21 septembre 2012

Bourgogne Wineblog et la dégustation INTEGRALE des Montagny 2010 !

by Patrick Maclart

Il y a quelques semaines, la charmante Aurélie de l’agence « Rouge Granit » me contactait afin de m’inviter à une dégustation des vins de Montagny, millésime 2010. J’ai toujours aimé cette appellation, où les vins ont une minéralité marquée, une fraîcheur qui n’appartient qu’à eux, et surtout des vignerons sympas, talentueux et accueillants. Trouvant toutefois l’honneur trop important pour un petit bonhomme comme moi, vu qu’apparemment je n’étais que le seul invité, je proposais à notre gentille Aurélie d’inviter plusieurs dégustateurs, afin de faire ce qui devait être une espèce de dégustation privée un vrai petit évènement.

les vignerons de Montagny se sont mis en quatre pour nous apporter une dégustation de qualité. Merci et bravo !

Aussitôt dit, aussitôt fait. Aurélie prend la balle au bond, en parle au syndicat de Montagny qui trouve l’initiative amusante. Eh oui, c’est qu’il y a de la jeunesse d’esprit dans cette appellation, et de l’entrain s’il vous plait ! Il ne me manquait plus que prendre mon téléphone, et appeler ceux que je trouvais (et trouve toujours !) compétents pour une dégustation de cet acabit.

Furent donc présents : Marie-Dominique LENA-BRADFORD, formatrice, Arnaud CAGNI, caviste à Beaune au magasin CPH, Michel SMOLAREK, président des sommeliers de Bourgogne, Emmanuel DELMAS, sommelier, formateur et blogueur, Christian PENNEAU, webmaster de talent et blogueur, et votre serviteur.

de gauche à droite et de haut en bas : Marie-Dominique LENA-BRADFORD, Arnaud CAGNI, Christian COLLIE, Michel SMOLAREK. Rangée du bas : Emmanuel DELMAS, Christian PENNEAU et votre serviteur.

Après un déjeuner fort agréable, nous fumes conviés à déguster 25 vins, tous à l’aveugle. Des premiers crus, des villages, mais une seule couleur. Montagny en effet n’a l’AOC qu’en blanc. Pour connaître et découvrir ce terroir unique, je vous invite à découvrir le site internet dédié aux vins de cette appellation en cliquant ICI. Je pourrai passer pour un intelligent en copiant-collant le texte du site, mais je préfère autant que vous le fassiez vous même.

Le millésime 2010 sied bien à cette jolie appellation. Tranchants, fins mais d’une belle vinosité, les vins sont bien marqués par les calcaires et les marnes donnant vivacité et belle trame acide, sans pour autant cracher sur sa concentration. Des vins uniques vous dis-je… De plus, les vignerons ont l’intelligence de ne pas les écraser de boisé excessif. Donc, des vins vraiment marqués par la minéralité de leur terroir.

En tout cas, lors de votre prochain passage chez votre caviste, voire en Bourgogne, allez à la découverte de Montagny. Vous serez surpris de la personnalité incroyable de ses vins, qui en font un visage à part dans le trombinoscope des nectars burgondes.

DEGUSTATION

Elle a eu lieu à l’aveugle dans des conditions impeccables (bon éclairage, silence, verres de bonne qualité et eau à disposition). Les vignerons présents ont été les garants de la bonne régularité de la dégustation. Bien qu’il m’ait été demandé de noter les vins sur 20, j’ai repris pour cet article ma cotation habituelle, de « ** » (médiocre) à « ***** » (exceptionnel), avec donc des notes intermédiaires, même des parenthèses pour moduler ma cotation. Je précise que ci-dessous se retrouvent mes notes personnelles et non celles de l’ensemble du jury.

quand je vous dit que c’est à l’aveugle, c’est à l’aveugle !

1er cru « château du Cray » – les Vignerons de Buxy **(*)
nez fin, frais, anisé, fruit en fond. Bonne bouche vineuse à l’attaque, un léger creux en développement mais ça se reprend. Finale vineuse, simple mais correcte; bien fait.

château de Chamilly 1er cru « les Reculerons » ***
très beau nez fruité, opulent, doucement épicé; le fond de nez évoque l’amertume. Bouche bien faite, confortable, complète, qui s’exprime mieux autour de sa trame acide. Réservé dans son expression gustative, mais belle longueur.

paysage typique de Montagny.

domaine BERTHENET 1er cru « les Saint Morilles » ***(*)
robe pâle. Nez bousculé, manquant de centre aujourd’hui, mais l’ensemble est dense et intense. La bouche présente une attaque vive, l’évolution manque de caractère. Impression végétale en finale. L’acidité est un peu mordante.

