4 avril 2012

Grands Jours de Bourgogne 2012 : focus sur Chambolle-Musigny et Morey saint-Denis

by Patrick Maclart

La deuxième journée des Grands Jours de Bourgogne, grande manifestation ayant lieu tous les deux ans, et réunissant toute la Bourgogne et durant 5 jours, est consacrée à la Côte de Nuits, nos Champs-Elysées à nous.

Ce focus est consacré à deux appellations que j’adore : la soyeuse Chambolle-Musigny et le régulier Morey saint-Denis. Comme à son habitude, cette belle dégustation est organisée à la grange de Saulx, à Gilly-les-Cîteaux. Et une fois de plus, je vais grogner sur ce choix. Pourquoi continuer à organiser cette dégustation dans cet endroit certes esthétiquement irréprochable, mais où il fait sombre comme dans les grandes galeries des mines lorraines, où l’espace est plus exigu qu’une geôle du KGB… Bref, un choix qui me surprend une fois de plus.

De plus, cette salle ne permet pas une ergonomie propre à une dégustation professionnelle. Les crachoirs, l’eau et le pain manquent… Il est important en effet lorsqu’on déguste de manière intensive de ne pas avoir un endroit aussi païen que ça. Enfin, j’arrête, car après on va dire que je râle…

Toutefois, ne boudons pas notre plaisir à déguster parmi les plus grands vins du monde. Des grands vignerons présents, et je déplore la grande suffisance de certains, vous servant leurs divins breuvages sans le moindre sourire, la moindre explication, attendant juste comme la purge, que ça passe. Etre présent pour être là. Alors que la planète entière est venue à leur rencontre. Je déplore.

Communions et mariages, certes. Bar Mitzvahs certes toujours. Mais pour les dégustations, je suis plus circonspect pour la grange de Saulx comme lieu. Pourtant, Morey dispose d’un ensemble plus que convaincant. A revoir.

Fort heureusement que les bons, les grands eux, étaient présents avec le sourire aux lèvres et la bouteille à la main. Et ils sont l’immense majorité. Continuez à représenter les plus grands vignobles du monde avec votre esprit d’homme et de femme de la terre, notre belle terre burgonde.

Le millésime principalement dégusté est 2010. Bien carré dans ses tanins, concentré, de belle présence, il donne des vins plutôt satisfaisants et surprenants. On n’attendait pas telle fête à l’arrivée des raisins. Car si certains vignerons ont le syndrôme bordelais (vous savez, l’année du siècle tous les ans… Ou l’année du millésime, quand c’est moins bien réussi), il était clair que la partie n’était pas gagnée. Mais comme j’aime à répéter, c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens. Et c’est bien joué !

DEGUSTATION

Pour votre confort, les domaines sont inscrits dans l’ordre alphabétique. Je n’ai pas eu la possibilité de déguster la totalité des domaines présents, mais je vous avoue que les domaines manquants peuvent se compter sur les doigts des deux mains. Les conditions de dégustation étaient excellentes. Les notes démarrent de « ** » (très moyen, voire médiocre) à « ***** » (exceptionnel).

ATTENTION : n’oublions jamais qu’une dégustation est un instantané du vin à un moment donné. Jamais une note ne doit être considéré comme un jugement définitif mais plutôt comme une impression qui peut (parfois) être projetée.

Affûté comme une lame de Tolède, mes papilles sont prêtes pour vous relater le maximum du possible !

domaine Pierre AMIOT & fils – Morey saint-Denis

***(*) clos de la Roche Grand Cru 2010
nez fumé, élégant petite cerise; le style maison semble bien respecté. Bouche retenue, réservée, belle acidité. Ca se réserve mais ça parlera. La finale est nette, fruitée, avec de beaux tanins. Très long. Dans un style tendu, élégant et fin, typique du finage et du style maison.

LE DOMAINE DE LA DEGUSTATION
domaine AMIOT-SERVELLE – chambolle-Musigny

au sommet de son art, Christian élabore des pinots de caractère mais avec la finesse des crus de Chambolle. Finesse et dilution sont vraiment deux choses différentes…

***** Chambolle-Musigny 1er cru « Amoureuses » 2010
nez sublime, marqué par l’élevage ce jour, mais des notes de pinot noir, de jus de cassis, du floral, c’est superbe. La bouche est onctueuse, fine, ronde, avec un joli velouté qui n’appartient qu’à Chambolle, des tanins bien présents. Ca finit long, c’est sublime. Christian au top, comme d’habitude.

ce genre de vin parfait me rend palpable la réalité de Dieu… Christian, tu es béni. Et moi ravi.

domaine ARLAUD – Morey saint-Denis

j’ai peine à suivre ce domaine où je trouve souvent une irrégularité dans la production.

