7 mars 2011

à Morey-Saint-Denis : Alain JEANNIARD : comme dans le cochon, tout y est bon !

by Patrick Maclart

JEANNIARD2Cela fait quelques années que j’ai rencontré Alain JEANNIARD. Rapidement, j’ai senti chez ce vigneron une volonté de perfection, d’abnégation, de recherche et de courage. Depuis, Il est devenu un ami. J’ai trouvé chez ce vigneron une intelligence naturelle; un instinct qui guide son travail.

Alain vendait des alarmes. Un métier de commercial au costume trop étriqué pour ce créateur. L’envie de travailler la vigne le mordille. Une double opportunité se présentera alors. Tout d’abord, les Hospices de Beaune recherchent un vigneron pour entretenir et cultiver la vigne sur les parcelles de Charmes-Chambertin et du clos de la Roche. Contre toute attente, il obtient le poste. Des vignes familiales qui étaient vacantes viendront ébaucher l’armature du domaine naissant. Plus tard, des vignes en location et une activité de négoce complèteront l’activité actuelle.

fin, drôle, élégant, j’aime à me retrouver avec Alain JEANNIARD, qui s’installe doucement comme un copain de vie. Ses vins sanguins et séveux m’enchantent à chaque dégustation.

Dans la vigne, la lutte raisonnée est de rigueur. Comme bien des vignerons bourguignons, Alain a compris que la qualité du vin passait par le respect du végétal. Les désherbants sont donc proscrits. Les vendanges sont effectuées alors que le raisin est bien mûr, et les vinifications se feront avec une utilisation modérée du soufre, afin de préserver le fruité du pinot. La mise en bouteilles se fait sans collage ni filtration, après un élevage variant entre 12 mois (blancs), 13 à 14 mois pour les villages rouges et 18 mois pour le Pommard.

Morey-Saint-Denis, le pays des loups. Vivant longtemps dans l'ombre de Gevrey, ce village a désormais toutes ses lettres de noblesse.

Morey-Saint-Denis, le pays des loups. Vivant longtemps dans l’ombre de Gevrey, ce village a désormais toutes ses lettres de noblesse.

Chez Alain, c’est comme dans le cochon, tout y est bon. Dès l’entrée de gamme, dès le Passe Tout Grains, une sensualité, un velouté, une concentration viendront forcément vous séduire. Les vins ne sont pas prosaïques, mais naturellement notre goût tend vers la qualité. CQFD.

Alain est un homme courageux, qui a compris que pendant certains rêvaient leur vie, il vivrait son rêve. Courage, c’est un homme heureux, et ce bonheur est mérité. Que l’intelligence, l’humilité et l’humour continuent à le toucher.

Domaine Alain JEANNIARD

4 rue aux Loups
F-21220 MOREY-SAINT-DENIS

tél. +33 (0)3 80 58 53 49
site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ. D’autres notes plus anciennes viennent étayer les commentaires.

Côtes de Nuits village blanc 2009
très prometteur. Sous des notes de citron et de minéral, la richesse est intense, une impression de concentration rare dans cette catégorie de gamme. Riche aussi en alcool, l’ensemble sera à terme rond et intense.

tous les vins d’Alain sont savoureux, pleins et séveux, et ce dès le merveilleux Bourgogne Passetoutgrain. Vous doutez ? Mais allez le déguster pardi ! Il est en plus dans la cave de Prestige de Bourgogne !

Fixin «Combe Roy» 2009
De l’austérité typique de ce finage, prometteur. Les épaules sont toutefois bien arrondies.

Côtes de Nuits village rouge «vieilles vignes» 2008
Le nez superbe et très concentré présente comme une surmaturation. Mais après aération, ce sont les stygmates de l’évolution du vin en bouteille. Mais le raisin était très mûr. Grande bouteille en devenir.

Chambolle 1er cru «Combottes» 2008
Fruits rouges nets, cerise, floral, poivre. Quelle bouche ! Quelle palette de parfums; on est sur Chambolle, aucun doute. Joli coup de patte, très beau grain de tanin.

Chambolle-Musigny 1er cru « Combottes », comble de raffinement et d’élégance, sapide, moelleux, délicatement boisé. Une star dans ma cave.

Nuits St-Georges 1er cru «Damodes» 2008
Framboises, terre humide, végétal. Bouche à l’attaque vive, développant sur une palette aromatique complexe. La finale est bien tannique, encore un poil dur. Rétro exceptionnelle, sur la framboise.

Morey 1er cru «Chenevery» 2008
Nez profond, discret à ce stade. Fruits rouges, cassis, épices douces. Encore peu expressif en bouche, manquant encore de centre, la puissance et le caractère ont déjà répondu présents. Grand vin.

Pommard 1er cru «Saussilles» 2008
Fruits rouges, fraîcheur, joli végétal. En bouche, le vin est plus campé dans son finage. Encore bousculé, comme souvent le Pommard, la fin de bouche est sur un fruité net et propre très prometteur.

JEANNIARD2

Hautes côtes de Nuits blanc 2007
Nez bousculé au moment de la dégustation. Acacia, notes vanillées. La bouche est pour l’instant un peu muette. Dégusté quelques mois plus tôt, il avait donné richesse et opulence, gras et maturité, certes simple mais d’un plaisir hors norme. Vin d’hédoniste.

Morey village «vieilles vignes» 2002
Très beau nez, sur la cerise noire, tabac blond, ortie. La bouche est riche, grasse, opulente, sans aspérité, dotée d’une longueur honnête. Supérieur au nez.

Morey 1er cru «Chenevery» 2004
Nez délicat, petites notes de végétal frais, mûres. Bouche bien constuite, tanin un peu anguleux. Bonne finale.

Morey 1er cru «Chenevery» 2002
Nez intense, riche, frais, très fruit rouge. La bouche est simplement extraordinaire, à la limite de la perfection selon mon goût. Attaque souple, développant sur un fruité concentré, cerise noire, chocolat. Tanin extra, longueur incroyable. Vin parfait.

la production des Morey est et reste sans faille.

la production des Morey est et reste sans faille.

Côte de Nuits village 2009
nez charmeur, fruité, avec quelques touches florales de pivoine et impression de terroir. Bouche ronde, séveuse, « sanguine », avec tout ce qu’il faut, de la chair portée par une belle acidité. Long et plein. Précipitez-vous !

Morey saint-Denis 2009
village nez fin et distingué, quelques notes minérales, fruits rouge et noir. Bouche bien constituée, sur la finesse et la chair. Finale en devenir.

Gevrey-Chambertin village 2009
nez qui terroite bien, en direct de son finage : cassis, framboise, réglisse, caillou. Bouche impressionnante, ample, riche, pleine, sur le fruit et des notes réglissées. Finale quasi-parfaite, là encore, faites vos emplettes intelligemment, bonne affaire en vue !

Chambolle-Musigny village 2009
nez en retenue, évoquant la violette, les petits fruits, avec des notes d’épine. La bouche est dans l’esprit du nez, ne voulant se livrer par cette belle journée. Elle attendra les flamboyants jours d’automne pour se donner à qui en veut. Connaissant bien ce vin depuis des millésimes, je n’ai aucune inquiétude.

Pommard 1er cru « les Sausilles » 2009
issu de vendanges entières à 100 %. Nez exact de fraise des bois écrasée, de chair de fruits rouges, avec des notes évoquant le terroir, la pierre. La bouche est bien encadrée par des tanins présents mais amples. La longueur et la structure générale du vin sont en devenir. Un caractère indéniable, belle bouteille en devenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*