Françoise JUILLOT-FEUILLAT 1er cru « les Jardins » ****
nez élégant, floral, joliment fait. Bouche dense, linéaire, qui trace en longueur. Peu de fioritures ou de volutes, mais des belles notes minérales avec une finale intense et vibrante, concentrée et puissante. Prometteur. A attendre un peu.

coup de coeur de l’ami Christian PENNEAU (www.vinblog.fr) pour « les Jardins » de Françoise FEUILLAT-JUILLOT. Pas vraiment de raison invoquée, Christian me dit « que le vin lui a parlé ». Excellente raison, non ?

Stéphane ALADAME 1er cru « les Vignes Derrière » ****(*)
joli nez variétal, simple, bien fait, de la maturité de raisin. Bonne attaque concentrée, de la vivacité, de la vinosité, beau travail d’élevage et d’ensemble, c’est juteux et savoureux. Très belle finale longue, concentrée, intense et personnelle.

Emmanuel aura apprécié le style sincère et terroitant du Montagny « les Vignes Derrière » de Stéphane ALADAME. Spontané, je l’ai de mon côté trouvé un tantinet variétal. Mais de haute facture, concentré et juteux.

château de la Saule 1er cru ****
nez discret mais droit, net, très typique de son finage, notes zestées. Bouche bien faite à l’attaque, un peu mollassonne, mais développe bien sur un milieu de bouche confortable, un côté « pomme reinette » et une bonne finale. Tonique.

cave de Bissey 1er cru ***
nez mûr, pomme verte, variétal. Bouche simple, correcte, dans la bonne moyenne, avec malgré tout une bonne palette aromatique. Bonne finale. Standard de l’appellation.

domaine des Moirots 1er cru « Vieux Château » ***
joli nez, petite impression boisée, notes anisées. Bouche bien faite, de bonne facture, toujours une impression boisée, mais qui survole plutôt qu’elle ne domine. La finale est un tantinet asséchante; c’est dommage parce que c’est long.

je n’ai pas partagé l’enthousiasme de ce vin avec l’ami Michel. Autant je l’ai trouvé asséchant en finale, lui l’a trouvé représentatif, d’un joli boisé, bien élevé… Bref c’est aussi ça la dégustation, accepter le goût de l’autre.

cave de Buxy 1er cru « Buissonnier » ***
robe bien jaune. Joli nez intense, concentré, mûr, notes de fruits exotiques. Attaque vive, mais les amers sont marqués. La finale est vive, un peu asséchante. Bonne longueur.

château de la Saule 1er cru « fûts de Chêne » ****
nez fin, distingué, petite impression boisée. Bouche concentrée, riche, le boisé est effectivement présent, mais ça ne gêne pas l’ensemble car ça va se fondre. Du caractère, de la concentration, un palais bien rempli et c’est très long. (style Cognard)

le léger boisé m’a fait penser à Laurent COGNARD (mes notes sont tojours « brut de dégustation »). Las, c’était un autre bon domaine, le château de la Saule, avec sa cuvée « fûts de chêne ». Distingué, fin, une réussite.

Laurent COGNARD 1er cru « Vieux Château » ***
nez un peu lourd, un peu miellé. Bouche à l’attaque vive, avec un milieu convenable et une finale curieusement tonique. Mais ce vin me déroute par ses arômes bousculés, sauf en finale où la netteté revient.

cave de Buxy 1er cru « les Coères » **
nez délicat, fin, mais pas très harmonieux. Bouche légère, pas harmonieuse et courte.

château de Davenay 1er cru **(*)
nez variétal, chardonnay, simple, fond de nez discutable. Attaque vive, zestée, le milieu de bouche est présent, l’évolution part sur des amers et la finale est convenable. Vin moyen qui doit encore se trouver.

domaine le Grégoire 1er cru « cuvée de l’Elegante » ****(*)
nez personnel, amusant, amande, chèvrefeuille, complexe et expressif. Bouche bien faite, expressive, concentrée, charnue et gastronomique. Finale concentrée et tendue. C’est long et bien fait.

deuxième vinification et un tel résultat, il n’y a pas à dire : le domaine le Grégoire devra être suivi IMPERATIVEMENT dans les années à venir.

