bouche tendue, fluide au niveau de son volume. Très belle acidité. Finale longue à la trame acide superbe. Longue rétro fraîche sur un fruité mûr sans excès.

Parfumé, réglissé, charmeur tout en ayant une belle structure, un vin typique du bas de Gevrey.

domaine HARMAND-GEOFFROY – Gevrey-Chambertin

****(*) Mazis-Chambertin grand Cru 2008
Nez intense, magnifique, grand pinot, fumée, réglisse, terrien, vraiment un beau Mazis en perspective. Bouche superbe, le boisé est un peu entêtant à ce stade, mais quelle concentration, quel caractère ! Tellurique, complet, la finale rappelle à la finesse du pinot. Ample, beau compromis entre tradition et modernisme.

Du grand raisin, un grand terroir, une vinification qui allie tradition et modernisme… Grande bouteille de caractère.

Michel GAUNOUX – Pommard

***(*) Pommard 1er cru « Grands Epenots » 1998
Nez de pruneau frais, épices, muscade, notes de caramel. Bouche souple, terrienne, sous-bois, mais intelligemment encadrée par des tanins stricts. Belle finale, très belle moelle pour un 98.

domaine BACHEY-LEGROS – Santenay

*** Santenay « clos des Hâtes » 2008
Nez de fruits rouges et noirs, prune, minéral, très Santenay. Bouche plus austère, tendue; le fruit arrive en fin de bouche et met enfin un sourire à l’ensemble, avec une finale assez longue.

Maison Jacques PRIEUR – Meursault

***(*) Beaune 1er cru « Grèves » 2008
Nez fermé, discret. Bouche fraîche, tendue, boisé toasté un peu dérangeant, donnant un côté international à l’ensemble. Belle extraction de tanins. Superbe longueur.

BOUCHARD père & fils – Beaune

***(*) ? Chapelle-Chambertin grand Cru 2006
Nez magnifique, pinot, caillou, floral, de la finesse en promesse. Bouche intense, concentrée, joli boisé un peu aromatique quand même. Toutefois, des amers importants ont gêné la dégustation surtout en finale. A revoir.

JOLIET père & fils – Fixin

** Fixin 2007

Le nez présente un fruité très mûr, fruits confiturés. La bouche présente cette même caractéristique, avec un ensemble évoquant la confiture de mûres. Pas mon style.

domaine de l’Europe  – Mercurey

**(*) Mercurey « les Closeaux » 2009
Nez curieux, fruits noirs et notes de baume à lèvres. Bouche creuse, sans grand relief. Finale dans le même esprit.

Alain & Isabelle HASARD – Aluze

**** Mercurey « la Brigadière » 2009
Nez présentant une pointe de réduction, mais souvent ce signe promet un vin excitant. C’est le cas ici. Bouche bien faite, souple, fruitée, joli grain de tanin, parfums de pinot intense et de gelée de framboise. Belle rétro fraîche. Sur base de ce vin, je pense qu’il faut suivre l’évolution de ce domaine.

Il faudra suivre ce domaine de très près; la facture de ce vin est impressionnante et promet bien des plaisirs à venir.

Manuel OLIVIER – Nuits st-Georges

**** Hautes-Côtes de Beaune « vieilles vignes » 2008
Joli nez, cerise croquante, net, propre, petites notes cendrées en fond de nez. Bouche ronde comme une cerise avec une imbrication de tanin et d’acidité parfaite. Très belle longueur, beau style. Domaine fiable.

Très pinot au nez, croquant en bouche, une belle bouteille de Bourgogne à savourer comme ça, pour elle.

Bernard BOUVIER – Marsannay

****(*) Marsannay « les Longeroies » 2008
Nez intense, fruits noirs, fraise, un côté « corbeille de fruits ». Bouche ronde, fruitée, souple. Les tanins arrivent comme la cavalerie, à la fin. Et là, ils causent ! Longueur phénoménale.

un nez fruité, une attaque ronde et fruitée, une finale tannique… En voilà un beau Marsannay. Toute la gentillesse de Bernard Bouvier dans 75 centilitres.

Gabriel & Paul JOUARD – Chassagne-Montrachet

**** Chassagne-Montrachet rouge « vieilles vignes » 2008
Nez très fruité, intense, terrien, doit se faire, se centrer. L’ensemble est néanmoins prometteur. Bouche souple, ronde, avec une acidité qui soutient bien le vin. Balance fruit/acidité impeccable. Belle longueur.

Gaston & Pierre RAVAUT – Ladoix-Serrigny

*** Ladoix-Serrigny 1er cru « le Bois Roussot » 2008
Nez profond, minéral, assez discret. Bouche assez creuse, avec une trame acide qui revient en finale.