***(*) Chambolle-Musigny 1er cru « les Noirots » 2010
très beau nez expressif, très Chambolle, notes florales typiques de ce cru. Bouche fine, élégante, l’expression des tanins et de l’acidité sont tout bonnement superbes. Les arômes sont encore réservés, mais le vin est de mise récente. C’est très long et pour l’instant dominé par le bois.

domaine BALLORIN et F. – Morey saint-Denis

***(*) Morey saint-Denis « Très Girard » 2010
nez très pinot, sur la finesse, fruits rouges de buisson. Bouche fine, légère, qui pinote énormément. Pinot de dentelle, c’est joli et croquant. Belle longueur. Les vins de Gilles sont de plus en plus précis à chaque millésime, mais il faut être attentif quand même au volume du vin.

J’aime l’entrain et la candeur de l’homme. J’aime aussi ses vins qui pinotent à crever, qui vous donnent l’exact parfum du pinot noir. Il faut veiller toutefois à aussi extraire un peu de matière pour ne pas tomber dans le diaphane. Le tout est dans la limite. Je mets tout mon crédo au service de Gilles Ballorin.

Ghislaine BARTHOD – Chambolle-Musigny

certains millésimes récents m’avaient laissé sur ma soif. Les 2010 sont en forme.

***(*) Chambolle-Musigny 1er cru « les Cras » 2010
nez frais, élégant, distingué, plus floral que fruité. Bouche ferme mais distinguée et élégante, dans la fraîcheur. Le terroir calcaire de ce cru ne donne jamais des vins de volume. Belle longueur.

domaine BERTAGNA – Vougeot

les vins de ce domaine progressent de millésime en millésime, à suivre.

***(*) Vougeot 1er cru « clos de la Perrière » 2010
brut de fût. Beau nez fumé, cerise noire, boisé un peu présent mais je pense que ça se fondra. Bouche bien faite, un léger creux en milieu, mais ce n’est pas encore en bouteille, le vin progressera. Finale sur une belle expression de tanins un peu carrés, typique du finage de Vougeot.

A. & S. BIDAULT – Morey saint-Denis

**(*) Chambolle-Musigny « les Herbues » 2010
robe claire. Nez fumé, marqué par l’élevage, le fruit est encore un peu masqué. La bouche est fluide, légère, ça manque de moelle, de volume, mais ça finit bien. Le tanin en finale est un peu mordant.

maison Jean-Claude BOISSET – Nuits saint-Georges

**(*) Chambolle-Musigny « les Chardannes » 2010
nez fermé, discret, petite cerise à noyau. Bouche fine, légère, certaine tension; l’acidité est jolie mais ça manque de volume en milieu de bouche. Longueur convenable.

domaine CASTAGNIER – Morey saint-Denis

les vins de Jérôme ont énormément progressés. Plus précis depuis quelques millésimes, ils ont gagné en volume, en lisibilité, en plaisir. Jérôme serait-il dans une bonne phase de vie ? Je ne l’ai jamais vu aussi à l’aise.

****(*) clos Saint-Denis Grand Cru 2010
très beau nez de finesse, petite cerise, ça pinote bien, très fin, et tellurique. Bouche très fine, expressive, superbe trame acide, ça développe, ça fait la queue de paon en finale. C’est d’une longueur inouïe. Ca me donne envie de me réconcilier avec ce cru.

je n’ai jamais senti humainement Jérôme CASTAGNIER aussi bien dans ses baskets. Ca se ressent dans ses vins. Un homme a trouvé son harmonie, pour notre régal.

****(*) clos de Vougeot Grand Cru 2010
brut de fût. Nez plus profond, plus réservé, fumé, bel élevage. Bouche qui dépote ! C’est intense, présent, encore une superbe trame acide. Des notes étonnantes de maturité de raisin, avec un superbe fruit en finale. A suivre.

Christian CLERGET – Vougeot

j’essaie toujours et encore de comprendre le style, sans succès.

