4 avril 2011

Bourgogne Wineblog à la dégustation de Nuits saint-Georges : « Nuits au grand jour » 2011.

by Patrick Maclart

Depuis quelques années, la dynamique ville de Nuits saint-Georges organise, durant le marathon de course à pied, et celui de la vente des Hospices de Nuits, un marché au vins dénommé « Nuits au grand jour ». Ce marché est un peu calqué sur celui d’Ampuis, et rencontre un succès indéniable.

Cette année, en sus des vignerons hors pair venus animer cette manifestation sympatique, une foule nombreuse, curieuse, souriante et acheteuse s’est pressée sous les halles du marché, à côté de la gendarmerie. Car en effet, on peut acquérir des bouteilles, même chez les vignerons les plus huppés, durant ce week end là.

Je vous transmets ci-après les notes de dégustation lors de cette manifestation. J’ai dégusté l’ensemble des producteurs, sauf deux. L’un parce que j’avais goûté récemment, l’autre parce qu’il était constamment envahi de dégustateurs. Je me suis tenu à deux échantillons par vigneron, sauf quand la curiosité ou la précision (ou la gourmandise !) nécessitaient plus. Mon système de notation n’a pas changé : de **(*) (moyen) à ***** (exceptionnel). Les parenthèses modulent les notes.

une foule nombreuse se bousculait dans les travées des halles de Nuits saint-Georges.

Bonne lecture !

Alain-Maurice GAVIGNET- Nuits saint-Georges 

Nuits-saint-Georges 2009 ***
nez de cerise, pointe minérale, encore discret. Bouche fine, ronde, fruitée. Belle finale convaincante.

Echezeaux 2009 ***
très beau nez fin, joli fruit présent : cerise, belle expression. Bouche fine, légère, jolie trame acide. Belle finale, sur des tanins un peu remontants. Vin salivant.

Domaine JAFFLIN – Nuits saint-Georges

Nuits saint-Georges 2008 **
couleur claire. Nez végétal, certaine profondeur, un côté terrien. Bouche asséchante, expression fruitée (fort heureusement) sur la finale.

Thibault LIGER-BELAIR – Nuits saint-Georges

toujours au top, Thibault s’inscrit dans le peloton de tête des tous grands vinificateurs de la côte de Nuits, et tout ça grâce à son travail, son abnégation. Un grand bonhomme. Thibault milite pour le classement du 1er cru « les Saint-Georges » en Grand Cru; son vin lui donne raison.

La photo est peut-être floue, mais les vinifications sont précises... Thibault LIGER-BELAIR s'installe comme l'un des tous meilleurs !

La photo est peut-être floue, mais les vinifications sont précises… Thibault LIGER-BELAIR s’installe comme l’un des tous meilleurs !

Nuits saint-Georges 1er cru « les Saint-Georges » 2008 *****
nez intense, vineux, cerise noire, fumé, complexe. Bouche bien construite, belle trame. Long, fruité, en devenir.

Richebourg Grand Cru 2008 *****
nez tout aussi intense, mais plus fin, très distingué : cerise rouge, légères épices. Bouche somptueuse, intense, le tanin se regroupe en milieu de bouche; le reste est défini par une trame acide superbe. Longueur phénoménale.

Maison MOILLARD – Nuits saint-Georges

Nuits saint-Georges 1er cru « les Richemonnes » 2007 ***
nez intense, très pinot, jolies notes de fruits noirs, d’épine. Bouche fine, un peu facile à l’attaque, le fruit développe rapidement et reste bien sur le plat de la langue. La finale est moyenne, mais la rétro rattrape un ensemble peut-être un peu court.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Didiers » 20007 « Hospices de Nuits – Cuvée Cabet »  ***
nez joli, traditionnel, griotte, fruits rouges. Bouche au boisé mal imbriqué, bien que l’ensemble soit bien fait. Ca planche un peu, il faudra être attentif à l’évolution.

BALLORIN & F. – Morey saint-Denis

Gilles a réussi un coup de maître avec son Nuits saint-Georges ! Un peu plus de régularité et tout sera parfait.

côte de Nuits village « le Village » 2009 ***(*)
nez très fruits noirs, épice, pointe mentholée. Bouche fluide, parfumée, complexe, un côté fruité en milieu. Finale longue, très ample.