Michel GROS – Vosne-Romanée

***** Vosne-Romanée 1er cru « clos des Réas – monopole » 2005
Toujours cette légère réduction au nez, typique du style Gros. Intense, sexy, un peu sur la réserve, comme cette femme qui s’offusque pour mieux se donner. Superbe bouche au velouté viril. C’est contradictoire, mais c’est la meilleure façon de qualifier ce vin. Longueur incroyable sur la finesse de ce terroir unique. Immense, j’adore.

Grand vigneron, grand terroir, grand vin, alléluia.

Catherine & Claude MARECHAL – Bligny-les-Beaune

**(*) Volnay 2009
Nez fin, discret, frais, bouche très fruitée, impression sucrée désagréable. Bouche et finale aimables.

Jean-Claude BOISSET – Nuits st-Georges

*** Gevrey-Chambertin 1er cru « Lavaux st-Jacques » 2009
Joli nez fumé, toasté, fruits noirs. Pas conforme au climat, dragueur. Bouche fruitée, souple mais concentrée. L’autorité de ce climat n’arrive qu’en finale, un peu asséchante à mon avis dû à un élevage ou trop long, ou au boisé discutable. Belle rétro fraîche. Aucun défaut, mais aucune émotion non plus.

Joseph DROUHIN – Beaune

** clos st-Denis grand Cru 2007
Nez fin, discret, notes de noyau. Bouche acide, tendue, le fruit arrive seulement en deuxième position. L’ensemble me semble fluet et la mention « grand Cru » sur l’étiquette ne correspond pas à ce vin. La finale est toutefois intéressante.

maison JAFFELIN – Beaune

***(*) Santenay 1er cru « Passetemps » 2008
Nez très fruité, chair de cerises, épices. Simple mais joli. Bouche souple, tendre, belle acidité en finale. Travail intelligent.

David MOREAU – Santenay

? Santenay 1er cru « clos Rousseau » 2009
Nez très fermé, illisible. Bouche tendue, difficile, à revoir. Le vin était fermé à double tour.

domaine PARENT – Pommard

****(*) Pommard 1er cru « les Epenots » 2008
Nez fin, profond, cerise, floral, du charme dans un Pommard, c’est vraiment possible. Bouche tendue, un beau mélange entre puissance et finesse. La finale est très Berlioz, puissante dans un romantisme certain. Finale incommensurable. Vin cérébral.

Complexe et cérébral, une grande cuvée pour des moments d’exception.

domaine THEULOT-JUILLOT – Mercurey

***(*) Mercurey 1er cru « les Combins » 2008
Joli nez fruité, net. Bouche jolie, fruitée, net, propre, belle expression de l’acidité. Du plaisir.

Philippe GAVIGNET – Nuits st-Georges

*** Nuits st-Georges 1er cru « les Chaboeufs » 2008
Nez discret, fin, parfums un peu dissociés. Bouche tendue, acidité mordante, un peu excessive, qui gêne la dégustation. Bonne finale.

domaine BERTAGNA – Vougeot

*** Vougeot 1er cru « clos de la Perrière » 2008
Nez fin, distingué, fumé, élevage un peu trop marqué. Bouche à l’attaque boisée, un peu asséchante, ce qui confirme le nez. Sans cela, l’ensemble est bon. Finale sur le boisé, qui pourra se fondre avec le temps.

Alain JEANNIARD – Morey st-Denis

****(*) Côtes de Nuits village 2008
Nez discret, fermé, prometteur, cerise noire, joli fruit. Bouche superbe, fruit impeccable. Belle longueur. Grand fruit dans un tanin net.

Opulent, salivant, le coup de patte d’Alain Jeanniard domine en partie la dégustation.

domaine clos saint-Louis – Fixin

***(*) Fixin « clos st-Louis » 2007
Nez profond, terrien, le fruité est un peu absent lors de la dégustation. Bouche tendue, fine, mais le tanin arrive vers la fin, et c’est du lourd ! Finale retenue. En devenir, à suivre.

René CACHEUX – Vosne-Romanée

**** Vosne-Romanée 1er cru « les Suchots » 2007
Très beau nez, réglisse, fruits noirs, floral, très Vosne. Très bel ensemble qui allie force et finesse, dans des arômes de pinot fin. Le boisé est présent en finale, qui encadre des tanins fins. Belle finale.

domaine NAUDIN-FERRAND – Magny-les-Villers

**** côtes de Nuits village 2008
Nez très fruité, jus de cerises, bonbon de coquelicot. Très belle bouche charmante, rondeur fruitée. Longueur fraîche, du bonheur en bouteille.

Du fruit et de la joie dans cette bouteille…

château de Pommard – Pommard

**** Pommard « château » 2008
Nez profond, terrien, épicé. Bouche tendue, autoritaire, le fruité est à l’arrière de l’acidité et du tanin aujourd’hui. Finale stricte, à garder.