** Vougeot 1er cru « les Petits Vougeots » 2010
nez curieux de lamelles de champignons. Bouche pas terrible, très moyenne, dans un style bousculé.

clos de Tart – Morey saint-Denis

*** clos de Tart Grand Cru 2010
nez fruité de cerise rouge, c’est frais et agréable. Bouche fine, poivrée, épicée, légère, la finale est plus convaincante.

domaine DIGIOIA-ROYER – Chambolle-Musigny

Michel DIGIOIA élabore des Chambolle « punchy » en toute modestie. Un domaine avec des vins fiables, interdit aux snobs et buveurs d’étiquettes.

**** Chambolle-Musigny « vieilles vignes » 2010
nez fruité, arbouse, cerise griotte. Bouche plus convaincante que le nez, avec un tanin tonique, qui est le coup de patte de Michel. Finale concentrée et longue. Ca le rattrape.

domaine FELLETIG – Chambolle-Musigny

***(*) Chambolle-Musigny 1er cru « les Combottes » 2010
nez fermé, marqué par l’élevage, ça masque le fruit. La bouche est tannique, tonique, l’acidité « mord » un peu. Il faut lui laisser du temps, c’est peu lisible mais il semble y avoir des promesses.

domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR – Marsannay-la-Côte

je me suis souvent étonné du succès énorme de ce domaine lors des derniers millésimes qui pour moi n’étaient pas les plus brillants.

**(*) Bonnes-Mares Grand Cru 2010
nez fin, petite cerise, graphite, cuir. Bouche fine, mais le tanin arrive avec de bien gros sabots et domine l’ensemble. Un tanin que je qualifierai de « grossier » vu l’appellation. La finale est convaincante malgré tout.

maison Alex GAMBAL – Beaune

une maison qui progresse énormément depuis 2008. Souvent meilleur en blanc qu’en rouge. A suivre.

***(*) Chambolle-Musigny 1er cru « les Charmes » 2010
joli nez délicat, beau pinot fin, buisson. Bouche fine, soyeuse, élégante, s’exprimant surtout en finale. Très long. Il sera meilleur dans quelques années. La quatrième étoile est très proche.

domaine HUDELOT-BAILLET – Chambolle-Musigny

** Chambolle-Musigny « vieilles vignes » 2010
nez fumé, framboises, assez simple dans son expression, l’élevage est aujourd’hui marqué. Bouche fine, fruitée, le tanin est bien présent. Finale poivrée, un peu asséchante. L’expression des tanins n’est pas des meilleures.

Alain JEANNIARD – Morey saint-Denis

un vigneron sympathique et fiable, avec un style bien marqué, mûr, généreux, à la moelle gourmande. En plus, chez Jeanniard, c’est comme dans le cochon, tout y est bon !

**** Chambolle-Musigny 1er cru « les Combottes » 2010
élaboré en vendanges entières. Superbe nez complexe, fraise, guimauve, notes florales intenses. La très belle bouche est concentrée, volumineuse tout en restant fine, très belle acidité. Les tanins viennent couronner le tout. Encore une réussite.

***** Morey saint-Denis 1er cru « les Chenevery » 2010
nez plus opulent que le Chambolle, chair de cerises, impression de jus, c’est beau ! Bouche superbe, bien construite, profonde, terrienne tout en restant complexe et expressive. Longueur inouïe, rétro incommensurable. A encaver si vous êtes malins. L’une des plus belles bouteilles de la dégustation.

un pinot d’excellence, généreux, profond et large… Une bouteille de table, avec des amis choisis. Et de bonne tenue, à conserver gentiment, en cave.

Rémi JEANNIARD – Morey saint-Denis

une qualité qui progresse, et des tarifs parmi les plus sages de la côte de Nuits. Ca devient vraiment une excellente affaire, mais chuuuut…

***(*) Morey saint-Denis « vieilles vignes » 2010
nez de pinot classique, petite cerise à noyau, fruits frais, notes épicées. Bouche bien faite, classique, avec du volume et de la fraîcheur. La finale est réservée mais la rétro convainc. Long.

Olivier JOUAN – Arcenant

il faut suivre IMPERATIVEMENT le travail de cet homme sympa, généreux. Ses vins gourmands et de bonne constitution tiennent bien dans le temps.

****(*) Morey saint-Denis 1er cru « la Riotte » 2010
nez assez puissant, tellurique, profond, riche, ça annonce une très belle bouche ! Bingo, mais ça doit encore se centrer, car la mise est récente. De superbes tanins généreux, une très belle trame acide qui doit encore trouver sa place. Les arômes doivent encore se trouver, mais là je suis plus que confiant. Superbe longueur, du travail de pro !

le style Jouan, c’est franc, droit, généreux, riche, profond, et sans concession. Vous comprenez pourquoi j’aime, et je comprends pourquoi vous aimerez.

domaine des Lambrays – Morey saint-Denis

Energique et humble, Thierry BROUIN met tout son talent au service de ce cru.