Stéphane ALADAME 1er cru « vieilles vignes » ****
joli nez intense, vineux, noisette, fond de pomelo. Bouche à l’attaque vive, qui developpe sur un joli fruité, de belles notes minérales, un côté zesté bien marqué et une finale aérienne et aromatique. Jolie longueur.

je l’ai apprécié pour ses jolies notes de pomelo, son fond de noisette, et un très bel équilibre d’ensemble. Aladame au top de sa forme !

MON COUP DE COEUR !!
Françoise FEUILLAT-JUILLOT « les Crêts » *****
joli nez intense, net, droit, concentré. Belle attaque vive, vineuse, mais tendue et minérale. C’est charnu, tendu, de caractère, c’est stylé, intense, classe, sur des notes de caillou et de pamplemousse. C’est très long en finale, interminable, soigné, chic, top ! J’encave d’urgence !!

charnu et tendu, très minéral, avec de jolies notes de pamplemousse, impression fine et chic, j’encave d’urgence ! Gros coup de coeur !

mon coup de coeur fut aussi celui de mon ami Arnaud CAGNI, caviste talentueux à Beaune, à la boutique CPH.

Laurent COGNARD 1er cru « les Bassets » ****
joli nez intense, net, droit, pas très complexe mais net. Attaque vive au léger perlant, c’est rond et confortable en bouche, avec une petite impression boisée. La finale est soignée, concentrée, et dotée d’une jolie longueur.

les vins de Laurent COGNARD m’ont souvent laissés dubitatif. Ici, avec les Bassets, je suis séduit par sa spontanéité (ce qui leur manque souvent pour moi), son petit boisé chic, et un confort qui en feront un bon vin gastronomique, c’est certain.

cave de Bissey 1er cru « les Pidances » ***(*)
nez ambitieux, concentré, impression boisée. Bonne bouche vineuse, de volume mais une impression d’un certain creux ou une certaine absence en bouche. La finale est convenable, et dotée de bons éléments.

Françoise FEUILLAT-JUILLOT 1er cru « les Platières » ***
nez discret, élégant, pointe florale, assez simple d’expression. Attaque simple, convenable, présence vineuse, bonne longueur malgré tout. Dans les clous.

château de la Saule 1er cru « les Burnins » ***
joli nez frais, droit, propre, variétal présent, pointe minérale, bien fait. Bouche bien construite, tendue, minérale, un boisé qui n’est pas bien imbriqué pour l’instant dans le vin, et je me demande si ça va se fondre. Belle finale, qualité indéniable, mais il faudra déguster à nouveau.

château de Chamilly 1er cru « les Burnins » ****
joli nez bien fait, amande fraîche, floral, complexe et fin. La bouche tient moins ce que le nez promettait, mais c’est quand même diablement bien fait, avec un beau volume. La finale rattrape l’ensemble avec du caractère et de la personnalité. Très beau style.

cave de Buxy 1er cru « Tête de Cuvée » ****
nez correct, floral, jolies finesse et complexité. Bouche fine, élégante, délicate, de belles expression et facture. Finale vive, acidité bien marquée mais bien assimilée par le vin.

ce vin l’emporte sur son aspect général, son homogénéité, son ensemble, à défaut d’un angle ou un aspect particulier. Beau boulot, les caves coopératives n’ont pas dit leur dernier mot !

Stéphane ALADAME 1er cru « les Maroques » ***
nez mûr, fermé, parfum de pomme reinette. Bouche simple, équilibrée, harmonieuse et de bonne tenue, avec des amers marqués mais qui ne gênent pas. Bonne finale, avec une rétro noisette du meilleur effet.

Françoise FEUILLAT-JUILLOT 1er cru « les Coères » ***(*)
joli nez vineux, joli fruit propre et intense (poire). Bouche dans la bonne moyenne, dotée d’une belle trame acide, mais ça manque d’éléments, d’expression, d’originalité et de cohésion pour le moment, le vin doit se centrer. Finale vive et tranchante. Longueur honnête.

le cru « les Coères » est souvent difficile à déguster jeune, mettant du temps à trouver son centre, son expression. Une dégustatrice telle Marie-Dominique est rompue à cet exercice et trouve le vin à la hauteur, prometteur et d’une richesse subtile. Je la rejoins, bien que j’ai préféré adapter ma note à mon ressenti du jour.