Marc ROY – Gevrey-Chambertin

***** Gevrey-Chambertin « clos Prieur » 2008
Nez profond, terrien, complexe, envoûtant. Bouche incroyable, tendue, fruitée, riche, à l’acidité parfaite. Finale fine, charmeuse, bien encadrée par les tanins et l’acidité. Parfait, pas d’autre mot.

Des pinots comme ça, on en redemande ! Fin, juteux, fruité, avec une structure exactement bien dosée… La perfection est proche.

Charles AUDOIN – Marsannay

**** Marsannay « clos du Roy » 2007
Nez au fruit mûr, belle expression. Bouche bien faite, harmonieuse, ronde, fruitée, un peu asséchante en finale, mais c’est dû au stade d’évolution, pas à l’élevage. Belle finale corsée.

Thierry BEAUMONT – Morey st-Denis

**** Morey st-Denis 1er cru « clos Sorbés » 2007
Nez superbe, ample, fumé, terrien, fruits noirs. Bouche corsée, fruitée, tous les éléments sont bien en place. Une certaine légèreté due au millésime. Belle finale parfumée et riche.

Edmond MONNOT – Dezize-les-Maranges

***(*) Maranges 1er cru « clos des Loyères » 1999
Nez délicat, parfumé, très terrien, sur le raisin. Bouche fine, discrète, tout est là. Bien équilibré. Décidément, les 99 se goûtent toujours bien.

domaine POTINET-AMPEAU – Monthelie

 

***(*) Monthelie 1er cru « les Champs Fuillot » 2004
Nez délicat, griotte, floral, un peu « old school ». Bouche bien faite, élégante, florale, fine. Finale élégante et digeste. Surprise, domaine que je ne connaissais pas.

Jean-Claude REGNAUDOT – Dezize-les-Maranges

**(*) ? Santenay 2007
Nez discret, noyau, minéral. Bouche fine, équilibrée, tendue, mais la finale est plutôt ferme. A revoir, manque d’harmonie évident.

Chantal LESCURE – Nuits st-Georges

**(*) Pommard 1er cru « les Bertins » 2007
Nez terrien, strict; le finage apparaît déjà au nez. Bouche au boisé marqué, un peu écrasant, avec un fruité très mûr. Dans un style moderne.

domaine ROSSIGNOL-FEVRIER – Volnay

***(*) Volnay « les Gigottes » 2008
Nez fermé, strict, austère, avec un pinot vrai en fond de nez. Bouche dans le même esprit, et qui caractérise bien le style maison. Finale ferme.

domaine saint-Marc – Paris-l’Hôpital

*** Beaune 1er cru « clos des Avaux » 2009
Nez de pinot classique, griotte, noyau, cendré, académique et bien fait. Bouche très fine, légère, impression épicée, cacaotée. Finale tendre.

domaine TAUPENOT-MERME – Morey st-Denis

** Morey st-Denis 2008
Nez discret, fermé. Bouche tendue, acide, élevage marqué. Longueur moyenne. Depuis que je déguste les vins de ce domaine, je n’ai pas encore eu de plaisir; je le déplore.

Aubert & Pamela DE VILLAINE – Bouzeron

**** Bourgogne côte Chalonnaise « la Fortune » 2009
Nez fin, fruité, frais. Bouche fine, fruitée, tendue, très très pinot, très très long.

maison SEGUIN-MANUEL – Beaune

*** Savigny-les-Beaune 1er cru « les Lavières » 2009
Nez discret, réservé : fruits noirs, minéral. Bouche ronde, fruitée, un peu cacaoté. Finale convenable.

2 Responses to “La 40ème édition de la cave de prestige de Bourgogne : un vrai succès !”

  • Jacques Terrasse

    Bon, j’arrive plus de 3 ans après, mais bel exploit de dégustation …
    avis tranché, clair, net, sincère et enthousiaste !
    Bravo .

    JT

    • bonjour Jacques,

      Merci d’une part de ton intérêt pour mon blog, ensuite pour tes commentaires sympathiques.
      Chaque dégustation que je fais donne lieu certes à des avis tranchés, merci de la pertinence du propos, mais il arrive que je ne puisse donner un avis. Alors je réserve celui-ci. Tiens compte du fait que chaque dégustation est précédée d’un avertissement, signalant que mon avis n’est pas une sentence tranchée mais ne donnant que mon avis, et tentant surtout de projeter le vin dans le temps, afin qu’entre le moment de la dégustation et la consommation, il y ait cohérence de mon travail (au demeurant pas rémunéré).

      Merci de faire connaître BWB à ton entourage, et merci encore de ton post.
      Gourmandes salutations.

      Pat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*