23 février 2017

à Morey Saint-Denis, Gilles BALLORIN : sur le bon chemin de vie.

by Patrick Maclart

Gilles BALLORIN, 49 ans, a créé son domaine ex nihilo en 2005. Tour à tour vendeur, responsable export, marketing, et même directeur commercial ! « J’ai toujours fait les vendanges, j’adorais ça. Mais il fallait que je fasse mon truc (sic). Je ne savais pas tailler une vigne mais j’y suis allé. En fait, quand on travaille comme commercial, on met un costume. Eh bien voilà, je mettais un costume » dit Gilles avec cette sincérité spontanée qui le caractérise si bien.

à 45 ans, Gilles BALLORIN est dans la fleur de l'âge, mais dans le parcours de vie qu'il veut vivre. D'où cette harmonie qu'on ressent chez lui.

à 49 ans, Gilles BALLORIN est dans la fleur de l’âge, mais dans le parcours de vie qu’il veut vivre. D’où cette harmonie qu’on ressent chez lui.

Il va s’installer en 2005 donc avec seulement 30 ares de Bourgogne, au chapître de Chenove. Même si cette terre est classée simple Bourgogne, elle a quand même été reconnue au XIIème siècle comme l’une des meilleures du coin, o tempora o mores… Il trouve 3 hectares en 3 mois (belle performance) et le domaine s’étend presque 2 hectares en plus en 2006 pour arriver à la superficie actuelle.

Gilles se sent vite à l’aise dans son nouveau métier, et les galères qu’il rencontre ne sont que des machines âgées qui tombent en panne. Les choses ne sont pas simples, mais il vit ce qu’il voulait vivre, « quitte à ce que ce soit égoïste » ajoute Gilles toujours empreint de cette sincérité. Et Fabienne l’a beaucoup aidé dans toute cette création, cette entreprise, ce vrai projet de vie.

A la vigne, le travail est bio certifié écocert, et ce depuis le début; la biodynamie elle arrivant en 2006… « ça marche tellement bien, ça se passe super et je trouve que ça a plein de jus ! ». Fait particulier : Gilles ne rogne pas sa vigne mais la couche sur le fil supérieur de palissage, tout ça sans problème.

Gilles ne rogne pas sa vigne, mais couche les sarments sur le palissage. Une opération que j'ai vue couramment dans le Piémont, mais beaucoup moins en Bourgogne. Un travail délicat.

Gilles ne rogne pas sa vigne, mais couche les sarments sur le palissage. Une opération que j’ai vue couramment dans le Piémont, mais beaucoup moins en Bourgogne. Un travail délicat.

Au chai, les vendanges sont bien sûr manuelles. Egrappage total, les fermentations se font en infusion, « je n’interviens quasiment pas, quelques pigeages, 3 ou 4 remontages, et c’est tout ». La prémacération à froid est « naturelle », régulée par… la porte du chai. Entonnage des vins par gravité à chaud, tout en fûts sauf l’aligoté. L’élevage durera 12 mois avec très peu de fûts neufs, mais un peu plus sur le Morey.

dans le chai, vraiment rien de particulier, des fûts, des cuves, et de la propreté. Gilles travaille beaucoup par gravité.

dans le chai, vraiment rien de particulier, des fûts, des cuves, et de la propreté. Gilles travaille beaucoup par gravité.

Aujourd’hui, le domaine s’étend sur 5,50 hectares et produit 10.000 bouteilles par an, avec une gamme qui s’étend de l’aligoté en passant par le Marsannay, Bourgogne rouge et blanc, un rosé de Marsannay élevé sur fûts (ça mérite de le signaler !), du Nuits, du Fixin, un Côtes de Nuits village  et un Morey. Les marchés export représentent 50 % de la production avec pour pays principaux les USA, le Japon et l’Italie.

Certains peuvent tout comme moi au début, baptiser Gilles de doux rêveur, de candide. On peut en effet s’arrêter à cette image apparente. Non, Gilles est simplement un homme heureux, plus que son ambition, son chemin de vie.

ENSEIGNE

domaine BALLORIN & F.
Gilles BALLORIN

17  rue Ribordot
F-21220  MOREY SAINT-DENIS

tél. +33 (0)3 80 41 85 48

DEGUSTATION

elle a eu lieu dans les vignes de Nuits, pas loin du coucher de soleil. Merci Gilles pour ce chouette moment de vie. Pour voir la vidéo réalisée avec Gilles, CLIQUEZ ICI.

PANIERS & BOUTEILLES

aligoté de Bourgogne « le Hardi » 2012
nez net de raisin blanc, avec finesse et tension. La bouche est fine, fluide, fruitée et juteuse. Très long.

un aligoté tout propre, tout juteux, et plein de fruits ! Qu'on se le dise !

un aligoté tout propre, tout juteux, et plein de fruits ! Qu’on se le dise !

Bourgogne blanc 2012
constitué de chardonnay, chardonnay musqué (une variante plus parfumée du chardonnay), pinot blanc et pinot gris. Nez au boisé marqué, noisette fraîche, pomme golden. La bouche est assez compacte; le boisé maque bien. C’est jeune, à revoir.

Bourgogne rouge « le Bon » 2012
nez de raisin mûr, framboise, gourmand, notes de bois sec. La bouche est droite, parfumée, très raisin, notes poivrées et épicées, floral. Belle longueur.

Côtes de Nuits village rouge « le Village » 2012
nez propre, droit, fruits de buisson, très frais. La bouche est terrienne et stricte, cistercienne. C’est nerveux et minéral, mais avec un fruit aux notes cendré comme les beaux pinots. Long, belle bouteille.

de la droiture, un style roman cistercien, une bouteille qui a de bonnes jambes pour trotter longtemps.

de la droiture, un style roman cistercien, une bouteille qui a de bonnes jambes pour trotter longtemps.

Marsannay rouge « clos du Roi » 2012
nez de fruits rouges, chair de pomme, épices. Le vin n’est pas en place aujourd’hui, il faudra l’attendre ou lui donner du temps. L’élevage marque et le côté raisin sec qui domine en bouche devrait s’estomper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*