***** clos des Lambrays Grand Cru 2008
nez profond, discret, très cerise, c’est sur le fruit mais il y a une complexité certaine. Bouche vineuse, ça souffle ! Le vin n’est pas spectaculaire dans ses arômes mais dans sa construction, c’est une cathédrale ! Tanins et trame acide immenses. Ca tiendra dans le temps, c’est certain. Longueur incommensurable.

domaine LEYMARIE ceci – Vougeot

***(*) Vougeot « clos du Village » 2010
nez complexe, floral, épicé, notes camphrées. Bouche fine, fumée, le boisé est présent ce jour mais ça devrait se fondre. Le vin en finale est très beau, avec des notes de noisette grillée et de fruits noirs, un boisé chic. L’ensemble est convaincant.

Michel MAGNIEN – Morey saint-Denis

**** Morey saint-Denis « Très Girard » 2010
très beau nez fumé, marqué par l’élevage, fruits noirs. Bouche bien faite, concentrée, tannique, avec une expression généreuse. C’est long. Style maison respecté.

Frédéric MAGNIEN – Morey saint-Denis

je ne comprends vraiment pas l’écart qu’il y a entre le domaine Michel MAGNIEN et Frédéric, sachant que c’est le même homme aux manettes. Souvent, l’écart entre les deux productions s’apparente au gouffre.

* Morey saint-Denis « les Herbuottes » 2010
nez à l’expression curieuse, comme aigrelette, évocation de sueur. La mise récente pourrait expliquer ça, mais je doute. Bouche curieuse, décentrée, la finale est plus convaincante.

Jacques-Frédéric MUGNIER – Chambolle-Musigny

le stand ayant été pris d’assaut par la Première Division de dégustation nippone, je n’ai pu déguster quoi que ce soit. Soulevons toutefois un niveau de qualité très élevé, de même que les prix.

domaine ODOUL-COQUARD – Morey saint-Denis

un domaine qui progresse, tout doucement, trop doucement…

*** Morey saint-Denis 1er cru « clos la Riotte » 2010
joli nez classique de pinot, petite cerise, fraise, notes de noyau. Bouche fine, délicate, tendue, mais c’est un peu léger en bouche. Finale convenable et propre.

domaine Chantal REMY – Morey saint-Denis

une grande famille de la côte, peu présente aux dégustations. Des vins qui m’ont agréablement surpris; la révélation de la dégustation.

**** Morey saint-Denis « clos des Rosiers – monopole » 2010
nez délicat, fin, floral, presque aérien. Un style rare, car il y a malgré tout de la présence. Bouche fine, soyeuse, délicate, tout en finesse. Jolie trame acide. C’est long et une très belle rétro sur la petite cerise.

heureux de revoir ce vénérable et hautement respecté domaine sous les feux de la rampe. Des vins élégants, conformes à leur terroir, et un Clos de la Roche comme je les aime, avec de l’austérité, de la réserve, et des angles comme les églises romanes. Dieu n’est pas loin…

****(*) Clos de la Roche Grand Cru 2010
nez vineux, profond, intense tout en restant fin. Bouche bien faite, retenue dans l’expression de ses arômes, mais l’acidité comme la trame acide sont superbes. L’expression des tanins aussi, et le vin part tout en longueur en étant un peu austère et réservé. Un vrai Clos de la Roche qui démontre son terroir. Très long.

Anne & Hervé SIGAUT – Chambolle-Musigny

une adresse qui s’installe dans le peloton de tête des grands domaines. Des vins sublimes, du caractère et de la présence.

LA BOUTEILLE DE LA DEGUSTATION
***** Chambolle-Musigny 1er cru « les Noirots » 2010
superbe nez intense d’une profondeur incroyable, c’est vibrant, présent, mais l’expression exacte des parfums est aujourd’hui retenue. Normal, la mise est récente. La bouche est concentrée tout en restant fine, avec des tanins qui encadrent superbement un ensemble qui évoluera royalement dans le temps. Superbe.

voilà le genre de fusée atomique qui confirme la grandeur des terroirs de Chambolle-Musigny. Un nez profond, un vin vibrant, et une femme aux manettes. Anne, j’ai adoré.

Henri de VILLAMONT – Savigny-les-Beaune

la dernière dégustation m’avait laissé sur ma soif, avec des échantillons qui se dégustaient très mal. Ce n’est qu’un mauvais souvenir, et j’ai été ici rassuré. Des vins sérieux et bien travaillés.

