23 mars 2012

Grands Jours 2012 à Chablis : déjà deux coups de coeur !!

by Patrick Maclart

Cette journée du 19 mars 2012 était le départ des Grands Jours de Bourgogne, notre plus grande manifestation. Durant 5 jours, toute la Bourgogne s’offre à ses visiteurs professionnels venus de partout en France et du monde.

Traditionnellement, cette journée démarre à Chablis. A l’abbaye du Petit Pontigny, siège du BIVB, la manifestation présentait cette année pas moins de 102 vignerons venus du Chablisien et de l’Auxerrois !

Je profite de la présente pour féliciter Françoise, Céline, bref toute l’équipe de l’organisation. Avec un nombre de visiteurs croissant, tout le monde a assuré et les flous et hésitations de la dernière session sont oubliées. Merci patronne !

l’abbaye du Petit Pontigny date du XVIIème siècle, et a été reconstruite sur les ruines de l’ancienne qui date du XIIème. Un bâtiment bien adapté à l’organisation de manifestations professionnelles, ou autres…

Bien que l’article à venir se consacrera principalement aux Chablis, ma curiosité m’a amené à aller tâter de la truffe chez les Auxerrois, et là mes amis, je vous ai découvert UN VIN COUP DE COEUR et UN DOMAINE COUP DE COEUR.

LE VIN COUP DE COEUR

Il m’avait déjà interpellé lors d’une édition du concours des Burgondia d’il y a 2 ans au château de Meursault. Posé là, discrètement sur une table, sa couleur rose n’intéressait guère de monde. Et pourtant, ma curiosité m’a amené à cette bouteille. Un rosé de Bourgogne « coup de coeur » à un concours, quid ?

« … une fleur de corail que le soleil arrose » aurait pu chanter Claude Nougaro.

Et la dégustation allait me donner raison. Et aux Grands Jours, Eglantine BORGNAT du domaine éponyme (pour voir leur site internet, cliquez ICI), belle et rayonnante comme une madone florentine, me servit à nouveau ce nectar de corail… C’est un rosé de pressurage de… pinot gris ! On appelle aussi ce cépage « cendré » en Auxerrois, d’où le nom de « cuvée Cendrée ». Curieux, dans les rosés, les parfums de cendre sont souvent plus présents sur le pinot noir… Des vignes de 70 ans, avec les deux fermentations en cuve et un élevage assez court (6 mois). Le nez de ce rosé 2010 est superbe : fraises, grenadine à l’ancienne, épices douces assez marquées. La bouche est ronde mais structurée, encadrée. Une concentration certaine, et plein de personnalité. De la longueur, de la fraîcheur. Ca va vous changer de ces rosés du sud à la couleur anémiée, et aux parfums et arômes qui rappellent à l’amnésique qu’il a tout oublié… Achetez et buvez !

LE DOMAINE COUP DE COEUR

C’est une superbe rencontre. Un domaine dont Marie-Dominique LENA-BRADFORD m’avait gentiment chuchoté à l’oreille. Connaissant le talent de dégustation de la belle, je me rendais à leur stand. Le domaine de la Croix Montjoie (ce nom claque comme le cri de guerre des Chouans !) est situé à Tharosseau (bien malin celui qui se croit spécialiste des vins de l’Auxerrois et qui serait capable d’indiquer ce village sur une carte; j’en suis incapable !) et ne produisent que des Bourgogne Vézelay, et du crémant. Voyant l’appellation sur l’étiquette et me rappellant à mes anciennes dégustations (je m’y suis souvent ennuyé profondément, comme un dimanche de pluie où la télé est en panne, sauf une chaîne, France 2, avec Drucker…). Mais alors là, quelle découverte ! Matthieu WOILLEZ, la trentaine, homme réservé, mais on sent le talent bouillir dans ses veines, le regard gris-bleu des plaines de Flandres. Son épouse, Sophie, qui adore la communication, échanger, et dont le sourire est génétiquement inscrit en elle. Bref, un couple qui s’est trouvé. (pour découvrir leur site internet, cliquez ICI)

La gaie et souriante Sophie WOILLEZ met en avant ses cuvées, en parlant avec humour et entrain. Retenez ce nom, ce jeune couple ira très loin.

Et qui a trouvé ses vins ! Il y a trois cuvées. Si j’ai été moins emballé par la cuvée « Voluptueuse », la cuvée « Elégante », élevée en fûts de plusieurs vins avec un bâtonnage durant l’élevage, à mi-parcours, donne une finesse et une concentration rares pour l’appellation, avec des notes de pomme fraîche mêlée à des petites noisettes, et une concentration sans lourdeur.

Mais c’est la cuvée « Impatiente » qui a retenu mon suffrage. Elevée uniquement en cuves inox durant 6 mois, Matthieu a réussi à emprisonner toute la vivacité, la nervosité et le caractère de ce finage. Du minéral, une belle présence élégante, c’est harmonieux et nerveux, ça gueule après les huîtres… Mais qu’attendez-vous pour vous précipiter sur la bourriche et la bouteille de ce domaine si sympathique ? Allez, viendez donc, ils vous recevront avec le coeur sur la main et les bouteilles sur la table. Alléluia, j’ai dit.

Elle est pas belle la vie ?

2 Responses to “Grands Jours 2012 à Chablis : déjà deux coups de coeur !!”

  • sophie woillez

    Un très beau commentaire qui nous va droit au coeur ! Merci Patrick et au plaisir une prochaine au domaine, la porte est ouverte …

    • Salut les Woillez !

      Sophie, j’ai beau regarder l’article en long et en large, et rien ne laisse supposer que tu n’es pas aux manettes. Un article je pense vous sera consacré, pour vous encourager sur la voie de haute qualité que vous avez empruntée, et c’est avec plaisir qu’on se reverra.
      Continuez à être emplis de feu magique pour nous élaborer de si beaux flacons. Elle est pas belle la vie ?
      A bientôt mes amis.

      Patrick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*