14 février 2011

En Bourgogne à Solutré : Domaine Pierre VESSIGAUD : simply the best.

by Patrick Maclart

Je piste Pierre VESSIGAUD déjà depuis de nombreuses années. C’est quelqu’un pour lequel j’ai non seulement une grande estime mais aussi une vraie amitié, qui ne s’est pas tricotée du jour au lendemain, mais par tâtonnements. C’est d’ailleurs ainsi qu’il a progressé dans son travail. Je le trouve aujourd’hui abouti.

Pierre VESSIGAUD est un homme pour lequel j’ai non seulement de l’admiration, mais aussi une grande sympathie. Simplicité et talent réunis dans ce vigneron.

Pierre a repris le domaine en 1998, présent dans la même famille depuis des générations. La propriété s’étend sur 11 hectares, en blanc, sauf un hectare de Saint-Amour. Sa quête de haute qualité l’a toujours habitée. Dès le départ, le bio l’intéresse, constate sa vigne, la regarde, la sent. Son père le suit, acquiesce, pas dogmatique pour deux sous. Il constate lui aussi des progrès.

Au départ, Pierre n’était pas partant pour le label bio. C’est désormais fait, avec une certification qui arrivera au millésime 2010. Les choses seront désormais plus claires.

tout autour de la roche de Solutré, des vignes aux terroirs de folie et des vignerons passionnants. Allez donc dans le Mâconnais !

tout autour de la roche de Solutré, des vignes aux terroirs de folie et des vignerons passionnants. Allez donc dans le Mâconnais !

Côté chai, les vendanges sont exclusivement manuelles. Les raisins arrivent dans un pressoir pneumatique. Le pressurage est lent, le débourbage dure près de 24 heures. Les moûts sont entonnés sans levurage. L’élevage se fera environ durant 12 mois avant mise en bouteilles, sur fûts neufs pour les Pouilly, sur fûts de plusieurs vins pour les autres cuvées.

Les vins de Pierre sont respectueux de leur terroir, concentrés, riches, puissants, minéraux, et malgré tout sapides. Sans tomber dans le prosaïsme gustatif, il faudrait avoir l’esprit chagrin pour ne pas tomber en extase devant de telles bouteilles.

Rendez visite à ce vigneron perfectionniste qui vous recevra avec bonheur et chaleur. S’il n’est pas là, parti faire quelques kilomètres à vélo dans les collines de la région, c’est sa charmante épouse qui vous accueillera avec plaisir, ou le papa qui apportera son sourire coquin et sa bonne humeur.

Domaine Pierre VESSIGAUD
Pierre VESSIGAUD

Hameau de Pouilly
71960 SOLUTRE

Tél. +33 (0)3 85 35 84 29
site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ, dans le caveau de dégustation. Nombre de ces vins ne sont plus à la vente.

Mâcon Charnay 2008 – 8 €
Nez encore fermé, notes de pommes verte, terre humide. La bouche est coulante, un peu ferme à ce stade. Belle finale, très beau rétro sur l’aubépine.

Mâcon Fuissé « hauts de Fuissé » 2008 – 8 €
Joli nez, bien élevé, notes exotiques, poire. Bonne bouche fine, belle tension acide, due au terroir sur la roche. Très jolie finale, beau coup de patte pour museler l’acidité naturelle de ce terroir dans un millésime comme 2008.

Mâcon Fuissé « les Tâches » 2008 – 10 €
L’une des cuvées favorites, et l’un des tous meilleurs rapports qualité-prix-plaisir de Bourgogne. Nez profond, minéral, petites notes de kumquat, de zeste d’orange. Magnifique bouche, beau développement sur un petit boisé. Très belle futaille, belle finale. Extra, et pour combien Madame ? Dix euro seulement !

Mâcon Fuissé « les Tâches ». Ce terroir du Maconnais donne toujours des vins extraordinaires pour 10 petits euro. Précipitez-vous !

Pouilly Fuissé « vers Agnières » 2008 – 19 €
Nez fin, élégant, noisettes grillées, fleur d’acacia, grande distinction. La bouche est superbe, tendue, avec une notion de grand terroir racé. La vieille vigne s’exprime elle aussi, donnant une grande profondeur au vin. Immense.

Pouilly Fuissé « vers Agnières » 2007
Séveux, nez minéral, coing frais. Bouche très belle, mais je suis dérouté par la douceur inhabituelle de cette cuvée, peut-être due au millésime.

Pouilly Fuissé « vers Pouilly » 2008 – 20 €
Point de discussion entre Pierre et moi. Autant lui préfère « vers Agnières », je n’ai aucune hésitation pour cette cuvée. Riche et intense déjà au nez, prunes jaunes, floral en fond de nez, joli boisé. La bouche est grasse, riche, pleine, en devenir. Moins noble mais plus bourgeois, plus décadent que « vers Agnières », et quelles cuisses… Vin sûr de lui.

Pouilly Fuissé « vers Pouilly » 2007
Nez profond, très terrien, fruit mûr, coing, superbe. Bouche riche, grasse, très chardonnay. Encore bousculé par une mise récente mais quel caractère. Rétro sublime. Encore de la cuisse !

Pouilly Fuissé « vieilles vignes » 1999
Petites notes oxydatives, mais légères, qui évoluent sur des notes viandées, amande fraîche, noisette. Bouche bien construite, riche, complexe, arômes de truffe blanche. Belle finale détonante et étonnante, grasse et riche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*