***(*) Chambolle-Musigny 1er cru « les Baudes » 2010
joli nez qui pinote bien, c’est intense, vibrant, notes de framboise, très belle élégance. Bouche bien faite, belle trame acide, c’est bien construit. Finale longue avec un boisé chic élégant. Persistant. La quatrième étoile est toute proche.

16 Responses to “Grands Jours de Bourgogne 2012 : focus sur Chambolle-Musigny et Morey saint-Denis”

  • Encore du bon boulot ! A te lire je suis encore plus dégoûté de n’être pas venu 🙁

  • kempf

    Merci encore Patrick d’enrichir notre passion.

    J’étais present, mes révélations :

    Olivier JOUAN (très beau Morey St-Denis)
    BALLORIN (même le Bourgogne était croquant !),
    Jérôme CASTAGNIER (des vins concentrés comme j’aime).

    Les confirmations:
    AMIOT-SERVELLE (une préférence pour les premiers crus),
    DIGOIA-ROYER(des vins bien srtucturés et explosifs à la fois),
    ROBLOT(typique Chambolle)
    Clos des Lambrays (très aérien, bel avenir)
    FAIVELEY (superbe chambolle 1er cru « Combe d’Orveau)

    Déceptions
    CLERGET et CLOS DE TART
    Conclusion: Entre un MUSIGNY de j.f. MUGNIER et un Amoureuses de AMIOT-SERVELLE, j’achète le deuxième.

    • salut Jérémie,

      Encore heureux de te lire, et merci de ta fidélité au blog.

      Sur bien des choses je te rejoins. Clerget me déçoit presque tous les ans, et je n’arrive pas à comprendre ses vins. Pour le clos de Tart, idem. Mais une certaine intelligentsia semble porter ce cru au pînacle des grands Bourgogne, à l’instar de Ponsot, et je me demande si ceux-là dégustent avec leur cerveau et leurs papilles, ou avec en mémoire ce qu’ils ont déjà lu…

      Pour Digioia, merci de parler de ce vigneron. Il est méritant, enthousiaste, et ses vins méconnus méritent qu’on les mette à la lumière, au moins une fois.

      Notre seul point de désaccord (mais ce n’est pas grave !) est ROBLOT où je trouve les vins vraiment en dessous de tout.

      Porte-toi bien, et merci de faire connaître mon blog à tes amis.
      Amitiés.

      Patrick MACLART.

  • Jacques

    Bonjour Patrick,

    Merci pour ces articles.
    Une petite question cependant juste pour mon information : Pourquoi le millésime est modifié au stylo sur certaine bouteille ?
    Cdt.

    Jacques.

    • Bonjour Jacques,

      Merci de ta lecture et de ta fidélité au blog.
      La raison de la modification au stylo sur les étiquettes a deux principales raisons :

      – le vin n’est pas encore en bouteilles et il s’agit d’échantillons prélevés sur fûts. Le vigneron récupère d’anciennes étiquettes sur laquelle il modifie le millésime car celles-ci ne sont pas encore commandées.
      – le vin est en bouteilles mais les étiquettes n’ont pas encore été commandées. Idem, le vigneron prélève sur son stock résiduel d’anciennes étiquettes.

      Dans les deux cas, il s’agit de situations exceptionnelles et nous faisons confiance au vigneron.
      C’est bien d’être attentif et voir ainsi ce que d’autres ne voient pas, félicitations.

      Merci de ton intervention, et au plaisir de te lire à nouveau.

      Patrick MACLART.

  • Beau CR .. je suis en retard

    Beaucoup aimé les vins d’Amiot-Servelle, coup de coeur pour le terroir des Charmes. Et j’ai apprecié la dégustation des vins d’Henri de Villamont qui ne signe pas ses vins comme Magnien et Amiot, mais laisse parler des terroirs tres différents pourtant si voisins.
    Et au final je regrette d’avoir un peu mis de côté les vins de Morey, et de ne pas avoir dégusté tes coups de coeur d’Alain JEANNIARD et SIGAUT.

    A la revoyure et vivement la suite de tes CR. Good luck !

    Cyril. vinplaisir.fr

    • Salut Cyril !

      Te précipiter ainsi sur les Chambolle en négligeant les Morey, tu vas te faire bouffer par les loups ! (surnom donné aux vignerons de Morey).