10 Responses to “Bourgogne Wineblog et la dégustation INTEGRALE des Montagny 2010 !”

  • Effectivement, un excellent exercice, toute une appellation en une seule fois. A découvrir absolument, tant pour leur chair fine, au profil élégant et racé que pour leurs facultés à s’immiscer dans un repas pour souligner les saveurs de plats relevés, grâce à ce duo acidité/minéralité, gagnant ! Merci Patrick d’avoir organisé ce bel évènement.

    • Merci à toi d’avoir été des nôtres. En effet, il s’en retire toujours quelque chose d’une dégustation de comité. L’essentiel, la principale chose, est l’acceptation du goût de l’autre, et préférer être dans la compréhension… Malraux disait : « on arrête de comprendre quand on commence à juger ». Tous les ayatollahs et les gourous de la dégustation devraient s’inspirer de cette citation ô combien humble.

      Je t’embrasse, amitiés.

      Patrick.

  • Merci patrick pour cette belle dégustation, très constructive

    • merci d’avoir été des nôtres; un merci est toujours bienvenu. En effet, je suis toujours étonné du côté « individualiste » des blogueurs, où chacun garde ses petits évènements comme un gamin ses billes. Là, partager cet évènement avec vous tous, d’horizons et de culture différents, ça a été un vrai bonheur.

      Le vin : partage et plaisir. Voilà ma définition. Ton merci me nourrit. Amitiés.

      Patrick.

  • Merci à toi Patrick, ce fut un plaisir de se retrouver en si bonne compagnie, autour de vins à la qualité d’ensemble homogène et comme tu dis de fort belle facture. Excellent compte-rendu de tes ressentis!

    A très vite!

    • Emmanuel,

      C’est souvent dans le partage qu’on retrouve le vrai sens du vin. Ici, le costume de seul dégustateur de Montagny à l’invitation de ses vignerons me semblait bien trop grand. Créer ce petit évènement entre gens compétents et partageant le même esprit du vin que moi, qui se devrait être plus universel (ce qui rabattrait le caquet aux ayatollahs et autres gourous, souvent pseudo, du vin) a été un vrai bonheur.

      Tu n’es pas sans savoir que je renouvelle cette même expérience bientôt et que ta présence m’honorerait. Pour moi, il va plus dans le sens de la découverte d’un terroir que de la promotion pure et dure d’une appellation. Tu sais que nous ne gagnons rien (financièrement) à la chose.

      Amitiés, merci de ce petit message qui fait tant de bien. Elle est pas belle la vie ?

      Pat.

  • Charles Brodeur

    Devinez qui, demain, ira chercher  sa première bouteille de Montagny ? Eh oui! Y’a que 4 bouteilles differentes ici au Quebec. Faut  croire que ce terroir est méconnu car nous sommes plusieurs amateurs de la Bourgogne dans son ensemble. Donc ce sera Louis  Roche  1er cru 2009.  Vous connaissez ?  Dernière question, pour une grande bouteille d’une grande année, quel est le potentiel de garde de verte appellation ?   Merci Partrick ces notes et cette envie de transmettre.   

    • salut Charles !

      Louis Roche, ça ne me dit rien. Une marque de négociant ? En tout cas, je ne vois pas qui ça peut être sur Montagny…
      Pour la garde, on peut avoir des surprises. Comme 2008, voire 2010, on peut compter 4 à 6 ans. Pour 2009, millésime plus riche mais moins acide, comptons 3 ans. Mais comme je le dis, on peut avoir des surprises. Ces terroirs calcaires donnent des vins tendus et qui tiennent bien dans le temps.

      Le partage reste mon plaisir. Amitiés, gourmandes salutations !

      Pat.

  • Charles Brodeur

    Effectivement, c’est plutôt une marque de commerce. Merci de me l’avoir demandé. Disons que ca freine mon élan. J’ai une approche  »vigneronne » du monde du vin. Encore plus depuis que je vous lis. Je ferai donc quelques kilomètres de plus et j’irai chercher un Aladame 1er cru vieille vignes 2010.

    Bien vu  »coach » 🙂

    • excellente idée Charles. En ce qui me concerne, malgré mes recherches, je n’ai pas trouvé de détail sur ce « Louis Roche ». A mon avis, une marque de négociant spécialement conçue pour le marché canadien. Je trouve que le nom sonne comme chez vous.

      Je pense que lorsqu’on est fier de son travail, on le signe. Je me méfie des pseudos.

      Bien à toi, merci de ta fidélité.
      Pat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*