Nuits saint-Georges « les Damodes » 2008 ****
nez intense, riche, beau, superbe boisé perceptible au nez, qui s’installe sans dominer. Bouche à l’attaque intense, joli fruité, boisé intense mais fin et intelligent, et très bien imbriqué. La finale est aujourd’hui réservée, mais la rétro rassure le plus sceptique.

Gilles a réussi un Nuits saint-Georges « les Damodes » d’anthologie… On attend plus de régularité de ce domaine plein d’enthousiasme.

Domaine des PERDRIX – Premeaux-Prissey

Vosne-Romanée 2008 ***
couleur claire. Joli nez charmant, très fruité (fraise), boisé assez marqué. Bouche fine, coulante, assez simple d’expression. La finale est sur le boisé.

Nuits saint-Georges 1er cru « aux Perdrix » 2008 ***
nez intense, épicé, charmeur. Bouche souple, facile, élégante, ronde, sans trop d’aspérité ni d’angle. Finale sur un côté boisé élégant et consensuel.

Domaine de l’ARLOT – Premeaux-Prissey

déception, une fois de plus, pour les vins présentés, toujours modernes, peu profonds ou intéressants.

Daniel RION – Premeaux-Prissey

Nuits saint-Georges « les Grandes Vignes » 2007 ***(*)
nez au joli fruité intense, un côté terrien dans le nez. Bouche très belle, harmonieuse et fraîche. Bonne longueur. Son authenticité appelle un bon repas.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Hauts Pruliers » 2007 ****
très belle définition de fruit, épices (clou de girofle), fruits rouges et noirs, expression de terroir; ensemble olfactif très complexe. Bouche ronde et gourmande à l’attaque, la trame acide arrive immédiatement après. A la fin de bouche, un fruité net, propre, charmand et rond s’exprime. La longueur est moyenne, mais la superbe rétro laisse supposer que le vin aurait dû être carafé.

Daniel, à défaut d’élaborer des vins spectaculaires, donne des vins au fruité précis, au terroir présent et à l’émotion certaine.

Georges CHICOTOT – Nuits saint-Georges

Nuits saint-Georges « les Plantes au Baron » 2009 ****
nez traditionnel, cerise rouge, végétal mûr, intense. Bouche bien faite, conforme à un beau vin de côtes de Nuits. Finale longue, très beau fruité sur la rétro.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Rues de Chaux » 2009 ***
nez plus réservé, cerise noire, pointe de moka. Bouche à l’attaque bousculée; la définition est retenue en milieu. Finale gourmande, l’ensemble me paraît trop facile à ce jour.

Château de Premeaux – Premeaux-Prissey

Hautes-côtes de Nuits 2009 ***
nez léger, fin, les parfums doivent encore se fixer. Bouche à l’attaque « sucrée », et qui développe sur un côté bien mûr en bouche. Finale convenable.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Argillières » 2008 ***
nez réservé, fruits noirs, impression « ferrugineuse », épices. Bouche fine à l’attaque, qui développe sur une structure « carrée », avec de belles épaules. Si les arômes ne sont pas encore bien en place, de belles choses semblent à venir. Prometteur.

Domaine Jean PETITOT & fils – Corgoloin

Nuits saint-Georges « les Poisets » 2009 ***
nez parfumé, délicat, floral, impression mentholée. Bouche fraîche, bien construite, belle acidité. Bonne finale, dans la moyenne.

côte de Nuits Village « les Vignottes » 2009 ****
très beau nez épicé, terrien, fruit noir, réservé. Bouche fruitée, intense, un côté « moka » en milieu de bouche. Bonne finale fine, mais avec de la gourmandise. Belle rétro sur le fruit. Belle bouteille d’un excellent rapport qualité-prix, et qui a du fond, du vin.

côte de Nuits village est une appellation qu’on oublie souvent, et quand c’est bon, c’est bon. Ici, ça sent le terroir et la vieille vigne. En plus, ce n’est pas cher.

Henri GOUGES – Nuits saint-Georges

Je n’ai pas toujours compris le style du domaine, que je trouve surtout très irrégulier.

Nuits saint-Georges 1er cru « clos des Porrets saint-Georges » 2008 ****
nez de fruits noirs, cassis. Bouche ronde, fraîche, l’expression est retenue, mais la finale et la rétro sont impressionnantes. Très long.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Chênes Carteaux » 2007 ***
nez au fruité curieux, très Gouges somme toute. Bouche coulante, mais l’acidité arrive bien tard… Assez long.