      Envoie-moi ton CR quand il sera publié. Pour Magnien, si j’ai apprécié les vins de Michel, ceux de Frédéric me pèsent encore sur le gosier…

      Porte-toi bien, merci de ta lecture.

      Pat.

  • dupin du vin sebastien

    Bonsoir le voyageur !

    Pour en revenir aux grands jours de Bourgogne, vas-tu nous concocter un focus sur les vins de Meursault ? J’ai vu que le domaine Matrot était de la partie, un excellent viticulteur dont on ne parle pas assez je trouve.

    Autre petite suggestion, toi qui vadrouilles pas mal, je suis surpris de ne pas voir de visite dans le Sancerrois sur ton blog, mais c’est peut être pour bientôt !

    Salutations…et bonne continuation

    Sébastien

    • Salut Sébastien,

      Toujours heureux de te lire. Hélas non, j’ai fait l’intégrale de Pommard, une appellation qui est en train de bouger, et je voulais voir si le mouvement était un frémissement ou un tsunami… Commentaires à venir.

      Pour Matrot, tu as totalement raison. Je me suis même demandé si ce domaine n’élaborait pas le meilleur Blagny avec sa Pièce sous le Bois, un vin au panthéon de mes grands Bourgogne blancs.

      Pour Sancerre, la raison est multiple. D’abord, comme tu le sais, mon blog est bénévole. Je prends donc à ma charge tous les frais inhérents à mes déplacements. Il arrive qu’une appellation ou un vigneron me propose le gîte. Dans ce cas, je vais dans cette région. Je ne connais pas grand monde à Sancerre. De plus, je trouve ces vins excessivement chers pour ce qu’ils sont. Enfin, je t’avoue, je ne suis pas un fana du sauvignon.
      Merci encore de me lire de manière si fidèle, et j’espère avoir un jour le plaisir de te rencontrer.

      Amitiés gourmandes.
      Patrick.

  • Alain GRANGER

    J’ai dégusté un Chambolle 1er cru « les Sentiers » 2009 vieilles vignes domaine Anne et Hervé Sigaut, excellent. Où peut-on acheter svp ?
    merci

    • salut Alain !
      Alors soyons clairs. Bourgogne Wineblog n’est pas un site de vente de vins. Il faut comme toute chose chercher sur internet, ou alors le mieux est de contacter le domaine pour connaître le point de vente le plus proche de chez vous; vous ne mentionnez en effet aucun domicile.

      Merci de votre fidélité au blog, gourmandes salutations.
      Patrick MACLART.

  • Erreur réparée (en novembre puis avant-hier à Paris) et confirmation du niveau des vins du domaine Sigaut, c’est beau.

    Choirots 2010? c’est tout ce qu’on demande à un Chambolle… un gant de velours…

    QU’on se le dise, le domaine est présent aux salons des vignerons indépendants.

    • salut Cyril,

      J’adore le style du domaine SIGAUT, velouté tout en restant intense. Y’a pas à dire, mais Chambolle, c’est un sacré terroir, une sacrée appellation avec de sacrés vignerons !

      Tout ce que je déplore : le fait que le domaine n’ait donné aucune suite à ma demande de reportage, tant pis pour eux.

      Merci de ta fidélité au blog, gourmandes salutations.
      Pat

  • Gilles

    Bonjour, je suis à la recherche de Chambolle-Musigny « les Amoureuses » à un prix raisonnable. Un vigneron m a suggéré le domaine Serveau, vos dégustations chez eux n ont pas l’air géniales. Qu’en pensez vous ??

    Bien cordialement

    • salut Gilles,

      Merci de ton message sur mon blog. Ce que tu demandes n’est vraiment pas simple. Non pas qu’il n’y ait pas de bons Chambolle « les Amoureuses », c’est de les trouver ! Tu n’es pas les seuls à en chercher, c’est un cru fortement demandé, et dont les prix atteignent ces dernières années des sommets.

      Personnellement, je me tournerai plutôt vers un bon caviste de la région. Personnellement, je me tournerai vers la boutique C.P.H. à Beaune qui pratique des prix plus que raisonnables. Tu demandes Arnaud ou Jean-Michel, très disponibles et sympas. Tu seras chez des cavistes honnêtes qui seront bien te conseiller. Je t’invite à chercher leurs coordonnées sur internet, et bien sûr tu les appelles de ma part ! C’est ce que je ferai, sans quoi ton truc ça va ressembler à la pêche aux moules !

      Bonne chasse ! Gourmandes salutations, et merci de ta fidélité au blog.

      Patrick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*