Domaine Guy & Yvan DUFOULEUR – Nuits saint-Georges

Fixin 1er cru « clos du Chapitre » 2006 **(*)
nez réglissé, notes animales et terriennes. Bouche rustique, costaude, gros tanin, ça envoie ! Finale concentrée.

Louis FLEUROT – Nuits saint-Georges

un petit domaine sympa, bien géré par l’excellent Denis BAZART. Les prix sont très doux, et le Nuits saint-Georges blanc régulièrement réussi.

Nuits saint-Georges blanc « les Argillats » 2008 ***(*)
joli nez tendre, aubépine, herbes aromatiques, élégant, frais mais intense. Bonne bouche, bien construite, un côté « pulpe de raisin », les arômes doivent se construire, mais la structure est bien faite et inspire confiance. Belle finale ronde. Tout ça pour 12,50 € !

Hautes-Côtes de Nuits « les Dames Huguette » 2008 ***(*)
joli nez parfumé, petite fraise, ensemble bien frais. Bouche fraîche, tendue, un côté tellurique en milieu de bouche avec un fruit un peu en retrait aujourd’hui, mais c’est souvent ce que donne cette vigne. Belle finale salivante.

Nuits saint-Georges « Vieilles Vignes » 2008 ***
nez réservé. Bouche riche, intense; le tanin et le boisé dominent, mais ça va se fondre. Donnera une bouteille sincère pour une cuisine en rapport.

Domaine CHAUVENET-CHOPIN – Nuits saint-Georges

Nuits saint-Georges 1er cru « aux Thorey » 2007 ***
nez un peu figué, confiture de fruits rouges. Bouche riche, concentrée, tanin bien présent. Bonne finale, ensemble rustique.

Vougeot 2008 **
nez parfumé, toujours une petite pointe figuée, notes « pétroleuses ». Bouche austère. Dommage, il y a des éléments intéerssants. Bonne finale.

Domaine Jean-Pierre BONY – Nuits saint-Georges

une petite déception, je n’ai pas retrouvé la magie des millésimes plus anciens… Pas évident d’être toujours au top.

Nuits saint-Georges 2009 ***
nez réservé, mais prometteur : petits fruits rouges. Bouche fine, élégante, belle trame acide, belle longueur. Très beau, mais loin d’être prêt aujourd’hui.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Pruliers » 2009 ***(*)
nez délicat, fruits rouges, petites notes florales. Bouche fine, élégante, intense, très belle personnalité. Le boisé est là pour bien construire la charpente de bouche. Belle finale élégante, mais profonde qu’en toute finale. Belle rétro.

Domaine DUBOIS – Premeaux-Prissey

Raphaël était sur le pied de guerre, avec son sourire et toute son énergie. Il a créé une petite affaire de négoce qu’il faudra suivre, car quelques vins étaient plus qu’intéressants.

Côte de Nuits village blanc « les Monts de Boncourt » 2009 ***(*)
cette cuvée majeure du domaine est régulièrement réussie. Le nez est intense, noisette, rondeur, plaisir déjà perceptibles au nez. Bouche ronde, grasse, fruitée, aromatique. Peut paraître facile pour certains, je le trouve sincère et gourmand. Ca gueule après la poularde ! Bon vin de repas.

Chambolle-Musigny 2008 « Raphaël Dubois » ***(*)
nez très parfumé, cerise, fraîcheur. Bouche fine, fluide, parfumée. Jolie finale charmante.

Clos-Vougeot Grand Cru 2008 (domaine) ***?
nez un peu marqué par le bois, fruits rouges, réservé. Bouche très réservée, l’ensemble se cambre. A revoir car tous les éléments sont là, mais pas encore en place.

Henri & Gilles REMORIQUET – Nuits saint-Georges

Je redécouvre ce domaine que je n’avais pas dégusté depuis un temps certain. En pleine forme !

Nuits saint-Georges 1er cru « les Saint-Georges » 2004 ****(*)
si intrinsèquement ce n’était pas le meilleur vin de la dégustation, c’est celui qui  m’a apporté le plus de plaisir. La robe est évoluée, le nez parfumé, très épicé, prune, belle évolution. La bouche est ronde, groumande, à un stade d’évolution parfait. Les saveurs sont conformes au nez. Belle longueur, belle évolution, c’était un plaisir énorme, le tout avec le sourire de la famille présente. Yess !

Nuits saint-Georges 1er cru « les Boisselots » 2002 ****
boudiou, ils persistent les Remoriquet ! Nez fin, délicat, toujours émouvant, épicé. La bouche est fine, épicée, charmeuse. Bel ensemble à point, et encore pour quelques années.

Chantal LESCURE – Nuits saint-Georges

je n’ai jamais été époustouflé par les vins de ce domaine. La tension et la finesse ne signifient pas manque de chair.

Nuits saint-Georges « les Damodes » 2008 **(*)
nez fin, frais, épices douces, terre. Bouche coulante, trame acide marquée. Finale fraîche.

Pommard « les Vignots » 2007 **(*)
nez plus convaincant, très pinot, terrien et élégant. La bouche est plus quelconque, hélas, coulante et souple. Bonne finale. Je suis vraiment déçu car les Vignots sont un beau terroir situé en haut du village, donnant des résultats qui normalement m’excitent.

Alain MICHELOT – Nuits saint-Georges

Nuits saint-Georges 1er cru « aux Chaignots » 2007 ***
nez classique, fruits noirs, discret. Bouche tendue, fraîche, belle harmonie. Bonne finale.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Vaucrains » 2002 ****
nez discret, parfum de cerise fraîche, prune, joli. Bouche fine, bien construite, charmante, cerise croquante et juteuse en bouche. Jolie finale tout en délicatesse et belle rondeur.

domaine GAVIGNET-BETHANIE

Nuits saint-Georges blanc « les Athées » 2009 ***
nez très sur le variétal : raisin, poire, simple mais joli. Bouche ronde, un gras certain, très sur le raisin. Jolie finale, vin agréable.

Nuits saint-Georges « les Athées » 2009 ***
nez classique, cerise rouge, pointe fumée, intéressant. Bouche bien faite, fine, fruitée, harmonieuse, élégante. Rond et fin, finale élégante.

Domaine MARTIN-DUFOUR – Chorey-les-Beaune

Chorey-les-Beaune « les Beaumonts » 2004 **(*)
nez fin, délicat, parfumé, charmant. Bouche nerveuse, acidité marquée. Bonne finale.

Nuits saint-Georges 1er cru « aux Argillats » 2005 **(*)
nez un peu animal, impression de légume. Bouche plus intéressante, jolie expression de tanin. A revoir, le nez me dérange et ne correspond pas à la bouche, et je suis sévère car c’est un 2005.

Sylvain LOICHET – Chorey-les-Beaune

Une révélation ! Ce petit jeune devra être suivi de très près. Même s’il y avait quelques péchés de jeunesse, quelques petits problèmes de réglage, des vins blancs perfectibles, ce gars là pourrait aller très loin. Je piste.  

Coup d’essai ou coup de maître ? Je vais suivre la production de ce tout jeune vigneron qui certes a des choses à apprendre, mais qui a démontré un coup de patte certain sur sa première présentation.

Chorey-les-Beaune 2008 ****
nez marqué par une réduction d’élevage, fruits noirs à l’arrière, très empyreumatique. Bouche bousculée au jour de la dégustation, mais intéressante et prometteuse. L’attaque est décentrée, mais le milieu de bouche est impressionnant, vraiment. Finale intense, personnelle. Très long, haut niveau. Aurait dû être carafé.

Nuits saint-Georges « les Grandes Vignes » 2008 ***(*)
nez toujours intense, prune rouge, cerise, se réserve un peu. Bouche sur la réserve, mais prometteuse. Même si le grain de tanin est encore bien perceptible, le caractère, le style sont indéniables. Grande longueur, à suivre.

François LEGROS – Nuits saint-Georges

voilà un domaine fiable, aux prix gentils, et où l’accueil reste une vraie valeur. Allez-y les yeux fermés.

Saint-Aubin blanc « les Murgiers Dents de Chien » 2009 *** curieux un Saint-Aubin dans une dégustation de Nuits, mais il s’agit du pays de l’épouse de François. Le nez est mûr, coeur de pomme, gourmand mais un poil retenu. Bouche ronde, belle, gourmande, fruitée. Vin de pur plaisir.

Morey saint-Denis 1er cru « les Millandes » 2009 ***(*)
nez mûr, framboise, pointe fumée et cendrée. Bouche bien faite, ronde, fruitée, de bon aloi. La finale est ronde, fruitée, avec des tanins fins et élégants. Pas de grande garde, mais de plaisir à moyen terme.

Robert CHEVILLON – Nuits saint-Georges

au top de l’appellation, Bertrand et Denis, les frères Talent, ont encore présenté des perles noires.

Bertrand et Denis CHEVILLON, les frères Talent de la Bourgogne, ont encore réussi leurs vins… Que dire ? Ben qu’on ne s’en lasse pas. Merci mes amis de nous régaler encore et encore.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Cailles » 2007 *****
nez intense, plus de rondeur que les Roncières, un côté fruits rouges plus marqué. Bouche superbe, mais quel fruit sur le plat de la langue, quel fruit ! Le tout vec des notes butyreuses, SUPERBE !!

Nuits saint-Georges « Vieilles Vignes » 2008 ****(*)
nez intense, très pinot, fumée, terre, très beau. Bouche immense, ample, longue, magnifique expression. Finale intense, quel vin ! Plus dans l’émotion que dans l’analyse sur le coup…

Nuits saint-Georges 1er cru « les Roncières » 2007 ****(*)
j’aime bien ce cru souvent frais et tendu. Ici, le nez est intense, fumée, cerise noire et mûre. La bouche est très empyreumatique, fine, la structure du vin arrive au fond du palais. Trame acide juste, tanins élégants. Finale sur la finesse du pinot, magnifique.

domaine CHEVILLON-CHEZEAUX – Nuits saint-Georges

le domaine a progressé ces deux derniers millésimes, le 2009 est particulièrement réussi.

Nuits saint-Georges « les Saint-Julien » 2009 ****
joli nez de griotte, fumée, très conforme au finage. La bouche est ronde, facilement assimilable, dans du plaisir pinotesque. Belle finale sur un tanin fin mais présent. Tout ça pour 16 € ma bonne dame !

Ce domaine a fortement progressé ces 2 dernières années; il faudra le suivre de très près…

Nuits saint-Georges 1er cru « les Saint-Georges » 2009 ****
nez profond, terrien, parfumé, cerise noire, épices. Bouche ronde et tendre à l’attaque, mais développe sur une matière gourmande et riche. Belle longueur, mais un peu tendre pour un Saint-Georges.

Domaine FAIVELEY – Nuits saint-Georges

Nuits saint-Georges 1er cru « les Porrets Saint-Georges » 2008 ***(*)
joli nez de pinot, pointe empyreumatique, typique de Nuits, un côté noyau en fond de nez. Bouche bien construite, coulante, le vin s’exprime mieux en finale, où la puissance de ce terroir s’exprime mieux.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Damodes » 2007 ***(*)
nez intéressant, pinot, un petit côté « beurre » au nez. Bouche ronde, l’attaque est agréable, mais là encore le vin s’exprime après la première impression. Belle finale. Complexe à ce stade.

Domaine Philippe & Vincent LECHENEAUT – Nuits saint-Georges

Morey saint-Denis 2009 ****
nez intense, mûr, fruits noirs, fumée. Bouche ronde, souple, la structure s’exprime après l’attaque avec une moelle magnifique. Long, intense, profond, la rétro est magnifique.

Nuits saint-Georges 1er cru « les Pruliers » 2008 ****(*)
nez intense, profond, terrien, un peu réservé : fruits noirs, terrien. Bouche belle, un peu austère, qui nous rappelle au millésime, mais le terroir parle. Le millésime amène sa belle trame acide. Finale longue, rétro superbe, belle fraîcheur.

dans un style concentré, musclé, empyreumatique, des vins personnels que j’adore.

Bertrand AMBROISE – Premeaux-Prissey

Bertrand, un vigneron exigeant, en bio et qui ne le hurle pas sur tous les toits, et vraiment sympa, le sourire naturel et les moustaches glorieuses !

Côte de Nuits village 2008 ****
nez complexe, fruits rouges et noirs, joli végétal, fraîcheur camphrée. Bouche bien faite, construite, avec des tanins bien placés. qui sont bien là; c’est la « Ambroise Touch » ! Long, tout ça pour un peu plus de 12 €, jetez-vous dessus !

terrien, concentré, plein, savoureux, tout ça pour 12 €, et en plus élaboré par un excellent vigneron, mais achetez donc !

Nuits saint-Georges 1er cru « en Rue de Chaux » 2008 ***(*)
très réservé, terrien. Bouche réservée, ça goûte quand ça vient d’argile claire; très belle moelle en milieu de bouche. Finale réservée, le vin doit se faire. Patience mère des vertus, et concierge de la cave !

Nuits saint-Georges 1er cru « les Saint-Georges » 2008 *****
nez intense, immense, cerise noire, fumé, complexe. Bouche bien construite, belle trame, quelle longueur ! Fruité en devenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*